27 juin 2014

Cameron et Orban : du nouveau dans l'UE

Jean-Claude Juncker a été élu sans surprise président de la Commission européenne par les 28. Puisque l’Italie s’y était ralliée, puis la Suède, puis les Pays-Bas…

Mais ce qui est nouveau est que pour la première fois dans l’histoire de la construction européenne il n’y a pas eu de consensus. Pour la première fois leur Europe n’a pas été unie. Pour la première fois il a fallu au vote.

Grâce à David Cameron, qui a tenu jusqu’au bout. Et grâce à Viktor Orban, qui l’a accompagné.

Depuis que les sceptiques s’étaient ralliés à Juncker, la presse ne cessait de parler de « l’humiliation » de Cameron s’il s’entêtait, puisqu’il allait « perdre », et même « perdre la face ».

Je ne vois vraiment pas du tout en quoi il serait humilié pour avoir tenu ce qui est sa ligne politique. Je lisais aussi quelque part ce matin que ce qui était quand même étrange était que Cameron allait être plus populaire en Angleterre après sa « défaite »… Mais il est évident que c’est pour lui, et pour l’Europe, une victoire politique d’avoir montré que, non, il n’y a pas de fatalité eurocratique. (Et en plus, sur le plan intérieur britannique, face à l’Ukip, il n’avait vraiment pas le choix…)

17:54 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (3)

Il y a encore des juges

Le bijoutier de l’avenue de La Motte-Piquet, dans le 7e arrondissement de Paris, qui avait tué son braqueur en juillet 2012, avait été mis en examen pour homicide volontaire.

Mercredi, une ordonnance de non-lieu  a été rendue : la légitime défense a été reconnue.

15:17 Publié dans Justice | Lien permanent | Commentaires (1)

Petit miracle aux Etats-Unis

La Cour suprême des Etats-Unis a jugé invalide une loi du Massachusetts qui interdisait toute manifestation contre l’avortement à moins de 11 mètres de l’entrée d’un avortoir.

La Cour suprême a jugé à l'unanimité que cette loi « viole le Premier Amendement » à la Constitution sur la liberté d’expression.

Négationnisme officiel

Manuel Valls, Premier ministre du gouvernement français, en visite à l’Institut du monde arabe :

« Au-delà des musulmans de France, c’est toute une nation qui reconnaît, ici, la grandeur, la finesse et la diversité de l’islam. C’est toute une nation qui dit aussi que l’islam a toute sa place en France, parce que l’islam est une religion de tolérance, de respect, une religion de lumière et d’avenir, à mille lieues de ceux qui en détournent et en salissent le message. »

Ils ont attaqué Qaraqosh

Mercredi, les jihadistes ont attaqué la ville de Qaraqosh, située dans la plaine de Ninive, à 28 kilomètres de Mossoul. Cette ville de 50.000 habitants, à plus de 90% syro-catholique, est sous le contrôle des milices kurdes Peshmerga qui, pour le moment, ont repoussé l’offensive des insurgés, grâce à l’intervention de contingents arrivés en renfort du Kurdistan irakien. Des sources locales consultées par l’Agence Fides confirment que les heurts ont fait de nombreux morts des deux côtés, et que, depuis mercredi soir, la population civile a commencé à fuir en masse de Qaraqosh et des autres villages à majorité chrétienne de la Plaine de Ninive, en direction d’Erbil et des zones plus sûres de la région autonome du Kurdistan irakien.

Mariam à l’ambassade des Etats-Unis

Mariam Yahya Ibrahim Ishag a été relâchée à condition de ne pas quitter le Soudan. Une personne s'est portée garante pour elle, s’engageant par écrit à faire en sorte qu’elle ne quitte pas le Soudan. Elle est théoriquement toujours sous le coup d’une infraction pénale pour avoir présenté à l’aéroport des documents émis par l’ambassade du Soudan du Sud et portant un visa américain.

Elle est allée à l’ambassade des Etats-Unis avec ses deux enfants.

Selon Washington, la jeune femme a tous les documents nécessaires pour pouvoir se rendre aux Etats-Unis. « C'est au gouvernement de Khartoum de l'autoriser à quitter le Soudan, a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Marie Harf. Nous sommes en contact avec le ministère soudanais des Affaires étrangères afin qu'elle et sa famille soient autorisées dès que possible à voyager. »

14:57 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

Un évêque : Mgr Aillet (y a pas de hasard)

Vincent Lambert, Dr Bonnemaison : la réaction de Mgr Aillet

L’injection létale pourrait bien devenir légale. C’est ce que laisse entendre le message délivré par l’acquittement du docteur Nicolas Bonnemaison. 

Comment laisser passer un tel aveu de non-assistance à personne en danger ? Comment ne pas entendre la soif de mourir vivants et aimés ? Oui, il s’agit bien de cela : c’est notre société qui est en état pauci-relationnel et non les personnes comme Vincent Lambert qui attendent au contraire un sursaut d’amour.

Je m’adresse aux médecins, aux soignants, à tous ceux qui font partie de cette chaîne solidaire qui nous unit les uns aux autres, surtout au terme de notre existence. Soyez des témoins de la vie, évaluez avec prudence les limites de l’acharnement thérapeutique et procédez à la mise en place de justes soins palliatifs. La question de la mort ne se résout pas par la mort, mais par la vie !

Qu’as-tu fait de ton frère ? Telle est la question que nous pourrions entendre à notre tour au jour dernier…

Osons la solidarité ! Osons l’espérance ! Osons la compassion, la vraie, celle qui dit je t’aime en disant oui à la vie. 

+ Marc Aillet, 

évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, le 26 juin 2014.

Sinon il y a la « réflexion » filandreuse de Mgr Aupetit.

Et il y a le bon coup de gueule de Mgr Podvin, qui est le porte-parole de l’épiscopat mais qui n’est pas évêque.

Sacré Cœur

Sainte Gertrude, le Héraut de l’Amour divin, III, 7

Le jour des saints Innocents, comme elle désirait se préparer à recevoir la sainte communion, et s'en trouvait empêchée par de nombreuses distractions, elle implora le secours divin et reçut du Seigneur cette miséricordieuse réponse : « Si une âme éprouvée par la tentation se réfugie près de moi, c'est bien d'elle que je puis dire : « Una est columba mea, tanquam electa ex millibus, qui in uno oculorum suorum transvulnerat Cor meum divinum : Ma colombe est unique, choisie entre mille ; par un seul de ses regards elle a transpercé mon divin Cœur. » Si je croyais ne pouvoir la secourir dans ce péril, mon âme en éprouverait une si profonde douleur que toutes les joies du ciel ne suffiraient pas à adoucir ma peine. Dans mon humanité unie à la divinité, mes bien-aimés trouvent sans cesse un avocat qui me force à prendre pitié de leurs diverses misères. - Mais, mon Seigneur, reprit-elle, comment votre corps immaculé qui ne fut en proie à aucune contradiction, pourra-t-il vous incliner à la compassion pour nos misères si diverses? » Le Seigneur répondit: « On s'en convaincra aisément, pour peu que l'on comprenne cette parole que I'Apôtre a dite de moi : « Debuit per omnia fratribus assimilari, ut misericors fieret (Heb., II, 17): II a dû être en tout semblable à ses frères, pour devenir miséricordieux. » Puis il ajouta : « Le regard unique par lequel ma bien-aimée me perce le cœur est cette espérance tranquille et assurée, qui l'oblige à reconnaître que je peux et que je veux l'aider fidèlement en toutes choses. Cette confiance fait pour ainsi dire violence à ma tendresse, et je deviens impuissant à lui résister.- Seigneur, reprit celle-ci, si l'espérance est un si grand bien et que nul ne la possède sans un don spécial de votre part, en quoi donc peut démériter celui qui ne l'a pas? » Le Seigneur répondit: « II est au moins possible à tous de vaincre la pusillanimité en méditant les nombreux passages des Écritures qui inspirent la confiance, et chacun peut s'efforcer de dire de bouche, sinon de tout son cœur, ces paroles de Job : « Etsi in profundum inferni demersus fuero, inde me liberabis », et cette autre : « Etiamsi occideris me, in te sperabo : Quand même je serais plongé dans les profondeurs de l'enfer, vous m'en délivreriez », et  « Quand même vous me tueriez, j'espérerais en vous » (Job, xiii, 15.)

06:32 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (0)

26 juin 2014

Ils ne veulent pas rendre les bibles

Le Conseil islamique de l’Etat de Selangor, en Malaisie, qui avait saisi 300 exemplaires de la Bible, a décidé de ne pas les restituer, malgré la décision du procureur général.

Dans une déclaration officielle, le président du Conseil islamique affirme que le Conseil a  le droit de détruire les Bibles en sa possession, car c’est son devoir de s’opposer à la diffusion de la littérature chrétienne en Selangor. « Ce processus se poursuivra et nous procéderons aussi à des arrestations », a-t-il ajouté.

Cette décision intervient au surlendemain de la décision de l a Haute Cour de justice de Malaisie de rejeter la requête du journal de l’archevêché demandant de pouvoir de nouveau utiliser le mot Allah pour désigner Dieu…

Laos : cinq chrétiens faussement accusés de meurtre

Cinq responsables de communautés chrétiennes de la province de Savannakhet sont accusés de meurtre. Ces accusations sont totalement dépourvues de fondement et instrumentalisées pour « décapiter » les communautés chrétiennes de la province. Comme Fides l’a appris, les responsables sont accusés d’avoir tué une femme, chrétienne, décédée de mort naturelle, à laquelle ils avaient rendu visite au cours des quelques heures qui lui restaient à vivre, pour lui apporter le réconfort de la foi et de la prière. Mme Chan, du village de Saisomboon, est décédée le 22 juin, au bout de deux ans de maladie. Cette femme, mère de huit enfants, s’était convertie du bouddhisme au christianisme en avril dernier.

Le chef du village avait déjà empêché la tenue des funérailles chrétiennes, imposant des obsèques selon le rite bouddhiste et provoquant la déception de la famille (huit enfants, eux aussi convertis) et des autres fidèles du village (où cinq familles ont embrassé la foi chrétienne). Les cinq responsables de communautés chrétiennes des villages environnants étaient sur place, avec d’autres fidèles, pour participer aux funérailles. La police les a arrêtés sous l’accusation de meurtre.

(Fides)

L’archevêque de Santa Fe célèbre le motu proprio

Vu sur Rorate Caeli :

Mgr Michael J. Sheehan, archevêque de Santa Fe (Nouveau-Mexique) célébrera une grand- messe pontificale selon la « forme extraordinaire » le 7 juillet, jour du septième anniversaire du motu proprio Summorum Pontificum, en l’église Saint Thomas d’Aquin de Rio Rancho.

17:00 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les franciscains de l’Immaculée chez le pape (bis)

Corrispondenza romana donne des précisions (ici en français) : la rencontre avait été organisée par le commissaire Volpi qui n’avait pas dit aux frères, choisis un par un et triés sur le volet, où ils allaient.

Contrairement à ce que disait Tornielli, celui qui a ensuite décidé de quitter les Frères ne l’a pas fait parce qu’il rejetait le concile mais à cause du comportement des nouveaux dirigeants.

« Les Frères Franciscains de l'Immaculée ne sont pas entrés au couvent parce qu'on y disait du mal du Concile, mais seulement parce qu'on y menait une vie conforme à la tradition de la vie religieuse. C'est ce qui est venu à manquer en quelques mois et c'est pourquoi, les frères, de plus en plus nombreux, demandent à partir. À moins que le pape ne concède aussi à l'autre parti la grâce d'être entendu et de se défendre contre toutes les allégations qui lui sont adressés. »

Saints Jean et Paul

Sur Introibo:

Martyrs sous Julien l’apostat en 362 ; culte immédiat.

Les pseudo-experts® nient l’existence de ces deux Saints : pour eux, le 26 juin est l’anniversaire de la dédicace de la basilique de Pammachius sur le Cœlius au IVe siècle, dédiée à St Jean-Baptiste et à l’apôtre Paul au Ve siècle. La fête est attestée dans le sacramentaire de Vérone au VIe siècle. A l’appui de cette théorie se trouve le fait qu’il est hors de coutume dans la Rome chrétienne antique d’enterrer des martyrs dans l’enceinte de l’Urbs. La fête fut donc supprimée dans le calendrier réformé.

Contre cette théorie iconoclaste, on peut élever de nombreuses objections :
- la date du martyre (362) est trop récente pour qu’une légende apocryphe ait pu se diffuser : ce martyre n’a pas eu lieu au temps des catacombes, mais après l’édit de Milan, sous la persécution de Julien l’apostat, à une époque donc où l’on n’est plus dans les Actes enjolivés des martyrs des premiers siècles, mais dans l’hagiographie historique ;
- nous sommes au IVème siècle : l’objection de ne plus enterrer de martyrs dans la Ville n’est plus pertinente. D’autant plus que le martyre a été consommé dans la maison même des deux saints ;
- la popularité de la fête, précédée d’une vigile, ne peut s’expliquer pour la simple dédicace d’une église ;
- les preuves historiques, comme l’inscription votive du Pape Damase, élu en 366, donc cinq années après le Martyr, tout comme les fouilles de la basilique indiquant le culte des martyrs sur le lieu même ;
- l’inscription des deux saints au Canon Romain ;
- le témoignage de St Hilaire de Poitiers, mort en 367, consacrant une église dans sa ville épiscopale…

06:22 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (1)

25 juin 2014

Routine belge

Exactement un mois après les dernières législatives, la Belgique n’a toujours pas de gouvernement, et n’est pas près d’en avoir un. Le roi a reçu aujourd’hui Bart de Wever, venu lui faire part de son échec, qui n’est pas vraiment une surprise… Le roi va donc reprendre le processus…

La dernière fois il avait fallu 541 jours : record du monde.

On remarque qu’en fait cela ne change rien que la Belgique ait ou non un gouvernement. Pour une raison très simple, c’est que la Belgique francophone et la Flandre sont quant à elles dotées d’un gouvernement qui fonctionne, chacun de son côté…

Définition de l’euphémisme

C’est ce titre du Figaro :

Affaire Vincent Lambert : la grande discrétion des évêques de France

On peut ajouter:

Affaire Bonnemaison : la grande discrétion des évêques de France

(Il arrive même que l'euphémisme soit une complicité de meurtre.)

Angleterre : non au « suicide assisté »

La Cour suprême du Royaume-Uni a dit non, par sept voix contre deux, au « suicide assisté », à la suite de deux affaires qui ont « relancé le débat sur l’euthanasie », selon la formule désormais quotidienne.

L’association Care Not Killing" (Soigner, et non tuer), a salué la décision : « La loi reste la même en Angleterre et au Pays de Galles, la Cour reconnaissant que cette loi existe pour protéger les gens vulnérables, les personnes âgées et les handicapés », a dit son porte-parole, Andrew Fergusson.

(NB. La Cour suprême s’appelle bien « du Royaume-Uni », bien qu’elle n’ait pas autorité sur les affaires pénales en Ecosse : elle est la juridiction de dernier recours pour l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Il y a en Ecosse une Haute Cour de Justice.)

Mariam Ishag : les Etats-Unis rassurent

Selon Radio Vatican, l’arrestation de Mariam Yahya Ibrahim Ishag et de son mari, hier, à l’aéroport de Khartoum, est temporaire. « Le gouvernement américain a été assuré qu’ils étaient en sécurité et qu’ils pourraient partir rapidement du Soudan. »

 

Précisions de l’agence Reuters :

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a convoqué les ambassadeurs des Etats-Unis et du Soudan du Sud dans l'affaire de la jeune femme soudanaise convertie au christianisme alors que celle-ci tentait de se rendre aux Etats-Unis grâce à des papiers émis par l'ambassade du Soudan du Sud, ont annoncé les autorités soudanaises mercredi.

Le service de presse des services de renseignements et de sécurité soudanais a déclaré que la police de l'aéroport avait arrêté la jeune femme après qu'elle eut présenté des documents de voyage émis par l'ambassade du Soudan du Sud et portant un visa américain.

"Les autorités soudanaises considèrent cet acte comme une infraction pénale et le ministère des affaires étrangères a convoqué les ambassadeurs américains et du Soudan du Sud", a ajouté le service de presse.

(En bref les autorités soudanaises demandent quelque chose en échange…)

Une action des avocats d’Asia Bibi

Maîtres S. K. Chaudry et Sardar Mustaq Gill, avocats d’Asia Bibi, ont déposé hier une instance devant la Haute Cour de Lahore, pour que le procès en appel (attendu depuis décembre 2010) soit rapidement programmé :

« La demanderesse ne jouit pas de bonnes conditions de santé, physique et psychologique. En outre, il est nécessaire de prendre en considération le besoin pressant qu’elle a de s’occuper de ses enfants. La demanderesse souhaite un appel dans un court délai parce qu’étant innocente, elle espère un acquittement. Vu l’urgence du cas, nous demandons qu’une section du tribunal puisse fonctionner durant les vacances et que l’audience du procès puisse être fixée à cette époque pour respecter la justice. »

Le grand mufti d’Irak prend position pour les terroristes

Encore une preuve, s’il en était besoin, que non seulement il y a un lien entre l’islam et l’islamisme, mais que les musulmans accueillent naturellement les jihadistes à bras ouverts : le grand mufti d’Irak prend ouvertement et fermement position pour les terroristes de l’Etat islamique en Irak et au Levant.

Rafi Al-Rifa'i, plus haute autorité sunnite d’Irak, et en théorie de la République d’Irak :

« Les révolutionnaires tribaux agissent pour changer complètement le processus politique en Irak ; 15 factions armées prennent part à la révolution contre le gouvernement, suite à l’injustice à laquelle sont soumis les Arabes sunnites. Ceci est une révolution populaire à laquelle le peuple irakien participe aux côtés de ces groupes armés. Notre seul objectif est de mettre fin à l’injustice de Maliki et de ceux qui le suivent, qui ont détruit le pays, volé sa richesse, tué son peuple et détruit ses sanctuaires sacrés. »

Le grand mufti s’exprime depuis Erbil, la capitale du Kurdistan… Là où se réfugient les chrétiens…

17:39 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (3)

Feu la civilisation

Hier le Conseil d’Etat a légitimé le meurtre. Le meurtre avec préméditation et aggravé de torture.

Aujourd’hui la Justice a légitimé l’euthanasie, et pas n’importe quelle euthanasie : l’euthanasie active et revendiquée, du médecin qui donne la mort sans consentement du malade.

La justice est rendue au nom du peuple français.

Saint Guillaume de Verceil

Né de parents nobles, à Verceil, en Piémont, Guillaume avait à peine achevé sa quatorzième année, qu’embrasé des ardeurs d’une admirable piété il entreprit de se rendre en pèlerinage à Compostelle, au célèbre sanctuaire de saint Jacques. Il fit ce voyage, vêtu d’une seule tunique, ceint d’un double cercle de fer et nu-pieds ; il y souffrit du froid et de la chaleur, de la faim et de la soif et l’accomplit au péril même de sa vie.

De retour en Italie, Guillaume médita un nouveau pèlerinage au saint sépulcre du Seigneur ; mais divers obstacles très sérieux s’opposèrent à son projet, la divine Providence entravant les desseins du jeune homme, pour tourner vers des œuvres plus élevées et plus parfaites ses religieux penchants. C’est alors qu’il passa deux ans au mont Solicchio, priant assidûment, prolongeant ses veilles, couchant sur la dure, et multipliant ses jeûnes ; ayant, par le secours divin, rendu la vue à un aveugle, le bruit du miracle se répandit, aussi Guillaume, qui ne pouvait plus rester caché, songea de nouveau à se rendre à Jérusalem, et, plein de joie, se mit en route. Mais Dieu, qui voulait de lui une vie plus utile et plus profitable pour l’Italie et d’autres contrées, lui apparut et l’avertit de renoncer à sa résolution.

Gagnant donc le mont Virgilien, appelé depuis mont de la Vierge, il bâtit avec une rapidité étonnante un monastère au sommet, en dépit des difficultés que présente ce lieu inaccessible. Des compagnons laïques et religieux s’adjoignirent à lui, et Guillaume les forma à un genre de vie parfaitement en rapport avec les préceptes et les conseils de l’Évangile, tant par des lois déterminées, qu’il tira en grande partie de celles instituées par saint Benoît, que par sa parole et les exemples de sa très sainte vie.

D’autres monastères s’élevèrent dans la suite, et de jour en jour la sainteté de Guillaume brillant davantage, de tous côtés l’on vint à lui, attiré par le parfum de cette sainteté et par la renommée de ses miracles. Car, à son intercession, la parole était rendue aux muets, l’ouïe aux sourds, la vigueur aux membres desséchés, la santé à tous ceux qu’affligeaient les plus diverses et les plus irrémédiables maladies. Il changea l’eau en vin, et accomplit une multitude d’autres merveilles, entre lesquelles on ne peut taire le trait suivant : une femme perdue ayant été envoyée pour tenter sa chasteté, il se roula, sans éprouver aucun mal, sur des charbons ardents répandus sur le sol. Roger roi de Naples, ayant eu connaissance de ce fait, conçut dès lors une vénération profonde pour l’homme de Dieu.

Après avoir annoncé le moment de sa mort, au roi et à d’autres personnes, Guillaume, illustre par ses vertus et ses miracles, s’endormit dans le Seigneur, l’an du salut mil cent quarante-deux.

(bréviaire)

06:07 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (0)

24 juin 2014

Petits arrangements au sommet de l’UE : y a de l’eau dans le gaz

L’arrangement qui a finalement été conclu entre les principaux partis et les principaux pays de l’UE est que l’on met le PPE Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne, et le socialiste Martin Schulz à la présidence du Parlement européen. Ainsi les deux principaux candidats à la présidence de la Commission ont-ils une présidence…

Mais il y a toujours des empêcheurs de tourner en rond dans le pot de confiture. Du coup le joli scénario a des ratés.

D’un côté, il y a évidemment les très méchants Anglais qui ne veulent catégoriquement pas de Juncker. Et qui menacent d’exiger un vote, ce qui n’a jamais existé. Adieu le merveilleux consensus qui présidait jusqu’ici… Et si Juncker est élu, Cameron menace d’organiser plus rapidement que prévu un référendum par lequel le Royaume Uni pourrait quitter l’UE… Ce qui provoque des remous. Il y a ceux qui disent : que les rosbifs s’en aillent, on n’en a rien à cirer ; et il y a ceux qui disent : si les Anglais s’en vont, c’est une catastrophe.

Et de l’autre côté il y a maintenant… la CDU ! Les députés allemands de la chancelière se rebiffent. Parce que jusqu’ici on alternait la présidence du Parlement, et qu’il n'y a donc pas de raison que Martin Schulz soit président deux demi-mandats de suite...

Combat de catch à suivre…

16:42 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen et Geert Wilders en panne

Marine Le Pen et Geert Wilders n’ont pas réussi à constituer un groupe au Parlement européen. C’est le parti polonais Congrès de la nouvelle droite (4 élus) qui a fait coincer l’affaire. Ou du moins sa perception par les autres. Les raisons varient selon les sources. Selon certains c’est d’abord Geert Wilders qui ne voulait pas d’élus d’un parti « homophobe ». Selon d’autres Marine Le Pen ne voulait pas d’élus d’un parti dont le président voudrait enlever le droit de vote aux femmes. Selon le porte-parole du Congrès de la nouvelle droite, c’est parce que Geert Wilders ne supporte pas que le parti polonais soit contre le libéralisme économique…

Marine Le Pen et Geert Wilders disent que ce n'est que partie remise. Mais leurs alliés autrichiens (FPÖ) et italiens (Ligue du Nord) pourraient aller voir ailleurs...

16:30 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (2)

Culture de mort au sommet

Le Conseil d’Etat ordonne l’arrêt de l’alimentation de Vincent Lambert.

Autrement dit il le condamne à mourir de soif. Ce qui est l’une des pires tortures qui soient.

Le pays des droits de l’homme, qu’ils disent…

Les parents et deux frères et sœurs de Vincent Lambert ont saisi dès hier la Cour européenne des droits de l'Homme. C’est la première fois que la CEDH est saisie en urgence pour une affaire de ce type.

Addendum

La Cour européenne des droits de l'homme a aussitôt demandé au gouvernement français de suspendre l'application de la décision du Conseil d'Etat jusqu'à ce qu'elle ait elle-même statué sur la question.

C'est assurément une bonne nouvelle, mais elle est a priori extrêmement limitée. La CEDH a pris sa décision sans même examiner la recevabilité de la requête. Ce qu'elle va faire maintenant en urgence. Le problème est que la jurisprudence de la CEDH est que dans les affaires de la culture de mort au sens le plus large elle renvoie aux législations nationales. La CEDH peut-elle contredire, sur le fond, le Conseil d'Etat? Ce serait quasiment de l'ordre du miracle, car, hélas, la loi Leonetti implique bien qu'on fasse mourir de soif la personne dont on veut se débarrasser (ce qui a été voté à l'unanimité des députés français, la plupart ne sachant même pas ce qu'ils votaient).

Désinformation du Figaro

Titre du Figaro :

Un prêtre transgenre prononce un sermon à la Cathédrale de Washington

Il faut attendre le milieu du quatrième paragraphe, sur six, pour apprendre au détour d’une phrase que la personne en question est « l'un des quelques prêtres ouvertement trans de l'Eglise épiscopale (protestante) ». Donc il n’est pas prêtre.

Et l’on ne précise pas que la « prestigieuse cathédrale » est un édifice protestant.

Pakistan : une initiative "historique" de la Cour suprême

La Cour suprême du Pakistan a ordonné au gouvernement d’instituer un « Conseil national pour les droits des minorités ». C’est le président de la Cour suprême, Tasaduq Hussain Jillani, qui a décidé motu proprio de prendre cette décision, suite à la procédure entamée au lendemain de l’attentat contre l’église anglicane de Peshawar en septembre 2013 qui avait fait 81 morts.

Dans le texte de 32 pages la Cour suprême condamne « les discours de haine propagés dans les réseaux sociaux » et « les abus perpétrés à l’encontre des enfants à cause de leur foi ». La Cour exprime ses regrets en ce que « les dispositions constitutionnelles relatives à la sauvegarde des droits des minorités n’ont pas été respectées au Pakistan » et ordonne à l’exécutif de constituer une « task force » spéciale pour protéger les lieux de culte des minorités religieuses.

Pour le laïc catholique Cecil Shane Chaudhry, directeur exécutif de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale du Pakistan, c’est « une décision historique dans l’histoire judiciaire du Pakistan », car « jamais personne jusqu’alors n’avait parlé aussi clairement sur cette question ». Chaudhry espère « une application pratique immédiate de la mesure de la Cour ».

On aimerait d’abord que la Cour suprême donne l’ordre à la cour d’appel de Lahore d’organiser au plus vite le procès en appel d’Asia Bibi, quatre fois reporté et la dernière fois sine die (Asia Bibi a été condamnée à mort le 8 novembre 2010)…

Mariam Ishag libérée

892324771.jpg

Mariam Yahya Ibrahim Ishag a été libérée hier.

La cour d’appel a « prononcé un arrêt de relaxe de la détenue Abrar Al-Hadi Mohamed Abdallah et annulé le jugement rendu par le tribunal de première instance », a annoncé l’agence de presse officielle SUNA, donnant paradoxalement à Mariam son nom musulman…

La jeune femme et ses deux enfants ont été emmenés dans un endroit tenu secret pour éviter le lynchage.

Un porte-parole du parti au pouvoir a déclaré que les pressions internationales n’avaient joué aucun rôle dans la libération de Mariam. C’est évidemment le contraire qui est vrai. Compte tenu du fait que, comme on l’avait appris entre temps, le mari sud-soudanais de Mariam a aussi la nationalité américaine…

Addendum

Mariam, son mari Daniel et son avocat ont été arrêtés à l'aéroport de Khartoum par les services de renseignements  alors qu'ils allaient quitter le Soudan.

13:18 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (2)

Nativité de saint Jean Baptiste

Voici une séquence d’Adam de Saint-Victor, avec une traduction du XVe siècle, dont j’ai modernisé l’orthographe et quelques rares mots de façon à ce qu’il n’y ait pas besoin d’une traduction de la traduction…

Ad honorem tuum, Christe,
Recolat Ecclesia
Præcursoris et Baptistæ
Tui natalitia.

Doux Jésus-Christ, à ton honneur
Doit sainte Eglise en vérité
Du Baptiste et du précurseur
Recorder la nativité.

Laus est Regis in præconis
Ipsius præconio,
Quem virtutum ditat donis,
Sublimat officio.

Adonc est bien loué le roi,
Quand sont message l’est pour soi ;
Celui que de vertus fait riche
Grandement exhausse en office.

Promittente Gabriele
Seniori filium,
Hæsitavit, et loquelæ
Perdidit officium.

Gabriel au vieillard promit
Que sa femme un fils aurait ;
Mais en doutant de ce qu’il dit,
Perdit la parole par droit.

Puer nascitur, novæ legis
Novi regis
Præco, tuba, signifer.
Vox præit verbum,
Paranymphus sponsi sponsum,
Solis ortum lucifer.

L’enfant est né, de la nouvelle loi
Bannière, trompe et messager du Roi.
La voix par droit la parole devance,
Devant l’époux son messager s’avance,
Du jour l’étoile est du soleil monstrance.

Verbo mater,
Scripto pater
Nomen edit parvulo,
Et soluta
Lingua muta
Patris est a vinculo.

La mère de l’enfant a dit
Le nom, le père l’a écrit
Et la langue du père mu
Du lien déliée fut.

Est cælesti præsignatus
Johanncs oraculo,
Et ab ipso præmonstratus
Uteri latibulo.

D’inspiration divine
Jean porte le signe :
Dieu fut de lui montré présent
Qui au ventre était secrètement.

Quod ætate præmatura
Datur hæres, id figura
Quod infecunda
Diu parens, res profunda !

Ce qui fut donné
Au premier âge
Tu fus figuré,
Si tu es bien sage,
Profonde est la chose
Quand a enfanté
La mère qui close
A longtemps été.

Contra carnis quidem jura
Johannis hæc genitura :
Talem gratia
Partum format, non natura.

Contre charnelle ordonnance
Est de Jean l’engendrure :
Par grâce de Dieu et plaisance
Est formé, non pas par nature.

Alvo Deum virgo claudit,
Clauso clausus hic applaudit
De ventris angustia.
Agnum monstrat in aperto
Vox clamantis in deserto,
Vox Verbi prænuntia.

Dieu Vierge en son corps enclos ;
Jean à l’huis enclos se réjouit,
Qui encore était au ventre étroit ;
La voix du criant au désert
Démontra l’agneau en apert,
Car la voix du fils de Dieu annonçait.

Ardens fide, verbo lucens,
Et ad veram lucem ducens
Multa docet millia.
Non lux iste, sed lucerna ;
Christus vero lux æterna,
Lux illustrans omnia.

Par foi ardente, par dit luisant,
A vraie lumière menant,
Moult de milliers endoctrine.
Celui-là n’est pas lumière véritable,
Mais la lanterne de clarté perdurable,
Jésus qui le monde enlumine.

Cilicina tectus veste,
Pellis cinctus strophium,
Cum locustis mel Silvestre
Sumpsit in edulium.

De haire il avait vêture
Et de peau il avait ceinture ;
Bêtes et miel sauvage était
La nourriture qu’il prenait.

Attestante sibi Christo,
Non surrexit major isto
Natus de muliere :
Sese Christus sic excepit,
Qui de carne carnem cepit
Sine carnis opere.

Jésus-Christ en témoigne
Qu’onques plus grand ne s’éleva
Né de femme naturellement.
Ainsi Jésus s’en excepta,
Quand de la chair sa chair prit
Sans charnelle conception.

Martyr Dei,
Licet rei
Simus, nec idonei
Tuæ laudi,
Te laudantes
Et sperantes,
De tua clementia,
Nos exaudi.

Doux martyr, combien que coupables
Soyons, et non pas convenables
De tes louanges annoncer,
Nous, te louant en espérance,
Te supplions que par clémence
Tu nous veuilles exaucer.

Tuo nobis in natale
Da promissum gaudium,
Nec nos minus triumphale
Delectet martyrium.

En ta nativité nous donne
De joie promission ;
Quand du martyre as la couronne,
Nous ayons délectation.

Veneramur
Et miramur
In te tot mysteria :
Per te frui
Christus sui
nobis præsentia ! Amen.

Tant de mystères de toi
En louant nous honorons ;
Dieu par toi nous donne de foi
Avoir consolation ! Amen.

06:00 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (0)

23 juin 2014

Franciscains de l’Immaculée : un article glaçant de Tornielli

Le vaticaniste Andrea Tornielli rapporte que le pape a reçu une soixantaine de Franciscains de l’Immaculée, le 10 juin, à Sainte-Marthe. Il y avait là aussi le commissaire Volpi. Traduction intégrale de l’article chez Benoît et moi. J’en retiens :

1 – « Le Pape Bergoglio s'est montré très informé sur tout, il suit l'affaire de près, et a montré à maintes reprises son estime pour le père Volpi, démentant ainsi que les actions de gouvernement du commissaire et de ses collaborateurs aient été prises à son insu. »

2 – « Sur le motu proprio, le Pape François a dit qu'il ne voulait pas s'écarter de la ligne de Benoît XVI, et a réaffirmé que les Frères Franciscains de l'Immaculée avaient encore la liberté de célébrer l'ancienne messe, même si pour le moment, étant donné les polémiques sur l'utilisation exclusive de ce missel - élément qui ne faisait pas partie du charisme de fondation de l'Institut - il faut un «discernement» avec le supérieur et l'évêque s'il s'agit de célébrations dans les paroisses, les sanctuaires et les maisons de formation. Le pape a expliqué qu'il doit y avoir la liberté, à la fois pour ceux qui veulent célébrer selon l'ancien rite, et pour ceux qui veulent célébrer avec le nouveau rite, sans que le rite devienne une bannière idéologique. » En conséquence l’interdiction totale demeure, bétonnée.

3 – « François a également dit que c'était lui qui avait voulu la fermeture de l'institut théologique interne aux Franciscains de l'Immaculée (STIM), veillant à ce que les séminaristes étudient dans les faculté théologiques pontificales romaines. Il a ensuite déclaré que l'orthodoxie est garantie par l'Église à travers le successeur de Pierre. » Sic.

A la suite de quoi les Franciscains sont retournés dans leur prison…

Mission euthanasie

François Hollande a nommé le député socialiste Alain Claeys et le député UMP Jean Leonetti pour une mission chargée de « faire évoluer la législation » sur la fin de vie « dans un esprit de rassemblement ». Autrement dit, comme cela était prévisible et prévu, de faire de la loi Leonetti une vraie loi d’euthanasie, avec assez d’hypocrisie pour qu’elle soit également votée à l’unanimité (voir les explications dudit Leonetti).

Et on donnera la légion d’honneur au docteur Bonnemaison, sacré prophète par le docteur Kouchner.