Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 5

  • Lundi de Pâques

    Scenes-from-Emmaus-ivory-plauque-carolingian-©-metropolitan-Museum-of-Art.jpg

    Ivoire carolingien, vers 850-900.

    Chemin_Emmaus_Duccio_di_Buoninsegna.jpg

    Duccio, retable de la Maesta, vers 1310.

    Capture d’écran 2024-03-29 à 15.14.49.jpg

    Notre-Dame de Paris, XIVe siècle.

    Caravage 1606.jpg

    Caravage, 1606.

  • Pâques

    Capture d’écran 2024-03-29 à 12.40.12.png

    Allelúia, allelúia. Pascha nostrum immolátus est Christus.
    Alléluia, alléluia. Le Christ, notre Pâque, a été immolé.

    « La plus frappante pensée de l’épître de ce jour a été appelée à devenir l’une des plus belles créations du chant choral », comme dit dom Dominic Johner. C’est le pendant de l’introït, qui est aussi « une des plus belles créations du chant choral », et peut-être la plus belle. L’introït est la contemplation divine du huitième jour, des retrouvailles éternelles du Père et du Fils dans le Saint-Esprit, l’alléluia est le chant de victoire du Fils de l’Homme immolé pour être notre Pâque (non exempt de très haute contemplation).

    A la fin on ne reprend pas l’alléluia parce qu’on poursuit aussitôt avec la séquence.

    Víctimæ pascháli laudes ímmolent Christiáni.
    A la victime pascale, que les Chrétiens immolent des louanges.

    Agnus rédemit oves : Christus ínnocens Patri reconciliávit peccatóres.
    L’Agneau a racheté les brebis : le Christ innocent a réconcilié les pécheurs avec son Père.

    Mors et vita duéllo conflixére mirándo : dux vitæ mórtuus regnat vivus.
    La vie et la mort se sont affronté en un duel prodigieux : l’Auteur de la vie était mort, il règne vivant.

    Dic nobis, María, quid vidísti in via ?
    Dis-nous, Marie, qu’as-tu vu en chemin ?

    Sepúlcrum Christi vivéntis et glóriam vidi
    resurgéntis,
    J’ai vu le tombeau du Christ vivant, et la gloire du ressuscité,

    Angélicos testes, sudárium et vestes.
    les témoins angéliques, le suaire et les linceuls.

    Surréxit Christus, spes mea : præcédet vos in Galilǽam.
    Il est ressuscité, le Christ, mon espérance : il vous précèdera en Galilée.

    Scimus Christum surrexísse a mórtuis vere : tu nobis, victor Rex, miserére.
    Nous le savons : le Christ est ressuscité des morts : ô Vous, Roi vainqueur, ayez pitié de nous.

  • Samedi Saint

    Capture d’écran 2024-03-28 à 15.08.14.pngCapture d’écran 2024-03-28 à 15.07.20.png

    Que fasse silence toute chair mortelle, quelle se tienne immobile, avec crainte et tremblement, et que rien de terrestre n’occupe sa pensée, car le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, s’avance pour être immolé et donné en nourriture aux fidèles, précédé des chœurs angéliques, avec toutes les Principautés et les Puissances des Cieux, les chérubins aux yeux innombrables et les séraphins aux six ailes, qui se couvrent la face, et qui chantent l’hymne : Alléluia, Alléluia, Alléluia.

    C'est le chant qui remplace l'hymne des chérubins lors de la célébration de la divine liturgie de saint Basile pendant la vigile pascale (généralement célébrée le samedi matin). Par le chœur des moniales de Minsk, et par le chœur du monastère Stretenski de Moscou.

    Cf. Zacharie 2,17 : "Que toute chair craigne devant la face du Seigneur, car il s'éveille depuis ses nuées saintes." (Avec le verbe que le Nouveau Testament utilise pour la résurrection.)

    Au XVIe siècle, cette hymne a fait l’objet d’une icône illustrant ce moment de la liturgie, avec tous les participants, des anges aux fidèles en passant par les saints. Avec sur les portes royales le tsar et le patriarche. A l’autel sont les « trois hiérarques » : saint Basile, saint Jean Chrysostome et saint Grégoire le Théologien.

    img_icons_4135.jpeg

    img_icons_4130.jpeg

    Celle-ci est du XVIIe siècle. Les anges déposent sur l’autel l’enfant Jésus qui a été porté en procession.

    img_icons_4169.jpeg

  • Vendredi Saint

    Crucifixion_of_Jesus,_Russian_icon_by_Dionisius,_1500.jpg

    Dionisius, 1500. Pour les deux groupes de personnages il s'était manifestement inspiré de l'icône du monastère de la Trinité Saint Serge, attribuée à André Roublev, et pour le Christ de celle de Prokhor de Gorodetz, à la cathédrale de l'Annonciation de Moscou.

    Crucifixion_(1420s,_Sergiev_Posad).jpg

    Распятие_Прохор_с_Городца_Благовещенский_собор.jpg

    La Passion selon saint Jean.

  • Jeudi Saint

    ℟. Una hora non potuístis vigiláre mecum, qui exhortabámini mori pro me ? * Vel Judam non vidétis, quómodo non dormit, sed festínat trádere me Iudǽis.
    ℣. Quid dormítis ? súrgite, et oráte, ne intrétis in tentatiónem.
    ℟. Vel Judam non vidétis, quómodo non dormit, sed festínat trádere me Iudǽis.

    Vous n'avez pu veiller une heure avec Moi, vous qui vous exhortiez à mourir avec Moi ? Ne voyez-vous donc pas Judas, comment il ne dort pas mais se hâte de Me livrer aux Juifs ?
    Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous et prier de peur d'entrer en tentation.
    Ne voyez-vous donc pas Judas, comment il ne dort pas mais se hâte de Me livrer aux Juifs ?

    Le 8e répons des matines, par les moines de Solesmes, direction dom Gajard.

  • Maintenant les puissances célestes

    A la divine liturgie des dons présanctifiés, ce matin à l’église du Grand Chrysostome de Iekaterinbourg : le chant qui remplace l’hymne des chérubins lors de l’entrée des dons, qui sont déjà consacrés comme le souligne le texte.

    A 1h35’30” :

    Ны́не Си́лы Небе́сныя с на́ми неви́димо слу́жат, / се бо вхо́дит Ца́рь Сла́вы, се́ Же́ртва та́йная соверше́на дорино́сится. / - / Ве́рою и Любо́вию присту́пим, / да причастницы Жи́зни ве́чныя бу́дем. / Аллилу́иа, аллилу́иа, аллилу́иа.

    Maintenant les puissances célestes célèbrent invisiblement avec nous. Car voici que s'avance le Roi de gloire. Voici avec son escorte, le Sacrifice mystique déjà accompli.
    Approchons-nous avec foi et amour, afin de devenir participants de la vie éternelle. Alléluia, alléluia, alléluia.

    *

    Suivi à 1h40 de la Prière de saint Ephrem :

    Seigneur et Maître de ma vie, 
    l'esprit d'oisiveté, de domination, 
    de découragement et de paroles faciles, 
    éloigne de moi. (Prosternation)

    L'esprit de pureté, d'humilité,
    de patience et de charité,
    donne à ton serviteur. (Prosternation)

    Oui, Seigneur et Roi, 
    donne-moi de voir mes fautes
    et de ne pas juger mon frère, 
    car tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.
    (Prosternation)

  • Citroën en Russie…

    Le directeur du développement stratégique de la société russe Automotive Technologies (créée en 2023), Pavel Bezroutchenko, annonce que l’usine PSMA Rus de Kalouga va produire à grande échelle des Citroën C5 Aircross. Alors que cela fait deux ans que Citroën et toutes les autres marques de Stellantis, et leur associé Mitsubishi, ont quitté la Russie pour appuyer les « sanctions » destinées à « mettre à genoux » l’économie russe.

    Les observateurs spécialisés avaient remarqué que 48 véhicules avaient été construits dans cette usine en décembre dernier, apprenant par la suite qu’il s’agissait de Citroën C5 Aircross dont les pièces venaient de Chine.

    L’expérience ayant été concluante, la production de masse va commencer et les premières voitures seront disponibles en mai.

    Profitant des sanctions par lesquelles les constructeurs européens se tiraient des rafales dans les pieds, la part des ventes de véhicules chinois en Russie est passée de 10 à 50%. Et maintenant les Russes font des Citroën avec des pièces venues de Chine… En attendant la suite…

  • Isolé et paria…

    Le forum international Atomexpo-2024, devenu l'événement le plus important de l'industrie nucléaire mondiale, a achevé ses travaux à Sotchi. 4.500 délégués de 75 pays sont venus en Russie, pays "isolé" et mondialement paria. Le forum avait pour thème les nouvelles technologies nucléaires de quatrième génération. Or c'est Rosatom, hôte de l’événement, qui en est à la pointe de ces technologies. D’où le nombre de visiteurs.

    La « quatrième génération » est le nom donné aux réacteurs à neutrons rapides dotés d'un caloporteur plomb, avec un cycle fermé du combustible nucléaire qui consiste à extraire le plutonium du combustible usé et à en faire un nouveau combustible pour les réacteurs à neutrons rapides. Pendant la campagne de combustible, on produit autant de plutonium qu'on en brûle, de sorte que le cycle peut être répété presque indéfiniment - il s'agit essentiellement d'une machine à mouvement perpétuel.

    Les technologies de quatrième génération permettent de séparer le composant le plus nocif et le plus dangereux du combustible usé, les actinides mineurs, et de les brûler dans des réacteurs à neutrons rapides. Cela permet de réduire de plusieurs milliers de fois le risque à long terme lié au stockage des déchets radioactifs.

    La construction du réacteur de quatrième génération BREST-300 près de Tomsk a commencé en 2021. Lors de la cérémonie d'ouverture d'Atomexpo 2024, la première ligne technologique de production de combustible nucléaire pour le réacteur a été lancée par téléconférence. La mise en service est prévue pour 2027. BREST est construit avec l'ensemble des installations nécessaires à son fonctionnement. En fait, il s'agit de tout un ensemble de technologies de quatrième génération, qui devraient démontrer l'opérabilité du cycle fermé du combustible nucléaire.

  • Génocide

    Francesca Albanese, rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur la situation dans les territoires palestiniens occupés a publié un rapport intitulé « Anatomie d’un génocide ». Ce rapport n’oublie pas de rappeler que le « nettoyage ethnique massif de la population non juive de Palestine » a commencé en 1947-49.

    En voici le résumé officiel.

    Après cinq mois d'opérations militaires, Israël a détruit Gaza. Plus de 30.000 Palestiniens ont été tués, dont plus de 13 000 enfants. Plus de 12.000 sont présumés morts et 71.000 blessés, dont beaucoup ont subi des mutilations qui ont changé leur vie. Soixante-dix pour cent des zones résidentielles ont été détruites. Quatre-vingt pour cent de la population a été déplacée de force. Des milliers de familles ont perdu des êtres chers ou ont été anéanties. Beaucoup n'ont pas pu enterrer et pleurer leurs proches, contraints de laisser leurs corps en décomposition dans les maisons, dans la rue ou sous les décombres. Des milliers de personnes ont été détenues et systématiquement soumises à des traitements inhumains et dégradants. Le traumatisme collectif incalculable sera ressenti par les générations à venir.

    En analysant les schémas de violence et les politiques d'Israël dans son assaut sur Gaza, ce rapport conclut qu'il existe des motifs raisonnables de croire que le seuil indiquant qu'Israël a commis un génocide est atteint. L'une des principales conclusions est que les dirigeants et les soldats israéliens ont intentionnellement déformé les principes du jus in bello, subvertissant leurs fonctions protectrices, dans le but de légitimer la violence génocidaire à l'encontre du peuple palestinien.

    Capture d’écran 2024-03-27 à 11.16.35.png

    Rappel : un article de "Reconquête" n° 182, décembre 2001

    Lire la suite

  • A Bucarest

    431738.p.jpg

    Le patriarche Daniel de Roumanie a consacré lundi, en la fête de l’Annonciation, une chapelle au sein du Parlement roumain. Elle est dédiée à saint André, l’apôtre protecteur de la Roumanie, dont le Parlement a fait de la fête un jour férié en 2012.

    « Dans un monde de plus en plus sécularisé, un espace liturgique consacré qui invite à la prière nous aide à redécouvrir la vérité selon laquelle l'homme est appelé à la sanctification dans la relation de communion avec le Dieu saint et à l'humble service envers les gens, parce que la prière individuelle et le service de la communauté sont une source de paix, de joie et d'espérance », a déclaré le primat.