Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 3

  • Annonciation

     

    726px-Благовещение_Устюжское_-_Google_Art_Project.jpg

    Annonciation d'Oustioug, XIIe siècle.

     ℟. Missus est Gábriel Angelus ad Maríam Vírginem desponsátam Ioseph, núntians ei verbum; et expavéscit Virgo de lúmine: ne tímeas, María, invenísti grátiam apud Dóminum:
    * Ecce concípies et páries, et vocábitur Altíssimi Fílius.
    ℣. Dabit ei Dóminus Deus sedem David, patris eius, et regnábit in domo Jacob in ætérnum.
    ℟. Ecce concípies et páries, et vocábitur Altíssimi Fílius.

    L’Ange Gabriel fut envoyé à Marie, vierge qu’avait épousée Joseph, lui portant un message, et la Vierge fut effrayée de la lumière. Ne craignez point, Marie ; vous avez trouvé grâce devant le Seigneur :
    * Voilà que vous concevrez et que vous enfanterez, et il sera appelé le Fils du Très-Haut.
    Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; et il régnera éternellement sur la maison de Jacob.
    Voilà que vous concevrez et que vous enfanterez, et il sera appelé le Fils du Très-Haut.

  • Dimanche in albis

    A cette lecture de l'Évangile, une première question frappe notre esprit. Comment, après la résurrection, le corps du Seigneur fût-il véritable, lui qui put, portes closes, s’introduire auprès des disciples ? Mais il nous faut savoir qu’une œuvre divine, si la raison la comprend, n’a plus rien de merveilleux. D’ailleurs, la foi n’a plus de mérite si la raison humaine lui fournit une preuve expérimentale. Quant à ces œuvres de notre Rédempteur qui d’elles-mêmes ne peuvent être comprises, c’est d’après une autre de ses actions qu’il faut en juger ; de sorte qu’en face de choses étonnantes, notre foi trouve son appui dans des choses plus étonnantes encore. En effet, ce corps du Seigneur qui s’introduisit auprès des disciples, portes closes, c’est celui qui, pour apparaître aux yeux humains à sa naissance, sortit du sein clos de la Vierge. Qu’y a-t-il donc d’étonnant à ce qu’il s’introduise, portes closes, après sa résurrection, celui qui désormais devait vivre pour l’éternité, alors que venant pour mourir, il était sorti, sans l’ouvrir, du sein de la Vierge.

    Mais comme, en présence de ce corps qu’on pouvait voir, la foi des spectateurs était hésitante, il leur montra aussitôt ses mains et son côté, et leur donna à palper cette chair qu’il avait introduite portes closes. En quoi il montrait deux merveilles qui, pour la raison humaine, semblent fort opposées, quand, après sa résurrection, il montra un corps incorruptible et cependant palpable ; car il est nécessaire que ce qui est palpable se corrompe et il est impossible de palper ce qui est incorruptible. Cependant, d’une manière merveilleuse et qui dépasse l’entendement, notre Rédempteur, après sa résurrection, nous montra un corps à la fois palpable et incorruptible. En nous le montrant incorruptible il nous invitait à la récompense, et en nous le présentant palpable il affermissait notre foi. Si donc il se montra, après sa résurrection, à la fois incorruptible et palpable, c’était pour nous manifester qu’après la résurrection ce corps était le même quant à sa nature, mais autre à raison de sa gloire.

    Il leur dit : Paix à vous. Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. C’est-à-dire, comme le Père, Dieu, m’a envoyé Dieu, moi, homme, je vous envoie hommes. Le Père a envoyé le Fils qui, pour racheter le genre humain, a résolu de s’incarner, et il a voulu que ce Fils vînt au monde pour souffrir ; et cependant il aimait le Fils qu’il a envoyé souffrir. Ceux qu’il a choisis comme Apôtres, le Seigneur en vérité ne les envoie pas aux joies du monde, mais comme lui-même a été envoyé, il les envoie dans le monde pour souffrir. Donc, puisque le Fils est à la fois aimé du Père, et cependant envoyé à la souffrance ; ainsi les disciples sont à la fois aimés du Seigneur, et cependant envoyés dans le monde pour souffrir. Aussi est-ce en toute vérité qu’il est dit : Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. C’est-à-dire : l’amour dont je vous aime, en vous envoyant parmi les pièges des persécuteurs, c’est l’amour dont le Père m’a aimé, en me faisant venir pour supporter la souffrance.

    Saint Grégoire le Grand, leçon des matines.

  • Samedi in albis

    La leçon du saint Évangile que vous venez d’entendre, frères, est claire quant à l’histoire des faits extérieurs ; mais il nous faut chercher brièvement le sens de ces mystères. Marie- Madeleine, alors qu'il faisait encore nuit, est venue au tombeau. L’histoire note l ’heure, mais au sens mystique, cette heure figure l’état d’esprit de celle qui cherche, Marie en effet cherchait, dans le tombeau, l’Auteur de toutes choses, qu’elle avait vu mort dans sa chair ; et parce qu’elle ne l’y avait pas trouvé, elle le crut volé. Il faisait donc encore nuit, quand elle vint au tombeau. Elle courut bien vite porter la nouvelle aux disciples ; et ceux-là coururent avant les autres, qui aimèrent plus que les autres, à savoir Pierre et Jean.

    Ils couraient tous deux ensemble, mais Jean courut plus vite que Pierre. Il arriva le premier au tombeau et n’osa pas entrer. Pierre arriva donc le second, et il entra. Que signifie cette course, mes frères ? Faut-il croire que ce récit si nuancé de l’Évangéliste soit sans mystère ? Pas du tout. Et Jean ne nous dirait pas qu’il est arrivé le premier et qu’il n’est pas entré, s’il avait cru que, dans son hésitation, il n’y avait pas de mystère. Que figure donc Jean si ce n’est la synagogue, et que figure Pierre si ce n’est l’Eglise ?

    Ne trouvons pas étrange que le plus jeune nous soit donné comme figurant la synagogue et le plus vieux, l’Église ; car bien que la synagogue soit arrivée au culte de Dieu avant l’Église des Gentils, la multitude des Gentils a précédé la synagogue dans la pratique des choses temporelles, ainsi que Paul en témoigne quand il dit : Car ce n'est pas le spirituel qui est au début, mais l'animal. Par Pierre, le plus vieux, c’est donc l’Église des Gentils qui est figurée, et par Jean, le plus jeune, c’est la synagogue des Juifs. Ils courent tous deux ensemble parce que, depuis le temps de leur origine jusqu’à la fin, la Gentilité court en même temps que la synagogue, dans une voie pareille et commune, mais non dans la communauté d’un même sentiment. La synagogue est venue la première au tombeau, parce qu’elle a connu les commandements de la loi et entendu les prophéties de l’incarnation et de la passion du Seigneur ; mais elle n’a pas voulu croire en un mort.

    Saint Grégoire le Grand, leçon des matines.

  • Vendredi de Pâques

    Aux vêpres byzantines de ce jour il y a un seul apostiche propre :

    Ἀνῆλθες ἐπὶ Σταυροῦ, Ἰησοῦ, ὁ καταβὰς ἐξ οὐρανοῦ, ἦλθες ἐπὶ θάνατον, ἡ ζωὴ ἡ ἀθάνατος, πρὸς τοὺς ἐν σκότει, τὸ φῶς τὸ ἀληθινόν, πρὸς τοὺς πεσόντας, ἡ πάντων ἀνάστασις, ὁ φωτισμὸς καὶ ὁ Σωτὴρ ἡμῶν, δόξα σοι.

    Tu es monté sur la croix, ô Jésus,
    toi qui du ciel étais descendu,
    tu es allé vers la mort, toi l’immortelle Vie,
    vers les ténèbres, Lumière véritable,
    vers les mortels, ô notre Résurrection:
    Sauveur qui nous illumines, gloire à toi.

    Chanté par les hiéropsaltes de Vólos.

     

  • Jeudi de Pâques

    L'antienne de communion.

    Pópulus acquisitiónis, annuntiáte virtútes eius, allelúia : qui vos de ténebris vocávit in admirábile lumen suum, allelúia.

    Peuple que Dieu s’est acquis, annonce les grandeurs, alléluia : de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, alléluia.

    Capture d’écran 2024-04-02 à 19.17.00.png

  • Les cons...

    installation-de-l-artiste-plasticien-laurent-perbos-la-beaute-et-le-geste_slide_full.jpg

    image_processing20240320-31131-rjud8e.jpeg

    C'est "inclusif", parce que c'est en plusieurs couleurs (sic), et c'est contre le stéréotype masculin du sport parce que ce sont six femmes (six fois la Vénus de Milo qui n'a rien demandé). Le même "artiste" avait déjà produit une Vénus de Milo jouant au tennis, il y a plusieurs années...

  • Gag

    C’est une nouvelle qui ne mérite pas de figurer dans ma rubrique « La persécution »…

    Le ministère ukrainien de la Justice a déposé une plainte auprès de la Cour suprême anticorruption (sic) pour demander des sanctions contre le métropolite Lazare (Chvets) de Simferopol en Crimée. (Dont la nationalité ukrainienne a été « suspendue » par Zelensky en janvier 2023.)

    Motifs : le métropolite Lazare a soutenu l'agression armée de la Fédération de Russie, aidé les autorités d'occupation de la Crimée et « utilisé sa position pour faire de la propagande parmi les croyants dans le cadre de l'idéologie de l'État agresseur, ainsi qu'en soutenant et en motivant la santé morale et psychologique des soldats des forces armées de la Fédération de Russie et des formations armées illégales ».

    Lazare Chvets, en Crimée, est évidemment inatteignable par la « justice » ukrainienne. En outre il n’est plus métropolite de Simferopol depuis octobre 2023. Il avait 84 ans et il a été remplacé par le métropolite Tikhon, dit « le confesseur de Poutine ».

    Et surtout, il a toujours été connu comme un… nationaliste ukrainien, soupçonné d'être en Crimée d’une loyauté de façade à la Russie. En 1992 il était évêque à Odessa et il avait (brièvement) suivi Philarète dans son aventure du « patriarcat de Kiev ». Ce qui lui avait valu d’être expulsé d’Odessa par ses ouailles…

    Celebrating_Victory_Day_and_the_70th_anniversary_of_Sevastopol’s_liberation_(2493-23).jpg

    En 2014, lors de la célébration du 70e anniversaire de la libération de Sébastopol.

  • 20.000 éléphants

    voyage_botswana.jpg

    Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, en a marre des écolos européens. Particulièrement du ministère allemand de l’Environnement, qui veut limiter l’importation des trophées de chasse aux éléphants, et cherche à obtenir une telle limitation au niveau de l’UE.

    Les Allemands, dit Mokgweetsi Masisi, doivent « vivre avec les animaux comme ils essayent de nous le dicter ». Par conséquent, il offre de livrer à l’Allemagne quelque 20.000 éléphants. « Ce n’est pas une blague », précise-t-il. « Et je n’accepterai pas de refus. »

    Le Botswana est le pays qui a le plus grand nombre d’éléphants, ce qui n’est pas sans poser divers problèmes aux villages, aux cultures, et aux hommes. En 2014 il avait accepté une interdiction totale de la chasse. Mais elle a été levée en 2019, ce qui avait suscité la colère des écolos. Depuis lors il y a un quota annuel. Mais il y a toujours trop d’éléphants. En 2022 le Botswana en a donné 8.000 à l'Angola et 500 au Mozambique. Alors pourquoi pas 20.000 à l’Allemagne…

  • Boutcha

    La spectaculaire mise en scène de Boutcha a deux ans aujourd'hui. La provocation, manifestement britannique (boutcha: butcher, boucherie russe) était grossière mais a fonctionné de façon planétaire grâce aux médias aux ordres.

    Maria Zakharova rappelle:

    Alors que les forces armées russes se trouvaient à Boutcha jusqu'au 30 mars 2022, les habitants se sont déplacés librement dans la ville et ont utilisé les communications mobiles et internet.

    Il n'y a eu aucune plainte concernant les actions des militaires russes pendant cette période, ce qui a été confirmé publiquement par le maire de la ville, A. Fedorouk, le jour suivant le départ de nos unités.

    En outre, pendant cette période, les militaires russes ont livré 452 tonnes d'aide humanitaire aux zones peuplées de la région de Kiev et l'ont distribuée aux résidents locaux.

    Les premières images vidéo de corps éparpillés dans la ville ne sont apparues qu'après l'entrée des formations armées ukrainiennes et des journalistes étrangers qui les accompagnaient. J'insiste : il ne s'agit pas de criminalistes et d'experts en médecine légale, mais de représentants des médias engagés, dont le rôle était de raconter au public une histoire fabriquée de toutes pièces et de ne pas poser de questions inutiles.

    Selon les premiers résultats de l'examen médico-légal des corps retrouvés à Boutcha, publiés le 24 avril 2022 dans le journal britannique The Guardian, la plupart des civils sont morts à la suite d'un bombardement d'artillerie par des fragments d'obus antipersonnel de 122 mm adaptés aux obusiers D-30 en service dans l'Armée fédérale de Yougoslavie. Cette conclusion est confirmée par le fait que les personnes ont été tuées non pas par des balles d'armes à feu, comme on a tenté d'accuser les militaires russes, mais à la suite des frappes d'artillerie de l'armée ukrainienne sur Boutcha.

    L'action de propagande et de désinformation à Boutcha était une réponse à notre geste de bonne volonté de retirer les troupes des régions de Kiev et de Tchernihiv. Elle s'inscrivait dans le cadre des progrès réalisés lors des négociations russo-ukrainiennes qui se sont tenues à Istanbul le 28 mars 2022. L'objectif était évident : à la demande de Londres, interrompre le dialogue entre les parties et lancer un ensemble de sanctions antirusses occidentales préparées à l'avance.

    Par la suite, Kiev a organisé plus d'un événement sur les ossements des "victimes de Boutcha" afin de détourner l'attention de la communauté internationale de ses propres crimes et des incohérences de la provocation qu'elle avait organisée, ainsi que pour soutenir dans l'opinion publique des pays occidentaux la fausse version de l'assassinat des habitants de la ville par les forces militaires russes. Cette année, les tentatives de l'administration de Kiev de célébrer cette date avec faste ont pour objectif supplémentaire d'empêcher la communauté internationale de se concentrer sur la situation difficile à l'intérieur de l'Ukraine et sur la ligne de contact.

    Les nombreuses demandes adressées par la partie russe aux organisations internationales, notamment au secrétaire général des Nations unies, A. Guterres, et au haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, F. Turk, pour qu'ils établissent toutes les circonstances de ce qui s'est passé et fournissent une liste fiable des personnes dont les corps se sont retrouvés dans les rues de Bucha, ainsi que d'autres informations, sont restées sans réponse.

    Cela montre que les organisateurs de cette monstrueuse mise en scène ont quelque chose à cacher.

    Une fois de plus, nous demandons aux structures internationales de cesser de couvrir le régime de Kiev et de mener une enquête approfondie, qui révélera enfin les noms exacts des victimes, l'heure et la cause de leur mort, la présence de traces du déplacement des corps, ainsi que les personnes responsables de ce terrible crime des autorités de Kiev.

  • Promotion

    Le militant LGBT préféré de François, le P. James Martin sj, était édité jusqu'ici par l'anciennement vénérable maison Saint-Paul, dont l'actuel directeur dit que les relations sexuelles entre personnes de même sexe ne sont pas un péché et qu'il faut accueillir ces nouvelles familles.

    Son nouveau livre est carrément édité par la maison d'édition officielle du Vatican, la Libreria Editrice Vaticana.