Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 3

  • Deux décès

    On déplore deux nouveaux décès dans le Morbihan. Deux religieuses de la Communauté des Filles de Marie, connue comme la congrégation de Kermaria, à Plumelin.

    L’une avait 86 ans et elle est morte au couvent. Elle « avait les symptômes ». L’autre est morte à l’hôpital, où elle avait été admise pour une autre pathologie. Elle avait 92 ans, et l’on nous dit qu’elle est morte il y a 12 jours. On a attendu 12 jours pour décider que c'était du coronavirus…

    C’est peut-être une explication du fait que jusqu’ici la courbe de la mortalité pour la France entière n’a indiqué aucune surmortalité, alors que les grippes de 2018 et de 2019 en avaient causé une sévère. Je suppose qu’on ne considère pas comme mort anormale celle des nonagénaires, ni même des personnes de plus de 85 ans, qui sont l’immense majorité des « morts du coronavirus », et qui pour la plupart seraient mortes d’un rhume des foins ou en avalant de travers (ceci est un témoignage vécu). Tandis que d’autres, bien sûr, s’en sortent.

    Le problème de Kermaria est que la moyenne d’âge est, nous dit-on, de 89 ans…

  • Qu’est-ce que c’est ?

    eli4xzswsaapsvu-1050x600.jpg

    Ce n’est ni un papier peint ringard, ni un vieux rouleau de toile cirée des années 50, c’est la « fresque » qui orne désormais le hall d’accueil du CHU de Rouen.

    Coût : 100.000 euros.

    Ce chef-d’œuvre d’un certain Olivier Nottellet (qui ne fait pas grand-chose à part badigeonner les murs en jaune) a été payé pour une grosse moitié par le contribuable (45.000 euros du ministère de la Culture, 10.000 de la Métropole Rouen Normandie), pour une petite partie par des mécènes privés (12.000 €), le reste étant l’hébergement de l’« artiste », les échafaudages et la peinture, pris en charge également par des mécènes (ce qui fait cher du pot de peinture jaune, à moins qu’il soit resté trois mois à l’hôtel de Bourgtheroulde pour fignoler son linoléum…).

    Bref, il n’y a pas que l’épidémie de coronavirus qui affecte les hôpitaux…

  • SOS Chrétiens d'Orient

    Screenshot_2020-03-27 SOS Chrétiens d'Orient ( SOSCdOrient) Twitter.png

    Tout le monde remarque la "coïncidence" avec le retrait de soldats français d'Irak. Mais l'essentiel est qu'ils soient libres et en bonne santé. Au fait, pour votre aumône de carême...

    IRAQ_-_FRANCIA_-_soscristianiliberi.jpg

  • Une bonne nouvelle

    Ce Jeudi Saint, à cause du coronavirus, François ne se mettra pas à genoux devant des athées ou des musulmanes pour leur laver les pieds.

  • Avis à la population

    Une nouvelle infection massive des commentaires de mon blog par l’Asselineauvirus-98 (alors que je me croyais depuis un certain temps débarrassé de l’Asselineau-99) m’a contraint à prendre les grands moyens pour éradiquer le fléau.

    Je demande à mes lecteurs de ne pas participer au développement de l’épidémie par leurs commentaires, lesquels devenant fatalement des victimes collatérales…

  • Vendredi de la quatrième semaine de carême

    Videns Dóminus flentes soróres Lázari ad monuméntum, lacrimátus est coram Judǽis, et exclamávit : Lázare, veni foras : et pródiit ligátis mánibus et pédibus, qui fúerat quatriduánus mórtuus.

    Le Seigneur voyant pleurer les sœurs de Lazare près du sépulcre pleura lui-même en présence des Juifs et s’écria : Lazare, viens dehors : et celui qui était mort depuis quatre jours parut ayant les pieds et les mains liés.

    L’antienne pour la communion, contrairement à l’usage quadragésimal, est empruntée au texte évangélique précédemment lu, et provient de la liturgie ambrosienne, qui, dans le recueil de ses chants, accuse une certaine antériorité relativement à la liturgie romaine. Le videns Dominus, avec sa mélodie syllabique dans l’antiphonaire grégorien, est d’un effet merveilleux, surtout par l’élan du Lazare, veni foras, où l’artiste a voulu exprimer toute la puissance de l’affection de Jésus pour son ami. (…)

    La résurrection de Lazare symbolise aussi le sacrement de la Pénitence. Jésus a seul la vertu de convertir les cœurs, mais il confie aux apôtres et aux prêtres la tâche de délier Lazare des bandelettes et du suaire sépulcral, pour que désormais il puisse marcher d’un pas rapide dans la voie des divins commandements.

    Bienheureux cardinal Schuster

    chant_img.png

    Par les moniales d’Argentan, sous la direction de dom Gajard.


    podcast

  • L’avortement en Irlande du Nord

    On se souvient qu’un amendement ubuesque voté par les députés britanniques en juillet 2019 prévoyait que l’avortement serait légalisé en Irlande du Nord le 31mars 2020 s’il n’y avait pas de gouvernement dans la province le 21 octobre. A cette date il n’y avait toujours pas de gouvernement, donc l’avortement va devenir légal. Jusqu’à 12 semaines sans justification, jusqu’à 24 semaines en cas de « risque pour la santé physique ou mentale de la femme », jusqu’à la naissance en cas d’anomalie grave du fœtus.

    Le « Bureau pour l’Irlande du Nord » du gouvernement britannique a publié hier – le jour de l’Annonciation ! - un long texte détaillant la façon dont l’avortement va pouvoir être pratiqué à partir du 31 mars.

    Aucun député d’Irlande du Nord n’avait voté l’amendement, aucun élu d’Irlande du Nord n’a pu se prononcer. Le gouvernement britannique avait lancé une consultation. Il y eut 21.000 réponses, 79% contre l’avortement. Le Bureau pour l’Irlande du Nord ne craint pas de consacrer un paragraphe à cette consultation, pour dire que « toutes les réponses reçues ont été analysée avec soin »…

    Le modérateur de l'Eglise presbytérienne d'Irlande, le Dr William Henry, a déclaré : « Je suis sûr que beaucoup seront frappés par la contradiction, qu'à un moment où nous prenons tous des mesures aussi drastiques pour préserver la vie, une législation est introduite pour la prendre ».

    On peut lire ici la déclaration intégrale du pasteur Henry.

    On attend toujours une réaction d’un évêque catholique. Si par hasard ça existe encore par là-bas…

  • Coronavirus et avortement

    Le Texas, l’Ohio et le Mississippi ont interdit les interventions chirurgicales « non nécessaires », ou « non urgentes et non vitales », afin d’assurer la disponibilité en lits et en équipements de protection pour les personnels chargés de soigner les malades du coronavirus.

    Le gouverneur du Mississippi, Tate Reeves, a souligné qu’il prendrait des mesures si l’unique avortoir de l’Etat continuait de fonctionner. Il a déclaré : « Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir depuis de nombreuses années pour faire du Mississippi l'endroit le plus sûr en Amérique pour les enfants à naître. Il ne fait aucun doute que la clinique de Jackson pratique des opérations non urgentes et non obligatoires, et qu'elle doit donc suivre les directives proposées par le ministère de la santé de l'Etat. »

    Le procureur général du Texas, Ken Paxton, a souligné que l’avortement était inclus dans l’ordonnance du gouverneur Greg Abbott exigeant que les prestataires de soins de santé « reportent tous les actes chirurgicaux qui ne sont pas immédiatement médicalement nécessaires ».

    Dans l’Ohio, le vice-procureur général Jonathan Fulkerson a envoyé des lettres à trois avortoirs pour leur enjoindre de respecter l’ordre du directeur de la santé de l’Etat. Deux avortoirs ont répliqué que « selon l’ordonnance le Planning familial peut continuer à pratiquer des procédures essentielles, ce qui inclut l’avortement chirurgical ».

    Dernière nouvelle : dans le Texas, les avorteurs intentent une action en justice contre l’Etat.

  • En Tanzanie

    Screenshot_2020-03-26 Dr John Magufuli rais wa Tanzania jumapili akitoa tusitishane.png

    La Tanzanie, comme son voisin du nord le Kenya, a un président catholique. A l’issue de la messe, dimanche à la cathédrale de Dodoma, John Magufuli a déclaré :

    « Nous n’allons pas fermer les églises, parce qu’elles sont la solution au coronavirus. J'insiste, mes frères chrétiens, et même musulmans, n'ayez pas peur, ne cessez pas de vous rassembler pour glorifier Dieu et le louer.

    « C’est pourquoi, en tant que gouvernement, nous n'avons pas fermé d'églises ou de mosquées. Au contraire, elles doivent toujours être ouvertes pour que les gens puissent chercher refuge auprès de Dieu. Les églises sont des lieux où les gens peuvent chercher la vraie guérison, car le vrai Dieu y réside. N'ayez pas peur de louer et de chercher le visage de Dieu dans l'église.

    « Le coronavirus est un diable, il ne peut pas vivre dans le corps du Christ, il brûlera instantanément. C'est exactement pourquoi je n'ai pas paniqué en prenant la Sainte Communion, parce que je savais qu'avec Jésus dans l'Eucharistie je suis en sécurité. C'est le moment d’affermir notre foi.

    « Cette maladie va passer comme les autres maladies. Mais nous devons continuer à prendre des précautions, comme les experts nous l’ont conseillé. »

    Cela dit, il y avait dimanche… 12 cas avérés de coronavirus en Tanzanie…

    On voit sur la vidéo que John Magufuli a le titre de docteur : il est docteur en chimie.

    Il s’est déjà fait connaître pour ses prises de position contre les campagnes de contraception de l’USAID. Au contraire il fait construire des hôpitaux pour la santé maternelle. Il disait alors : « J'ai voyagé en Europe et ailleurs et j'ai vu les effets néfastes du contrôle des naissances. Certains pays sont désormais confrontés à une croissance démographique en baisse. Ils manquent de main-d'œuvre. »

    Dès son élection en 2015 il a entrepris de lutter contre la corruption et a donné l’exemple en divisant son salaire par quatre, et en réduisant drastiquement les frais de représentation du gouvernement. La Tanzanie a l’une des croissances les plus fortes du continent, et John Magufuli est en train de faire d’un petit port de pêche le plus grand port d’Afrique. Il a pris également des mesures efficaces pour sauver les éléphants et les rhinocéros.

  • Semaine 11

    Capture d’écran 2020-03-26 à 12.31.46.png

    Capture d’écran 2020-03-26 à 12.33.02.png

    En rouge la mortalité attendue. En noir la mortalité constatée.

    Santé publique France