Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 3

  • Dhimmis extrémistes

    Dans les pays occidentaux, c’est désormais à qui montrera la plus extrême dhimmitude. Un sommet a été atteint en Italie, où l’on a caché les statues « dénudées » du Capitole pendant la visite du président iranien Hassan Rohani, en respect de la culture et de la sensibilité iraniennes, selon le gouvernement.

    A la question de savoir s’il avait demandé de cacher les statues de personnages nus, Hassan Rohani a répondu : « C’est bien une question de journaliste, ça », précisant qu’il n’avait eu aucun contact avec les autorités italiennes à ce sujet.

    C’est comme les écoles qui enlèvent le sapin de Noël par respect pour les autres cultures… à la grande surprise des parents musulmans… Mais c’est désormais au niveau étatique…

  • De très simples héros

    Deux avocats travaillant de façon bénévole pour l’ONG évangélique pakistanaise LEAD qui défend les chrétiens poursuivis pour blasphème, Me Aric John et son assistant, ont été bloqués sur la route de Kasur à Lahore par un commando d’hommes armés qui les ont menacés de mort, eux et leurs familles, s’ils continuaient à défendre les blasphémateurs. Les deux avocats, qui se rendaient à la Haute Cour de Lahore pour le procès en appel de Sajjad Masih Gill, condamné à perpétuité pour blasphème, ont été contraints de demander un report de l’audience.

  • La loi d’euthanasie votée à main levée

    La loi d’euthanasie Claeys Leonetti a été définitivement adoptée hier par l’Assemblée nationale et par le Sénat, à main levée…

    Elle ne parle pas ouvertement d’euthanasie mais en institue une forme, la « sédation profonde et continue jusqu’au décès », et rend les directives anticipées « contraignantes et non opposables » (si Philippe Pozzo di Borgo avait signé une directive anticipée avant son accident et que celui-ci se produise maintenant, il mourrait, comme il n'a cessé, en vain, de le dire).

    Plusieurs intervenants, dont le ministre Marisol Touraine, ont une fois encore souligné que cette loi était une « étape historique ». Une étape vers la prochaine loi qui osera nommer et imposer l’euthanasie active, comme chez nos voisins du Bénélux.

    Le Salon Beige a publié cette photo de l’Assemblée nationale au moment du vote :

    6a00d83451619c69e201bb08b2586a970d-pi.jpg

  • Saint Pierre Nolasque

    Nolasque 1.jpg

    Nolasque 2.jpg

    Lire la suite

  • Et voilà

    Comme c’était si hautement prévisible, la potiche exotique du ministère de la Culture a entériné l’avis de la commission de classification des films qui a elle-même obéi au représentant du ministère de l’Intérieur qui a décidé que le documentaire Salafistes, qui dénonce le jihadisme, est une « apologie du terrorisme ». Parce que ce film, fruit de trois ans de travail au Sahel et au Maghreb, montre ce qu’est vraiment le jihadisme, dans toute son horreur, et qu’il n’est pas possible de cacher que cette horreur est musulmane. Il montre, dit Le Figaro, « l'engagement fou des djihadistes et la réalité de la charia ».

    Or on ne doit pas montrer la réalité de la charia, ça ferait de la peine à M. Boubakeur. Donc Fleur Pellerin, qui sous la charia s’appellera Zahra al-Hajj (c’est plus facile à traduire que Kim Jong-suk, mais cela suppose qu'elle aille à La Mecque) condamne quasiment à mort le documentaire. Déjà les documentaires ne sont que très peu diffusés en salle, celui-là le sera encore beaucoup moins, et il ne pourra être diffusé à la télévision que sur les chaînes qui, comme Canal Plus (qui l’a coproduit), peuvent diffuser des films porno, après minuit…

    Bref, le gouvernement français s’occupe de la censure musulmane. M. Boubakeur peut dormir tranquille.

  • Le Danemark fait front

    Le projet de loi réformant le droit d’asile au Danemark était condamné par l’ONU, par l’OSCE, par Amnesty International et tous les lobbies des droits de l’homme. Il a été voté hier par 81 députés sur 109 : 75% des suffrages exprimés, les sociaux-démocrates joignant leurs voix à celles du parti du peuple danois – l’« extrême droite » - pour adopter le texte des libéraux au pouvoir (70 élus n’ont toutefois pas participé au scrutin).

    Pour financer le séjour des « réfugiés » en attendant leur régularisation, la police pourra saisir leur argent liquide au-delà de 1 300 euros, ainsi que leurs biens, comme leurs bijoux, à l’exception des alliances. Le permis de séjour des demandeurs d’asile personnellement menacés dans leur pays sont raccourcis de 5 à 2 ans. S’ils veulent rester, ils devront travailler deux ans et demi sur trois, et perfectionner leur danois. Quant aux personnes qui fuient une menace générale comme une guerre, elles devront attendre trois ans avant de pouvoir demander un regroupement familial.

    Naturellement, l’évêque de Copenhague a joint sa voix à celle des lobbies pour regretter que la « stabilité du pays et le bien-être des Danois » passe avant « leur devoir » d’accueillir les frères réfugiés.

    N.B. On remarque que dans toute cette affaire on ne parle pas du tout de l'Union européenne. C'est que le Danemark, comme on l'oublie souvent, ne fait que nominalement partie de l'UE, ne participant ni à l'union économique et monétaire, ni à la politique étrangère et de sécurité commune, ni à "l'espace de liberté, de sécurité et de justice", ni à la... citoyenneté européenne.

  • Aqmi et la mécréante évangélisatrice

    aqmi 1.jpg

    aqmi2.jpg

    Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué dans une vidéo l’enlèvement de la Suissesse Béatrice Stockly dans la nuit du 7 au 8 janvier à Tombouctou :

    « Nous, al-Qaida au Maghreb islamique, région Sahara, déclarons être responsables de l’enlèvement de la mécréante [kafir] évangélisatrice qui, par son travail, a fait sortir beaucoup du giron de l'islam en les séduisant avec les miettes de cette vie mondaine », déclare dans une vidéo un porte-parole de « l'Emirat du Sahara ».

    Béatrice Stockly appraît dans la vidéo revêtue d’un hijab et de profil devant un drapeau islamiste.

    « Les moudjahiddine l'ont détenue en 2012 avant de la remettre en liberté quelques jours plus tard après qu'elle s'était engagée à ne plus revenir à cette pratique condamnable en terre d'islam », soulignent les islamistes. De fait elle avait été enlevée en 2012 à Tombouctou et libérée à la suite d’une négociation avec Ansar Din qui contrôlait la ville. Elle était revenue à Tombouctou après la libération de la ville par l’armée française.

    Aujourd’hui, Aqmi réclame, en contrepartie de la libération de Béatrice Stockly, la libération d’un certain nombre de ses combattants détenus au Mali, ainsi que celle d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi, dit Abou Tourab, un des chefs d’Ansar Dine, qui est le premier jihadiste détenu à la CPI.

  • Ils pensent à tout…

    La régie des services municipaux de Vérone a envoyé à la Sodexo un ordre de service sur « les dispositions relatives à l’administration du vinaigre dans les réfectoires pour l’assaisonnement des crudités ». Dorénavant, dans les cantines scolaires, les crudités doivent être assaisonnées à l’huile seulement ; une bouteille de vinaigre sera placée sur les tables ou sur un chariot « pour que les élèves puissent éventuellement s’en servir ».

    Puisque, bien sûr, le vinaigre est haram, et que, bien sûr, la municipalité de Vérone est aux ordres de l’islam.

    Le journaliste qui a révélé ce fait, Stefano Lorenzetto, rappelle dans son article de L’Arena, le quotidien de Vérone, que des parents musulmans d’une école primaire ont exigé que « leurs enfants soient dispensés de l’apprentissage de la flûte, considérée comme impure ». Il rapporte le témoignage reçu d’une enseignante d’Italien dans un Cpia (Centre provincial pour l’instruction des adultes) : « Tous les jours dans la classe, à un horaire qui varie en fonction du lever du soleil, retentit la sonnerie d’un téléphone portable. Une voix de stentor annonce en arabe que c’est le moment de la salat, une des cinq prières quotidiennes obligatoires pour les musulmans. Le propriétaire de l’iPhone cesse de suivre la leçon et se prosterne sur le carrelage, le visage tourné vers La Mecque. » Toute sanction serait évidemment de l’islamophobie, doublée de xénophobie et de racisme.

  • Et alors ?

    Citant un rapport de l’agence Frontex, Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, déclare : « Plus de la moitié des gens qui viennent en ce moment en Europe viennent de pays où vous pouvez être sûr qu’ils n’ont aucune raison de demander le statut de réfugié, plus de la moitié, 60%. »

    Ces 60%, précise-t-il, viennent essentiellement du Maroc et de Tunisie, en passant par la Turquie (pour faire croire qu’ils sont syriens ou irakiens).

    La seule option immédiate, ajoute Timmermans, est de les renvoyer dans leur pays aussi vite que possible, afin de pouvoir soutenir les vrais réfugiés…

    Et alors ?

    Il ne se passe évidemment rien. De toute façon on sait que les autorités allemandes ont déjà perdu la trace d’une bonne partie de leurs « réfugiés »…

  • Au service de la culture de mort

    Un « grand jury » du comté de Harris (Houston) au Texas, saisi de l’affaire des vidéos du Center for Medical Progress sur les ventes de tissus de fœtus avortés par le Planning familial, a blanchi le Planning familial et inculpé les auteurs des vidéos, David Daleiden et Sandra Merritt.

    Ils sont inculpés de « falsification de documents gouvernementaux » (ils avaient de faux permis de conduire pour cacher leur identité) et viol de la loi texane interdisant « la vente et l’achat d’organes humains », puisque dans les vidéos ils font semblant de vouloir acheter des tissus…

    Ils encourent en théorie jusqu’à 20 ans de prison et 10.000 $ d’amende.

    D’autres précisions sur ce délire, hélas authentique, ici.

    LifeSite a aussitôt lancé une pétition pour demander que les charges à l’encontre de David Daleiden et Sandra Merritt soient abandonnées et que le Planning familial soit poursuivi.

    L’affaire est d’autant plus stupéfiante que cela se passe au Texas, où la majorité de la population est pro-vie. A commencer par le gouverneur, Greg Abbott, qui dès l’été dernier a demandé une double enquête sur l’action du Planning familial à la commission de la santé de l’Etat, et au procureur général du Texas. Deux enquêtes qui se poursuivent, a-t-il précisé.

    Lors de l’affaire des vidéos, Greg Abbott avait publié un texte en quatre paragraphes indiquant ses intentions, chaque paragraphe commençant par une lettre du mot LIFE. Dans le troisième il demandait que soient supprimées toutes les subventions au Planning familial, et dans le quatrième que soit criminalisée tout vente ou transaction de tissu fœtal par un avortoir, quels que soient les motifs.

    Il serait étonnant que David Daleiden et Sandra Merritt soient condamnés au Texas. Mais cette affaire montre à quel point on en est venu à tout inverser. Dans tous les domaines : ainsi ce documentaire Salafistes qu’on veut interdire pour « apologie du terrorisme » alors que c’en est une dénonciation (mais qui ne plaît pas à l’islam comme les vidéos ne plaisent pas aux avortueurs).

  • Saint Jean Chrysostome

    Ce qui suit est un extrait de ce qui est sans doute la dernière lettre de saint Jean Chrysostome à son amie Olympias. Le livre qu’il évoque est celui qui a été édité par les Sources chrétiennes sous le titre Lettre d’exil.

    Sans parler en effet de tout ce que j'ai souffert à Constantinople, vous pouvez vous faire une idée de tout ce que j'ai enduré, depuis mon départ, pendant ce long et pénible voyage ou j'étais sans cesse menacé de mourir, vous pouvez vous imaginer tout ce que j'ai souffert depuis mon arrivée dans ce pays, depuis mon départ de Cucuse, après mon séjour a Arabisse. Eh bien ! nous avons échappé à tant de périls ; nous jouissons à l'heure qu'il est d'une santé parfaite, et nous sommes complètement rassuré. Les Arméniens s'étonnent qu'avec un corps si faible et si maigre je puisse supporter la violence du froid, respirer encore, quand ceux même qui sont habitués à ces rigueurs s'en trouvent si fort incommodés. Or jusqu'à ce jour nous n'avons éprouvé aucun accident : nous avons échappé aux mains des brigands, qui souvent se sont jetés sur nous, nous manquons des choses les plus nécessaires, nous ne pouvons pas même prendre de bains. A Constantinople, nous ne pouvions nous en passer : maintenant nous nous trouvons si fort que nous n'en sentons pas même le besoin; notre santé ne semble plus réclamer cet auxiliaire. Rien n'a pu nous abattre, ni l'intempérie de l’air, ni la solitude des lieux, ni le manque de provisions et de serviteurs, ni l'ignorance des médecins. Nous ne prenons pas de bains, nous sommes sans cesse enfermé dans une chambre, comme si nous étions en prison; nous ne sortons jamais, et la promenade nous était si nécessaire autrefois. Nous sommes sans cesse à côté du feu, inondé de fumée, nous avons a craindre les voleurs qui toujours nous assiègent, et malgré tout cela, malgré bien d'autres inconvénients, nous nous portons mieux qu'à Constantinople ou nous étions si bien soigné. Songez a ce que je viens de vous dire; bannissez toute tristesse a mon sujet, et ne vous infligez pas de peines si fâcheuses et si superflues. Je vous envoie un livre que je viens d'écrire, et dont voici le titre : Personne n'est blessé que par lui-même. C'est là ce que prétend démontrer l'ouvrage que je vous adresse. Parcourez-le souvent, et même si votre santé vous le permet, lisez-le à haute voix. Ce remède vous suffit, si vous le voulez bien. Mais si vous vous obstinez, si vous ne voulez pas vous traiter vous-même, si malgré tant de divertissements et d'exhortations, vous ne voulez pas sortir de ce nuage de tristesse, à notre tour nous ne vous écouterons plus, et nous cesserons de vous écrire si souvent ces longues lettres, dont vous ne savez point profiter pour retrouver le calme. Comment verrons-nous donc que vous êtes consolée ? Sera-ce par votre témoignage ? Non, mais par les effets; car vous venez de nous le dire, c'est la tristesse qui vous a rendue malade. Grâce à cet aveu, nous croirons que votre tristesse a cessé, si vous recouvrez la santé. Puisqu'en effet, d'après vous, la tristesse est la cause de votre maladie, une fois la tristesse bannie, la maladie certainement disparaîtra, et la racine une fois arrachée, les branches périront. Tant que celles-ci fleuriront, se porteront bien, se couvriront de ces malheureux fruits, nous ne pourrons nous persuader que vous aurez enlevé la racine. Donc plus de paroles, mais des effets : si vous recouvrez la santé, vous recevrez encore des lettres plus longues que ne le seraient des discours. N'est-ce pas un grand motif de consolation pour vous que nous vivions, que nous nous portions bien, qu'au milieu de tant d’ennuis, nous ne soyons ni malade ni infirme ? Ah ! nos ennemis s'en attristent et en ressentent une vive douleur. Vous devrez donc de votre côté y puiser une abondante consolation, votre principale consolation. Non, ne dites point que vos amis sont abandonnés : les souffrances qu'ils endurent inscrivent leurs noms dans les cieux.

  • Brexit et guerre civile

    Brodant sur le thème éternel : si vous quittez l’Union européenne c’est l’apocalypse, le Premier ministre irlandais Enda Kenny met en garde contre l’impact d’un éventuel retrait du Royaume Uni sur le processus de paix en Irlande du Nord.

    Un Brexit mettrait l’Irlande du Nord dans de sérieuses difficultés, dit-il, alors qu’on était arrivé à ce que les armes se taisent, et que cela avait été un si gros travail mené par tant de gens sur tant d’années…

    Si Enda Kenny voulait bien regarder un peu plus loin que son île, il verrait aussi l’impact effroyable du Brexit sur le réchauffement climatique, l’expansion du chikungunya et la disparition des dinosaures.

  • En Slovaquie ils ont un Premier ministre

    Quelques propos de Robert Fico, Premier ministre de Slovaquie, à un journal tchèque.

    « J’ai le sentiment que, dans l’UE, nous sommes en train de commettre un suicide rituel et que nous nous contentons de le regarder… Si cela doit attendre la fin de 2016 ou 2017 pour que l’Europe mette en place la force de surveillance des frontières qu’elle a programmée, l’UE se sera tuée elle-même… Nous mijotons dans notre jus, nous attelant à des quotas qui n’ont aucun sens… et pendant ce temps-là des milliers de migrants arrivent en Europe tous les jours. Ce système est un fiasco complet… Si on veut, sur la base de quotas temporaires ou permanents, nous forcer à importer 50.000 personnes qui ont des mœurs et des religions complètement différentes – et ce sont essentiellement de jeunes hommes – je ne peux pas imaginer comment nous pourrions les intégrer. Nous ne le pouvons pas. Ils se retrouveraient dans un espace qui a sa propre vie et ses propres règles, et c’est pourquoi je dis que cette idée et mauvaise et irréalisable. »

    Rappelons que la Slovaquie et la Hongrie ont porté plainte devant la Cour européenne de Justice contre le système de quotas.

    Le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka, a déclaré quant à lui que la République tchèque, qui préside actuellement le groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovaquie), organisera un sommet extraordinaire de ce groupe le 15 février sur la question des migrants.

  • L’herméneutique Benigni

    000334936W.jpg

    Je viens de me rendre compte que je n’ai pas porté suffisamment attention à la présentation officielle du livre du pape par Roberto Benigni.

    Regardez bien la photo. Il montre la couverture du livre en rigolant. Serait-ce un recueil d’histoires drôles ? Non. Mais il faut prendre ce livre à la rigolade, comme tout ce que fait ce pape. Et c’est la seule façon de survivre au désastre.

    Le film le plus célèbre de Benigni est La vie est belle (3 Oscars, 1 César, prix du jury à Cannes, et 60 autres prix). Dans ce film, le personnage joué par Roberto Benigni lui-même est dans un camp de concentration nazi avec son jeune fils, et il lui explique qu’ils participent à un jeu, et à un jeu très marrant. Toutes les horreurs du camp deviennent ainsi des gags, et le gamin croit son père sur parole. Et c’est grâce à une ultime hilarante partie de cache-cache que le gamin va être sauvé.

    Voilà l’herméneutique Benigni. Quand François explique la Bible à l’envers, c’est évidemment un gag. Quand il explique que la Sainte Vierge doutait et que Jésus demandait pardon à ses parents, c’est pas pour de vrai, c’est pour rire. Quand il organise deux synodes coup sur coup sur le même sujet pour nier un commandement du Christ, on voit bien que c’est une blague. Quand il se fait bénir par des protestants, c’est parce qu’il fait semblant d’avoir mal au dos. Quand il lave les pieds à une musulmane le jeudi saint, c’est une facétie (comme je l’ai écrit l’autre jour avant de prendre pleinement conscience de l’herméneutique Benigni). Quand il va célébrer le schisme luthérien avec des femmes déguisées en évêques, c’est le jour d’Halloween. Etc.

    Et cela, c’est depuis le tout début. Depuis qu’il est arrivé et que, premier pape de son espèce, il nous a dit : « Bonsoir », comme quelqu’un qui vient pour l’apéro. Et c’était un double gag, parce qu’on était en plein carême et qu’il n’y avait pas d’apéro !

    L’herméneutique Benigni est sans doute devenue nécessaire pour ne pas sombrer dans la déprime, ou pire.

    Cela dit, il faudrait expliquer à notre pape benigniste que les plaisanteries les plus courtes sont aussi les meilleures.

  • Merci au cardinal Zen

    CardinalZen.jpg

    Le cardinal Zen (Joseph Zen Ze-kiun), évêque émérite de Hong Kong, a entre autres éminents mérites (dont son opposition virulente au communisme chinois), celui de célébrer régulièrement la messe de saint Pie V. Ce n’est donc pas à proprement parler un événement qu’il la célèbre lors du congrès eucharistique de Cebu, aux Philippines, où il a été invité à parler.

    C’est pourtant un événement dans la mesure où c’est la première fois qu’un cardinal célèbre la messe de saint Pie V aux Philippines depuis la révolution liturgique, et que le fait pour un cardinal de la célébrer au cours d’un congrès eucharistique ne passe évidemment pas inaperçu.

    Or voici que le site de la conférence des évêques des Philippines a publié un texte pour expliquer de quoi il s’agit, et c’est un texte, relativement long, d’une grande bienveillance, entièrement favorable à la messe latine traditionnelle, notamment par les propos rapportés d’un blogueur et d’un diacre. On y apprend qu’en 2007 il y avait trois messes dominicales de saint Pie V aux Philippines, et qu’il y en a 14 aujourd’hui, et d’autres mensuelles ou en semaine.

    Et, grosse surprise, ce texte a été repris quasi intégralement par Asianews, l’agence de l’Institut pontifical des missions étrangères, ce qui lui donne une diffusion mondiale en quatre langues.

  • Saint Polycarpe

    ΑΓΙΟΣ+ΠΟΛΥΚΑΡΠΟΣ+ΜΑΡΤΥΡΙΟ.jpg

    Le 23 Février, mémoire du saint hiéromartyr Polycarpe, évêque de Smyrne.
    Grâce au feu de l'amour donnant beaucoup de fruit,
    Polycarpe est offert au Verbe en holocauste.
    A la rive céleste où son feu le conduit,
    le 23 février, le saint martyr accoste.
    Par ses saintes prières, ô notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

    Synaxaire byzantin

    Ayant fait pousser en ton âme le raisin de la grâce, en vérité,
    comme vin tu fis couler la parole de la foi,
    qui réjouit le cœur de tous les croyants,
    et tu devins un océan de miracles, Père saint:
    c'est pourquoi tu t'es montré le joyau des Martyrs,
    éprouvé par le feu et digne de l'éternelle clarté.
    Polycarpe, intercède auprès du Christ notre Dieu
    pour qu'il accorde la rémission de leurs péchés
    à ceux qui fêtent avec amour ta mémoire sacrée.

    Cathisme après la 3e ode des matines

    Sur saint Polycarpe :

  • Il ne peut plus attendre…

    François se rendra à Lund en Suède le 31 octobre prochain pour célébrer le… 499e anniversaire de la Réforme protestante. Ce sera la grande première de la « Common Prayer », et la première fois qu’un pape célébrera une « liturgie » protestante. Avec ces personnages-là, qui se disent respectivement évêque de Lund (Johan Tyrberg), primate de Suède (Antje Jackelen), et évêquesse lesbienne de Stockholm (Eva Brunne) (et aussi vraisemblablement l’homosexuel militant qui se dit évêque de Vasteras). C'est vrai que le 31 octobre c'est Halloween. On ne sait pas encore en quoi sera déguisé François.

    jodpw8d7dslucv2owt3x.jpg

    brunne2.jpg

  • Najat et Idriss

    Sur Canal Plus, Idriss Sihamedi, dirigeant de l'association humanitaire islamique Barakacity (très bien vue à gauche), en présence de Najat Belkacem, a déclaré qu’il refusait de serrer la main des femmes, et a refusé de condamner l’Etat islamique.

    Appelée à réagir, Najat a éludé dans un premier temps, puis :

    Je crois que c'est une association qui porte une façon de voir les choses qui n'est pas la mienne, à laquelle je ne souscris pas et qui me met aussi mal à l'aise, honnêtement, sur votre plateau, et donc je n'ajouterai rien.

    Ainsi parle, dans une France marquée par des attentats meurtriers de l’Etat islamique, un ministre du gouvernement « en guerre » contre l’Etat islamique, ministre de l’Education nationale, ancien ministre des Droits des femmes, dont une préoccupation majeure est de promouvoir la laïcité et les valeurs de la République…

    Mais quand un ministre français est aussi de nationalité marocaine et conseiller du roi du Maroc « commandeur des croyants »…

  • En Syrie

    Un attentat à la bombe a été perpétré hier soir dans le quartier chrétien de Qamishli, la deuxième ville de la province de Hassaké, en Syrie. Il y a eu trois morts (un chaldéen et deux syriaques orthodoxes) et dix blessés.

    Déjà le 20 décembre dernier, des attentats contre deux restaurants de Qamishli appartenant à des chrétiens avaient provoqué la mort de 13 chrétiens et de 6 musulmans.

    Pour Mgr Jacques Behnan Hindo, l’archevêque syro-catholique d’Hassaké, il faut être prudent sur les rumeurs de revendication de l’Etat islamique : « L’attentat pourrait aussi être lié aux récents affrontements entre des milices kurdes désirant contrôler ce quartier, et les groupes d’autodéfense Sotoro, qui sont déjà actifs sur place et sont formés de jeunes chrétiens syriens et assyriens. Par suite, nombreux sont ceux qui pensent que, derrière l’attentat, pourraient se cacher également des mandants et des exécuteurs kurdes. Il s’agit d’un autre des facteurs inquiétants de cette guerre. Le terrorisme existe mais parfois nous ne savons pas vraiment qui terrorise. »

    Il y a quelques jours, le Patriarche syro orthodoxe, S.B. Ignace Ephrem II, s’est rendu à Qamishli pour jouer un rôle de médiateur entre les milices kurdes et les groupes d’autodéfense Sotoro…

  • La Bible à l’envers

    J’avais vu ici et là la dernière pique de François contre les traditionalistes qui ont un cœur fermé, qui s’attachent à ce qui a toujours été fait comme des idolâtres au lieu d’être ouverts à la nouveauté du Seigneur, à l’Esprit qui toujours nous surprend, etc.

    Je n’étais pas allé voir de plus près, parce que cela devient si répétitif que c’en est dérisoire.

    Mais d’autres continuent de s’intéresser aux bredouillis pontificaux quotidiens. D’une certaine façon ils n’ont pas tort, car il faut de temps en temps prendre la mesure de la catastrophe.

    Or, ici, comme cela est souvent le cas, François ne se contente pas d’insulter les traditionalistes, il s’appuie sur la Bible en l’interprétant à l’envers. Le blog unamsanctamcatholicam donne une analyse complète de la chose, et Benoît et moi en donne la traduction française.

    En bref, selon le pape, Saül désobéit à Dieu parce que Dieu lui demande de faire quelque chose de nouveau et que lui veut faire comme on a toujours fait. Or c’est exactement le contraire : Dieu lui demande de faire comme d’habitude et Saül refuse de le faire.

  • Conversion de saint Paul

    On nous a lu aujourd’hui le passage des Actes des Apôtres où l’on rapporte que l’Apôtre Paul devint, de persécuteur des chrétiens, prédicateur du Christ. Le Christ, en effet, a renversé un persécuteur pour en faire un docteur de l’Église ; le frappant et le guérissant, lui donnant à la fois la mort et la vie. Agneau immolé par des loups, il change les loups en agneaux.

    Dans la célèbre prophétie où nous voyons le patriarche Jacob bénir ses enfants (la main étendue sur ceux qui étaient présents et les yeux fixés sur l’avenir), se trouve prédit ce qui s’est accompli dans Paul. Paul était, comme il l’atteste lui-même, de la tribu de Benjamin. Or, lorsqu’en bénissant ses fils, Jacob fut arrivé à bénir Benjamin, il dit de lui : « Benjamin, loup ravisseur. » Quoi ? Sera-t-il toujours loup ravisseur ? Nullement ; mais « celui qui, le matin, ravit la proie, partage le soir les aliments. » Voilà ce qui s’est accompli dans l’Apôtre saint Paul, que cette prédiction concernait.

    Considérons-le maintenant, si vous le voulez bien, ravisseur le matin, et partageant le soir les dépouilles. Matin et soir sont mis ici pour d’abord et ensuite. Nous entendrons donc ainsi cette proposition : il ravira d’abord, et ensuite il partagera les aliments.

    Voyez le ravisseur : Saul, disent les Actes, ayant reçu les lettres des princes des prêtres, allait (à Damas) afin que partout où il trouverait des chrétiens, il les entraînât et les amenât aux prêtres pour être châtiés. Il allait, respirant et exhalant le meurtre ; c’est-à-dire, ravisseur le matin. Aussi quand Etienne, le premier martyr, fut lapidé pour le nom du Christ, Paul était-il très manifestement présent, et il assistait même au supplice d’Etienne avec des sentiments si hostiles que, pour lui, ce n’était pas assez de le lapider de ses propres mains : afin de se trouver en quelque sorte dans toutes les mains qui lançaient des pierres, il gardait les vêtements de tous les bourreaux, exerçant mieux sa fureur en les secondant tous, que s’il l’eût lapidé de ses propres mains.

    Nous comprenons la première partie de la prophétie : « Il ravira le matin. » Voyons de quelle manière il partage les aliments le soir. Du ciel la voix du Christ le terrasse, il reçoit d’en haut l’ordre de ne plus sévir, et il tombe la face contre terre : il devait être abattu d’abord, puis relevé ; d’abord frappé, puis guéri : car le Christ n'aurait jamais vécu en lui, s'il n'était mort à son ancienne vie de péchés. Or, ainsi renversé, que lui est-il dit: « Saul, Saul, pourquoi me persécuter? Il t'est dur de regimber contre l'aiguillon. — Qui êtes-vous, Seigneur? » reprend-il. Et la voix lui crie du ciel : « Je suis Jésus de Nazareth, que tu persécutes ». C'est la tête dont les membres étaient encore sur la terre, qui criait du haut du ciel. Aussi bien ne disait-elle pas : Pourquoi persécuter mes serviteurs? mais: « Pourquoi me persécuter? » —  Ah ! « que voulez-vous que je fasse? » Déjà il se dispose à obéir, cet ardent persécuteur; déjà ce persécuteur devient prédicateur, ce loup se change en brebis, cet ennemi en défenseur. Il vient d'apprendre ce qu'il doit faire. S'il est devenu aveugle, si la lumière extérieure lui est soustraite pour quelque temps, c'est pour faire briller dans son cœur la lumière intérieure; la lumière est ravie au persécuteur, pour être rendue au prédicateur. Mais quand il ne voyait plus rien, il voyait Jésus. C'est ainsi que sa cécité était le symbole mystérieux des croyants. Celui en effet qui croit au Christ doit le contempler, sans tenir même compte de la créature; dans son cœur la créature doit déchoir toujours et le Créateur être goûté de plus en plus.

    Saint Augustin, début du sermon 278

  • Septuagésime

    Revoici le temps du labeur qui va nous conduire à la Croix et à la Résurrection. Ce n’est pas encore le carême mais l’Eglise nous y prépare sans ménagement. Nous allons porter toute l’histoire du monde, qui est l’histoire de la chute, et gravir le chemin du calvaire où sera déchirée la reconnaissance de dette qui ne s’annule que par la mort.

    Autrefois, aux matines de la Septuagésime, on lisait le récit du péché originel dans la Genèse. Depuis saint Pie V (ou même avant ?) on commence par le commencement : la création, et le récit de la chute n’intervient que mercredi. Et l’étonnant rétrécissement des matines depuis 1960 dans le bréviaire romain a supprimé le texte de saint Augustin sur la chute*, ainsi que les répons qui l’évoquent. Il reste cependant l'antienne du Magnificat des premières vêpres, qui l'annoncent avant même l'adieu à l'alléluia.

    La messe gémit du coup de massue que l’homme s’est infligé lui-même. « L'Introït de la Messe exprime les terreurs de la mort auxquelles Adam et sa race tout entière sont en proie, depuis le péché », dit dom Guéranger :

    Circumdedérut me gémitus mortis, dolóres inférni circumdedérunt me 

    Les gémissements de la mort m'ont environné, les douleurs de l'enfer m'ont assiégé

    « Cependant un cri d'espérance se fait entendre, au milieu de cette suprême désolation. Adam et sa race peuvent encore implorer la miséricorde céleste. Le Seigneur a fait une promesse, au jour même de la malédiction; qu'ils confessent leur misère, et le Dieu même qu'ils ont offensé deviendra leur libérateur. »

    et in tribulatióne mea invocávi Dóminum, et exaudívit de templo sancto suo vocem meam.

    j'ai invoqué le Seigneur dans ma tribulation, et, de son saint temple, il a écouté ma voix.

    Alors le psaume peut chanter son premier verset :

    Díligam te, Dómine, fortitúdo mea : Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus.

    Je vous aimerai, Seigneur, qui êtes ma force ; le Seigneur est mon appui, mon refuge et mon libérateur.

    La collecte constate que nous sommes « justement affligés pour nos péchés », et demande que nous soyons miséricordieusement délivrés pour la gloire du Nom du Seigneur.

    Dans l’épître saint Paul montre le chemin qui s’esquisse, la route du carême, comme une course de fond. Il faut courir de façon à remporter la palme. Ce n’est pas aisé : les Hébreux furent tous baptisés dans la mer Rouge, ont tous mangé du pain spirituel et bu au rocher spirituel, et ils sont quasiment tous morts avant d’arriver dans la terre promise…

    Le graduel implore Dieu au temps de la tribulation… avec espérance, car Dieu n’oublie pas le pauvre qui le cherche.

    Le trait, remplaçant désormais l’alléluia, est le De profundis…

    L’évangile est celui des ouvriers conviés à travailler à la vigne au long des heures de la journée. Quelle que soit l’heure à laquelle on a été appelé, on reçoit son salaire : le denier de la vie éternelle, si l’on a persévéré (sans s’occuper de comparer son labeur avec celui du voisin).

    C’est pourquoi l’offertoire rend grâce avec joie :

    Bonum est confitéri Dómino, et psállere nómini tuo, Altíssime.

    Il est bon de louer le Seigneur et de chanter votre nom, ô Très-Haut.

    Et l’antienne de communion s’installe dans l’espérance :

    Illúmina fáciem tuam super servum tuum, et salvum me fac in tua misericórdia : Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te.

    Faites luire votre visage sur votre serviteur, et sauvez-moi par votre miséricorde ; Seigneur, que je ne sois pas confondu, car je vous ai invoqué.

    _______

    * Texte qui se termine par la phrase magnifique: "Melius enim judicavit de malis bene facere quam mala nulla esse permittere". Dieu a jugé meilleur de tirer le bien du mal que de permettre qu'il n'y ait aucun mal."

  • 13.000 dollars

    Ça va coûter cher de résister à la dictature homosexualiste. Divers commerçants l’ont déjà constaté. Près de New York, un couple qui propose sa ferme pour différentes cérémonies vient d’être condamné à 10.000 dollars d’amende et 3.000 dollars de dommages et intérêts pour avoir refusé d’accueillir une parodie de mariage entre deux lesbiennes. (Exactement 3.000 dollars de pretium doloris, pour la souffrance mentale infligée aux plaignantes...)

    Pourtant les propriétaires avaient seulement demandé que la cérémonie elle-même ne se déroule pas chez eux, ils soulignaient qu’ils avaient déjà embauchés des homosexuels, qu’ils avaient accueilli l’anniversaire d’une petite fille adoptée par des lesbiennes… Rien n’y a fait.

    En outre ils doivent suivre des cours de sensibilisation et apposer une affiche sur les méfaits des discriminations…

  • Oscar obéit à son bon maît’e

    Suite à la polémique sur l’absence de noirs dans les acteurs sélectionnés cette année, l’académie des Oscars annonce une « série de mesures historiques » : elle va lancer « une ambitieuse campagne mondiale pour identifier et recruter de nouveaux membres qualifiés représentant une plus grande diversité », et elle s’engage « à doubler d’ici 2020 le nombre de femmes et de membres issus de la diversité au sein de l’académie ».

    Or les chiffres montrent que, en suivant le raisonnement absurde des antiracistes, le nombre des noirs nominés est à peu près conforme à la proportion de noirs dans la population américaine, et qu’en ce qui concerne les lauréats les noirs sont… très nettement surreprésentés :

    CZQcBILWAAAnooe.jpg

  • Ah, la dépression…

    Une enseignante stagiaire de 24 ans, étudiante à l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (Espé) de Lyon, a été présentée au parquet de Lyon pour « apologie du terrorisme » et « menace de crime contre les personnes en raison de la religion ».

    Hier, c’est tout ce que l’on pouvait savoir.

    Je me suis dit que ce devait être encore une hindouiste bretonne.

    Mais non. Aujourd’hui on sait que c’est une « Réunionnaise » « instable » et « dépressive »…

  • Une milice chrétienne à Mindanao

    red-god-soldiers_20160120_134852.jpg

    Quelque 300 membres d’un groupe chrétien appelé « Soldats rouges de Dieu » se sont réunis dans l’île de Mindanao (Philippines) et au cours d’une parade militaire ont brûlé un drapeau de l’Etat islamique.

    Ils s’engagent à éradiquer les terroristes musulmans de l’île, notamment les Combattants Bangsamoro de la liberté islamique, scission du Front Moro de libération islamique, qui ont attaqué un village dans la nuit de Noël et ont tué 9 paysans chrétiens.

    Périodiquement, des chrétiens prennent les armes contre la terreur musulmane à Mindanao. Ils sont chaque fois désavoués par la hiérarchie catholique, et bien évidemment par le gouvernement, pourtant incapable de faire respecter un semblant de paix malgré les « accords » avec les terroristes (ou plutôt à cause de ces accords).

  • Un Cristero et un samouraï

    Dans la liste des décrets de la Congrégation pour les causes des saints dont le pape a autorisé hier la promulgation, on note le miracle attribué au bienheureux José Sanchez del Rio, le petit martyr Cristero, qui va donc être canonisé.

    On note aussi la reconnaissance du martyre du samouraï Justo Takayama Ukon, qui va être béatifié.

    Parmi les autres décrets, on remarque celui qui concerne le martyre quatre laïcs espagnols assassinés pendant la guerre d’Espagne, et le martyre du Père Hubert Unzeitig, surnommé « l’Ange de Dachau ».

  • Sainte Emérentienne

    La fête de saint Raymond de Pegnafort a supplanté au XVIIe siècle celle de sainte Emérentienne (ou Emérance), qui demeure néanmoins une mémoire. Voici ce qu’en dit dom Guéranger, dans un texte très joli et émouvant, mais peu conforme aux canons du dialogue interreligieux…

    emerentienne_copy1.jpgLe troisième jour n’est pas écoulé depuis le martyre de sainte Agnès ; et la Liturgie, fidèle à recueillir toutes les traditions, nous rappelle à son tombeau. Voici que la Vierge Émérentienne, amie et sœur de lait de notre héroïne de treize ans, s’en est allée prier et pleurer sur le lieu où repose celle qui lui a été si tôt et si cruellement ravie. Émérentienne n’a pas encore été régénérée dans les eaux du Baptême ; elle suit encore les exercices du catéchuménat ; mais son cœur est déjà au Christ par la foi et par le désir.

    Tandis que la jeune fille épanche ses regrets et son admiration sur la tombe d’Agnès, des païens surviennent ; insultant à sa douleur, ils veulent troubler ces hommages rendus à leur victime. C’est alors que Émérentienne, enflammée du désir de se réunir au Christ, et d’être bientôt dans les bras de sa douce compagne, puisant un mâle courage sur ce sépulcre glorieux, se tourne vers les barbares, et, confessant Jésus-Christ, maudissant les idoles, leur reproche l’atroce cruauté dont l’innocente Agnès est tombée victime.

    La férocité païenne s’indigne dans les cœurs de ces hommes asservis au culte de Satan, et à peine la jeune fille a cessé de parler, qu’elle tombe sur le sépulcre de son amie, accablée sous les pierres meurtrières que lui lancent ceux qu’elle a osé défier. Baptisée dans son propre sang, Émérentienne laisse sur la terre sa dépouille sanglante ; et son âme s’envole sur le sein de l’Emmanuel, pour jouir éternellement de ses embrassements divins, et de la chère présence d’Agnès.

    Unissons-nous à l’Église, qui recueille avec tant d’amour de si touchants souvenirs ; demandons à Émérentienne la grâce d’être réunis à Jésus et à Agnès, et saluons son triomphe par les prières de la sainte Liturgie.

  • Oscars pâles

    C’est le gros os antiraciste à ronger en ce moment : il n’y a aucun noir parmi les vingt finalistes des Oscars. Du coup on crie à l’exclusion, à la discrimination, etc. Spike Lee et je ne sais qui ont décidé de boycotter la cérémonie. George Clooney est en colère. Chez nous, Roschdy Zem et Omar Sy ont déclaré que ce boycott était légitime et allait dans le bon sens. Tant qu’on n’aura pas imposé la parité : un noir, un blanc, un noir, un blanc, sans doute. Et les jaunes, alors ?

    Charlotte Rampling n’a pas craint de déclarer quant à elle que ces réactions étaient du « racisme anti-blanc »... « Peut être que les acteurs noirs ne méritaient pas d'être dans la dernière ligne droite, a-t-elle dit à Europe 1. Pourquoi classer les gens ? On vit dans des pays où l'on est quand même plus ou moins accepté. Mais, il y aura toujours des problématiques avec "lui il est moins beau", "lui il est trop grand", lui "il est trop noir". Il y aura toujours des "trop". Alors on va classer tout ça pour faire des milliers de petites minorités partout ? »

    549970Oscar.jpg

  • Fleur s’occupe

    Fleur Pellerin annonce que des travaux ont été entrepris pour améliorer le clavier azerty (et non pour le supprimer, comme la rumeur commençait à courir).

    Elle a cité en exemple « le fait qu'on ne puisse pas, à partir du clavier, faire un C majuscule cédille ».

    Ah bon. Moi je tape sur la touche alt et la touche ç et ça donne tout naturellement un Ç…

    (Est-ce particulier aux claviers Mac ? Les autres n’ont qu’à le copier, alors…)