Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 3

  • Premier dimanche de l’Avent

    L’introït et l’offertoire sont sur le même texte : le début du psaume 24. Ad Te : vers toi, Seigneur, orientation de toute l’année liturgique. Voir ce que j’en disais l’an dernier.

    Voici ces deux pièces par les moines de Montserrat. C’est un peu emphatique, selon leur manière habituelle, mais c’est très beau. (L’offertoire chanté ajoute « Domine » après « Ad Te ».)

    Ad te levávi ánimam meam : Deus meus, in te confído, non erubéscam : neque irrídeant me inimíci mei : étenim univérsi qui te exspéctant non confundéntur.
    Vias tuas, Dómine, demónstra mihi : et sémitas tuas édoce me.
    Gloria Patri…

    Vers toi je lève mon âme. Mon Dieu, j’ai mis en toi ma confiance, je ne rougirai pas, et ils ne se moqueront pas de moi mes ennemis, car ceux qui t’attendent ne seront pas confondus.
    Montre-moi tes voies, Seigneur, et enseigne-moi tes chemins.
    Gloire au Père...


    podcast

    hqdefault.jpg


    podcast

    of_ad_te_domine_levavi.jpg

  • Radicalisée

    Le parti radical de gauche a investi sa présidente Sylvia Pinel (ministre des gouvernements socialistes de 2012 au début de cette année) comme candidate à la présidentielle.

    Une nouvelle claque au PS et à sa « primaire de la gauche »…

  • Trump sur Castro

    Donald Trump :

    Aujourd'hui, le monde note la disparition d'un dictateur brutal qui a opprimé son propre peuple pendant près de six décennies. L'héritage de Fidel Castro est celui de pelotons d’exécution, de vols, de souffrances inimaginables, de pauvreté et de déni des droits humains fondamentaux.

    Alors que Cuba reste une île totalitaire, mon espoir est que ce jour marque un mouvement vers la fin des horreurs subies trop longtemps et vers un avenir où le merveilleux peuple cubain vivra finalement dans la liberté qu'il mérite si amplement.

    Bien que les tragédies, les morts et les souffrances causées par Fidel Castro ne puissent être effacées, notre administration fera tout son possible pour que le peuple cubain puisse enfin commencer son chemin vers la prospérité et la liberté. Je me joins aux nombreux Cubano-Américains qui m'ont tant soutenu dans la campagne présidentielle, y compris l'Association des Vétérans de la Brigade 2506 qui m'a appuyé, dans l'espoir de voir un jour Cuba libre.

    Paul Ryan, président de la Chambre :

    Maintenant que Fidel Castro est mort, la cruauté et l’oppression de son régime doivent mourir avec lui. Aujourd’hui, pensons au souvenir et aux sacrifices de tous ceux qui ont souffert sous Castro.

    Ted Cruz, sénateur du Texas :

    La mort de Fidel Castro ne ramènera pas ses milliers de victimes, ni ne pourra apporter de réconfort à leurs familles. Aujourd’hui nous nous souvenons d’elles et nous honorons les âmes braves qui ont combattu un combat héroïque contre la brutale dictature communiste qu’il avait imposée à Cuba.

    Marco Rubio, sénateur de Floride, de parents cubains :

    Fidel Castro a pris le pouvoir en promettant d'apporter la liberté et la prospérité à Cuba, mais son régime communiste l'a transformé en une prison insulaire appauvrie. Pendant plus de six décennies, des millions de Cubains ont été forcés de fuir leur propre pays, et ceux qui étaient accusés d'opposition au régime étaient régulièrement emprisonnés et même tués.

    Malheureusement, la mort de Fidel Castro ne signifie pas la liberté pour le peuple cubain ou la justice pour les militants démocrates, les chefs religieux et les opposants politiques, que lui et son frère ont emprisonné et persécuté. Le dictateur est mort, mais pas la dictature. Et une chose est claire, l'histoire n’absoudra pas Fidel Castro, elle se souviendra de lui comme d'un dictateur mauvais et meurtrier qui infligeait la misère et la souffrance à son propre peuple.

    L'avenir de Cuba reste en fin de compte entre les mains du peuple cubain, et maintenant plus que jamais le Congrès et la nouvelle administration doivent être à ses côtés contre ses dirigeants brutaux et soutenir sa lutte pour la liberté et les droits humains fondamentaux.

  • A ce point-là !

    Je me doutais bien que la mort de Fidel Castro ne serait pas l’occasion, sur les chaînes « d’information », d’une piqûre de rappel sur le communisme réel. Mais je n’imaginais pas que l’imprégnation communiste des médias atteigne encore de tels sommets.

    On prend bien soin de ne pas employer le mot de « dictateur », ni, à plus forte raison l’expression « dictateur communiste ». Le seul dictateur dans l’histoire de Cuba, un « dictateur sanguinaire », bien entendu, est Batista, que le « libéral » Castro a renversé, et c’est naturellement la faute des Américains s’il s’est tourné vers l’Union soviétique (les Américains qui n'ont pas arrêté de l'embêter sans la moindre raison). Seule fausse note dans l’hommage obligé au grand dirigeant cubain, les quelques images qu’on doit montrer de ces salauds d’exilés à Miami qui se réjouissent de sa mort (des bâtards afro-latinos traîtres à leur pays et qui ont sûrement voté Trump). Heureusement qu’on peut montrer aussi des gens à Cuba qui se lamentent de la disparition de leur grand dirigeant. Et qu’on peut faire venir sur le plateau des communistes français qui disent tout le bien qu’il faut penser du communisme cubain.

    Car naturellement on ne montre aucune image de l’effroyable misère à laquelle Fidel Castro a condamné son peuple pendant 50 ans. Misère matérielle tellement visible, et misère spirituelle, dans un pays officiellement athée.

    Et l’on ne fait aucune allusion à l’implacable répression qui remplissait les prisons.

    Le plus significatif, sans doute, de la part de gens qui se disent « journalistes », est leur spectaculaire silence sur l’interdiction de toute liberté de la presse, de toute liberté d’expression, à Cuba.

    Et tourne en boucle l’appel de Mélenchon à un rassemblement en hommage à Castro…

  • 18.000 euros

    les-tirets-sont-jaune-moutarde-ou-jaune-comte-selon-le-patriotisme-de-chacun-mais-il-faut-les-appeler-traits-d-union-photo-dr-1480062322.jpg

    Depuis les fusions de régions, il faut leur trouver un nouveau « logo ».

    Voici celui de la région Bourgogne-Franche-Comté. Il a le mérite d’être explicite…

    Le génial concepteur de ce « visuel » a gagné la somme modique de 18.000 euros.

    Ah, non. J’oubliais. Pour le même prix, il a aussi fourni le slogan de la nouvelle région : « A nous deux ! ».

    Sic.

    N.B. Ce qui est proprement génial, ce sont évidemment les traits entre chaque mot, qui sont des traits d'union jaunes comme la moutarde de Dijon et le fromage de Comté... (Ce n'est pas une blague, c'est l'explication officielle.)

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Au Pakistan

    L’assemblée provinciale du Sind (sud du pays, capitale Karachi) a voté à l’unanimité une proposition de loi interdisant les « conversions forcées », avec des sanctions allant jusqu’à la prison à vie.

    Rana Mohammad Kashif, coordonateur de l’ONG Partenariat de l’Asie du Sud (Pakistan) explique à Asianews : « C’est un acte très positif des législateurs provinciaux, car il vise à protéger et à promouvoir les droits des minorités religieuses au Pakistan. Nous savons que les conversions forcées sont un problème dans tout le pays, et très répandues dans le Sind. Cette loi va améliorer l’image de la province dans la communauté internationale et contribuer à freiner l’exode des minorités fuyant à l’étranger en quête de protection. »

    La proposition de loi émanait d’un député de la « Ligue musulmane du Pakistan – Fonctionnelle » (LMP-F).

    940795.jpgCe parti, qui n’existe que dans le Sind, est une des scissions de la Ligue musulmane du Pakistan. En fait, il s’agit de la représentation politique des soufis Hurs. Le président du parti est le Pir Syed Sibghatullah Shah Rashdi III (ou Raja Saein Pir Pagara VIII, c’est-à-dire le 8e chef religieux dynastique de la communauté), qui a succédé à son père Syed Shah Mardan Shah-II. C’est comme le « parti socialiste progressiste » du Liban, qui n’est rien d’autre que la représentation politique des druzes. C’est ça la démocratie en Orient (et c’est logique).

    Les Hurs, à l’islam spiritualisé, sont de fait une minorité, comme les chrétiens, et la nouvelle loi est explicitement une loi de protection des minorités. Elle a donc reçu le plein soutien des chrétiens.

    Reste à espérer qu’elle ne se retourne pas contre les chrétiens. Car en Inde, juste à côté, ce sont les lois contre les conversions forcées qui permettent de persécuter les chrétiens…

    Pour l’heure, si cette loi peut diminuer les ignobles rapts de jeunes filles chrétiennes (et hindoues) obligées de se marier avec leurs ravisseurs musulmans, on ne peut que s’en féliciter. Mais alors il est urgent qu’une loi similaire soit votée au niveau fédéral, ou au moins dans le Pendjab où le problème est le plus crucial.

    Enregistrer

  • François et Bernard Häring

    François (non, pas Hollande, ni Fillon, l’autre) s’est livré à un éloge appuyé du "théologien moral" Bernard Häring, connu pour son opposition résolue à Humanae vitae.

    Où l’on retrouve une fois encore, et jusqu’à plus soif, la condamnation du « blanc et noir », de « ce qui est légal », de la « rigidité », et l’inflation du « discernement » à toutes les sauces.

    Avec en prime une inversion du sens de la « casuistique », ce qui paraît surprenant chez un jésuite mais est en fait très significatif.

    C’est à lire sur le blog de Jeanne Smits.

  • Il est mort

    f0008111.jpg

    Non. L'autre.

  • Saint Silvestre

    sylvester1.jpg

    L’autre saint Silvestre coïncide cette année avec le dernier jour de l’année liturgique. C’est l’abbé Silvestre, bénédictin, qui fonda une nouvelle famille, les silvestrins.

    Clementíssime Deus, qui sanctum Silvéstrum Abbátem, sǽculi huius vanitátem in apérto túmulo pie meditántem, ad erémum vocáre et præcláris vitæ méritis decoráre dignátus es : te súpplices exorámus ; ut, eius exémplo terréna despiciéntes, tui consórtio perfruámur ætérno. Per Dóminum.

    O Dieu très clément, qui avez appelé à la solitude le bienheureux Abbé Sylvestre, tandis qu’il méditait devant un tombeau ouvert la vanité de ce monde, et qui avez daigné l’orner des mérites d’une vie très sainte ; nous vous supplions de faire que, méprisant à son exemple les .biens de la terre, nous jouissions du bonheur de votre éternelle compagnie.

    L’allusion historique contenue dans cette collecte se rapporte à ce qui est raconté dans la vie de saint Silvestre. Tandis qu’il assistait un jour aux funérailles d’un parent, regardant le cadavre défiguré il commença de réfléchir, et il se dit : Ego sum quod hic fuit ; quod hic est, ego ero : Je suis à présent ce que celui-ci fut naguère ; bientôt je serai moi aussi ce qu’il est maintenant. Cette bonne pensée suffit pour le décider à laisser le monde aux hommes vains et à se faire moine. Tant est grande la force d’une bonne pensée, quand elle ne demeure pas simplement à l’état de pensée, mais est exécutée avec diligence.

    Bienheureux cardinal Schuster

  • God bless you

    Donald Trump a terminé son allocution de Thanksgiving comme président élu (vue 1,4 million de fois sur Youtube), par « God Bless You and God Bless America ».

    Dieu vous bénisse, et Dieu bénisse l’Amérique. Une formule traditionnelle. Mais Obama l’avait omise dès son premier Thanksgiving, et a continué depuis.

    En ce 24 novembre 2016, chacun a pu constater que Dieu était de retour…

  • Schulz s’en va

    Martin Schulz a déclaré qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat de président du Parlement européen mais qu’il allait participer à la politique allemande : il va se présenter comme tête de liste sociale-démocrate en Rhénanie du Nord Westphalie. Certains disent qu’il veut être chancelier à la place d’Angela Merkel, d’autres qu’il veut être le vice-chancelier d’Angela Merkel.

    C’est une grande surprise, car il se battait depuis des mois pour faire admettre sa volonté de rester à son poste pour un troisième mandat, alors qu’il avait promis de laisser la place à un membre du groupe PPE.

    On pourrait penser que le départ de Schulz remettrait peut-être en question ce scandaleux arrangement entre la droite et la gauche du Parlement européen, qui se partagent les postes sans aucune considération pour les électeurs.

    Mais, aussitôt après l’annonce de Martin Schulz, le président du groupe PPE, Manfred Weber, a exhorté les socialistes, les libéraux, et les verts, à se rallier à un candidat commun au siège de président du Parlement européen. La raison invoquée : sinon on « risque qu’un eurosceptique débarque pour prendre le job »…

    La vraie raison est bien sûr que tout doit continuer comme avant, dans le ronron d’un hémicycle coupé du monde mais tellement confortable…

  • Trump et Orban

    Donald Trump a téléphoné à Viktor Orban pour l’inviter à Washington.

    Orban a dit à Trump que cela faisait longtemps qu’il n’était pas allé aux Etats-Unis, parce qu’on l’y considérait comme un « mouton noir ». Trump « a ri et a dit que c’était la même chose pour lui »…

  • Geert Wilders

    Geert Wilders a mis en ligne sa défense devant le tribunal qui le juge pour « racisme » pour ses déclarations de mars 2014. Il a donc changé d’avis, puisqu’il avait dit qu’il ne paraîtrait pas à une parodie de justice. Mais il a transformé le tribunal en tribune politique.

    Je voulais juste jeter un œil, et je dois dire que, bluffé par le courage et le talent du personnage, je suis resté scotché…

    C’est ici, sous-titré en anglais (facile). On peut trouver la traduction anglaise du texte ici.

    Le verdict est attendu le 9 décembre.

  • Diversité

    L’organisme de préparation du 375e anniversaire de Montréal a produit un clip publicitaire de 45 secondes pour l’émission Montréal s’allume, qui sera diffusée le mois prochain à la télévision, émission destinée à présenter le programme des festivités.

    Mais, face aux protestations, le clip a été immédiatement retiré du site du 375e anniversaire.

    Car, tout au long des… 45 secondes, on ne voyait que des blancs.

    Le commissaire aux célébrations, Gilbert Rozon, s’est répandu en excuses, jugeant que les critiques étaient « justes à 100% » et qu’il était le seul coupable, car il n’avait pas visionné le clip avant sa publication. Il a assuré qu’un autre clip, respectueux de la diversité, allait être réalisé ce week-end.

  • L’avortement aux Etats-Unis

    Selon un rapport du Center for Disease Control and Prevention (CDC), réalisé sur 47 Etats, il y a eu 664.435 avortements en 2013 dans ces Etats, soit 20% de moins qu’en 2004 et deux fois moins qu’en 1980. Il faut revenir à 1971 pour trouver un nombre inférieur.

    Selon le rapport, cette baisse coïnciderait avec la baisse du taux de grossesse des adolescentes. Cela m’étonnerait beaucoup que cette explication suffise. Il me semble que cette baisse a d’abord à voir avec la fermeture de très nombreux avortoirs (certains Etats n’en ont plus que deux ou trois) grâce à la politique pro-vie qui y est menée, et à l’efficacité de cette politique sur les consciences (on sait que désormais une majorité de jeunes Américains sont contre l’avortement).

  • Paganisme pas mort

    nglt03.jpg

    Un mouvement païen intitulé Mbog Bassa a détruit la croix érigée sur le mont Nogk Lituba, au Cameroun, montagne sacrée selon les traditions tribales parce que le peuple Bassa en est issu.

    Selon le quotidien camerounais Le Messager, le mouvement entend procéder à la destruction des églises et mosquées se trouvant sur le territoire Bassa. Et de tout ce qui est peu ou prou occidental, dont le système d’enseignement du pays.

  • Religion d’Etat

    Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve était à Lyon hier pour participer à la pose de la première pierre de l’Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM), aux côtés du recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, et du sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb. Le projet avait été soutenu par Manuel Valls quand il était ministre de l’Intérieur.

    L’Etat, la ville de Lyon, et la métropole de Lyon, donnent chacun 1 million d’euros. La Grande Mosquée de Lyon met 2,5 millions. La région devait donner également 1 million, mais la majorité a changé et la nouvelle majorité refuse, au motif que l’IFCM recevra aussi des financements étrangers (dont l’Arabie saoudite). Alors le budget a dû être revu à la baisse…

    Ce sera quand même un bâtiment de 2.500 m2 avec salle de conférences, espace d’exposition, médiathèque et salles de cours, notamment destinées à des cours d’arabe.

    Bien entendu tout ceci est « strictement culturel ». Même si l’islam ignore la distinction entre cultuel et culturel, si l’institut s’impliquera dans la formation des imams, si les cours d’arabe dans un institut de « civilisation musulmane » sont forcément basés sur le Coran, et si l’Arabie saoudite est partenaire. Et si le tout n’est qu’une annexe de prestige de la Grande Mosquée de Lyon.

  • “Silence”

    Dans les derniers jours de l’année aux Etats-Unis, et au début de l’année prochaine en France, sortira le nouveau film de Martin Scorsese, intitulé Silence.

    C’est une adaptation d’un roman de Shushaku Endo sur les persécutions des chrétiens au Japon au XVIIe siècle.

    La première bande annonce vient d’être publiée. C'est du grand art :

    On peut la trouver avec des sous-titres en français (mais aussi avec de la pub) ici.

    On apprend que c’est un vieux rêve de Scorsese que de réaliser ce film, et que, jugeant sans doute qu’il ne ferait pas beaucoup d’entrées (?), il n’a pas voulu être payé, et que les trois acteurs principaux (dont Liam Neeson) ont accepté d’être payés au tarif minimum.

    Scorsese écrit :

    « Le roman d’Endo affronte le mystère de la foi chrétienne, et par extension le mystère de la foi lui-même. Rodrigues apprend, un pas de douleur après l’autre, que l’amour de Dieu est plus mystérieux qu’il ne le sait, qu’Il laisse beaucoup plus aux voies des hommes que nous ne le pensons, et qu’Il est toujours présent… même dans Son silence. »

    Etonnant, non ?

    Mais c’est bien le titre du film. Renvoyant donc étrangement au livre du cardinal Sarah…

  • Sainte Catherine

    ℟. Virgo flagellatur, crucianda fame religatur, carcere clausa manet, lux cælica fusa refulget:
    * fragrat odor dulcis, cantant cæli agmina laudes.

    ℣. Sponsus amat sponsam, Salvator visitat illam. * Fragrat odor dulcis, cantant cæli agmina laudes.
    Gloria Patri et Filio, et Spiritui Sancto.
    * Fragrat odor dulcis, cantant cæli agmina laudes.

    La vierge est flagellée, chargée de liens elle est soumise au tourment de la faim, elle demeure emprisonnée, une lumière céleste emplit la prison de splendeur : * Un doux parfum se fait sentir, on entend les cantiques des phalanges des cieux. L’Époux aime l’Épouse, elle reçoit la visite du Sauveur. Un doux parfum... Gloire au Père... Un doux parfum...

    Répons du bréviaire dominicain, cité dans l’Année liturgique. Le voici interprété par le Hilliard Ensemble, suivi d’une improvisation du saxophoniste Jan Garbarek, un peu planante mais pas vraiment hors sujet.
    podcast

    Carhaix_29_Chapelle_Sainte-Anne_statue_de_sainte_Catherine_d'Alexandrie.jpg

    (Chapelle Saint-Anne, Carhaix)

    Enregistrer

  • Camp d’Hiver de Chrétienté-Solidarité-Jeunesse

    Camp d’Hiver

    de Chrétienté-Solidarité-Jeunesse

    Vous êtes lycéens, étudiants, jeunes professionnels et vous refusez la tiédeur d'une lâche inertie devant la domination de la culture de mort ?

    Alors n'hésitez plus, venez vous former et rejoindre nos militants! Nous avons le plaisir de vous convier au camp d'hiver de Chrétienté-Solidarité-Jeunesse qui se déroulera à Cuillé, en Mayenne, du mercredi 28 décembre au soir jusqu'au dimanche 1er janvier 2017 sur le thème :

    LES COMBATS DE DEMAIN

     Au programme : conférences, ateliers pratiques, tables rondes, débats, activités physiques, veillées et réveillon dans le plus pur esprit de l'amitié française le soir du 31.

    Conférences prévues : 

    • Migrations, migrants et français : répondre aux pseudo-humanistes   par Yves Daoudal
    • La réplique face au déni de réalité des médias   par Olivier Figueras
    • La franc-maçonnerie en 2017 : quel poids sur la politique ?   par Serge Abad-Gallardo
    • Le combat pro-vie    par Jeanne Smits (Journaliste, vice-présidente de l'AGRIF)
    • La question islamique dans la société française    par Olaf
    • Le combat des chrétiens d'Orient    par Thibaut de la Tocnaye (vice-président de Chrétienté- Solidarité)

    Informations pratiques :

    Lieu : La Bellangerie 53540 Cuillé.

    Prix par participant : 50 euros (comprenant les repas et le logement).

    Pour vous inscrire : nous renvoyer un mail à l’adresse suivante : chretientesolidarite.jeunesse@gmail.com avec votre nom, prénom, adresse complète et numéro de téléphone.

    Le règlement (chèque à l'ordre de: Centre Charlier -Camp d'Hiver) doit être envoyé à l'adresse suivante : Centre Charlier - Camp d'Hiver, 70, bd Saint Germain - 75005 PARIS.

    Une confirmation ainsi que les modalités d'organisation vous seront envoyées après validation de votre inscription.

  • L’autre nationalisme…

    Selon un sondage BMG pour le Herald (écossais), 57% des Ecossais sont favorables à ce que l’Ecosse soit en dehors de l’UE si cela implique le maintien de frontières ouvertes avec l’Angleterre.

    On notera que le Herald titre sur le résultat inverse : « Plus de deux Ecossais sur cinq accepteraient une frontière forte avec le reste du Royaume-Uni si cela implique de rester dans l’UE. »

    Mais deux sur cinq (43%) ça ne fait pas une majorité…

  • En Indonésie

    La police indonésienne a arrêté l’ancien journaliste et professeur de communication Buni Yani, identifié comme étant l’homme qui avait lancé la pétition contre Ahok, le gouverneur chrétien de Djakarta. Pétition qui avait recueilli plus de 100.000 signatures et qui avait été à l’origine de poursuites judiciaires et de la grande manifestation du 4 novembre contre le gouverneur qui avait « blasphémé ».

    Buni Yani a reconnu avoir manipulé les propos de Ahok. Il est inculpé pour diffamation et « manipulation d’affaires religieuses ».

    Sur sa page Facebook il a écrit : « Maintenant j’ai besoin de mes amis et du soutien de tous les musulmans. Je suis aux arrêts et je ne peux pas rentrer chez moi. »

  • Au Pakistan

    Un tribunal antiterroriste de Lahore a condamné à mort cinq des auteurs de l’atroce lynchage des époux chrétiens Shahzad Masih, 26 ans, et Shama Bibi, 24 ans, tués à Kot Radha Kishan, dans le district de Kasur, au Pendjab, le 4 novembre 2014 suite à une fausse accusation de blasphème. Parmi les cinq condamnés à mort se trouve un imam. Le juge a également condamné à de deux ans de réclusion huit autres inculpés.

    C'est sans nul doute un jugement historique.

  • Liberté scolaire

    Donald Trump a nommé Betsy DeVos comme ministre de l’Education :

    « Sous sa direction nous allons réformer le système scolaire américain et supprimer la bureaucratie qui handicape nos enfants, afin que nous puissions offrir une éducation et un choix d'écoles de niveau mondial à toutes les familles. »

    Betsy DeVos est connue comme une militante acharnée de la liberté scolaire (y compris l’école à la maison). Elle est présidente de l'Alliance pour le choix de l'école, qui fait notamment campagne pour le coupon scolaire. Elle et son milliardaire de mari (mais elle-même est milliardaire) ont créé le comité d'action politique "Tous les enfants comptent" (All children matter) spécifiquement dédié au coupon scolaire.

  • Deux titres

    pzpe.jpg

    Deux titres, côte à côte, sur Asianews, informant sur deux événements du même jour :

    Le pape reçoit le président vietnamien, soulignant les bonnes relations et un « esprit partagé de dialogue ».

    Le Parlement vietnamien approuve une loi sur les religions limitant la liberté de culte.

  • Duettistes

    François Fillon, diabolicum :

    « J'ai voté tous les textes qui voulaient améliorer l'accès pour les femmes à l'IVG, y compris le dernier qui était proposé par la gauche. Faire planer un doute, c'est inqualifiable. »

    Alain Juppé, ridiculum :

    « Je voudrais aussi me réjouir, moi qui suis catholique, de l'évolution de l'église catholique sur ce point, du Pape François qui invite les prêtres à pardonner ce qui était encore il y a peu impardonnable. Vous voyez que l’Église progresse. »

  • Saint Jean de la Croix

    Pour goûter tout, n’ayez du goût pour aucune chose.
    Pour savoir tout, désirez de ne rien savoir.
    Pour posséder tout, souhaitez de ne rien posséder.
    Pour être tout, ayez la volonté de n’être rien en toutes choses.

    Pour parvenir à ce que vous ne goûtez pas,
    vous devez passer par ce qui ne frappe point votre goût.
    Pour arriver à ce que vous ne savez pas,
    il faut passer par ce que vous ignorez.
    Pour avoir ce que vous ne possédez pas,
    il est nécessaire que vous passiez par ce que vous n’avez pas.
    Pour devenir ce que vous n’êtes pas,
    vous devez passer par ce que vous n’êtes pas.

    Lorsque vous vous arrêtez à quelque chose,
    vous cessez de vous jeter dans le tout.
    Car pour venir au tout du tout,
    vous devez vous renoncer au tout du tout.

    Et quand vous serez arrivé à la possession du tout,
    vous devez le retenir en ne voulant rien.
    Car si vous voulez avoir quelque chose dans le tout,
    vous n’avez pas votre trésor tout pur en Dieu.

    La montée du Carmel, traduction Jean Maillard 1695.

    Le poème sur le dessin originel de saint Jean de la Croix

    lossy-page1-800px-Monte_Carmelo_Juan_de_la_Cruz.TIF.jpg

  • Saint Clément Ier

    La messe de saint Clément a toujours eu un introït propre, alors que les autres pièces étaient prises d’autres messes. Lorsque Pie XII inventa son « propre des papes », il fit disparaître les messes propres des saints papes, mais, par exception, pour une raison que je ne connais pas, il conserva l’introït de saint Clément.

    Le texte est librement inspiré de deux versets d’Isaïe (59,21 et 56,7). Il n’est complet que dans les Graduels et missels notés. Dans les missels qui ne comportent que les textes, il manque la proposition « adest enim nomen tuum » (car ton nom m’est présent).

    Dicit Dóminus : Sermónes mei, quos dedi in os tuum, non defícient de ore tuo, adest enim nomen tuum : et múnera tua accépta erunt super altáre meum.

    Le Seigneur dit : Mes paroles que j'ai mises dans ta bouche ne cesseront pas d'être sur tes lèvres, car ton nom m'est présent, et tes offrandes seront accueillies sur mon autel.

    Le voici sur le plus ancien graduel noté, le codex 121 d’Einsiedeln, vers 960-970.

    e-codices_sbe-0121_308_large.jpg

    Puis sur le codex 376 de Saint-Gall, qui date du milieu du XIe siècle. On voit qu’est indiqué un alléluia, qui ne figure pas dans la messe de l’autre codex.

    e-codices_csg-0376_264_large.jpg

    Enfin, la notation moderne, et on peut l’écouter, dans une version très basique, ici.

    in_dicit_dominus_sermones.png

  • La justice italienne désavoue le pape

    Après un an d’enquête, la justice italienne classe sans suite les charges contre le P. Stefanio Manelli, le fondateur des Franciscains de l’Immaculée, 83 ans, que François avait destitué, parce qu’il prenait pour argent comptant les calomnies répandues contre lui. Et en même temps le pape détruisait cet ordre trop florissant et trop traditionnel.

    Le commissaire Volpi, que le pape avait chargé de détruire l’ordre et de persécuter le P. Manelli, est mort, après un dernier mensonge. Il répond aujourd’hui de ses actes. François, le pape qui répète sans cesse que les ragots sont meurtriers, en répondra aussi tôt ou tard. Tout comme son âme damnée et son bras armé dans cette histoire, le cardinal Joao Braz de Aviz, préfet de la Congrégation des religieux, qui affirmait que les calomnies étaient des vérités et qu’heureusement qu’il était là, avec le pape, pour mettre fin aux « terribles » pratiques du Père.

    Quant au P. Manelli, vilipendé, coupé de ses flls et de ses filles, réduit à la solitude, ayant vu détruite son œuvre magnifique, il a sans doute ainsi accédé à un haut degré de sainteté, comme quelques autres fondateurs qui furent dans le même cas.

    Car le diable porte pierre.