Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Religion

  • Une autre parabole

    Il n’y aura pas de procession de l’Assomption ce 15 août à Chartres, pour de pseudo raisons « sanitaires ».

    En revanche la mairie va installer, sur le parvis de la cathédrale, un « vaccinodrome », afin que Chartres soit dans le peloton de tête des villes les plus piquées.

    Comme le dit Riposte catholique, c’est vraiment la nouvelle religion.

  • Les "trois religions" à Berlin

    « Chrétiens, musulmans et juifs ont posé jeudi à Berlin la première pierre d'un lieu de culte commun », nous disent les gazettes. Le projet, dit « House of one » (pourquoi en anglais ?) est financé en partie par l’Etat allemand et la ville de Berlin. Le maire participait à la pose de la première pierre, en compagnie d’un imam, d’un rabbin et d’un pasteur qui ont chacun prononcé une prière.

    Ce sera très grand, et en plein centre de Berlin. Il y aura une mosquée, une synagogue et un temple protestant, reliés entre eux par un hall où pourront se dérouler des célébrations communes.

    On remarque tout de suite l’absence de l’Eglise catholique. Et dans l’état où se trouve l’Eglise catholique en Allemagne, et suite à la mascarade d’Abou Dhabi (qui se prolonge d’ailleurs par un projet de construction de la « Maison d’Abraham » formée d’une église, d’une synagogue et d’une mosquée), je ne comprends pas pourquoi elle n’a pas voulu faire partie de cette « maison de un » (?!). Un dernier sursaut avant la dissolution finale ?

  • Nous ne pouvons plus discuter

    A propos des associations islamiques qui refusent de signer la soi-disant « Charte des principes de l’islam de France », Darmanin a déclaré :

    « Nous ne pouvons plus discuter avec des gens qui refusent d'écrire sur un papier que la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu. »

    On se souvient que Chirac avait réagi à l’encyclique Evangelium vitae en disant « Non à une loi morale qui primerait la loi civile ».

    Darmanin dit la même chose, mais en termes plus choquants encore parce que immédiatement plus précis.

    La loi de Dieu. En effet, la loi morale naturelle est d’origine divine. La soumettre à une autre loi, humaine et différente, est une révolte contre Dieu. Le propos est ouvertement satanique.

    Chirac disait « la loi civile ». Darmanin précise : la loi de la République. D’une cinquième république faisant suite à une quatrième qui faisait suite à une troisième. Une loi qui ne cesse de changer, et qui serait supérieure à l’immuable loi divine. Par principe. Par principe démoniaque : Non serviam. Auquel répond saint Michel : Quis ut Deus ?

    En effet, nous ne pouvons plus discuter.

    Si vraiment la Charte de l’islam officiel de la République française implique d’écrire que la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu, on peut s’étonner que seules des associations très minoritaires aient refusé de signer. Cela montre l’importance de la taqyia.

    (Cela dit, on n’ose pas se demander combien d’évêques refuseraient de signer cette apostasie.)

  • "Séparatisme"...

    Fin janvier, Macron avait annoncé une initiative « sur la lutte contre le communautarisme, le séparatisme dans l'Etat et les ingérences étrangères qui le nourrissent ». Hier, Sibeth Ndiaye a confirmé qu’il y aura en effet, et très bientôt, avant les municipales « une stratégie de lutte contre le séparatisme dans la République » :

    « Il y a un certain nombre d'endroits dans notre pays où il y a du repli communautaire, une volonté de se séparer de ce que sont les valeurs et les lois de la République. Dans ces endroits où il y a une volonté manifeste de certains -qui notamment usent de l'islamisme politique pour définir une forme d'alternative à la République, qui séparent un certain nombre de gens du reste de la République-, on doit être capables d'y répondre. »

    A priori il s’agit de « séparatisme » islamique. Mais on n’a jamais rien fait contre, et aujourd’hui c’est trop tard, en de nombreux endroits. En outre, le « séparatisme » est intrinsèque à l’islam. Car l’islam n’est pas une religion, mais une idéologie qui régit toute l’existence. Et qui se fout de la république.

    Donc, en dehors de deux ou trois actions symboliques, le plan ne servira à rien. Pour ce qui est de la lutte contre l’islamisme, qui restera forcément cosmétique aussi par peur de l’accusation d’islamophobie.

    En revanche ce sont des dispositifs qui pourront servir contre des Bretons ou des Corses, et surtout contre les écoles hors contrat et autres organisations catholiques pour les jeunes.

  • Kobe Bryant

    Kobe Bryant, 41 ans, est mort dans un accident d’hélicoptère qui a coûté la vie également à l’une de ses quatre filles.

    Il fut une star absolue du basket américain pendant vingt ans, entre 1996 et 2016. Et il était catholique. Selon plusieurs témoignages il était à la messe avant de prendre l’hélicoptère.

    Il s’est marié en 2001, et en 2003 il a été accusé d’avoir violé une femme dans une chambre d’hôtel du Colorado. Il a admis avoir une relation sexuelle mais consentie. Mais il a été inculpé et il a alors perdu ses sponsors. En 2004 l’affaire a été réglée au civil. Kobe Bryant a publié des excuses reconnaissant que la femme n’avait pas vu la situation de la même manière que lui.

    Il a alors reconsidéré sa vie, décidant de se débarrasser de la superficialité de son existence de vedette ; « Ce que j’ai compris c’est que je devais être moi au lieu d’être ce que j’étais à ce moment-là. » Il dit aussi : « La seule chose qui m’a aidé au cours de ce processus - je suis catholique, j’ai été élevé catholique, mes enfants sont catholiques – a été de parler à un prêtre. »

    Nouvelle épreuve en 2011 : sa femme demande le divorce. Mais il a travaillé à résoudre le problème. « Ma réputation d’athlète est que je suis très déterminé et que je me défonce pour obtenir un résultat. Comment pouvais-je le faire dans ma vie professionnelle et pas dans ma famille, alors que ça affectait mes enfants ? »

    Il a donc évité le divorce. Lui et sa femme étaient fidèles d’une paroisse du comté d’Orange, en Californie. Et ils avaient créé la Fondation familiale Kobe et Vanessa Bryant, qui s’occupe des pauvres, particulièrement des jeunes sans abri. « Les sans-abris sont souvent relégués au second plan, disait-il, parce que c’est facile de les blâmer en disant : tu as pris de mauvaises décisions, voilà où tu en es, c’est de ta faute. Or dans la vie nous commettons tous des erreurs et se mettre en retrait et laisser vivre quelqu’un ainsi en s’en lavant les mains, ce n’est pas bien. »

    La chanteuse Cristina Ballestero (que je ne connais pas du tout) a publié un témoignage sur Instagram. Elle raconte qu’elle assistait un jour de semaine à la messe à la cathédrale d’Orange. Elle avait disposé une écharpe en guise de foulard sur sa tête. Juste au début de la messe elle discerne une ombre gigantesque sur la droite, puis elle entend un craquement quand l’ombre, lourde, s’assoit. Elle ne peut s’empêcher de jeter un coup d’œil, et elle découvre que c’est Kobe Bryant. « Heureusement que j’avais ce voile qui me permettait de rester concentrée sur Jésus et pas sur ce joueur de basket incroyablement talentueux que toute ma famille a regardé toute sa vie. Alors que nous nous rendions à la communion, il a attendu que j’y aille : si vous avez grandi dans l’Eglise catholique, vous savez que c’est une marque de respect de la part des hommes vis-à-vis des femmes à l’église. »

     

    Addendum

    Tweet du P. David Barnes, directeur du Centre Newman de l’université de Boston :

    Aussi triste que soit la mort de Kobe, une amie m'a envoyé un texto aujourd'hui pour me dire qu'un de ses amis fréquente la même église catholique que Kobe et l'a vu ce matin à la messe. Il n'y a rien de plus consolant pour ceux qui pleurent que de savoir qu'un être cher adorait Dieu juste avant sa mort, car adorer Dieu est ce qu'est le ciel. Allez à la messe. Allez à la messe. Allez à la messe.

  • La Sainte Vierge dérange ?

    Huit statues de la Sainte Vierge ont été détruites hier dans des églises de Pau et des environs.

    « Il s’agit non seulement d’un acte de vandalisme tout à fait inacceptable, mais d’un sacrilège qui heurte profondément la foi des fidèles, aux yeux desquels la Vierge Marie est la Mère de Dieu, la Mère de l’Eglise et notre Mère à tous », a déclaré Mgr Aillet dans un communiqué.

    La bonne nouvelle, c’est qu’il y en a donc encore que la Sainte Vierge dérange…

  • Au Brésil

    Un juge d’appel de Rio de Janeiro ordonne à Netflix de retirer de son offre de vidéos en ligne La première tentation du Christ, qui montre Jésus en inverti.

    Le juge dit avoir pris cette décision, à la demande du Centre don Bosco pour la foi et la culture, afin de « calmer les esprits » au sein de « la communauté chrétienne et la société brésilienne » jusqu'à une décision de justice sur le fond.

    Le film, diffusé pour Noël, a été produit par une société brésilienne, qui avait déjà sorti en 2012 un film montrant les apôtres bourrés après la Cène…

    Addendum

    La Cour suprême, en urgence, a annulé l'arrêt de la cour d'appel...

  • Icônes des rues

    Jusqu'ici je ne connaissais que celle de Bethléem, sur le mur de la honte.

    Collages50.jpg

    Mais un groupe d'artistes russes sont en train d'en peindre un peu partout dans leur pays...

  • Ils sont toujours aussi odieux

    Je veux parler des évêques, hélas. Pour obéir à la dictature LGBT, ils ont modifié les actes de baptême, afin qu’il ne soit plus fait mention de paternité et de maternité.

    Cela n’a rien d’étonnant, hélas, dans l’Eglise bergoglienne. Mais ce n’est pas tout. Cette révérence au monde n’est pas suffisante. Il faut y ajouter une petite saloperie contre l’Eglise d’avant la « miséricorde » bergoglienne. Mgr de Metz-Noblat, évêque de Langres et président du conseil pour les questions canoniques, écrit que le nouveau formulaire « s’intéresse principalement à la personne baptisée, faisant « le simple constat de sa situation familiale, sans porter sur celle-ci un jugement moral ».

    C’est odieux. Il est bien évident que l’Eglise n’a jamais porté le moindre jugement moral, dans les actes de baptême, sur les parents du baptisé.

  • Sans culottes

    Samedi, une horde d’« anticapitalistes » s’en est prise à la crèche de Noël vivante sur la place Saint-Georges de Toulouse, aux cris de « Stop aux fachos » (sic). Ils ont provoqué une bousculade et effrayé les enfants : le spectacle a dû être interrompu.

    Samedi également, le pèlerinage de Saint-Pierre de Colombier (Notre Dame des Neiges, Ardèche) a été perturbé par des manifestants. Un millier de personnes y participaient. Quelque 200 énergumènes, foulard rouge sur la bouche et poing levé, brandissaient des pancartes et criaient des slogans comme « Vos mères auraient dû avorter », « Ils sont homophobes et sexistes ; tout le monde déteste les cathos intégristes », « Stop Béton, Dieu est mort ». (Une manifestation « dans le respect de chacun », ose affirmer le journal local.) Le prétexte est le projet de construction d’une église et d’un nouveau bâtiment d’accueil des pèlerins. Projet parfaitement légal et en cours de réalisation depuis mai dernier.