Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal

  • Désinformation

    Capture d’écran 2022-01-29 à 12.36.02.png

    Un superbe exemple de désinformation dans le fil du Figaro recopiant l’AFP : 100.000 cas positifs dans l’immense Russie, on ne voit en quoi c’est « un terrible bilan » quand le même jour il y en a eu 350.000 en France.

    Ni en quoi c’est un terrible bilan quand on sait que la plupart des 100.000 n’auront rien, ou un rhume.

    Et bien sûr c’est à cause des non-"vaccinés", alors que désormais tout le monde sait et admet que les "vaccinés" transmettent le virus au moins autant que les non-"vaccinés"…

  • Fake catholics

    François a reçu hier les membres du consortium international de médias de propagande « vaccinale » intitulé « Catholic fact-checking », piloté par Aleteia, financé par Google, et s’appuyant sur des instituts financés par Gates et Soros.

    Lire à ce sujet l’excellent article de Riccardo Cascioli qui, in fine, élargit la perspective :

    « La santé d’abord, c’est la ligne ; une préoccupation toute terrestre qui n’implique pas du tout la perspective de la vie éternelle. Au contraire : l’Evangile, les paroles de la foi, sont un prétexte pour justifier des objectifs totalement terrestres. »

  • Saint François de Sales

    Capture d’écran 2022-01-28 à 16.43.39.png

    Gallica, BNF.

    Fin de la préface de l'Introduction à la vie dévote.

    Capture d’écran 2022-01-28 à 16.35.57.png

    Capture d’écran 2022-01-28 à 16.36.41.png

  • Constat d’échec

    Pendant de longues années Denis Crouan, via son blog Pro liturgia, a milité avec obstination et de façon touchante pour que la néo-liturgie ressemble à une liturgie catholique. Il croyait manifestement à son combat, pouvant non sans raison s’appuyer sur la constitution de Vatican II et sur l’enseignement de Joseph Ratzinger puis Benoît XVI.

    Mais, mardi dernier, il a jeté l’éponge. Il explique pourquoi dans un « dernier message » qui est une émouvante diatribe contre « le clergé actuel », les évêques et le pape. Mais il ne semble toujours pas voir qu’il y a quelque chose de fondamentalement vicié dans la « réforme liturgique », et que ceci explique cela.

  • Chronique des cinglé·e·s

    Vu sur Fdesouche

    Capture d’écran 2022-01-28 à 12.38.55.png

    En Suisse, depuis le 1er janvier, on peut changer de genre à l’état-civil en moins de dix minutes, sans avoir à donner la moindre justification.

    Capture d’écran 2022-01-28 à 12.40.15.png

    Will Thomas, qui se dit « Lia » Thomas depuis l’an dernier, enchaîne les records de natation sur toutes les distances. En décembre, elle a remporté le 1.650 yards nage libre avec 38 secondes d’avance sur la deuxième. La polémique se situe surtout sur le plan politique, où Donald Trump a promis que s’il revenait au pouvoir il interdirait aux hommes de participer aux compétitions féminines. Mais les nageuses, tout en râlant, font profil bas (au lieu de boycotter les compétitions), pour ne pas être accusées de « transphobie »…

  • Une révélation tardive

    Capture d’écran 2022-01-28 à 12.53.54.png

    une semaine après l'avoir approuvé...

  • C'est pas chez nous...

    Capture d’écran 2022-01-28 à 11.19.11.png

    Capture d’écran 2022-01-28 à 11.19.35.png

    Capture d’écran 2022-01-28 à 11.19.47.png

    Capture d’écran 2022-01-28 à 11.20.01.png

  • Une femme noire

    Le juge à la Cour suprême des Etats-Unis Stephen Breyer, 83 ans, sympathisant de toutes les idéologies de gauche et fermement pro-avortement, a décidé de se retirer. Pour le remplacer, Jobidon va nommer une femme noire.

    On est censé s’émerveiller d’une telle audace. Si c’est pour les femmes, il y en a déjà trois. Si c’est pour la couleur de peau, il y a déjà un noir. Mais on ne le dit jamais, parce que c’est l’excellent Clarence Thomas.

    Ce qui importe est évidemment que Jobidon va nommer un juge aussi pro-avortement et pro-LGBT que Breyer.

    Mais ce n’est pas sûr. Car il faut l’accord du Sénat. Où Jobidon n’a qu’une voix de majorité, celle de… Kamala Harris. Majorité qu’il risque de perdre aux élections de l’automne prochain…

  • Analphabètes

    Ils ont tellement oublié la liturgie latine qu’ils sont incapables d’employer correctement une expression courante. L’évêque de Venice en Floride prétend interdire l’orientation traditionnelle et normale de la messe. Oui, même celle de Paul VI alors qu’il ne peut s’appuyer sur aucun texte, ce qui montre le degré de sa haine envers la tradition, ou le degré de sa flagornerie envers le pape (qui avait méchamment rejeté la suggestion du cardinal Sarah en disant qu’il n’y avait « rien de changé » et que la messe devait continuer à être célébrée à l’envers).

    Mgr Dewane a donc envoyé une lettre aux prêtres de son diocèse pour leur signifier qu’il était interdit de célébrer face à l’Orient. Il appelle cela « ad orientum ». Et deux fois, pour qu’on soit sûr que ce n’est pas une coquille. Seulement, « orientum », ça n’existe pas. Ce qui existe c’est « ad orientem ».

    Le bon côté de ce diktat du petit tyran ecclésiastique de Venice est qu’il est nul et non avenu et que tout prêtre peut donc célébrer « ad orientem ».

    Z’s Blog, via Riposte catholique

     

  • Saint Pierre Nolasque

    Deus, qui in tuæ caritátis exémplum ad fidélium redemptiónem sanctum Petrum Ecclésiam tuam nova prole fœcundáre divínitus docuísti : ipsíus nobis intercessióne concéde ; a peccáti servitúte solútis, in cælésti pátria perpétua libertáte gaudére.

    O Dieu, qui, pour donner un exemple de votre charité, avez divinement inspiré à saint Pierre de rendre votre Église mère d’une nouvelle famille pour la rédemption des fidèles captifs, acordez-nous, par son intercession, d’être délivrés de la servitude du péché, et de jouir de la liberté sans fin dans la céleste patrie.

    La collecte résume brièvement la vie du saint et nous indique les conclusions que nous devons tirer. Nous trouvons quatre belles pensées :

    1° La charité héroïque de notre saint, qui le porta à racheter les chrétiens, n’est qu’une émanation de l’amour de Dieu (« Dieu a tant aimé le monde... »). Et même, somme toute, c’est un acte d’amour de la part de Dieu d’envoyer au monde des saints qui, dans leur vie, sont le reflet de ses perfections.

    2° Le nouvel Ordre a donné à l’Église de nouveaux enfants dont saint Pierre, en tant que fondateur d’Ordre, est le père. C’est là une pensée qui a de profondes racines dans la liturgie : saint Paul se déclare le père des Corinthiens : « Alors même que vous auriez des milliers de pédagogues dans le Christ, vous n’avez pas plusieurs pères, car je vous ai engendrés dans le Christ Jésus par l’Évangile. » Par conséquent, quand le prêtre, dans les cérémonies liturgiques ou les relations ordinaires, est appelé : Pater, Père, cette dénomination a un sens profond. Nous pouvons, nous aussi, avoir part à cette a dignité paternelle en donnant, par l’apostolat, de nouveaux enfants à l’Église.

    3° La délivrance des chrétiens captifs est une image de la délivrance des chaînes du démon, de l’« esclavage du péché » (Jean VIII, 34). Assurément le baptême nous a délivrés de l’empire du démon (rappelons-nous les nombreux exorcismes que comporte le rite du baptême), cependant, tant que nous vivons, nous portons des chaînes spirituelles par notre attachement au péché et notre inclination au mal.

    4° La véritable liberté ne se trouvera que dans la patrie céleste. Quel bonheur ce dut être, pour les pauvres chrétiens captifs, de revoir leur patrie et de recouvrer la liberté tant désirée, après avoir désespéré déjà de sortir d’esclavage. Il en est de même pour nous : ce n’est que lorsque nous serons arrivés dans notre patrie céleste, que nous jouirons de la pleine liberté. Cette « liberté des enfants de Dieu » nous devons nous efforcer de la conquérir de plus en plus, en nous rendant maîtres de l’homme inférieur : l’esprit doit dominer sur la chair. « La vérité vous rendra libres. »

    Dom Pius Parsch