Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 2

  • Il est revenu…

    Saif-ul Malook est revenu au Pakistan ! L’avocat d’Asia Bibi, qui s’était réfugié aux Pays-Bas en disant qu’il était menacé de mort dans son pays et qu’il ne pouvait plus y retourner, y est revenu au vu et au su de tout le monde, pour assurer la défense en appel d’un couple de chrétiens condamnés à mort pour insultes à Mahomet en 20014.

    Saif-ul Malook est l’homme qui affirmait qu’Asia Bibi était au Canada alors qu’elle était à Karachi. C’est surtout l’avocat qui se fit sévèrement tancer par le président de la cour d’appel de Lahore (celui-là même devant lequel il va se retrouver) parce qu’il n’avait pas défendu sa cliente et que la cour se trouvait dans l’obligation de confirmer la sentence. Saif-ul Malook avait répondu que s’il défendait Asia Bibi il serait lui aussi coupable de blasphème…

    Et ce pauvre couple de chrétiens, Shagufta Kausar and Shafqat Masih, se retrouve avec cet avocat ! S’ils l’ont choisi ils sont suicidaires. Mais sans doute est-il commis d’office… Et remis en selle pour ne pas défendre ceux qu’il doit défendre, quand ce sont des chrétiens…

    Shagufta Kausar and Shafqat Masih ont été condamnés à mort en 2014 pour avoir insulté Mahomet par un texto envoyé par téléphone à un musulman qui se trouvait à la mosquée… Selon eux c’est une vengeance de cet homme, un voisin, après une dispute entre ses enfants et leurs enfants. Il aurait subtilisé la carte d’identité de la femme et acheté une carte de téléphone lui permettant d’envoyer des messages en son nom.

    L'audience est fixée au 25 juin.

  • Bravo Bolsonaro

    La Cour suprême du Brésil a décidé jeudi, par huit voix contre trois, de criminaliser « l’homophobie et la transphobie », assimilées au racisme.

    Hier, le président Jair Bolsonaro a vertement critiqué cette décision, déclarant que la Cour suprême est « complètement dans l’erreur », parce que ce n’est pas à elle de faire les lois.

    « Seul le Congrès peut approuver la définition des crimes et des sanctions, seul le Congrès peut voter des lois sur les agissements criminels », a également martelé l’un des trois juges qui ont voté contre.

    S'il y avait eu à la Cour suprême un juge évangélique, il aurait « demandé un délai », a ajouté Bolsonaro, qui a déjà évoqué son souhait de nommer un « juge évangélique » à la Cour suprême, où deux postes sont vacants.

    Cela veut dire que le président brésilien sait qu’il ne peut pas compter sur l’Eglise catholique pour défendre la morale naturelle, et il en a pris acte. Il sait qu’aujourd’hui un juge soutenu par la hiérarchie catholique voterait contre la morale naturelle. C’est pourquoi il est lui-même devenu « évangélique ».

  • Samedi des quatre temps de Pentecôte

    La « version longue », c’est-à-dire complète, de cette messe, est une messe pénitentielle, avec pas moins de quatre oraisons qui rappellent que c’est un jour de jeûne, oraisons qui pour trois d’entre elles suivent des alléluias… Et cette messe pénitentielle est celle qui a le plus grand nombre d’alléluias, et de loin, de toute l’année liturgique : il y en a cinq, tous magnifiques. (L'avant-dernier est celui qui est chanté toute la semaine.)

    Les voici par les moniales d’Argentan sous la direction de dom Gajard :

    Allelúia. Spíritus est, qui vivíficat : caro autem non prodest quidquam.
    Alléluia. C’est l’Esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien.


    podcast

    Screenshot_2019-06-14 GregoBase - Spiritus est.png

     

    Allelúia. Spíritus ejus ornávit cælos.
    Allelúia. Son Esprit a orné les cieux.

    podcast

    Screenshot_2019-06-14 GregoBase - Spiritus ejus.png

     

    Allelúia. Dum compleréntur dies Pentecóstes, erant omnes páriter sedéntes.
    Allelúia. Lorsque le jour de la Pentecôte fut arrivé ; ils étaient tous ensemble assis.


    podcast

    Screenshot_2019-06-14 LU903.png

     

    Allelúia. Veni, Sancte Spíritus, reple tuórum corda fidélium : et tui amóris in eis ignem accénde.
    Allelúia. Venez, Esprit-Saint, remplissez les cœurs de vos fidèles ; et allumez en eux le feu de votre amour.


    podcast

    Screenshot_2019-06-14 GregoBase - Veni Sancte Spiritus reple.png

     

    Allelúia. Benedíctus es, Dómine, Deus patrum nostrórum, et laudábilis in sǽcula.
    Allelúia. Vous êtes béni, Seigneur, Dieu de nos pères ; vous êtes digne de louange dans tous les siècles.


    podcast

    Screenshot_2019-06-14 GregoBase - Benedictus es.png

  • Prime de risque…

    Le ministère de la Santé débloque 70 millions d’euros pour répondre aux demandes des personnels hospitaliers des services d’urgence.

    En fait ça ne répond pas aux demandes d’augmentation des effectifs et de nombre de lits, puisque l’essentiel de cette somme, soit 55 millions d’euros, servira à revaloriser la « prime de risque ».

    Madame Buzyn consent à nous en dire du bout des lèvres qu’il s’agit de "prendre en compte" la "situation particulière" des personnels des urgences, qui font parfois face à "des patients violents" et à des "incivilités"…

    Chacun sait de qui on parle, mais on n’a pas le droit de le dire… Les auteurs des incivilités et des violences vont pouvoir continuer, mais les personnels qui y sont confrontés auront 100 € de plus par mois…

  • Waskom capitale de la vie

    La salle du conseil municipal de Waskom (2000 habitants), au Texas, était « anormalement bondée », mercredi, selon une télévision locale : c’était pour assister au vote par le conseil municipal d’un arrêté stipulant que l’avortement est interdit sur le territoire de la commune, définie comme première « ville sanctuaire pour les enfants à naître ». Le texte a été adopté, devant les caméras de télévision, à l’unanimité des… cinq conseillers municipaux, sous les applaudissements et félicitations enthousiastes des administrés.

    Non seulement il n’y a pas d’avortoir à Waskom, mais personne n’y a jamais manifesté l’intention d’avorter.

    C’est une précaution, au cas où… L’idée est venue après le vote de la loi de Louisiane (promulguée le 30 mai dernier) qui interdit l’avortement après détection du premier battement de cœur. Or Waskom se trouve sur la frontière avec la Louisiane, et il faut donc éviter que quelqu’un ait l’idée d’y installer un avortoir pour les Louisianaises.

    Bien entendu, l’arrêté municipal de Waskom est illégal, puisque contraire au droit à l’avortement garanti par la Constitution depuis 1973. Et le maire l’a dit clairement avant le vote. Mais précisément il s’agit d’entretenir de toutes les manières l’agitation judiciaire autour de l’avortement, jusqu’au jour où la Cour suprême renversera l’arrêt Roe contre Wade…

    D'autres municipalités de l'ouest du Texas ont immédiatement fait savoir qu'elles envisageaient de prendre une mesure identique...

  • Le cardinal Arinze et la messe

    1.png

    Le cardinal Francis Arinze va célébrer une grand-messe pontificale selon la forme extraordinaire le jour de la Fête Dieu en l’église du Corpus Christi de Londres.

    C’est un événement. Le cardinal Arinze était connu pour son opposition à Summorum Pontificum, publié sans lui alors qu’il était préfet de la Congrégation pour le culte divin (c’est une lettre apostolique du souverain pontife en forme de « motu proprio », sans mention du dicastère ad hoc).

    D’après New Liturgical Movement, il aurait toutefois déjà célébré une très discrète messe basse selon la forme extraordinaire un jour de semaine dans une église de Providence (Rhode Island) en 2011.

  • Vendredi des quatre temps de Pentecôte

    Introït

    Repleátur os meum laude tua, allelúia : ut possim cantáre, allelúia : gaudébunt lábia mea,dum cantávero tibi, allelúia, allelúia.
    In te, Dómine, sperávi, non confúndar in ætérnum : in justítia tua líbera me et éripe me.

    Que ma bouche soit remplie de ta louange, alléluia, pour que je chante, alléluia ; l’allégresse sera sur mes lèvres, lorsque je vous chanterai, alléluia, alléluia.
    C’est en vous, Seigneur, que j’ai espéré ; que je ne sois pas à jamais confondu. Dans votre justice, délivrez-moi et secourez-moi.

    Voici cet introït (seulement l’antienne, hélas) chanté par « Les clercs de saint Benoît » (de Bordeaux), dans l’un de leurs enregistrements réalisés entre le concile Vatican II et la promulgation de la néo-“liturgie”. Ils se disaient « soucieux de conserver à l’Eglise catholique le trésor artistique, liturgique et mystique du plain chant grégorien », en s’appuyant sur Sacrosanctum Concilium, mais on dirait bien qu’ils ont disparu dans la tourmente…

    Leur présentation :

    « Le texte de ce chant pourrait être la prière des chanteurs de grégorien. C’est un troisième mode, le mode de l’Adoration. Après une courte intonation, la mélodie bondit à la dominante, où elle se maintient, mettant en évidence les mots de la louange : « laude tua ». Puis elle se fait plus humble pour implorer « afin que je puisse vous chanter », car c’est une grâce précieuse que nous demandons là. La deuxième phrase est parallèle à la première : récitatif maintenant avec insistance la dominante élevée du troisième mode sur les mots de la joie « gaudebunt » et « labia » suivi du motif plus grave de la demande, pour terminer par le double alléluia. Le second, après un dernier élan de ferveur, aboutit à la finale mystérieuse du troisième mode, porteuse des élans inexprimés de l’âme. »


    podcast

    2100826050.png

  • En Libye

    Les ministres des Affaires étrangères d’Algérie, de Tunisie et d’Egypte se sont réunis à Tunis pour évoquer les derniers développements de la situation en Libye, à savoir la permanence et l’aggravation du chaos.

    Ils ont dénoncé « les flux continus des armes en Libye de la part des parties régionales et autres, en contradiction flagrante des décisions du Conseil de sécurité ». Flux qui « ravivent le conflit et renforcent la souffrance du peuple libyen ». Et ils ont exprimé aussi leur « profonde préoccupation des flux des combattants terroristes étrangers en Libye ».

    Merci Sarko, et BHL.

    Sur le terrain, le maréchal Haftar, qui a réussi à prendre le contrôle de la Cyrénaïque, a lancé le 4 avril une campagne militaire pour prendre Tripoli, mais il est bloqué aux portes de la capitale. Pendant que le gouvernement de Tripoli (qui ne gouverne même pas Tripoli mais est internationalement reconnu) et Haftar (qui contrôle une partie du pays mais n'est pas reconnu) mènent leur guerre, les trafics d'armes et de terroristes battent leur plein...

  • Au Parlement européen

    Le groupe « Europe des nations et des libertés » passe de 36 à 73 membres (dont les 22 du RN – 23 après le Brexit - et les 28 de la Ligue). Il va changer de nom pour devenir « Identité et démocratie ». Sa réunion constitutive se tiendra le 2 juillet.

    Macron voulait faire à l’échelon européen ce qu’il a fait en France : constituer une majorité marginalisant les partis traditionnels. Il a complètement raté son coup. Ses 21 députés sont seulement membres du groupe ALDE (Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe), qui reste le troisième groupe. Il a seulement réussi à imposer le changement de nom du groupe, parce qu’il voulait à tout prix supprimer le mot « libéral ». Il voulait aussi que le groupe s’appelle « Renaissance », comme la liste Loiseau. Mais les autres n’ont pas voulu que le groupe apparaisse comme le groupe de Macron… Un compromis a été trouvé : le groupe s’appellera « Renew Europe » : ce qui se prononce « rèniou iourop »…

    Nathalie Loiseau s’est distinguée en disant tout le mal qu’elle pense des principales personnalités de ce qui est maintenant son groupe : Guy Verhofstadt, le chef du groupe jusqu’ici, est un « vieux de la vieille qui a des frustrations rentrées depuis 15 ans », la vice-présidente Sophie in’t Veld « a perdu toutes les batailles qu’elle a menées », Jean Arthuis est un « homme aigri ». Quant au Spitzkandidat Manfred Weber c’est un « ectoplasme ».

    Naturellement Nathalie Loiseau a formellement démenti avoir tenu de tels propos. Réaction de Jean Arthuis : « Je reconnais l’intelligence politique de Nathalie Loiseau et la sincérité de ses démentis. Entrée prometteuse au Parlement européen. »

    A l’instant où j’écris j’apprends que Nathalie Loiseau renonce à briguer la présidence du groupe rèniouiourop.

  • A Monaco

    Le Conseil national de Monaco a donné son aval, hier, à l’unanimité, à une proposition de loi dépénalisant l’avortement jusqu’à la 12e semaine de grossesse.

    Lors de la même réunion, le Conseil national a publié une déclaration solennelle, adoptée à l’unanimité, réaffirmant son attachement profond à la Constitution.

    Laquelle Constitution stipule :

    Article 9 .- La religion catholique, apostolique et romaine est religion d'État.

    Monaco Matin titre :

    IVG : les élus fidèles à la Constitution

    et résume :

    « En votant d’une seule et même voix la proposition de loi sur la dépénalisation de l’avortement, les vingt-quatre conseillers nationaux ont réaffirmé hier leur attachement aux institutions du pays. »

    Sic.

    Le texte doit désormais être transformé en projet de loi, si le Prince donne son accord.