Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 6

  • Il faut fêter ça !

    Stojberg.jpg

    Inger Stojberg, ministre danois de l'Intégration, a provoqué une tempête sur les réseaux sociaux en publiant une photo sur Facebook où elle pose, souriante avec un gâteau dans les mains, pour fêter l’ajout de la 50e clause à la loi qui restreint l’immigration :

    « Aujourd'hui, la cinquantième clause de restriction de l'immigration a été adoptée. Il faut fêter ça ! »

    En janvier 2016, le texte qui ajoutait à la loi la confiscation des avoirs des migrants au-delà de 10.000 couronnes (1.340 €), voté par 81 députés sur 109, avait fait scandale. (On oubliait que c’était aussi le cas en Suisse et au Bade-Wurtemberg).

    Le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés avait protesté. En novembre 2016 Inger Stojberg annonçait que le Danemark n’accueillerait plus les réfugiés que lui envoie l’ONU : « Le Danemark a la responsabilité d'aider les personnes qui veulent se réfugier. Mais nous avons aussi la responsabilité de maintenir la cohésion économique, sociale et culturelle du Danemark. »

  • Saint Patrick en Russie

    Asianews annonce que l’Eglise orthodoxe russe vient d’inclure saint Patrick dans son ménologe (équivalent du martyrologe romain). La fête de saint Patrick c’est le 17 mars, mais chez les orthodoxes russes ce sera le 30, pour cause de défaut de leur calendrier (qu’ils n’ont semble-t-il toujours pas l’intention d’amender).

    En fait, ce sont 16 saints de l’Eglise latine que le Saint-Synode de l’Eglise orthodoxe russe a décidé d’introduire dans son ménologe. Et l’on constate que la plupart sont des saints français (ou morts en France, ou en Gaule…). En voici la liste telle qu’elle est donnée par le patriarcat (avec les dates dans les deux calendriers) :

    • hiéromartyr Pothin, évêque de Lyon et ses compagnons martyrisés avec lui (2/15 juin ; +177)
    • martyre Blandine et martyr Pontique de Lyon (2/15 juin ; +177)
    • martyr Épipode de Lyon (22 avril / 5 mai ; +vers 177)
    • martyr Alexandre de Lyon (24 avril / 7 mai, +vers 177)
    • hiéromartyr Saturnin, premier évêque de Toulouse (29 novembre / 12 décembre, +IIIème s.)
    • martyr Victor de Marseille (21 juillet / 3 août ; +vers 290)
    • martyr Alban des îles britanniques (22 juin / 5 juillet, +IIIème – début IVè s.)
    • saint Honorat, évêque d’Arles (16 / 29 janvier, +429)
    • saint Germain, évêque d’Auxerre (31 juillet / 13 août, + 448)
    • saint Vincent de Lérins (24 mai / 6 juin ; +avant 450)
    • saint Patrick, illuminateur de l’Irlande (17/30 mars ; +après 460)
    • saint Loup, évêque de Troyes (29 juillet / 11 août ; +479)
    • sainte Geneviève de Paris (3/16 janvier ; +512)
    • saint Germain, évêque de Paris (28 mai / 10 juin ; +576)
    • saint Procope, higoumène de Sazava (Bohême ; 16/29 septembre ; +1053)

  • Aux Pays-Bas

    Sans titre.jpg

    Comme tous les médias du système, Radio Vatican célèbre la victoire de Mark Rutte, c’est-à-dire de la démocratie, de l’Europe, du vivre ensemble, etc., et la défaite du populisme, de l’europhobie, de l’islamophobie, etc. Certains allant jusqu’à affirmer que cet « échec pourrait sonner le glas de la vague populiste en Europe ». Sic.

    Mark Rutte a gagné parce qu’il a perdu 8 députés. Geert Wilders a perdu parce qu’il a gagné 5 députés.

    La coalition de Mark Rutte a perdu près de la moitié de ses députés (38 sur 80) mais il est le grand vainqueur, le PVV de Wilders, qui était devenu la dernière fois le troisième parti, est devenu le deuxième parti, mais il est le grand perdant.

    On se croirait dans le roman d’Orwell…

    Certes, par rapport à ce que disaient les sondages, le résultat de Wilders est très décevant (20 sièges contre 33 au parti de Rutte). C’est que les sondages se sont trompés une fois de plus. Ou ont trompé les électeurs…

    Trois autres faits à noter dans cette élection ; la « Gauche verte » fait un bond de 4 à 14 députés ; le parti Denk, créé par des Turcs, obtient 3 sièges grâce au vote marocain ; le parti pour les animaux (sic) passe de 2 à 5 sièges.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Jeudi de la deuxième semaine de carême

    Jusqu’au début du VIIIe siècle il n’y avait pas de messes les jeudis de carême. C’est Grégoire II (715-731) qui les institua. Cela explique que les formules soient reprises d’autres messes. (A l’époque on n’aurait pas osé inventer quoi que ce soit après saint Grégoire le Grand.)

    L’introit et l’offertoire de la messe de ce jour sont ceux du 12e dimanche après la Pentecôte, le graduel du 4e dimanche après la Pentecôte, l’antienne de communion du 9e dimanche après la Pentecôte.

    Les oraisons sont celles qui étaient indiquées pour hier mercredi dans le sacramentaire gélasien.

    Le sacramentaire gélasien avait cette particularité de donner deux collectes pour chaque messe.

    Voici celle qui n’a pas été retenue, et qu’on ne retrouve nulle par dans le missel de saint Pie V (ni ailleurs) :

    Deus, qui per Verbum tuum humani generis reconciliationem mirabiliter operaris, praesta, quaesumus, ut sancto jejunio et tibi toto simus corde subjecti, et in tua nobis efficiamur prece concordes.

    Dieu, qui par ton Verbe a effectué de façon merveilleuse la réconciliation du genre humain, fais, nous te le demandons, que par le saint jeûne nous te soyons soumis de tout cœur, et qu’en te priant nous devenions unis de cœur.

    Sur l'évangile de ce jour (le riche et le pauvre Lazare), voir mes notes de 2014 et de 2015.

  • Au Dakota du Sud

    Le gouverneur du Dakota du Sud, Dennis Daugaard, a signé la semaine dernière une loi qui stipule que les agences de placement d’enfants à adopter ne peuvent pas être contraintes d’offrir leurs services si c’est en contradiction avec leurs croyances ou leurs convictions morales.

    Autrement dit les agences d’adoption peuvent refuser de confier des enfants à des paires de même sexe.

    Ainsi au Dakota du Sud ne verra-t-on pas, comme dans le Massachussetts ou l’Illinois ou à Washington, des agences catholiques contraintes de fermer pour ne pas se renier.

    Le fait que cette loi ait été adoptée et promulguée semble montrer que le vent est en train de tourner face à la dictature de l’anti-discrimination.

  • Les Lords de la culture de mort

    Lord Shinkwin avait déposé une proposition de loi visant à restreindre l’avortement pour cause de handicap. L’avortement pour handicap est permis jusqu’à la naissance. Lord Shinkwin, lui-même handicapé congénital, proposait de restreindre cette possibilité à 24 semaines de grossesse. Après cinq mois de débat, les Lords ont rejeté la proposition.

    Lord Shinkwin a déclaré :

    Ce que je ne comprends pas, c'est qu’après la naissance, je peux être assez bon pour que le premier ministre et la reine m'envoient à la Chambre des Lords, mais avant la naissance, je fais partie d'un groupe de personnes souffrant de maladies congénitales qui sont systématiquement tuées.

    Il a dénoncé le fait que ses collègues « ne souhaitent pas que les bébés handicapés voient le jour ».

  • Terrible Brexit

    Le taux de chômage au Royaume Uni est tombé à 4,7%, au plus bas depuis 1975.

    Le taux d’emploi atteint 74,6%, au plus haut depuis 1971.

    Le vote du Brexit a fait artificiellement chuter la livre, mais la hausse des revenus (2,2%) reste supérieure à l’inflation (1,8%).

  • "Girls Council"

    unnamed-7-14.jpg

    Au début de la semaine a eu lieu la première réunion et conférence du "Conseil des filles" de la province de Qassim, en Arabie saoudite.

    C’est bien indiqué derrière les 12 hommes qui sont à la tribune de part et d’autre du prince Faisal ben Mishal ben Saoud : « Qassam Girls Council ».

    Il paraît qu’il y avait cependant des femmes, mais dans une pièce à part, reliée par vidéo…

  • Bla-bla

    ditib_logo_rgb.jpgDitib doit prendre des mesures concrètes pour garantir de manière claire et transparente son indépendance vis-à-vis de la Turquie, a déclaré le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière.

    Ditib, c’est l’association des mosquées turques d’Allemagne.

    Le parquet fédéral a ouvert une enquête sur les « soupçons » d’espionnage d’opposants turcs par des imams, et les services allemands ont signalé la semaine dernière une hausse de l’espionnage, à l’approche du référendum turc.

    Naturellement, à ATR-diyanet-isleri-baskanligi-92-yasinda-kh9nhbkrff_Kirp.jpgnkara, la « présidence des affaires religieuses » rejette toute implication de ses imams dans des activités d'espionnage, et se plaint que les enquêtes portent atteinte à son image.

    Ditib dépend entièrement de la présidence des affaires religieuses (Dyanet isleri baskanligi), qui elle-même fait partie de l’administration turque, et plus précisément de l’administration du Premier ministre. Tous les imams des mosquées turques dans le monde sont des fonctionnaires de l’Etat turc.

    Ditib ne peut pas être indépendant du gouvernement turc, et Thomas de Maizière le sait très bien. Par conséquent il parle pour ne rien dire. Ou plutôt pour tromper les citoyens. En Allemagne aussi, le gouvernement ment sur l’islam pour tenter de ralentir le mouvement de prise de conscience qui s’est enfin enclenché.

    Enregistrer

  • Mercredi de la deuxième semaine de carême

    La première lecture de la messe d’aujourd’hui est la belle prière de Mardochée, dans le livre d’Esther, adaptée – sans aucun doute de très bonne heure - pour son usage liturgique : les versets 12 à 14, qui ne concernent que Mardochée lui-même, sont supprimés, afin que la prière prenne un sens universel, et on a ajouté à la fin « Domine Deus noster ».

    Cette prière de Mardochée, dont le texte originel est grec, est un indice parmi tant d’autres, ou plutôt une preuve, que les juifs parlaient grec et priaient en grec bien avant la naissance du Sauveur.

    C’est une prière qui suit un très antique schéma de prière israélite. Elle commence par la confession de la grandeur et de la toute-puissance de Dieu (les prières plus longues ajoutent les bienfaits de Dieu pour les pères, de façon plus ou moins développée), et la deuxième partie, qui commence toujours par « et maintenant », ou « eh bien maintenant », est la demande spécifique qui est faite à Dieu pour qu’il délivre son peuple du fléau actuel, lui qui a libéré les Hébreux d’Egypte.

    Dans le livre d’Esther (dans les ajouts grecs au livre d’Esther), la prière de Mardochée est suivie de la prière d’Esther elle-même, sur le même modèle, et qui est spécialement remarquable dans la vieille version latine où Esther cite les 7 personnes (ou groupes) spécialement sauvées par Dieu, qui sont l’objet des cantiques de l’antique liturgie tirés de la Bible tels qu’on les trouve dans l’Alexandrinus (première moitié du Ve siècle).

    Il se trouve que ce schéma de prière, dont les derniers exemples de l’Ancien Testament sont donc en grec dans le livre d’Esther, sera repris dans ce qui est la toute première prière communautaire chrétienne, au chapitre 4 des Actes des apôtres (versets 24-30). Elle est en outre très proche de celle de Mardochée, puisque sa première partie évoque la persécution subie et non les « pères » qui furent sauvés.

    In diébus illis : Orávit Mardochǽus ad Dóminum, dicens :

    Dómine, Dómine, Rex omnípotens, in dicióne enim tua cuncta sunt pósita, et non est, qui possit tuæ resístere voluntáti, si decréveris salváre Israël. Tu fecísti cælum et terram, et quidquid cæli ámbitu continétur. Dóminus ómnium es, nec est, qui resístat maiestáti tuæ.

    Et nunc, Dómine Rex, Deus Abraham, miserére pópuli tui, quia volunt nos inimíci nostri pérdere, et hereditátem tuam delére. Ne despícias partem tuam, quam redemísti tibi de Ægýpto. Exáudi deprecatiónem meam, et propítius esto sorti et funículo tuo, et convérte luctum nostrum in gáudium, ut vivéntes laudémus nomen tuum, Dómine, et ne claudas ora te canéntium, Dómine, Deus noster.

    En ces jours-là, Mardochée pria le Seigneur et il dit :

    Seigneur, Seigneur, roi tout-puissant, toutes choses sont soumises à ton pouvoir, et nul ne peut résister à ta volonté, si vous as résolu de sauver Israël. Tu as fait le ciel et la terre, et tout ce qui est contenu dans l’enceinte du ciel. Tu es le Seigneur de toutes choses, et nul ne peut résister a ta majesté.

    Et maintenant, Seigneur, roi, Dieu d’Abraham, aie pitié de ton peuple parce que nos ennemis veulent nous perdre et détruire ton héritage. Ne méprise pas ce peuple qui est ton partage, que tu as racheté de l’Egypte pour toi. Exauce ma prière, et sois propice à une nation qui est ta part et ton héritage, et change notre deuil en joie, afin que, vivants, nous glorifiions ton nom, Seigneur, et ne ferme pas la bouche de ceux qui chantent ta louange, Seigneur notre Dieu.