Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 6

  • Immaculée Conception

    Le 8 décembre 2013, Jacques Perrière mettait en commentaire de ma note :

    Magnifique antienne du Magnificat dans le bréviaire romain (Liber Usualis) : Hodie egressa est virga.
    Montée progressive des 3 "hodie" : tierce mineure, quarte, quinte.
    Deux jolies phrases mélodiques sur "contritum est ab ea" et l'alleluia final en quarte.

    Voici cette antienne

    Hodie egressa est virga de radice Jesse: Hodie sine ulla peccati labe concepta est Maria: hodie contritum est ab ea caput serpentis antiqui. Alleluia. 

    Aujourd’hui un rameau est sorti du tronc de Jessé : aujourd’hui Marie a été conçue sans aucune tache de péché : aujourd’hui a été brisée par elle la tête de l’ancien serpent. Alléluia.

    - dans deux belles interprétations du Studio de Giovanni Vanini, enregistrées dans le superbe monastère de Clairvaux à Milan ;

    - dans l’interprétation de la schola du séminaire des moines paulins à Cracovie, qui est « moderne », pouvant paraître quelque peu désinvolte, surtout pour des moines, et supprimant systématiquement les notes allongées, ce qui ne me paraît pas légitime ;

    - dans l’interprétation de la chapelle du palais impérial de Vienne, sur une partition qui est comme simplifiée (néanmoins remarquable), ce qui fait penser qu’il doit s’agir d’un de ces grands livres de lutrin du XIXe siècle.


    podcast

    chant_img.png

  • Revoilà les Etats-Unis d’Europe

    C’était un thème essentiel du discours de Martin Schulz au congrès du SPD, il en a fait un tweet, et même trois, le premier trilingue, les deux suivants en allemand puis en anglais :

    Screenshot-2017-12-7 Martin Schulz ( MartinSchulz) Twitter.png

    « Je veux un nouveau traité constitutionnel pour établir les Etats-Unis d’Europe. »

    Il ajoute sans rire (ou bien c’est de l’humour teuton) : « Une Europe qui n’est pas une menace pour ses Etats membres, mais une addition bénéfique. »

    Et il donne le programme :

    « Une convention élaborera le projet de traité, avec la société civile et les gens. Le résultat sera soumis à tous les Etats membres. Tout Etat qui ne ratifierait pas le traité quitterait automatiquement l’UE. »

    Fallait bien que ça finisse par une menace, sinon ce n’aurait pas été dignement européiste.

    (Dans l’immédiat c’est une menace pour… Angela Merkel, qui va devoir dire oui à ce projet si elle veut que le SPD soit de nouveau son partenaire après que l’autre projet de coalition a capoté…)

  • Pilule et cancer

    Une nouvelle étude, réalisée auprès d’1,8 million de femmes danoises de 15 à 49 ans pendant onze ans, conclut que l’usage récent ou actuel d’une contraception hormonale augmente de 20% le risque de cancer du sein.

    L’étude, rapportée dans le New England Journal of Medecine, démontre que si les « contraceptifs plus âgés » comportaient un risque plus élevé de cancer du sein, les nouvelles formules faiblement dosées en œstrogènes n’en sont pas exemptes non plus. Plus l’usage est prolongé, plus le risque est important : 9% après un an et 38% après dix ans d’utilisation. Ses effets délétères pourraient suivre la patiente en moyenne cinq ans après l’arrêt de la prise du contraceptif.

  • En Bolivie

    L’Assemblée législative de Bolivie a adopté hier une loi qui permet aux « étudiantes, adolescentes ou filles » (sic) d’avorter jusqu’à huit semaines de grossesse.

    Jusqu’ici l’avortement n’était permis qu’en cas de risque pour la vie de la mère, malformation du fœtus, viol ou inceste. Désormais il est donc permis pour les gamines. Seulement elles…

    C’est « un grand pas pour les droits sexuels et reproductifs », a clamé Elizabeth Salguero, militante féministe socialiste indigéniste et dépatriarcaliste (mais oui), ex-ministre et ambassadeur.

    Evo Morales, prêtre marxiste de Mère Terre et ami de François, a aussitôt déclaré qu’il signerait cette loi.

    Depuis mai est également en discussion une loi qui décriminaliserait l’avortement en cas d’extrême pauvreté de la mère, ou si elle a déjà au moins trois enfants, ou est encore étudiante (mais ce dernier cas est désormais réglé).

    En août dernier, le Chili voisin a décriminalisé l’avortement en cas de viol, de danger pour la mère ou de non viabilité du fœtus. En Amérique latine, le Salvador, le Nicaragua, le Honduras et la République dominicaine continuent d’interdire l’avortement dans tous les cas.

    Ici Evo Morales et Elizabeth Salguero (alors ministre de la Culture) lors de la fête païenne du Pujllay :

    Evo_Morales,_Eli_Salguero_at_Pujllay.jpg

  • Pas culturel ?

    L'Assemblée nationale du Nicaragua a retiré le projet de loi de reconnaissance du caractère de « patrimoine national » aux célébrations en l’honneur de l’Immaculée Conception, sur demande des évêques du pays.

    Le gouvernement sandiniste… mais ils ont bien changé… y compris le président Ortega, voulait que soit déclaré « patrimoine historique et culturel de la nation » l’ensemble des célébrations autour de l’Immaculée Conception (sainte patronne du pays) : neuvaine, fête de la « Griteria », fête de la Vierge du Trône d’El Viejo à Chinandega, Solennité de l’Immaculée Conception.

    « Ce serait triste qu’une tradition religieuse se réduise à une expression de culture », a déclaré Mgr Silvio Fonseca, vicaire épiscopal chargé de la famille, de la vie et de l’enfance à l’archidiocèse de Managua. Le Cardinal Leopoldo Brenes, archevêque de Managua, a souligné que la fête en l’honneur de l’Immaculée Conception est une fête de l’Eglise catholique, qui appartient au monde entier et non pas à un pays.

    On voit que si ces évêques étaient les nôtres, quiconque argumenterait sur le caractère « culturel » des crèches de Noël pour les faire accepter dans l’espace public se ferait vertement taper sur les doigts.

    La position de cet épiscopat paraît du reste plutôt extrémiste. Car, qu’on le veuille ou non, il y a bien un côté culturel aux fêtes de l’Immaculée Conception au Nicaragua. Culturel et national. La Griteria est une fête spécifiquement nicaraguayenne, et assez importante pour que la page de wikipedia qui lui est consacrée soit très fournie (ici en espagnol, ici en traduction automatique).

    Depuis Vatican II il y a comme une peur panique chez les évêques d’apparaître comme les tenants d’une religion d’Etat. Et ils deviennent les premiers militants de la séparation entre la culture et la religion en croyant militer pour la séparation entre l’Eglise et l’Etat. Alors que dans les deux cas c’est la « distinction » qui s’impose, distinction qui permet toutes les harmonisations et les reconnaissances réciproques. Il serait plutôt valorisant pour l’Eglise (et bon pour la transmission de la foi) que l’Etat reconnaisse officiellement un grand événement religieux (et national) comme un grand événement culturel (et national). Surtout, pourrait-on dire, quand le gouvernement est composé d’anciens guerilleros marxistes (et cela quels que soient les éventuels sous-entendus politiciens)...

  • Acharnement

    « La Commission européenne a décidé aujourd'hui de renvoyer la République tchèque, la Hongrie et la Pologne devant la Cour de justice de l'Union européenne pour non-respect des obligations juridiques qui leur incombent en matière de relocalisation. »

    « La Hongrie n'a pris aucune mesure depuis le début du programme de relocalisation et la Pologne n'a procédé à aucune relocalisation ni offert aucune place depuis décembre 2015. La République tchèque n'a procédé à aucune relocalisation depuis août 2016 ni offert aucune nouvelle place depuis plus d'un an. »

    Dans son communiqué de presse, la Commission européenne oublie curieusement de signaler que ce programme de relocalisation des « migrants » est caduc depuis le 27 septembre dernier…

    C'est l'occasion de voir ou revoir la vidéo du ministère polonais de l'Intérieur, qui expliquait les motifs du gouvernement polonais, et qui a fait l'objet d'une censure de Youtube pendant quelque temps. (En polonais, sous-titres anglais faciles à comprendre.)

  • Saint Ambroise

    Dom Guéranger constate ce paradoxe que la liturgie byzantine est d’une particulière richesse d’expression concernant le père et évêque latin et romain qu’est saint Ambroise, et que la liturgie ambrosienne est d’une grande pauvreté sur son auteur. Il en extrait néanmoins les deux répons suivants. Le second est, comme on le voit tout de suite, une composition ecclésiastique. Le premier a comme verset un verset du psaume 88. Le répons est une forme rare d’Isaïe 66,2, qu’on trouve une fois chez saint Ambroise, et autrement dans l’orbite des moines de Lérins (notamment dans la règle dite de saint Macaire). C’est sans doute une traduction d’un texte grec, mais ce n’est pas celui de la Septante.

    ℟. Super quem requiescam, dicit Dominus, nisi super humilem et mansuetum, * Trementem verba mea ? ℣. Inveni David servum meum, oleo sancto meo unxi eum. * Trementem verba mea.

    Sur qui me reposerai-je, dit le Seigneur ? ce sera sur l’homme humble et doux, celui qui tremble à ma parole. J’ai trouvé David, mon serviteur; je l’ai oint de mon huile sainte, celui qui tremble à ma parole.

    ℟. Directus est vir inclytus, ut Arium destrueret : splendor Ecclesiae, claritas Vatum ; * Infulas dum gerit saeculi, acquisivit Paradisi. ℣. Dictum enim fuerat proficiscenti: Vade, age non ut Judex, sed ut Episcopus. * Infulas dum gerit saeculi, acquisivit Paradisi.

    Cet homme illustre a été suscité pour détruire Arius : il est la splendeur de l’Église, l’éclat du Pontificat; pendant qu’il ceint la mitre de la terre, il obtient celle du Paradis. On lui avait dit, lorsqu’il partait pour Milan : Va, agis non en Juge, mais en Évêque. Pendant qu’il ceint la mitre de la terre, il obtient celle du Paradis.

    3858OP6466-1.jpg

    Saint Ambroise, mosaïque de la basilique Saint-Ambroise de Milan (chapelle de saint Victor au ciel d'or), Ve siècle.

  • En Bavière

    Des associations pro-migrants ont accusé le gouvernement bavarois de violer les droits des demandeurs d’asile en permettant à la police d’entrer dans les foyers de migrants sans mandat de la Justice et à tout moment.

    Le ministre bavarois de l’Intérieur Joachim Herrmann a justifié sa politique en soulignant qu’une grande partie de la criminalité de la région se produit autour de ces foyers…

  • Saint Nicolas

    Tropaire de l’office byzantin, par le P. Nicodème Kabarnos.

    Κανόνα πίστεως καὶ εἰκόνα πραότητος, ἐγκρατείας διδάσκαλον, ἀνέδειξέ σε τῇ ποίμνῃ σου, ἡ τῶν πραγμάτων ἀλήθεια· διὰ τοῦτο ἐκτήσω τῇ ταπεινώσει τὰ ὑψηλά, τῇ πτωχείᾳ τὰ πλούσια. Πάτερ Ἱεράρχα Νικόλαε, πρέσβευε Χριστῷ τῷ Θεῷ, σωθῆναι τὰς ψυχὰς ἡμῶν.

    Règle de la foi et image de la douceur, maître de tempérance, t’a manifesté à ton troupeau la vérité de tes œuvres. C’est pourquoi tu as acquis par l’humilité les choses sublimes, par la pauvreté les richesses. Père hiérarque Nicolas, prie le Christ Dieu pour qu’il sauve nos âmes.

    (Traduction littérale pour suivre le mouvement du grec. Pour comprendre tout de suite la première phrase il faut la prendre à l’envers : la vérité de tes œuvres t’a manifesté à ton troupeau - tes brebis - comme la règle de la foi…)

  • Autriche invertie

    La Cour constitutionnelle autrichienne ordonne que les invertis puissent se marier entre eux. L’impossibilité de ce mariage « viole le principe de l'égalité et de la non-discrimination des personnes sur la base de qualités personnelles telles que l'orientation sexuelle ».

    Il y a en Autriche un « partenariat civil » qui est identique au mariage, comme le constate la Cour, mais c’est précisément le refus du mot « mariage » qui est discriminatoire… Car c’est bien la réalité du mariage qu’on veut détruire.

    Mais il demeure tout aussi discriminatoire d’interdire le mariage entre un homme et sa grand-mère, ou son père, ou avec les deux et avec sa sœur, avec son chien, son smartphone ou sa voiture.

    Le 1er décembre, le cardinal Schönborn a accueilli dans sa cathédrale de Vienne une "célébration liturgique" LBGT.