Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Yves Daoudal - Page 4

  • Paris pourri

    100984.jpeg

    Le militant subversif multicartes Jean-Luc Romero avait proposé « d’organiser à Paris un événement annuel pour distinguer les personnalités LGBTIQ qui se battent notamment à l’international pour l’avancée des droits LGBTQI ». Voilà qui est fait. Anne Hidalgo a créé le « Paris Prize for LGBTQI Right » (sic), prix international de la Ville de Paris en faveur des droits des personnes LGBTQI.

    Ce prix comporte deux catégories:

    • un·e lauréat·e français·e

    • un·e lauréat·e international·e

    Ces prix peuvent être remis à un·e militant·e ou à une association qui se distingue par des actions courageuses et inspirantes en faveur de l’égalité des droits.

    Les premiers lauréats sont Handi-Queer, la National Gay and Lesbian Human Rights Commission du Kenya (oui, on parle la même langue au Kenya et à Paris), et Ameen Rhayem.

    Tout commentaire non conforme étant interdit par la loi, je vous laisse découvrir par vous-même de quoi il s’agit.

  • Pour le ramadan...

    Puisqu'on doit faire avec, autant en sourire, tant qu'on le peut encore (avec le Salon Beige):

    6a00d83451619c69e20224df33a33b200b-pi.jpeg

  • Ne pas confondre Kachins et Rohingyas

    Plus de 7.000 chrétiens appartenant à la minorité ethnique Kachin, dans le nord de la Birmanie, ont été contraints de fuir à cause de l’escalade de la violence entre l’armée et les rebelles indépendantistes. Mais personne n’en parle...

    Mgr Francis Daw Tang, évêque de Myitkyina, explique à l’agence Fides : « Au début avril, l’armée a commencé à attaquer la région à la frontière avec la Chine. De nombreux villages ont été attaqués, provoquant une grande souffrance aux civils, qui ont commencé à fuir. Nombreux sont ceux qui sont pris au piège dans la jungle depuis au moins trois semaines, sans nourriture et sans liberté de se mouvoir, en ce que soupçonnés de collaborer avec les rebelles ». « Les évacués en question sont venus dans la paroisse de Tanghpre. Pour le moment, 243 familles sont entassées sur le territoire paroissial pour un total de 1.200 personnes. Par ailleurs, 600 autres évacués sont arrivés à Palana, dans un complexe de l’église baptiste et d’autres groupes ont trouvé refuge dans d’autres églises. ». Hier, 400 autres civils évacués sont arrivés dans la capitale de l’Etat Kachin, Myitkyina, où se trouvaient déjà plus de 4.000 évacués.

    L’analyste politique Stella Naw remarque : « Il s’agit d’une guerre dans le cadre de laquelle les civils sont systématiquement victimes des militaires birmans, alors que la communauté internationale ignore cette situation d’urgence. »

    Ils n’ont qu’à se faire musulmans…

  • ✝ Cardinal Dario Castrillon Hoyos ✝

    picture-194.jpeg

    Le Cardinal Dario Castrillon Hoyos est mort la nuit dernière à l’âge de 89 ans.

    Il avait été préfet de la Congrégation pour le Clergé (1996-2006) puis président de la Commission Ecclesia Dei (2000-2009).

    En 2001, il avait célébré la messe de clôture du pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté.

    En mai 2003, il avait célébré une messe pontificale selon le missel de saint Pie V à la basilique Sainte Marie Majeure de Rome, une grande première depuis la « réforme » liturgique.

    Il fut ensuite un infatigable missionnaire du motu proprio Summorum Pontificum, parcourant le monde pour proclamer que le désir de Benoît XVI est qu’il y ait une messe selon la « forme extraordinaire » dans toutes les paroisses.

  • Saint Venant

    La messe est du commun d’un martyr au temps pascal, mais avec des oraisons propres, qui sont un modèle de l’antique concision, sobriété, élégance et profonde piété romaine :

    Deus, qui hunc diem beáti Venántii Martyris tui triúmpho consecrásti : exáudi preces pópuli tui et præsta : ut, qui eius mérita venerámur, fídei constántiam imitémur. Per Dóminum.

    O Dieu, qui avez consacré ce jour par le triomphe du bienheureux Venant, votre Martyr, exaucez les prières de votre peuple, et faites qu’honorant ses mérites, nous imitions la constance de sa foi.

    Hanc oblatiónem, omnípotens Deus, beáti Venántii mérita tibi reddant accéptam : ut, ipsíus subsidiis adiuti, glóriæ eius consortes efficiámur. Per Dóminum.

    Que les mérites du bienheureux Venant, Dieu tout-puissant, vous rendent agréable cette offrande : afin qu’aidés de son secours, nous ayons part à sa gloire.

    Súmpsimus, Dómine, ætérnæ vitæ sacraménta, te humiliter deprecántes : ut, beáto Venántio Mártyre tuo pro nobis deprecánte, véniam nobis concílient et grátiam. Per Dóminum.

    Nous avons reçus, Seigneur, les sacrements de la vie éternelle, et nous vous prions humblement : faites que le bienheureux Venant votre Martyr priant pour nous, ils nous obtiennent le pardon et la grâce.

    (Inutile de souligner que ces oraisons ont été supprimées dans la néo-liturgie, comme le souvenir même de ce glorieux martyr de 15 ans.)

  • Son Président

    Erdogan.jpeg

    mon président.jpeg

    Dimanche dernier, les deux footballeurs allemands Mesut Özil et Ilkay Gündogan, qui jouent l’un à Arsenal (club appartenant à un Américain mais dont le stade appartient aux Emirats), l’autre à Manchester City (club appartenant aux Emirats pour 86% et à la Turquie pour 14%) ont rencontré à Londres le sultan, … euh, le président turc Recep Tayyip Erdogan, et lui ont offert leur maillot et ont évidemment posé pour la photo. Laquelle est aussitôt devenue une photo de propagande du régime turc. Propagande qui a lourdement insisté sur le fait que Ilkay Gündogan a écrit sur son maillot, en turc : "Pour mon président, avec respect".

    L’affaire fait grand bruit en Allemagne. Ilkay Gündogan, né en Allemagne, ultra-privilégié, a priori ultra-intégré, membre vedette de l’équipe allemande de football, donne son maillot à son Président… turc.

    On remarque que beaucoup de réactions indignées évoquent seulement le fait que Erdogan n’est pas un démocrate comme il faut. Ainsi la Fédération allemande de football : « Le football et la DFB défendent des valeurs qui ne sont pas complètement prises en compte par M. Erdogan ». Le « pas complètement » est délicieux.

    En fait on marche sur des œufs, parce que l’Allemand Ilkay Gündogan, né en Allemagne… a toujours, aussi, la nationalité turque…

    Mais Beatrix von Storch, de l’AfD, a posé la bonne question :

    « Pourquoi Gündogan joue-t-il pour l'équipe nationale allemande, s'il reconnaît Erdogan pour son président ? »

  • Saint Pascal Baylon

    Lettre apostolique Providentissimus Deus de Léon XIII

    Ad perpetuam Dei memoriam

    Le Dieu de toute providence, en organisant le monde, d’une main forte et douce à la fois, a entouré l’Église d’une sollicitude toute spéciale. Aux heures les plus critiques, il tire pour elle, de la difficulté même du temps, des consolations inespérées. Ce fait, maintes fois constaté, peut être remarqué plus nettement que jamais dans le circonstances que traversent actuellement la religion et la société. Alors, en effet, que les ennemis de l’ordre commun, se montrant de jour en jour plus audacieux, s’efforcent par des attaques quotidiennes et très vigoureuses d’anéantir la foi chrétienne et de bouleverser la société tout entière, la bonté divine se plait à opposer comme une digue puissante à ces flots soulevés, d’admirables manifestations de piété.

    Cela est clairement prouvé par l’extension qu’a prise la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus ; par l’ardeur avec laquelle, dans tout l’univers, on travaille à promouvoir le culte de Marie ; par les honneurs dont est l’objet l’illustre Époux de la Mère de Dieu ; par les réunions diverses organisés par les catholiques pour défendre leur foi ; enfin par un grand nombre d’institutions que l’on fonde ou auxquelles on donne un nouvel essor et qui tendent à la gloire de Dieu ou à l‘accroissement de la charité mutuelle des chrétiens.

    Bien que toutes ces manifestations procurent à Notre cœur une joie bien douce, Nous pensons que la grâce la plus signalée qui nous a été accordée par Dieu, c’est le progrès de la dévotion envers le Sacrement de l‘Eucharisties parmi les fidèles, à la suite des célèbres Congrès tenus à cette fin dans ces dernier temps. Ainsi que nous l’avons déclaré ailleurs, pour animer les catholiques à professer vaillamment leur foi et à pratiquer les vertus qui conviennent aux chrétiens, aucune moyen n’est plus efficace que de nourrir et d’augmenter la piété des peuples envers ce gage ineffable d’amour, lien de la paix et de l’unité.

    Comme le sujet est très important et Nous tient fort à cœur, après avoir souvent loué les Congrès et les Associations eucharistiques, mu par l’esprit de les voir produire des fruits plus abondants. Nous jugeons maintenant utile de leur assigner un Patron Céleste, choisi entre les saints qui ont été embrasés d’un plus ardent amour envers le très Saint Sacrement de l’Eucharistie.

    Screenshot-2018-5-16 Image Maribel Sansano Queridos amigos, hoy celebra la Iglesia a San .jpgOr parmi les saints dont la piété à l’égard de ce sublime mystère a paru se manifester avec une ferveur plus ardente, Pascal Baylon tient le premier rang. Doué d’un goût très profond pour les choses célestes, après avoir saintement passé sa jeunesse à la garde de son troupeau, il embrassa une vie plus sévère dans l’Ordre de Frères Mineurs de la stricte observance, et par la contemplation habituelle de l’auguste mystère, il parvint à une connaissance plus parfaite de se Sacrement d’amour. Cet homme, dépourvu de notions et d’aptitudes littéraires, devint capable de donner des réponses sur les dogmes les plus difficiles et d’écrire même des livres de piété. Il professa ouvertement en face des hérétiques la vérité de l’Eucharistie, ce que lui attira de graves persécutions. Émule du martyr Tarcisius, il fut menacé plusieurs fois de la mort. Enfin l’affectueuse ardeur de sa piété parut se prolonger au delà de sa vie mortelle. On dit en effet, que, pendant son service funèbre, étendu dans son cercueil, Pascal ouvrit deux fois les yeux, au moment des deux élévations.

    Nous croyons que les Associations catholiques dont Nous parlions ne sauraient être confiées à un meilleur patronage. C’est pourquoi, de même que Nous recommandons la jeunesse studieuse à Saint Thomas d’Aquin, les Associations charitables à Saint Vincent de Paul, les malades et ceux qui s’occupent de les soulager à Saint Camille de Lellis et à saint Jean de Dieu ; de même, espérant que Notre décision favorisera l’intérêt et le bien et la chrétienté,

    Nous déclarons et Nous constituons, de Notre autorité Suprême, et en vertu des présentes Lettres, Saint Pascal Patron spécial des Congrès et de toutes les Associations qui ont pour l’objet la divine Eucharistie, tant de celle qui ont été constitués jusqu’à ce jour que de celles qui se seront dans l’avenir.

    Nous formons des vœux pleins d’espoir pour que les exemples et le patronage de ce grand saint aient pour fruit l’augmentation du nombre de ceux qui, parmi les fidèles, consacrent chaque jour leur zèle, leurs projets, leur amour, au Christ Sauveur.

    Donné à Rome, auprès de Saint-Pierre, sous l’anneau du Pêcheur, le vingt-huit novembre mil huit cent quatre-vingt-dix-sept, la vingtième année de Notre Pontificat.

    Léon XIII

  • Nouvelles de l’euthanasie

    Le Parlement finlandais a rejeté le 4 mai un texte issu d’une initiative populaire visant à légaliser l’euthanasie. L’initiative avait reçu plus de 50.000 signatures et le Parlement était donc tenu d’en discuter. Il a dit non par 128 voix contre 60. En revanche, la commission des Affaires sociales et de la Santé, responsable du suivi de l’initiative, a proposé la création d’un groupe de travail « pour améliorer la législation des soins palliatifs », selon ce que dit l’Institut européen de bioéthique. En réalité il s’agit d’examiner la nécessité d’une législation sur les « soins en fin de vie », et si les soins palliatifs sont cités, l’euthanasie l’est également.

    *

    En Californie, à la surprise générale, le juge fédéral Daniel Ottolia a invalidé hier la loi de 2016 qui légalisait le « suicide assisté ». Au motif que les législateurs avaient violé la Constitution de l’Etat en votant cette loi au cours d’une session spéciale limitée aux questions de santé. Or, dit le juge, qui a fait sien l’argument des groupes pro-vie et des médecins qui l’avaient saisi, le suicide n’améliore pas la santé.

    L’Etat de Californie a 5 jours pour faire appel. L’affaire ira sans doute jusqu’à la Cour suprême.

  • Leur Europe

    Les commissaires Dimitris Avramopoulos et Valdis Dombrovskis ont explicitement et fermement demandé que le nouveau gouvernement italien ne change pas fondamentalement de politique quant à l’immigration et à la réduction de la dette. Matteo Salvini a aussitôt dénoncé une « intolérable ingérence », et Luigi di Maio a fustigé ces « eurocrates non élus qui sont contre nous ». (Mais ils n’ont toujours pas constitué de gouvernement.)

    D’autre part, Frans Timmermans a posé lundi un nouvel ultimatum à la Pologne, affirmant que s’il n’y avait pas de progrès sur les questions de la Justice et de l’Etat de droit d’ici la fin juin la Commission engagerait la prochaine étape de la procédure de l’article 7. Cause toujours…

  • Ils n’ont pas honte…

    ddonw5mxuae6dhb.jpeg

    En 2004, « les évêques de France », à savoir les six du Comité permanent pour l’information et la communication, dont l’actuel président de la conférence épiscopale, publiaient un misérable torchon condamnant le film de Mel Gibson La Passion du Christ.

    En 2018, ils n’hésitent pas à reprendre une image du tournage (montrant précisément un aspect qu’ils condamnaient) pour leur campagne du denier du culte.

    Heureusement qu’il y a quantité de façons de donner à l’Eglise sans passer par eux.