Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Immigration

  • Trois OQTF

    Le Salon Beige a une chronique intitulée « L’OQTF du jour » : à savoir le délit ou le crime commis ce jour – puisque c’est quasiment c’est tous les jours – par un étranger clandestin soumis à une soi-disant « obligation de quitter le territoire français ».

    Aujourd’hui, c’était un Jordanien qui a violé une femme aux urgences à l’hôpital Cochin. Le Salon Beige disait que le jeune homme faisait l’objet de deux OQTF. Mais non. Selon les dernières informations il fait l’objet de trois OQTF. Sous trois noms différents. On n'arrête pas le progrès.

    Comme il est très défavorablement connu des services de police sous 13 identités différentes, il va pouvoir encore être l’objet de plusieurs OQTF. Avant qu’on arrête de l’embêter avec ces broutilles légales qui ne servent à rien.

  • Ubu

    Comme c’était évident dès le départ, presque tous les 234 clandestins débarqués par le bateau taxi des passeurs de Méditerranée sont libres. En France. Hormis les 18 « mineurs » qui n’auraient pas encore « fugué » de leur « structure d’accueil », et une « dizaine » de cas sur lesquels la justice continue de se pencher.

    Le tristrion Darmanin veut absolument souligner que 123 d’entre eux font l’objet d’un refus d’entrée sur le territoire français. Mais puisqu’ils sont déjà entrés, et libres, on ne voit pas à quoi sert le « refus ».

    Ce qui est incompréhensible est que l’on mobilise une armée de juges et d’avocats en sachant ce que sera la conclusion de l’affaire. Puisqu’on est dans le royaume d’Ubu, il suffit d’un Ubu pour rendre la justice. Evidemment, le problème c’est que Ubu les passe tous dans la trappe, les Darmanin, les juges et les clandestins… Ça fait rêver, quand même…

  • Grand remplacement

    Ce sont tout simplement les chiffres de l’INSEE, publiés maintenant, mais datant de 2018.

    22% des travailleurs d'Ile-de-France étaient immigrés, essentiellement originaires d’Afrique. Ce chiffre atteignait les 60,8% dans le bâtiment et 61,4% pour les employés de maison.

  • OQTF

    L’assassinat particulièrement atroce de Lola remet en lumière la question des OQTF, les obligations de quitter le territoire. On sait que les gouvernements successifs n’ont jamais pris les moyens pour les rendre effectives. Macron avait claironné que cela allait changer, et qu’avec lui il y aurait 100% d’OQFT suivies d’effet.

    Voici le résultat. Un taux de 5,6%, et pour ce qui concerne les Algériens, 0,2%.

    Capture d’écran 2022-10-19 à 13.53.53.png

    Capture d’écran 2022-10-19 à 13.54.15.png

  • Callac

    Une nouvelle manifestation aura lieu à Callac le samedi 5 novembre pour dire non au projet Horizon, et maintenant aussi au projet Viltaïs, qui visent à installer de nombreux « migrants » sur la commune.

    Le maire, qui refuse un référendum « parce que 80% des habitants sont contre » le grand remplacement, a écrit une lettre à ses administrés pour leur expliquer comment grâce à eux les migrants vont sauver la commune...

    Avec le baratin de la pensée unique, écriture inclusive comprise…

    « Mieux qu’un référendum, nous proposerons aux Callacois-es volontaires de participer à l’élaboration de ce beau projet solidaire et humain. Il ne peut pas se faire sans nous, sans vous, habitants de Callac. Une instance de gouvernance citoyenne est en cours de création. Ce projet global doit être piloté en toute transparence. »

  • Lola

    Je n’ai certes rien à dire de plus que ce que tout le monde sait déjà sur l’assassinat particulièrement atroce de Lola.

    Mais je ne peux pas m’empêcher de souligner également le silence de Macron, de Darmanin et de Dupont-Moretti, si prompts pourtant à réagir… quand les circonstances sont favorables à leur idéologie.

    Quelques heures après la mise en examen de quatre Algériens pour le meurtre de Lola, Macron se fendait d’un tweet de repentance française à la gloire du FLN, avec cette phrase tellement en situation (inverse) : « La France n’oublie pas les victimes »…

    Mais le pire est Darmanin, dont la seule réaction a été de dénoncer « l’indécence » de « l’extrême droite ».

    Et d’ajouter un mensonge à son ignominie, en prétendant que cela faisait « à peine un mois » que la principale suspecte était sous le coup d’une procédure d’obligation de quitter le territoire français. Car cela faisait trois mois.

    Autrement dit c’est l’ignoble Darmanin qui est responsable de l’atroce assassinat de Lola. Car s’il faisait appliquer la loi il n’aurait pas eu lieu.

    La véritable indécence est que Darmanin n’ait pas l’élémentaire décence de démissionner.

  • C'est culturel

    Les hôpitaux publics de Belgique ont plus de 48 millions d’euros de factures impayées à recouvrer pour l’année 2020, selon la réponse apportée par le ministre de la Santé à une question de la députée fédérale Dominiek Sneppe du Vlaams Belang. Il ressort que c’est à Bruxelles et en Wallonie que les factures impayées explosent littéralement : 13,7 millions pour Bruxelles-Capitale, près de 20 millions pour la Wallonie, 14,3 millions en Flandre. Ce qui fait, par lit, 4.576 euros en Flandre, 11.218 euros en Wallonie, et pas moins de 22.341 euros à Bruxelles.

    Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a indiqué que les différences entre les régions s’expliquent par « les caractéristiques socioculturelles des patients ».

    Chez nous, en 2018, un texte a été voté prévoyant que les patients algériens dont la prise en charge en France est déjà fixée règlent leurs soins à l’avance. Il est vrai que la dette des patients algériens (28 millions d'euros) représentait le quart de la dette totale, mais des patients de quelques autres pays ont les mêmes "caractéristiques socioculturelles".

    C'est surtout dans les tribunaux que l'explication par les "caractéristiques socioculturelles" du prévenu est devenue courante. On évoque même volontiers le "choc culturel": dans sa culture le prévenu ne sait pas qu'on ne doit pas violer les femmes dans la rue, ou il ne sait pas qu'il est interdit de forcer un barrage de police, etc. Le plus délirant est que, parfois, ça marche.

  • Evidence

    Capture d’écran 2022-09-26 à 11.42.11.png

    Comme à Pont-Croix, Cap Sizun, Basse-Bretagne :

    1412524918.png

  • Méritantes

    img-5706.jpeg

    "L’association nationale des membres de l’ordre du mérite a remis ce samedi 21 mai au matin, dans les salons de l’hôtel de ville d’Angoulême, trois prix de l’éducation citoyenne et deux prix du civisme à des jeunes qui se sont investis dans des projets méritants."

    (Répétez encore : « Le grand remplacement est un fantasme d’extrême droite. »)

  • Réfugiés "ukrainiens"

    Déjà plus de 5000 arrivées en France de migrants d’Ukraine depuis le début de l’attaque russe le 25 février. (…) Sont-ils tous des Ukrainiens ? Dans ce flux en expansion, 30 % environ sont des migrants qui se trouvaient en Ukraine au moment du déclenchement du conflit, selon nos informations. En clair: quasiment un réfugié sur trois n’est pas Ukrainien. Les dernières arrivées intègrent plus de 7,5% d’Algériens, 3,5% d’Ivoiriens, 3,5% de Marocains, 2,5% d’Indiens, 2,5% de Kirghizes, 2% de Congolais, 1,5% de Camerounais, 1% de Pakistanais, des Nigériens, des Chinois, des Guinées, des Angolais.

    C’est comme d’habitude… On se souvient de ces groupes compacts de noirs d’Afrique rescapés de la Méditerranée qui criaient « Damascus, Damascus ! » pour faire croire qu’ils venaient de la Syrie en guerre…