Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Immigration

  • Encore un bug…

    image-127.png

    Un « individu » de 20 ans a été arrêté en flagrant délit dans la nuit de samedi à dimanche en traine d’écrire « Violeurs étrangers dehors » sur la chaussée du parcours du marathon d’Albi.

    Les gazettes se sont emparées de cette horrible affaire d’« inscriptions racistes », et le préfet du Tarn n’a pas manqué de demander « des sanctions judiciaires exemplaires ».

    Mais ce qui a été exemplaire a été la célérité de la justice, qui n’a pas retenu le caractère raciste de la chose, et convoquera le prévenu à l’automne pour « dégradation par tag ».

    Il est donc encore permis de demander l’expulsion des violeurs étrangers.

  • Bon plan

    Le juge des libertés et de la détention de Lille a remis en liberté samedi sept clandestins. Parce que les étrangers placés en rétention administrative doivent disposer d’au moins un téléphone en libre accès pour 50 retenus, et que plusieurs des cabines téléphoniques du CRA de Lille-Lesquin ont été détériorées au cours des derniers mois… par les clandestins.

    On suppose que ce point de « droit » n’avait pas encore été appliqué, car sinon il y a longtemps que les cabines téléphoniques des centres de rétention seraient systématiquement cassées. En tout cas maintenant les clandestins savent ce qu’ils doivent faire pour retrouver la liberté plus tôt que prévu (puisque de toute façon la plupart sont relâchés un jour ou l’autre).

  • "Guerre civile" ?

    De tout côté depuis quelque temps, et cela est devenu obsédant depuis l’attaque de Crépol, on nous parle du « risque de guerre civile ». Et Darmanin se vante même d’avoir empêché « une petite guerre civile » en emprisonnant des jeunes qui osaient dénoncer l’attaque.

    Certes, le gouvernement avait souligné que les attaquants étaient « français ». Si, en retour, des Français s’en prennent à ces « Français », c’est le début d’une guerre civile. Mais ces « Français » ne le sont pas, et tout le monde le sait, à commencer par le ministre qui interdit de donner les prénoms…

    Il n’y a pas de guerre civile quand l’un des camps est étranger. Et le maire de Romans a fait une déclaration fort intéressante :

    Capture d’écran 2023-11-29 à 11.20.44.png

    Cette "culture" qui se transmet n’est donc pas d’origine française. Elle est importée. Et chacun sait que ces gens-là, quand on leur demande leur nationalité, répondent « algérien » ou « marocain », même quand ils sont nés en France, ou, souvent, « musulman », membre de l’oumma et non de la nation française. C’est ce que l’on voit aussi par les drapeaux brandis lors des matches de foot. Alors arrêtons de parler de guerre civile. Ce qui se prépare est une guerre ethnique. Et ce n'est pas l’« ultra-droite » qui la prépare.

  • Ils ne sont pas français

    Capture d’écran 2023-10-13 à 11.27.22.png

    C'est ce que l'on sait depuis longtemps, mais il est bon de s'en souvenir chaque fois qu'on nous dit que telle ou telle proportion d'émeutiers de banlieue ou de voyous incarcérés sont des "Français". (Ce que ne dit pas Michel Auboin est que beaucoup ne se disent pas français mais "musulmans", à savoir membres de l'oumma, la nation de l'islam.)

  • Ubuissime

    Non seulement un étranger qui a « obligation de quitter le territoire français » sous 30 jours ne le quitte pas et n’est pas recherché, mais il peut porter plainte contre un maire qui refuse de le marier…

    Robert Ménard a en effet refusé, comme il l’avait annoncé, de marier ce matin un OQTF algérien (connu de la police pour recel et vol avec violence) avec une Française mère de trois enfants qui a six ans de plus que lui.

    Selon la Convention européenne des droits de l’homme, le droit au mariage est absolu, et deux décisions du Conseil constitutionnel ont souligné que la situation administrative des époux ne peut pas entrer en ligne de compte.

    La seule restriction est que pour éviter un mariage blanc les deux « fiancés » passent séparément un entretien à la mairie. Donc l’OQTF, qui aurait dû avoir quitté le territoire depuis longtemps, peut aller tranquillement dans un bâtiment de la République française s’entretenir avec un fonctionnaire de la République française sans être arrêté.

    Le procureur lit ensuite les rapports, et décide. En l’occurrence, il a décidé que tout allait bien. Toutefois, il a demandé l’ouverture d’une enquête pour vérifier la chose. Cela dure deux mois. S’il décide que le mariage peut se faire et que le maire refuse toujours, celui-ci risque cinq ans de prison. Tandis que l’OQTF, qui parade à la télévision, sera toujours libre, tout en restant OQTF, de rester sur le territoire qu’il aurait dû quitter…

    En attendant, les « fiancés » ont décidé de porter plainte contre Robert Ménard…

  • Les hasards de l'info

    Vu sur Fdesouche:

    Capture d’écran 2023-04-22 à 10.58.11.jpg

    (Précision: "étranger" veut dire: qui n'a pas la nationalité française. Mais de nombreux immigrés et fils d'immigrés ont la nationalité française. Les taux concernant la  délinquance de l'immigration sont donc encore plus élevés.)

  • "Scandale"

    Le ministre italien de l'Agriculture Francesco Lollobrigida a "fait scandale", nous apprend l'AFP, parce qu'il a utilisé l'expression "remplacement ethnique".

    Alors que la submersion migratoire ne cesse de s'aggraver, il a dit:

    "Nous ne pouvons pas nous résigner à l'idée d'un remplacement ethnique : les Italiens ont moins d'enfants, alors remplaçons-les par d'autres. Ce n'est pas la voie à suivre."

    Le "remplacement ethnique" est une évidence (et cela fait des années qu'on peut le constater - aussi - dans des quartiers de grandes villes italiennes), mais il est scandaleux de dire ces évidences. A en croire le "parti démocrate", c'est même "répugnant" et ça a "des relents de suprématisme blanc". Sic.

  • Ocean pas très Viking

    L’équipe des trafiquants de migrants de l’Ocean Viking, qui drague les côtes libyennes à la recherche de clandestins désireux de venir en Europe, se plaint d’avoir « reçu des menaces par armes à feu des garde-côtes libyens, qui sont soutenus par l'UE » : « Le patrouilleur 656 s'est approché dangereusement de notre navire, menaçant l'équipage et tirant des coups de feu en l'air. L'Ocean Viking a quitté les lieux car la sécurité de l'équipage de SOS MedFrance était compromise. »

    Les garde-côtes libyens gardent les côtes de la Libye. C’est leur boulot. Mais pour l’UE il est insupportable de faire peur comme ça à nos chers trafiquants de clandestins, qui « sont encore en état de choc » (dixit Mediapart) parce que les garde-côtes ont tiré en l’air… Donc l’UE va s’adresser aux autorités libyennes (lesquelles ?) pour leur « demander des explications et des clarifications sur ce qui s'est passé, pourquoi cela s'est passé et quelle suite sera donnée », a dit le porte-parole de Josep Borrell, qui n’est pas content du tout, car, si le patrouilleur des garde-côtes a été payé par l’UE, c’est un double scandale…

  • "Fabrique Ruralité"

    Breizh Info attire l’attention sur « Fabrique Ruralité », un machin du gouvernement dont le but est de faire en sorte, par la propagande adéquate, que les indécrottables bouseux acceptent que leurs villages à l’agonie soient revivifiés par l’immigration extra-européenne islamique, et qu’on en finisse avec des contretemps honteusement fascistes et xénophobes comme celui de Callac.

    C’est sur le site de la Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés, et le titre commence par « #13 Fabrique Ruralité ». Parce que c’est la 13e « fabrique » du « Lab’R ». (On ne cache pas qu’il s’agit de fabriquer de la propagande, comme en témoigne l’intitulé de la Fabrique #17 : « Eléments de langage : écrire l’exil et la migration pour le grand public ».)

    En cherchant sur le même site ce qu’est le « Lab’R », je suis tombé sur ce titre : « Un nouveau board pour le Lab’r de la Diair ». Sic.

    La Diair c’est donc la Délégation interministérielle à l’accueil et l’intégration des Réfugiés, et le Lab’r c’est le « laboratoire d’expérimentation et d’innovation au service des réfugiés », « le Think & Do Tank de la Diair » (sic). Il est donc dirigé par un « board », parce que c’est plus fun que le prosaïque et franchouillard « bureau ». Parce que lorsqu’on travaille à détruire la ruralité française, il n’y a pas de raison de ne pas détruire en même temps la langue française.

  • Dix fois plus

    Le conseil départemental des Alpes-Maritimes s’alarme : 690 « mineurs non accompagnés » (migrants clandestins qui ont souvent entre 20 et 35 ans) sont actuellement pris en charge par la protection de l’enfance de Nice, et c’est un « chiffre record ».

    Selon le directeur de cabinet du préfet, c’est à cause des arrivées massives en Italie : « Depuis le début de l’année, plus de 3.800 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes, soit dix fois plus qu’en 2022 (386). C’est essentiellement dû à la météo. »

    C’est le temps doux qui est responsable de l’immigration clandestine. On a eu peur que le directeur de cabinet incrimine Giorgia Meloni…