Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam

  • Au Pakistan

    A la suite d’accusations de profanation du Coran, des émeutes avaient éclaté à Jaranwala (Penjab pakistanais), en août 2023. Des dizaines de maisons de chrétiens et quelque 26 églises avaient été incendiées. Sur le moment il y eut 304 arrestations, mais seulement 22 plaintes enregistrées, et 18 inculpations. Et pour finir, aucune condamnation.

    En revanche, le jeune chrétien Ehsan Shan a été condamné, le 1er juillet dernier, à la peine de mort, comme véritable responsable des émeutes. Il est pourtant établi qu’il n’est pas l’auteur de la profanation, mais il l’a relayée sur les réseaux sociaux, et il est donc à l’origine de la réaction des musulmans…

    On notera cette originalité que si le jeune homme est condamné à mort pour blasphème, il est aussi condamné pour les émeutes à 22 ans de prison et à une amende d’un million de roupies. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle, parce que les condamnations à mort pour blasphème finissent généralement par un non-lieu en appel. Mais pas forcément les 22 ans de prison…

  • Tout va bien

    Sur une seule page de Fdesouche :

    Lire la suite

  • Au Qatar

    image-249.png

    Exposition sur "la foi musulmane dans l'Union européenne" (qui prend toute la place entre les étoiles...). Organisée par le "Centre diplomatique public du Qatar" en coopération avec la délégation de l'UE et les ambassades d'Autriche, Espagne, Grèce, Italie, Roumanie, Malte. Il n'y a donc ni la France ni l'Allemagne. Bizarre.

  • Remplacement

    438811075.jpeg

    Depuis l’an dernier, plusieurs rues de Londres sont pavoisées pour le ramadan.

    Cette année, Francfort-sur-le-Main se glorifie d’être la première ville allemande à faire de même.

    Le maire, Nargess Escandari (نرگس اسکندری), des Verts, bien sûr, déclare : « Ce sont des lumières de l’unité, contre les réserves, contre la discrimination, contre le racisme anti-musulman et aussi contre l’antisémitisme. » Sic.

  • Ils ne sont pas français

    Capture d’écran 2023-10-13 à 11.27.22.png

    C'est ce que l'on sait depuis longtemps, mais il est bon de s'en souvenir chaque fois qu'on nous dit que telle ou telle proportion d'émeutiers de banlieue ou de voyous incarcérés sont des "Français". (Ce que ne dit pas Michel Auboin est que beaucoup ne se disent pas français mais "musulmans", à savoir membres de l'oumma, la nation de l'islam.)

  • Oxford

    Le nouveau Lord Maire d’Oxford est Loubna Arshad. Le conseil municipal de la ville a fait savoir :

    « Loubna est entrée dans l’histoire en devenant la première femme de couleur, la première femme musulmane d’origine intersectionnelle et le plus jeune Lord Maire représentant la ville. Son accomplissement est révolutionnaire et représente un progrès significatif vers la diversité, l’inclusion et la représentation dans les rôles de direction. »

    Capture d’écran 2023-05-22 à 11.37.24.jpg

    Curieusement, le tweet ci-dessus, qu’on peut voir sur Fdesouche, a été supprimé du fil Twitter du conseil municipal. Sans doute a-t-on trouvé que cette photo était un peu « too much » :

    Capture d’écran 2023-05-22 à 11.37.46.jpg

    Lord Maire est une fonction de représentation qu’un conseiller municipal remplit pendant un an, et qui consiste notamment à présider des réunions à but « philanthropique » (comme récolter de l’argent pour le lobby d’aide aux clandestins Asylum Welcome). La ville d’Oxford est donc représentée par une musulmane voilée.

    Déjà en 2015 le Lord Maire d’Oxford était Mohammed Abasi, et en 2017 Mohammed Altaf-Khan.

    Une autre photo de Loubna, au cas où les autres ne seraient pas assez explicites:

    arshad-5.jpg

  • Islamisation

    FwFLSl2WIAUPYyd.jpg

    Pour la sixième année consécutive, Muhammad a été le prénom le plus donné aux garçons au Royaume-Uni en 2022.

    On remarque que le numéro 2 est Noah, et il est manifeste que c’est un prénom majoritairement choisi par les parents musulmans qui préfèrent rester discrets. Il en est ensuite un peu ou beaucoup de même pour Theo (fréquent dans les pays néerlandophones mais inusité au Royaume-Uni jusqu’à présent), et partiellement pour Leo. Il faut attendre le cinquième de la liste pour retrouver les prénoms anglais traditionnels.

    Chez les filles c’est complètement dilué, ce qui est dû au fait qu’il n’y a pas de prénom spécifiquement islamique pour les filles (en dehors de Aïcha ou Fatima). Elles ne comptent pas en islam, et on leur donne des noms comme Kenza (trésor) ou Nour (lumière) ou des noms de fleurs. Mais aussi Sophia bien sûr qui brouille les pistes. On remarque dans cette liste que les prénoms spécifiquement chrétiens sont ultra-minoritaires.

    Muhammad a également été le prénom le plus donné à Berlin en 2022.

    Il était en deuxième position aux Pays-Bas.

    Les statistiques « françaises » ne sont pas encore tombées semble-t-il. Rappelons qu’en 2021 le prénom le plus donné en Seine-Saint-Denis était évidemment Mohammed, suivi de Adam, Ibrahim, Isaac, Imran, Ismaël, Amir, Issa, Yanis, Rayan. Chez les filles : Nour, Lina, Aya, Inaya, Fatoumata, Sofia, Aïcha, Alya, Sarah, Yasmine. (Lina est le jeune palmier qui donne de dates tendres, Yasmine c’est le jasmin, Aya veut dire « miracle », etc.)

  • En Ecosse

     

    348494031.article-962.jpg

    L’église de la Baronnie Saint-Jean, à Ardrossan en Ecosse, a été achetée par le Centre communautaire et d’éducation Al-Farouk de Glasgow, organisation « caritative » qui va la transformer en mosquée. L’hebdomadaire local explique tranquillement que ce sera « un centre de référence, d’accueil et d’inspiration pour l’ensemble de la communauté, tout en éduquant et en encourageant les gens à “s’efforcer d’acquérir la douceur de la foi” par le biais de ses diverses activités et programmes, conformément au Coran et à la Sunnah ». Sic.

    On peut espérer que la mosquée sera inaugurée par le Premier ministre Humza Yousaf qui dès son arrivée à sa résidence officielle a mis en scène une prière du ramadan.

    (L’église appartenait à l’Eglise d’Ecosse, vieille organisation calviniste devenue une coquille vide, et la nature a horreur du vide. Son dernier « ministre » était une femme.)

  • Autre première

    Il n’y a pas seulement des rues de Londres pavoisées aux couleurs du ramadan. Pour la première fois aussi, cette année, le 28 mars dernier, un dîner de rupture du jeûne du ramadan a été organisé à la résidence du Premier ministre britannique, 10 Downing Street. Et aussi, pour faire bonne mesure, à la Lancaster House. Avec « d’importantes personnalités musulmanes d’outre-Manche », et « l’appel à la prière ».

  • Autre première

    Capture d’écran 2023-03-29 à 11.03.15.jpg

    Première soirée de Humza Yousaf à la résidence des Premiers ministres écossais. « Rupture du jeûne » en famille et prière spécifique du ramadan. (La majorité des commentaires est très favorable. Certains disent seulement que la religion doit être une affaire privée, et d’autres assez nombreux trouvent anormal qu’il n'y ait pas de femmes à la prière… Voilà où on est.)