15 septembre 2014

Les massacres de Boko Haram

Selon Mgr Oliver Dashe Doeme, évêque de Maiduguri dans l’Etat de Borno au Nigeria, 2.500 fidèles de son diocèse ont été tués dans le cadre des violences perpétrées par Boko Haram. L’évêque a dû se réfugier dans l’Etat d’Adamawa, avec des milliers de fidèles qui ont échappé de justesse à la milice.

18:19 Publié dans Eglise, Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

Construire une mosquée selon le maire de Beauvais

La première pierre de la grande mosquée de Beauvais a été posée hier comme prévu.

Elle a été posée par… le maire, le sénateur-maire UMP, Caroline Cayeux, qui a déclaré :

« C’est un jour heureux. Un jour d’émotion. Cette mosquée est très attendue par les membres de la communauté musulmane, qui s’est mobilisée pour créer une belle synergie autour de cet ambitieux projet. Construire une mosquée, c’est un geste profondément républicain. Un geste moderne. »

4028943670.png

A ce niveau-là d’ignorance forcée et d’aveuglement criminel, on ne sait plus quoi répondre. Tiens, juste comme ça, je viens de voir que dans le recueil de hadiths de Boukhari, qui est considéré comme le plus fiable par tous les « savants de l’islam », le chapitre 56 est consacré au jihad. Il commence par les hadiths sur « la supériorité du jihad » par rapport à toute autre activité, et il y a ainsi 308 hadiths du Prophète vantant le jihad. Etant entendu qu’il y a dans le recueil bien d’autres propos du Prophète sur le jihad, à commencer par les 524 hadiths sur les expéditions de Mahomet.

11 septembre 2014

Ça se passe comme ça au Pakistan

Un couple de chrétiens de Lahore, Nadeem Maqbol et Nabeela Nadeem, ont un fils de 14 ans et deux filles, de 12 et 8 ans. A l’école publique, les études islamiques sont obligatoires. Les deux filles ont donc appris et récité des sourates du Coran. En décembre 2013, un responsable islamique a fait remarquer que les filles étaient devenues musulmanes, puisqu’elles récitaient le Coran en public, et donc qu’elles devaient être retirées de leur famille chrétienne pour être confiées à une famille musulmane. Pour éviter que ses filles soient enlevées, Nadeem les a retirées de l’école. Quelques jours plus tard, le principal et d’autres enseignants musulmans ont intimé l’ordre aux parents de les envoyer à l’école, offrant à la famille une aide financière pour les frais de scolarité… Ils ont dû fuir à Yohanaabad, en abandonnant leur travail. Nabeela a pu retrouver un poste dans une école anglicane, mais Nadeem, qui avait une boutique, recherche un emploi. Selon des sources de Fides, de nombreuses familles chrétiennes se retrouvent dans les mêmes conditions, surtout dans le sud du Pendjab.

15:50 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (1)

08 septembre 2014

Syrie : petit rappel

Extrait, publié par l’Observatoire de l’islamisation, d’un long article (à lire intégralement, notamment sur le rôle de l'Arabie saoudite) de Bayar Kimyongur :

Des bataillons aux connotations confessionnelles vont se former à l’intérieur même de l’Armée syrienne libre : bataillons Muawiya, Yazid, Abou Ubayda Jarrah, Ibn Taymiyya, Ibn Kathir, la brigade turkmène « Yavuz Sultan Selim » du nom du sultan-calife ottoman qui, au XVIe siècle, massacra alévis, alaouites et chiites…

Parmi ces groupes d’insurgés à connotation confessionnelle, il y a la fameuse Brigade Farouk, véritable épine dorsale de l’Armée syrienne libre. Aucun média occidental ne s’est même interrogé sur le sens du mot Farouk. Il s’agissait pourtant du surnom du calife Omar Ibn Khattab, considéré comme un usurpateur par les chiites.

Nul ne peut oublier Khalid al Hamad, l’homme qui éviscéra un soldat de l’armée gouvernementale avant de crier en portant à sa bouche le coeur et le foie de sa victime : « Oh, héros ! massacrez les Alaouites et découpez leurs coeurs pour les manger ! ». Mais se souvient-on que cet individu n’était ni membre d’Al Qaïda, ni un simple milicien mais un commandant de la célèbre brigade Al Farouk affiliée à l’Armée syrienne libre (ASL) soi-disant modérée et aujourd’hui dirigée par Salim Idriss.

Le prédicateur Andan Arour qui appelle au meurtre de masse lors de ses apparitions télévisées fait lui aussi partie de l’Armée syrienne libre (ASL) et non pas de la rébellion dite « extrémiste ».

Ces quelques exemples montrent que la présentation de l’Armée syrienne libre (ASL) en tant que rébellion démocratique, laïque et plurielle était un pur produit marketing à destination de l’opinion publique occidentale.

13:27 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

05 septembre 2014

Encore un « blasphème » au Pakistan

La justice pakistanaise a rejeté hier la demande de libération sous caution présentée par un chrétien, Naja Masih, qui est en prison pour « blasphème ». Agent d’entretien dans une école de Bahawalpur, dans le Pendjab, il a été accusé d’avoir insulté l’islam et le Coran par un coiffeur musulman qui a porté plainte. Naja Masih a été arrêté et jeté en prison avant toute enquête. Selon les témoins, les deux hommes parlaient de religion, le 23 août dernier, et le musulman n’a pas apprécié la façon dont Naja Masih parlait de Lot... (Pourtant le Coran ne fait que recopier l’essentiel de l’histoire biblique, en omettant toutefois l’épisode de la caverne où les deux filles font boire leur père et couchent avec leur père pour lui assurer une descendance : c’est sans doute cela que ne supportent pas les musulmans…)

Sa femme Nargis Bibi et ses enfants ont été obligés de quitter le village où ils habitaient et de se cacher…

18:15 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (3)

Au Nigeria comme en Irak

Plus de 30.000 personnes se trouvent dans une situation humanitaire grave à la frontière entre le Nigeria et le Cameroun. Il s’agit en grande partie de ressortissants nigérians ayant fui devant l’avancée de Boko Haram.

Les témoignages des habitants ayant fui en masse la ville de Kerawa, dans l’Etat nigérian de Borno, sont terrifiants : les hommes de Boko Haram ont égorgé au moins 60 personnes, en grande partie des chrétiens et des militaires. De l’autre côté de la frontière, la ville camerounaise homonyme de Kerawa a été à son tour attaquée et ses habitants se sont enfuis, se réfugiant dans la ville de Kolofata. Dans cette cité, se sont concentrés les chrétiens ayant fui les localités voisines du Nigeria, suivis par les musulmans qui ont fui Gwoza.

« Ce qui se passe actuellement dans le nord-est du Nigeria est très semblable à ce qui s’est passé récemment dans le nord de l’Irak » déclare à l’Agence Fides le Père Patrick Tor Alumuku, Directeur des communications de l’archidiocèse d’Abuja.

Le Père Tor Alumuku rappelle que le financement de Boko Haram vient (aussi) de la péninsule arabique, via AQMI, qui fournit des armes volées dans les arsenaux libyens ainsi que des combattants entraînés. Il ajoute : « Les groupes jihadistes chassés par les forces françaises du Mali l’an dernier, se sont rendus au nord du Nigeria pour grossir les rangs de Boko Haram. » Et aussi : « Le Nigeria constitue un objectif fondamental parce qu’il est l’un des pays comptant le plus grand nombre de musulmans au monde. Sur 170 millions d’habitants, près de la moitié sont des musulmans. Les extrémistes espèrent y trouver une base forte à partir de laquelle lancer l’attaque contre d’autres pays d’Afrique. »

17:57 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

04 septembre 2014

Une école islamique sauvage dans le Loiret

Une école musulmane a ouvert ses portes lundi à La Chapelle-Saint-Mesmin, dans le Loiret.

Ce n’est pas seulement la première école musulmane du Loiret, c’est une école ouverte dans l’illégalité la plus complète.

« Le maire Nicolas Bonneau (PS) a constaté, ce lundi, l’accueil de public dans les locaux. Il a ensuite adressé un courrier aux services de l’Etat pour demander le passage d’une commission de sécurité. »

On attend la suite avec intérêt. Mais elle sera sans surprise : on va discrètement régulariser tout cela. Sinon ce serait de l'islamophobie.

11:01 Publié dans Ecole, Islam | Lien permanent | Commentaires (6)

L’islamisme dans les écoles anglaises

L’enquête menée dans des écoles musulmanes (d’Etat) de Birmingham, dénoncées en mars dernier comme faisant l’apologie de l’extrémisme islamiste, a abouti à quelques conclusions montrant qu’effectivement on y a projeté un film « sur la violence extrémiste », qu’il était « totalement inacceptable de montrer à des enfants », qu’on y apprend des chants antichrétiens, qu’il y a des problèmes de « ségrégation », etc. Tout cela étant dit avec des pincettes. Et, ajoute l’enquêteur en chef, certains étaient réticents à enquêter par crainte d’être accusés de racisme ou d’islamophobie. Et encore : « Je ne crois pas aux coïncidences et je trouverais cela très surprenant si cela se produisait uniquement dans les quelques écoles que nous avons eu le temps de visiter à Birmingham. »

Ils n’ont toujours pas compris que l’islam réel est celui qu’il appellent extrémiste et que l’islam modéré est seulement une dissimulation (ou un assoupissement).

10:57 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

01 septembre 2014

Valls prêt pour le Francistan

6a00d83451619c69e201a73e0c41ec970d-pi.jpg

Le plein épanouissement de l'islam, c'est ça:

maxresdefault.jpg

30 août 2014

Mohammed, premier prénom masculin d’Oslo

Le Bureau central des statistiques de Norvège constate que le prénom masculin le plus porté dans la capitale Oslo est désormais Mohammed : il y en a 4.801, devant Jan (4.667) et Per (4.155).

Jorgen Ouren, du Bureau central des statistiques, déclare: "C'est très excitant."

(The Local, via FDesouche)

13:33 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (12)

23 août 2014

Le califat au Nigeria

Boko Haram a pris le contrôle de la ville de Gwoza, dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigeria. En juin dernier, au prix de quelques massacres, Boko Haram avait déjà pris des villages, et la majorité des faubourgs de Gwoza. Mais cette fois les islamistes contrôlent la ville elle-même, et c’est une grande ville, de près de 300.000 habitants.

Ce que l’on voyait arriver se précise : Boko Haram, qui a l’ambition de créer un califat au Nigeria, et qui a immédiatement apporté son soutien au califat d’Abou Bakr al-Bagdadi en Syrie et en Irak, est en train, comme l’Etat islamique, de se constituer lui aussi un territoire.

16:13 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (4)

19 août 2014

Notre cheval de Troie

Selon un sondage de l’institut britannique ICM Research pour l’agence russe Rossya Segodnya, réalisé en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne, 16% des « Français » ont une opinion « favorable » à l’Etat islamique. Très favorable : 3%, assez favorable : 13%.

Les Français étant informés de ce qu’est et de ce que fait l’Etat islamique, c’est en toute connaissance de cause que 16% de nos « compatriotes » se disent favorables aux massacres des chrétiens et des autres minorités, et à l’instauration de la charia avec décapitations à la chaîne.

Ce qui est encore plus remarquable dans ce sondage est que, répondant à la même question, dans des conditions identiques, avec des panels analogues (la fiche technique du sondage est ici), 7% des Britanniques et 2% des Allemands disent avoir une opinion favorable de l’Etat islamique. Or on sait l’importance de la population musulmane en Angleterre, et en Allemagne. On sait aussi que leur origine n’est pas la même. Et cela est manifestement d’une importance capitale.

Bien entendu, 16% est une moyenne. Et si l’on ne s’intéresse qu’aux personnes les plus jeunes, on obtient des résultats encore plus importants, encore plus inquiétants. Et le fossé avec nos voisins britanniques et allemands demeure :

QKiHXnG.jpg

16:29 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (16)

18 août 2014

C’est si dur de dire la vérité…

Il paraît que la vérité finit toujours par être connue, même s’il faut attendre longtemps… De fait, il aura fallu attendre le 18 août 2014 pour lire dans Le Monde (du moins sur le site) un article titré :

« Nous chrétiens pouvions vivre sous le régime de Saddam Hussein »

Du moins c’est ce que j’ai lu ce matin. Le titre étant entre guillemets parce qu’il s’agissait d’une citation, d’une interview d’un prêtre irakien.

Mais c’était trop violent. Et le titre a été changé. Ce soir, c’est une autre citation du même prêtre que l’on peut lire :

« Pour beaucoup d'Arabes, ici, l'Etat islamique n'est pas un mouvement terroriste »

Cela dit, c’est également une information importante, qui confirme de nombreux autres témoignages, et qui détruit la stupide propagande du « vivre ensemble ».

Voici les derniers mots de l’interview :

« La politique menée par les Etats-Unis en Irak a conduit à monter les communautés les unes contre les autres pour parvenir à leurs fins. Mais ici, les équilibres sont très anciens et fragiles, ils ont privilégié une stratégie à très court terme, et maintenant, le pays est dans un chaos indescriptible. Nous, chrétiens, pouvions vivre sous le régime de Saddam Hussein, ce n’est plus le cas aujourd’hui. »

18:54 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (2)

14 août 2014

La réalité telle qu’elle est

Témoignage d’un yazidi publié par la Tribune de Genève (via FDesouche) :

Outre les Irakiens, « les jihadistes étaient des Afghans, Bosniens, Arabes ou même Américains et Britanniques. Mais les pires massacres ont été orchestrés par ceux qui vivaient avec nous, nos voisins musulmans. Les tribus Mewet, Khawata et Kejala, c’était tous nos voisins. Mais ils ont rejoint l’État islamique (EI), ont reçu des armes, et leur ont indiqué qui était Yazidi et qui ne l’était pas. »

Voilà une preuve de plus du mensonge de ceux qui prétendent que les jihadistes n’ont « rien à voir » avec l’islam réel (ou carrément avec l’islam tout court…). La réalité réelle, c’est que les jihadistes ne peuvent tenir d’aussi vastes territoires, et en gagner d’autres tant dans le nord de la Syrie que dans le centre de l’Irak, que parce qu’ils ont l’appui des tribus sunnites. Des « tribus Mewet, Khawata et Kejala », qui sont de braves tribus musulmanes parfaitement normales…

Et ceci est une illustration du billet de Camillo Langone.

14:55 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (7)

Ils doivent des excuses à Benoît XVI

Je découvre, par le blog Rorate Caeli, un remarquable billet de Camillo Langone paru dans Il Foglio le 12 août, tiré d’une chronique quotidienne intitulée « Prière ». Ici la « prière » est adressée à « saint » Manuel II Paléologue. Vérifications faites, cet empereur n’a pas été (non plus) canonisé par les orthodoxes, bien qu’il mourût moine et que ses écrits figurent à juste titre dans la patrologie grecque. Mais peu importe. Quiconque connaît la conférence de Benoît XVI à Ratisbonne verra à quel point le billet est imprégné de l’enseignement de cette conférence (pas seulement la citation de Manuel Paléologue). C’en est même quasiment un bref résumé sous forme polémique.

*

Saint Manuel Paléologue, ils doivent vous présenter des excuses. Ils doivent aussi présenter des excuses à Benoît qu’ils ont attaqué après qu’il eut cité à Ratisbonne : « Montre-moi ce que Mahomet a apporté de nouveau et tu ne trouveras que des choses mauvaises et inhumaines, comme son ordre de diffuser par le moyen de l’épée la foi qu'il prêchait. » Aujourd’hui que dans l’ex-Irak l’actualité fait de nouveau l’histoire, et montre à quiconque a des yeux pour voir ce qu’est le Coran traduit en actes, ils doivent présenter des excuses. Mais ils ne le feront pas : parce qu’ils ne croient pas aux textes sacrés. Ce sont des Européens, et un Européen ne croit pas en l’Evangile, même s’il est catholique. Même s’il est prêtre (le dimanche, à la messe, les seuls mots de la foi sont ceux qui sont écrits dans le missel, pendant que ceux qui sont conçus par le prêtre – le prêche, les monitions, les divers bavardages, sont de tristes manifestations d’incroyance). Pour un Européen, croire que quelqu’un croit en sa propre religion est impossible. Quant aux Italiens : dans leur dictionnaire, au mot “Religion” il est écrit : “une chose bonne et humaine”, donc ils ne présenteront jamais d’excuses, ni à toi ni à Benoît. Qui n’est plus capable de croire en Dieu n’est même plus capable de croire en la réalité : ils ne savent pas reconnaître une épée, même quand elle leur entre dans le cou.

09 août 2014

3.000 euros pour avoir dit que l’islam est une « saloperie »

Christine Tasin, qui s’était fait connaître notamment à Riposte laïque et a fondé Résistance républicaine, a été condamnée à 3.000 euros d’amende dont la moitié avec sursis pour avoir dit que « l’islam est une saloperie ».

Il paraît que c’est de l’incitation à la haine raciale.

En fait on devrait condamner les haineux racistes islamophobes à des séances de rééducation. Où ils apprendraient par cœur : « L’islam est un bienfait pour Mossoul », « L’islam est un bienfait pour Qaraqosh », « L’islam est un bienfait pour Alep », « L’islam est un bienfait pour les chrétiens du Pakistan », « L’islam est un bienfait pour les coptes ». Etc. En plus, ça leur ferait apprendre la géographie.

17:30 Publié dans Islam, Justice | Lien permanent | Commentaires (17)

05 août 2014

Le jihad en Irak… et au Liban !

Les jihadistes de l’Etat islamique ont encore conquis trois localités du nord de l’Irak, dont la ville de Sinjar. Pendant l’attaque, quelque 70 yazidis ont été tués. Une bonne partie de la population a fui dans les montagnes, dont la minorité chrétienne, pour échapper à la jizya aussitôt instaurée : 80 dollars par personne. L’église syro-orthodoxe a été transformée en bureaux, les bâtiments, livres, ornements, incendiés.

Les jihadistes ont bombardé une autre localité, Telkef, où un chrétien a été tué.

Le chef kurde Massoud Barzani a ordonné à ses troupes de reprendre Sinjar et d’infliger un « coup fatal » aux milices de l’Etat islamique, et il fait venir des combattants du Kurdistan syrien. Les ennemis de nos ennemis étant nos amis, on assiste à un rapprochement entre les Kurdes et le gouvernement chiite de Bagdad, lequel a promis une assistance aérienne.

Les dirigeants de l’Etat islamique ont proclamé l’état de guerre dans toute la région, et leur intention d’aller au Liban. On parle de commandos suicides prêts à aller s’y faire exploser.

En attendant ce sont des combattants se réclamant du Front al Nosra, et aussi de l’Etat islamique, qui se battent déjà à l’intérieur du Liban, à Ersal, contre l’armée libanaise qui cherche à reprendre la ville tombée entre leurs mains.

L’armée libanaise a déjà perdu 16 hommes dans les combats. La situation est « très critique » et la bataille « extrêmement dure », selon un responsable de l’armée.

L’issue est évidemment très importante : une défaite de l’armée libanaise serait une terrifiante victoire des jihadistes, une porte ouverte au déferlement vers le Liban, avec l’aide d’islamistes infiltrés parmi les centaines de milliers de réfugiés.

Cela dit, les jihadistes n’ont guère de soutiens au Liban, contrairement à ce qui se passe en Syrie et en Irak. Les sunnites sont minoritaires et très largement opposés aux islamistes, et Saad Hariri (fort du soutien de l’Arabie saoudite) vient de le leur faire savoir. Walid Joumblatt, le chef des druzes, appelle à s’opposer aux « Huns » (sic). Les jihadistes entendent défier le Hezbollah chez lui, mais là ils se heurtent à forte partie.

16:04 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (5)

19 juillet 2014

Purification islamique à Mossoul

IRAQ_-_lettera_minaccia_isis.jpg

Si les derniers chrétiens sont partis hier de Mossoul, c’est parce que ce texte a été lu dans les mosquées, distribué dans la ville, et hurlé par haut-parleurs dans les rues.

Par ce texte, le « calife de l’Etat islamique » donnait jusqu’à ce samedi midi aux chrétiens le choix de se convertir, de payer la jizya de la dhimmitude, ou de quitter le territoire du califat. « Après cette date, il n'y aura plus entre eux et nous que le glaive. »

Les derniers chrétiens ont donc quitté Mossoul, qui avant l’invasion américaine avait une des plus importantes communautés chrétiennes du Proche Orient.

Le communiqué précisait que ceux qui choisissaient de quitter le califat ne devaient rien emporter d’autre que les vêtements qu’ils ont sur le dos, et que tout ce qu’ils laissaient derrière eux devenait propriété de l’Etat islamique. Ceux qui tentaient d’emporter des biens se faisaient dépouiller aux check points. Ceux qui partaient avec une voiture en bon état se sont fait voler leur voiture.

C’est la première fois dans l’histoire, souligne l’évêque auxiliaire chaldéen de Bagdad, que les chrétiens de Mossoul doivent abandonner leurs maisons. Et leurs églises. Dont l’église de Saint-Thomas, construite sur la maison où l’apôtre avait résidé, et qui est déserte pour la première fois depuis lors.

On attend toujours la condamnation des autorités islamiques, chez nous et ailleurs.

Mais on attend aussi une éventuelle critique de nos médias, qui relatent les faits comme s’il s’agissait d’une catastrophe naturelle. En fait, même pas, car, depuis quelque temps, à chaque catastrophe naturelle on cherche des « responsables ». Ici il y a seulement un changement d’autorité. Nos médias sont mûrs pour la dhimmitude. On le savait déjà. Mais là c’est à hurler.

Comme est à hurler, assurément, le communiqué du Vatican, publié précisément hier, pour la fin du ramadan :

« Nous percevons l’importance de la promotion d’un fructueux dialogue, fondé sur le respect mutuel et l’amitié. En nous inspirant de nos valeurs partagées et fortifiés par nos sentiments d’authentique fraternité, nous sommes appelés à travailler ensemble pour la justice, la paix et le respect des droits et de la dignité de chaque personne. Nous nous sentons responsables, d’une manière particulière, de ceux qui ont le plus besoin d’aide : les pauvres, les malades, les orphelins, les immigrants, les victimes du trafic des êtres humains et tous ceux qui souffrent de dépendance quelle qu’en soit sa nature. »

La suite est, dans ce contexte, du pur délire. Il s’agit des « graves défis », des « menaces qui pèsent sur l’environnement, de la crise de l’économie mondiale et des taux de chômage élevés », etc. « Travaillons donc ensemble pour construire des ponts de paix et promouvoir la réconciliation, en particulier dans les régions où musulmans et chrétiens souffrent ensemble des horreurs de la guerre. » Sic. Nul doute que les chrétiens de Mossoul se sentent réconfortés.

13:44 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (23)

17 juillet 2014

L’armée irakienne bat en retraite à Tikrit

Une image saisissante de la puissance de « l’Etat islamique » et de ses soutiens dans les tribus sunnites : après plus de deux semaines de combats, une nouvelle offensive de l’armée irakienne s’est soldée par un échec. Elle a dû battre en retraite et se réfugier dans une base à 4 km au sud de la ville.

Pendant ce temps-là l'Etat islamique applique la charia dans les territoires conquis, et le drapeau noir du jihad flotte sur l'archevêché chaldéen de Mossoul.

Mais tout le monde s'en fout. Ou plutôt c'est le contraire. On facilite et on finance l'implantation de mosquées, et le Premier ministre célèbre le ramadan. Au nom du vivre ensemble. Sans rire.

16:00 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (1)

08 juillet 2014

« Harcèlement »

Une ergothérapeute du service public de santé du Royaume Uni (NHS), Victoria Wasteney, attaque en justice son employeur qui l’a suspendue pour neuf mois pour « harcèlement » envers une collègue musulmane.

En février dernier, Victoria Wasteney se retrouvait sous le coup de huit chefs d’accusation de la part de cette musulmane. Cinq furent abandonnés, trois furent confirmés : avoir prié avec elle, lui avoir donné un livre, l’avoir invitée à des activités organisées par sa paroisse.

La musulmane était une nouvelle parmi les 30 ergothérapeutes placées sous la responsabilité de Victoria Wasteney, dans les quartiers ethniques de l’East-London. Victoria Wasteney se rappelle que la musulmane, venant d’emménager à Londres, lui avait dit qu’elle sentait que Dieu avait un plan pour elle. Victoria Wasteney lui avait dit qu’elle était chrétienne et qu’elle allait à l’église, mais en restant « très prudente parce que notre environnement est tel que ces choses peuvent être mal interprétées ». Par la suite elle l’invita à diverses activités de la paroisse, puisque la musulmane paraissait intéressée par la lutte contre les trafics humains, puis elle n’y pensa plus. Par la suite, quand la musulmane dut être hospitalisée, elle lui donna un livre intitulé J’ai osé l’appeler Père, histoire de la conversion d’une musulmane pakistanaise à la suite de visions. « Un livre que je n’avais pas lu et que je n’ai toujours pas lu. Mais en raison des conversations que nous avions eues, cela ne me paraissait pas anormal, et ce n’était certainement pas une tentative de la convertir au christianisme. »

Un jour la musulmane était arrivée dans son bureau en pleurs, à cause de ses problèmes de santé et de problèmes domestiques. Victoria Wasteney lui dit qu’elle devait prier mais elle répondit qu’elle ne pouvait pas. Alors elle lui demanda si elles pouvaient prier ensemble et elle dit oui. Victoria Wasteney improvisa une prière, « je ne sais plus si je disais Seigneur ou Dieu mais je disais ce que je pensais être le plus neutre ».

Ce sont là les trois cas d’« intimidation » et de « harcèlement » qui ont été retenus et qui valent à Victoria Wasteney d’être suspendue pendant neuf mois, avec interdiction par la suite de parler de sa foi avec des collègues.

Elle est soutenue par le Centre juridique chrétien, qui a chargé Paul Diamond, l’un des principaux avocats britanniques de droits de l’homme, de la défendre. Pour le directeur du Centre juridique chrétien, Andrea Williams, cette affaire montre que « le NHS est de plus en plus dominé par une orientation libérale suffocante qui choisit de se plier en quatre pour accueillir certaines croyances, mais punit les chrétiens ».

13:29 Publié dans Islam, Religion | Lien permanent | Commentaires (3)

Le ministre de l'Intérieur dans le texte

Cazeneuve.jpg

03 juillet 2014

Mariam Ibrahim, depuis Khartoum

CNN a pu avoir une conversation téléphonique avec Mariam Yahya Ibrahim Ishag, réfugiée à l’ambassade des Etats-Unis à Khartoum dans l’attente d’un éventuel passeport qui lui permette de quitter son pays. Extraits.

« Je ne pensais qu’à mes enfants et comment j’allais accoucher. J’avais surtout peur d’accoucher en prison. » « J’ai accouché enchaînée. Je n’avais pas de menottes mais j’avais des chaînes aux jambes. Je ne pouvais pas ouvrir les jambes, aussi les sages-femmes devaient me soulever de la table. » Les médecins craignent que cet accouchement ait des conséquences durables sur la mobilité de l’enfant : « Je ne sais pas si à l’avenir elle aura besoin d’une aide pour marcher ou non. »

Mariam insiste sur le fait qu’elle n’a jamais été musulmane, et qu’elle a été persécutée comme chrétienne en prison. « J’ai toujours été chrétienne. Je ne pourrais pas être musulmane avec les choses qu’ils disaient et la façon dont ils me traitaient, avec un cheikh différent qui venait me parler tout le temps et les femmes emprisonnées qui me disaient toutes sortes de choses. Elles me disaient “Ne mange pas la nourriture des infidèles”, tout en m’appelant “chrétienne” »… (Infidèles, c’est-à-dire « kafirin », le mot du Coran dit par l’imam dans les jardins du Vatican.)

Aujourd’hui elle est accusée d’usage de faux pour avoir tenté de partir aux Etats-Unis avec des papiers sud-soudanais alors qu’elle n’est pas de ce pays. Mais elle affirme qu’elle a le droit d’avoir un passeport du Soudan du Sud puisque c’est le pays de son mari, et elle ajoute qu’elle avait un visa américain. Elle a été « terrorisée » par la façon dont elle a été interpellée à l’aéroport et confinée dans un bureau à attendre quatre à cinq heures qu’on lui dise pourquoi elle était retenue.

Désormais elle dit qu’elle n’a pas peur et qu’elle fait confiance à son mari pour la protéger elle et les enfants, où il le faudra, que tout ce qu’elle veut c’est partir bien qu’elle ne souhaite pas partir…

17:11 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (1)

30 juin 2014

Une grande mosquée turque à Quimper

L’association culturelle turque de Quimper a déposé un permis de construire pour une grande mosquée sur le site d’une ancienne biscuiterie qui lui appartient déjà.

Ella aura une coupole principale et cinq petites coupoles, et un minaret de 12 mètres (selon Ouest France, de 14 mètres selon le Télégramme), couronné par un Coran ouvert…

« Ce n’est pas un projet turc, mais quimpérois », dit sans rire le président de l’association, Mehmet Yilmaz, qui est intarissable sur l’ouverture aux autres bla-bla-bla mais omet de rappeler que les imams des mosquées turques sont forcément des fonctionnaires de l’Etat turc, qui généralement apprécient le fameux poème qui dit : « Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées sont nos casernes et les croyants nos soldats. »

Le nouveau maire UMP de Quimper est d’accord : « Le projet respecte toutes les règles d'urbanisme. C'est une belle construction. Je n'ai alors aucune raison de m'y opposer et il n'y a aucun traitement particulier. »

La seule chose qui nous console un peu est que cette mosquée, loin d’être une « belle construction », est aussi moche que les églises modernes…

le-projet-comprend-un-minaret-de-14-metres-de-haut-un-dome_1958006_660x372.jpg

17:04 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (2)

Le premier jour du ramadan au Nigeria, en Indonésie et dans "l'Etat islamique"

Nigeria - Des hommes armés et en uniformes, sans aucun doute de Boko Haram, ont attaqué hier pendant la messe les églises de quatre villages de l’Etat de Borno, autour de Chibok (où avaient été enlevées les 200 lycéennes en avril). Des dizaines de fidèles, peut-être plus d’une centaine, ont été tués. Au moins trois de ces églises ont été incendiées, et des maisons également.

Indonésie – Des islamistes vêtus de noir, visages masqués, criant Allahou Akbar, ont attaqué hier l’église du Sacré-Cœur à Pugeran, dans le sud de Yogyakarta en Indonésie, pendant la première messe. Ils ont abîmé dives objets et des affiches, mais il n’y a pas eu de victimes.

Syrie-Irak – L’Etat islamique en Irak et au Levant a changé de nom, pour devenir simplement « l’Etat islamique », et a proclamé le califat, le calife étant son chef Abou Bakr al Baghdadi, que son porte-parole a présenté comme « imam et calife de tous les musulmans partout dans le monde ». Des jihadistes brandissant le drapeau noir ont défilé en voitures dans la province de Rakka (Syrie) pour célébrer le retour du califat.

16:50 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

Ramadan

Entendu hier sur BFMTV, au cours d’un reportage dans une « pâtisserie orientale » : « En ces jours de jeûne du ramadan, la production augmente de 60%. »

16:35 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (2)

27 juin 2014

Négationnisme officiel

Manuel Valls, Premier ministre du gouvernement français, en visite à l’Institut du monde arabe :

« Au-delà des musulmans de France, c’est toute une nation qui reconnaît, ici, la grandeur, la finesse et la diversité de l’islam. C’est toute une nation qui dit aussi que l’islam a toute sa place en France, parce que l’islam est une religion de tolérance, de respect, une religion de lumière et d’avenir, à mille lieues de ceux qui en détournent et en salissent le message. »

Mariam à l’ambassade des Etats-Unis

Mariam Yahya Ibrahim Ishag a été relâchée à condition de ne pas quitter le Soudan. Une personne s'est portée garante pour elle, s’engageant par écrit à faire en sorte qu’elle ne quitte pas le Soudan. Elle est théoriquement toujours sous le coup d’une infraction pénale pour avoir présenté à l’aéroport des documents émis par l’ambassade du Soudan du Sud et portant un visa américain.

Elle est allée à l’ambassade des Etats-Unis avec ses deux enfants.

Selon Washington, la jeune femme a tous les documents nécessaires pour pouvoir se rendre aux Etats-Unis. « C'est au gouvernement de Khartoum de l'autoriser à quitter le Soudan, a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Marie Harf. Nous sommes en contact avec le ministère soudanais des Affaires étrangères afin qu'elle et sa famille soient autorisées dès que possible à voyager. »

14:57 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

25 juin 2014

Le grand mufti d’Irak prend position pour les terroristes

Encore une preuve, s’il en était besoin, que non seulement il y a un lien entre l’islam et l’islamisme, mais que les musulmans accueillent naturellement les jihadistes à bras ouverts : le grand mufti d’Irak prend ouvertement et fermement position pour les terroristes de l’Etat islamique en Irak et au Levant.

Rafi Al-Rifa'i, plus haute autorité sunnite d’Irak, et en théorie de la République d’Irak :

« Les révolutionnaires tribaux agissent pour changer complètement le processus politique en Irak ; 15 factions armées prennent part à la révolution contre le gouvernement, suite à l’injustice à laquelle sont soumis les Arabes sunnites. Ceci est une révolution populaire à laquelle le peuple irakien participe aux côtés de ces groupes armés. Notre seul objectif est de mettre fin à l’injustice de Maliki et de ceux qui le suivent, qui ont détruit le pays, volé sa richesse, tué son peuple et détruit ses sanctuaires sacrés. »

Le grand mufti s’exprime depuis Erbil, la capitale du Kurdistan… Là où se réfugient les chrétiens…

17:39 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (3)

24 juin 2014

Mariam Ishag libérée

892324771.jpg

Mariam Yahya Ibrahim Ishag a été libérée hier.

La cour d’appel a « prononcé un arrêt de relaxe de la détenue Abrar Al-Hadi Mohamed Abdallah et annulé le jugement rendu par le tribunal de première instance », a annoncé l’agence de presse officielle SUNA, donnant paradoxalement à Mariam son nom musulman…

La jeune femme et ses deux enfants ont été emmenés dans un endroit tenu secret pour éviter le lynchage.

Un porte-parole du parti au pouvoir a déclaré que les pressions internationales n’avaient joué aucun rôle dans la libération de Mariam. C’est évidemment le contraire qui est vrai. Compte tenu du fait que, comme on l’avait appris entre temps, le mari sud-soudanais de Mariam a aussi la nationalité américaine…

Addendum

Mariam, son mari Daniel et son avocat ont été arrêtés à l'aéroport de Khartoum par les services de renseignements  alors qu'ils allaient quitter le Soudan.

13:18 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (2)

23 juin 2014

Les terroristes au bacon condamnés

Ouf. Enfin, les trois terroristes écossais qui avaient fait sauter la mosquée centrale d’Édimbourg sont sous les verrous.

Bon, ils n’avaient pas vraiment fait sauter la mosquée, ils avaient attaché des tranches de bacon sur la poignée de la porte d’entrée et avaient lancé quelques autres tranches à l’intérieur.

Comme l’a dit le shérif Alistair Noble, « Il ne me semble pas qu’il y ait un autre moyen de traiter cette affaire que par la prison. »

En conséquence, Chelsea Lambie, 18 ans, a été condamnée à un an de prison, et Douglas Cruikshank, 39 ans, à neuf mois, et ils ont été incarcérés.

En septembre 2013, un autre membre du groupe terroriste, repéré par les caméras de surveillance, avait été condamné à 10 mois.

Ils ont été condamnés pour « conduite menaçante et abusive pouvant causer crainte et peur » : ce sont donc vraiment des terroristes. Les terroristes de la traversée d’Édimbourg

16:04 Publié dans Islam, Justice | Lien permanent | Commentaires (3)