Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam

  • Le Père Boulad est devenu hongrois !

    Le Père Henri Boulad, Egyptien né à Alexandrie et qui n’a jamais faibli sur l’islam et ne cesse d'avertir l'Europe sur la catastrophe de l'islamisation, a été invité par le gouvernement hongrois. Le vice-Premier ministre lui ayant demandé s’il avait un désir, il a répondu qu’il aimerait avoir la nationalité hongroise.

    Extrait d’un entretien :

    Je trouve que Victor Orban est très courageux par sa position pour sauver l’héritage de son pays et de l’Europe face à cette immigration folle vers l’Europe. Comment se fait-il que l’ensemble des pays européens soient dans une toute autre direction ? Les raisons sont surtout idéologiques - cela n’a rien à voir avec l’Evangile ni l’accueil de l’étranger - idéologie libérale qui consiste à tout accepter et qui dissout toutes les identités par le multiculturalisme et la mondialisation. La Hongrie n’est pas tombée dans ce piège.

    Je savais que Victor Orban me connaissait et avait lu mes livres. Lorsque nous nous sommes rencontrés le 16 mars dernier, Il m’a dit : travaillons ensemble, on peut faire quelque chose ensemble. Jamais je n’avais pensé à cela. Je me suis donc dit : une porte s’ouvre, c’est providentiel. Victor Orban et moi partageons la même vision, nous pouvons ensemble imaginer une autre Europe et réfléchir à quelle stratégie mettre en place pour l’orienter dans une autre direction que celle où elle est en train de sombrer. Je crois que ce petit pays de 10 millions d’habitants qu’est la Hongrie peut faire basculer l’Europe, et il est en train de la faire basculer, et j’ai l’intention de m’y investir !

  • Conquérants

    La police a évacué mercredi une mosquée de Clichy, que les musulmans refusaient de quitter malgré la décision judiciaire d’expulsion. Depuis, les musulmans se réunissent dans la rue, devant la mosquée ou devant la mairie, pour faire leurs « prières », c’est-à-dire pour revendiquer une nouvelle mosquée. Ils étaient plus d’un millier aujourd’hui. « On va continuer à faire ça jusqu'à ce que le maire trouve une solution digne, qui réponde aux besoins des musulmans », a déclaré l’imam. Le maire (LR) a pourtant inauguré en mai dernier une nouvelle mosquée. Mais les musulmans la trouvent trop excentrée et trop petite…

    Le maire (LR) de Chalon-sur-Saône interdit un "salon de la femme orientale et de l'artisanat", jugeant que l'expression "femme orientale" est une « contorsion linguistique pour désigner clairement la femme musulmane ». Il souligne que « la première journée de cette manifestation est annoncée comme exclusivement réservée aux femmes, aux filles et aux garçons de moins de 10 ans ». « Nous sommes de confession musulmane, mais on ne fait pas de politique. Ce devait être un salon culturel : en France il y a des Bretons, des Corses, qui ont aussi des tenues et des langues traditionnelles », réagit un des organisateurs…

  • Padamalgam

    L’auteur de l’attaque à Londres hier était un Anglais né en Angleterre et domicilié en Angleterre.

    Aujourd’hui a été arrêté à Anvers un conducteur qui fonçait sur la foule. Il était en tenue de camouflage et avait des armes dans sa voiture. C’est un Français né en France et domicilié en France.

    Car tel est désormais le refrain: les terroristes sont des Européens nés dans un pays européen. D'ailleurs pour je ne sais plus lequel de ces derniers jours la Tunisie a officiellement protesté contre le fait que les médias parlaient d'un homme "d'origine tunisienne" alors qu'il est né en France...

    L’Anglais s’appelait Khalid Masood. Le Français s’appelle Mohamed R. Mais ça n’a évidemment rien à voir avec l’islam.

    Bizarrement on n’a pas encore dit qu’il s’agissait de déséquilibrés, me semble-t-il.

    Addendum. Ceux qui connaissaient Khalid Masood à Birmingham le décrivent comme un homme "très religieux"...

  • Caricatural (de mieux en mieux)

    Deux hommes ont été égorgés hier dans la cour d’un immeuble du XIe arrondissement de Paris.

    On a appris ensuite que le meurtrier est un Tunisien et que les victimes sont son père et son frère. Il a crié Allah akbar en accomplissant son geste, puis il est resté prier, jusqu’à ce que la police l’interpelle.

    Il a été immédiatement conduit… à l’hôpital psychiatrique.

  • Caricatural

    Sans titre.jpeg

    « Ce vendredi matin un individu a pénétré dans l'hôpital de jour de Flavigny en criant "Allah akbar". Il a été interpellé vers midi trente à Nancy et placé en garde-à-vue pour apologie du terrorisme. »

    Parce que c’est donc faire l’apologie du terrorisme que de dire Allah akbar. Intéressant.

    Et naturellement on a très vite compris que c’était un déséquilibré.

    C’est une confirmation du propos de Brigitte Barèges, maire de Montauban : « Il a proféré les insultes habituelles Allah Akbar etc. », donc c’est un déséquilibré.

    En revanche le gamin qui a tiré au lycée de Grasse n’est pas un déséquilibré, puisqu’il n’a pas dit Allah akbar. Peut-être « fragile », mais pas déséquilibré. Alors que, manifestement, il n’est pas très équilibré…

    Enregistrer

  • "Girls Council"

    unnamed-7-14.jpg

    Au début de la semaine a eu lieu la première réunion et conférence du "Conseil des filles" de la province de Qassim, en Arabie saoudite.

    C’est bien indiqué derrière les 12 hommes qui sont à la tribune de part et d’autre du prince Faisal ben Mishal ben Saoud : « Qassam Girls Council ».

    Il paraît qu’il y avait cependant des femmes, mais dans une pièce à part, reliée par vidéo…

  • Bla-bla

    ditib_logo_rgb.jpgDitib doit prendre des mesures concrètes pour garantir de manière claire et transparente son indépendance vis-à-vis de la Turquie, a déclaré le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière.

    Ditib, c’est l’association des mosquées turques d’Allemagne.

    Le parquet fédéral a ouvert une enquête sur les « soupçons » d’espionnage d’opposants turcs par des imams, et les services allemands ont signalé la semaine dernière une hausse de l’espionnage, à l’approche du référendum turc.

    Naturellement, à ATR-diyanet-isleri-baskanligi-92-yasinda-kh9nhbkrff_Kirp.jpgnkara, la « présidence des affaires religieuses » rejette toute implication de ses imams dans des activités d'espionnage, et se plaint que les enquêtes portent atteinte à son image.

    Ditib dépend entièrement de la présidence des affaires religieuses (Dyanet isleri baskanligi), qui elle-même fait partie de l’administration turque, et plus précisément de l’administration du Premier ministre. Tous les imams des mosquées turques dans le monde sont des fonctionnaires de l’Etat turc.

    Ditib ne peut pas être indépendant du gouvernement turc, et Thomas de Maizière le sait très bien. Par conséquent il parle pour ne rien dire. Ou plutôt pour tromper les citoyens. En Allemagne aussi, le gouvernement ment sur l’islam pour tenter de ralentir le mouvement de prise de conscience qui s’est enfin enclenché.

    Enregistrer

  • Al Andalus

    58c6b9a1c36188372c8b4617.jpg

    Pour «renforcer la communauté musulmane», un groupe islamique a collé des affiches à Barcelone pour encourager les musulmans à se marier avec des Espagnoles chrétiennes ou juives.

    Les affiches appellent à une «alliance entre musulmans et espagnoles». «Il est permis et encouragé pour un musulman de se marier avec une femme honnête et chaste qui appartient aux gens du Livre», est-il écrit. Elles sont toujours «aptes au mariage» bien qu'elles «déforment et altèrent la tradition». «Frère, engage-toi avec une Espagnole, enseigne lui que l'Islam est la véritable religion». Cela ne contrevient pas à la loi islamique puisque les enfants qui naîtront de cette union suivront l'islam, «ce qui renforcera la communauté».

    Le journal Gaceta rapporte que des groupes tels que « Restaurer la sainteté dans Al Andalus » sont particulièrement actifs dans le quartier où ont fleuri ces affiches. Ils considèrent que « Al Andalus », à savoir toute l’Espagne, appartient aux musulmans, et les immigrés musulmans sont les « frères qui ont entamé leur retour à la maison ».

  • Par les fenêtres

    Sonia Imloul, pionnière de la « déradicalisation », qui avait été félicitée par Bernard Cazeneuve quand il était ministre de l'Intérieur, a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis et 25 000 euros de dommages et intérêts pour détournement de subventions et travail dissimulé.

    Aujourd’hui tout le monde convient que la « déradicalisation » est une fumisterie. Le gouvernement jetait l’argent par les fenêtres. La première à passer devant la fenêtre et à ouvrir son tablier a été Sonia Imloul, qui avait aussi la faveur des médias dominants.

    C’est le gouvernement qui devrait être condamné pour dilapidation de fonds publics.

  • Shéhérazade au Vatican

    J’avais vu le 8 mars sur le site du Vatican, au matin de la « Journée internationale de la femme », que venait d’être annoncée, la veille, la création par le Conseil pontifical pour la Culture d’un « conseil consultatif 100% féminin ». Je n’avais lu que le titre, et je n’avais pas l’intention d’en parler, considérant que ce genre de révérence mondaine à l’idéologie dominante ne méritait qu’un haussement d’épaules.

    Mais il y a un détail qui mérite d’être relevé : parmi ces femmes il y a une « théologienne musulmane » (sic), Shahrazad Houshmand.

    En cherchant un peu, on apprend que cette Shéhérazade (perse comme il se doit) est diplômée de théologie islamique de l’université de Téhéran et de théologie fondamentale chrétienne à la Faculté théologique pontificale de l’Italie méridionale. Et qu’elle enseigne les « études islamiques » à l’Université pontificale grégorienne.

    On apprend aussi que la Shéhérazade du cardinal Ravasi est une spécialiste de « christologie coranique ». Sic.

    Et sans doute aussi de mahométisme chrétien, non ?