Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam

  • Christine Tasin relaxée en appel

    Il y a donc encore des magistrats qui résistent un peu à la dictature du soi-disant antiracisme. Christine Tasin a été relaxée aujourd’hui en appel.

    Elle avait été condamnée en première instance à 3.000 € d’amende dont la moitié avec sursis pour « incitation à la haine raciale ». Parce qu’elle était à Belfort dénoncer l’installation d’un abattoir temporaire pour la fête du massacre des moutons, et qu’elle avait dit à ses interlocuteurs musulmans que « l’islam est une saloperie » et « un danger pour la France ».

    Dans son arrêt, la cour d’appel, selon l’Est républicain, indique que l’expression « L’Islam est une saloperie » est de nature à constituer une injure mais qu’elle n’a pas été poursuivie comme telle en l’espèce. Quant à ses autres propos « Je suis contre l’Islam qui pose problème, c’est un danger pour la France », la cour souligne « qu’ils constituent l’expression d’une opinion à l’égard d’une religion et n’invitaient personne à penser comme elle d’autant qu’elle n’espérait manifestement convaincre personne ». La cour souligne encore « qu’il est établi que Mme Tasin s’était rendue seule à Belfort, et « que si elle a adressé la parole à un interlocuteur hostile revendiquant une appartenance à la religion musulmane, elle ne s’est pas adressée à des partisans, à la foule ou à un public déterminé, elle n’a pas harangué un groupe particulier de personnes et n’a pas souhaité donner à ses propos une publicité particulière et n’a exprimé qu’une opinion personnelle à l’égard d’une religion dans un lieu public ». Au final, pour la cour, les propos incriminés critiquent une religion, l’islam, mais sans incitation à la haine à l’encontre des musulmans et n’excèdent pas les limites admissibles de la liberté d’expression au sens de l’article 10 de la convention européenne des droits de l’homme.

    Christine Tasin remarque notamment : « C'est une date symbolique, puisque c'est 4 ans jour pour jour après les Assises sur l'islamisation de nos pays  qui ont valu à Jacques Philarchein et à Renaud Camus une condamnation au printemps dernier. Tous les espoirs sont permis, il est encore en France des juges qui appliquent la loi, rien que la loi. »

    Lien permanent Catégories : Islam, Justice 0 commentaire

  • En Indonésie

    Des dizaines de militants islamistes ont attaqué, le 15 décembre, les boutiques de Surakarta (Java central, plus de 500.000 habitants) qui vendent des articles de Noël, et ont enjoint les commerçants à cesser ce commerce.

    Cinq groupes participaient à cet assaut : le Conseil de la charia, le Groupe des guerriers islamiques, la Brigade Ishlah, la Jemaah Anshorut Tauhid et la Jemaah Ansarus Sharia.

    La semaine dernière, un chef musulman a appelé le président indonésien Jokowi à ne participer à aucune célébration de Noël, et a demandé que ces célébrations soient discrètes pour ne pas perturber la sensibilité des musulmans.

    Dans l’Etat d’Aceh, qui est officiellement sous le régime de la charia, le maire de la capitale Banda Aceh a pris un arrêté municipal interdisant aux musulmans de participer à quelque manifestation de Noël que ce soit.

    (Asianews)

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • Nigeria : le massacre des chrétiens continue

    Boko Haram (Etat islamique) a tué 32 personnes et en a enlevé au moins 185 autres, dont de nombreuses femmes et des enfants, dans le village chrétien de Gumsuri, dans l’Etat de Borno.

    C’était dimanche matin, à l’heure de la messe.

    Les informations ont mis quatre jours à venir, à cause de l'absence de réseau de téléphonie mobile et des routes en mauvais état. Gumsuri se trouve à 70 km au sud de Maiduguri, le fief historique de Boko Haram, et sur la route de Chibok, où avaient été enlevées 200 lycéennes.

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • Le phénomène Pegida

    127396.jpg

    Depuis le mois d’octobre, un mouvement intitulé Pegida (acronyme en allemand de Patriote Européen contre l’islamisation de l’Occident), appelle à manifester tous les lundis dans les rues des villes. Tous les lundis, comme dans les derniers temps de l’Allemagne de l’Est. Et souvent en reprenant le slogan d’alors : « Nous sommes le peuple ». Et les plus grandes manifestations ont lieu à Dresde : ils étaient quelque 15.000 hier, contre 10.000 le lundi précédent. Il y a désormais des manifestations à Düsseldorf (ouest), Würzburg (sud), Rostock (nord), Bochum (ouest), Munich (sud)… Elles sont soutenues par le parti anti-euro AfD.

    Le mouvement inquiète le gouvernement allemand. Le ministre de la Justice s’est fendu d’un grand discours sur le respect de l’étranger et du pauvre demandeur d’asile et a vigoureusement condamné cette intolérable xénophobie. Angela Merkel elle-même est intervenue, une première fois vendredi dernier par la voix de sa porte-parole, pour « condamner avec la plus grande fermeté » ces manifestations de « haine religieuse », une deuxième fois hier en direct, disant que s’il y avait la liberté de manifester en Allemagne, il n’y avait pas de place pour « l'incitation à la haine et la calomnie » envers les étrangers.

    AqQ4zgA.jpg

    Lien permanent Catégories : Islam 2 commentaires

  • Les jihadistes de l’Etat islamique sont de vrais musulmans

    Ce n’est pas moi qui le dit, c’est l’université al-Azhar, la principale référence de l’islam sunnite modéré.

    Début décembre, les médias rapportaient avec délectation les propos du grand imam d’al-Azhar dénonçant la « barbarie » des jihadistes de l’Etat islamique et la déclaration finale de la « Conférence contre l’extrémisme et le terrorisme » qu’il avait réunie : « Les attaques contre les personnes, les lieux saints sont condamnées par l’islam ; la division des patries, l’effondrement des pays aboutissent à une vision déformée de l’islam, à des crimes contraires à la religion. »

    Mais al-Azhar met en garde contre les mauvaises interprétations de ces propos. Certains en ont déduit que les jihadistes de l’Etat islamique sont donc des infidèles, des mécréants, des takfirs. Al-Azhar publie donc un communiqué pour souligner qu’il ne peut être question de les traiter de takfirs. Car pour cela il faut qu’une fatwa l’ait déclaré, or il n’y a pas eu de fatwa, et il ne peut pas y en avoir contre quelqu’un qui professe ouvertement l’islam, et il ne peut donc pas y avoir de fatwa pour takfirisme à l’encontre des jihadistes de l’Etat islamique :

    « Tous les religieux qui ont participé à cette conférence contre le terrorisme sont bien conscients du fait qu’ils ne peuvent émettre de sentences d’apostasie contre un croyant abstraction faite de ses péchés.

    « C’est l’une des données acquises de l’islam que de reconnaître que quelqu’un ne peut être défini infidèle que lorsqu’il nie la chahada. »

    (Vous avez remarqué comme les médias sont tout à coup d’une exquise discrétion ?)

    Lien permanent Catégories : Islam 5 commentaires

  • Mais bien sûr…

    the-treachery-of-images-this-is-not-a-pipe-1948(2).jpg

    C_4_articolo_2084744__ImageGallery__imageGalleryItem_0_image.jpg

    Photo du réfugié iranien preneur d’otages de Sidney sur sa page Facebook. Il avait 14.000 « likes ».

    Selon Mathieu Guidère, islamologue et spécialiste du terrorisme, la prise d’otage était le fait d’un islamophobe voulant faire porter le chapeau aux musulmans. Pas de bol.

    On rappellera que jusqu’ici tous les actes de vandalisme commis par des musulmans dans des églises en Europe ont été le fait de personnes « déséquilibrées ».

    Je ne sais pas dans quel sens est le problème, mais il y en a un…

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • « La mosquée n’a pas à condamner »

    Le maire de Lunel, Claude Arnaud, disait que la mort de deux autres jihadistes de Lunel appelaient « une réponse forte », notamment de la part des représentants des musulmans de Lunel, auxquels il demandait de « s’exprimer clairement pour condamner fermement ces départs ».

    Comme rien ne venait, France Inter est allé voir Houcine Goumri, le président de l'Union des musulmans de Lunel.

    Celui-ci dit d’abord que les deux jeunes étaient « super », « serviables », « aimés de toute part ».

    Puis il répond :

    « Je ne condamne pas du tout ces départs. Les gens sont libres de partir ou de rester : il y a des gens qui pensent que c'est un jihad, d'autres qui pensent que là-bas il y a une injustice à combattre. La mosquée n'a pas à condamner ou ne pas condamner ces départs-là. Elle ne dira pas "c'est des héros, c'est des martyrs". Elle ne dira pas "c'est des zéros". Nous, on n'a pas à les juger. Seul Dieu les jugera, en espérant qu'il les accueille dans son paradis s'ils avaient une bonne intention. »

    Un musulman qui oublie la taqiya, ça fait quand même plaisir à entendre.

    (Via Fdesouche)

    Lien permanent Catégories : Islam 6 commentaires

  • Lunel capitale du jihad

    image_texte_agence_lunel.jpg

    Karim, 28 ans, et Hamza, 19 ans, deux jihadistes français de Lunel, ont été tués alors que leur groupe passait de Syrie en Irak.

    « Le plus jeune est le fils de l'un des anciens présidents de la mosquée de Lunel. L'autre a un temps tenu un commerce à proximité d'un collège et d'un lycée de Lunel », précise le Midi Libre.

    Cela porte à six le nombre de jihadistes de Lunel tombés pour l’Etat islamique. Un record. La mosquée va pouvoir ériger un monument aux morts…

    Addendum

    J'oubliais: cela n'a rien à voir avec l'islam, bien entendu. Le fait qu'il s'agisse du fils d'un président de mosquée est une pure coïncidence.

    Lien permanent Catégories : Islam 8 commentaires

  • Pakistan : une chrétienne se rebiffe

    Le 19 novembre dernier, la chrétienne Alishba Bibi, 30 ans, mère de quatre enfants, vivant à Rana dans le district de Sheikhupura au Pendjab, fut agressée, alors qu’elle revenait d’aller chercher sa fille à l’école, par une femme musulmane appartenant à une famille influente. Comme Alishba résistait, la musulmane appela ses deux fils. Ceux-ci lui arrachèrent ses vêtements, la frappèrent à coups de bâtons, la jetèrent nue dans la rue, et volèrent son téléphone et les 10.0000 roupies qu’elle avait.

    Alishba a décidé de ne pas en rester là. Avec l’aide de la Human Liberation Commission Pakistan (HLCP), elle a porté plainte. La police n’a voulu enregistrer qu’une déclaration. Le chef de la famille des agresseurs est un homme très influent, y compris auprès de la police, qui s’est empressé de libérer ses fils qui avaient été interpellés. Puis la police a publié un rapport mensonger indiquant que Alishba avait poignardé la femme musulmane. La HLCP a néanmoins réussi à faire en sorte que les deux jeunes hommes soient poursuivis.

    « C’est le cinquième incident de ce type dans le secteur, de personnes influentes qui oppriment des chrétiens pauvres et sans défense », dit le vice-président de HLCP, organisation qui a recueilli Alishba dans ses bureaux pour la protéger…

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • Le nouveau Mossoul

    La ci-devant église chaldéenne de l’Immaculée Conception de Mossoul a été transformée en prison pour hommes. Le ci-devant monastère chaldéen Saint-Georges a été transformé en prison pour femmes.

    « Les jihadistes du Califat – indique à l’agence Fides Rebwar Audish Basa, procurateur de l’Ordre antonien de Saint Hormisdas des Chaldéens – ont occupé les églises, y compris les plus antiques. Parmi les préoccupations qui nous affligent, se trouve notamment celle de ceux qui craignent qu’une éventuelle offensive militaire en vue de la libération de Mossoul ne porte fatalement à considérer les églises comme des objectifs, attendu qu’elles sont devenues des bases logistiques des jihadistes. Et naturellement, la destruction des églises antiques représenteraient un dommage et une perte irréparables ».

    Addendum

    J'allais oublier : ça n'a rien à voir avec l'islam, naturellement.

    Lien permanent Catégories : Islam 1 commentaire

  • Au Kenya

    La commission Justice et Paix de la conférence des évêques du Kenya a publié hier une déclaration intitulée « Kenya, une nation en deuil… agir maintenant ».

    L’agence Fides précise que Mgr Zacchaeus Okoth, archevêque de Kisumu et président de la Commission Justice et Paix, en présentant cette déclaration, a exhorté le gouvernement à positionner de manière stratégique les forces spéciales de l’armée dans les environs des points de passage de la frontière, de manière à endiguer le flux des milices somaliennes chababs dans le pays, rappelant le massacre intervenu le 22 novembre : 28 personnes avaient été tuées de sang froid par des miliciens somaliens, qui avaient sélectionné leurs victimes sur la base de l’appartenance religieuse, tuant ceux qui n’étaient pas en mesure de réciter la chahada.

    Ce qui n’a, comme chacun sait, rien à voir avec l’islam.

    Et ce matin, dans la même région, au moins 36 personnes ont été tuées par des chababs. Les miliciens, revendiquant le massacre, affirment avoir « exécuté 40 croisés kényans ». Les croisés en question sont des ouvriers d’une carrière. « Les miliciens ont isolé du lot les musulmans, puis ont ordonné aux non-musulmans de s'étendre et les ont abattus à bout portant, d'une balle dans la tête », déclare un villageois. On a retrouvé 34 victimes tuées d’une balle, deux autres décapitées.

    Mais, comme chacun sait, cela n’a toujours rien à voir avec l’islam.

    Lien permanent Catégories : Islam 2 commentaires

  • Le pape et le terrorisme catholique

    Le pape dans l’avion :

    « Il est vrai que devant ces actes terroristes qui ne sont pas seulement commis dans cette zone mais aussi en Afrique, il y a une réaction qui consiste à dire: “si c'est l'islam, je me mets en colère”. Et tant de fidèles de l'islam sont offensés. Tant et tant de musulmans disent mais “nous ne sommes pas cela, le Coran est un livre de paix, un livre prophétique de paix.” Cela n'est donc pas l'islamisme. Je comprends cela. Je crois sincèrement que l'on ne peut pas dire que tous les musulmans sont des terroristes. On ne peut pas le dire. De même que l'on ne peut pas dire que tous les chrétiens sont tous des fondamentalistes. Nous en avons aussi. Toutes les religions ont ce genre de groupes. »

    Le P. Lombardi, qui a une explication pour tout, a omis de préciser où les fondamentalistes catholiques commettent les mêmes actes terroristes que les islamistes.

    Addendum

    "Le coran est un livre de paix." C'est devenu tellement habituel qu'on n'y fait même plus attention. Mais on ne doit jamais laisser passer cet énorme mensonge idéologique. Ou cette erreur tragique.

    Lien permanent Catégories : François (pape), Islam 14 commentaires

  • Le pape à la mosquée

    Jean-Paul II a été le premier pape à entrer dans une mosquée. Qui était aussi le tombeau de saint Jean Baptiste.

    Benoît XVI a été le premier pape à « se recueillir » dans une moquée. Mais c'était après l'affaire de Ratisbonne, et il avait été pris par surprise par le mufti qui s’était arrêté devant le mihrab pour faire une prière.

    François est le premier pape à prier dans une mosquée, devant le même mihrab, volontairement et ostensiblement, après avoir dit en regardant la coupole : « Nous devons adorer Dieu. Nous devons adorer Dieu. Nous ne devons pas seulement le prier et le glorifier, nous devons l’adorer. » Et juste après avoir répondu « Oui, bien sûr, nous sommes d’accord » au mufti qui lui demandait s’il était d’accord avec les versets du Coran qu’il venait de réciter et qui parlaient d’un « Dieu d’amour et de justice ».

    Puis il a déclaré dans l’avion :

    « Quand le mufti m'a expliqué les éléments de la mosquée avec tant d'attention et de respect, expliquant la place de Marie dans le Coran, de Jean Baptiste, j'ai alors ressenti le besoin de prier. J'ai demandé “est ce que je peux prier un peu?”. Il m'a dit, oui. J'ai prié pour la Turquie, pour la paix, pour le mufti, pour tous, pour moi qui en ai besoin, j'ai vraiment prié. J'ai surtout prié pour la paix: “mais Seigneur, arrêtons là les guerres”. Ce fut un moment de prière sincère.» Sic.

    Le prochain pape sera-t-il le premier pape musulman ?

    Lien permanent Catégories : François (pape), Islam 23 commentaires

  • Un couvent de Mossoul détruit

    Selon des sources locales consultées par l’Agence Fides des jihadistes de l’Etat islamique qui contrôlent la ville de Mossoul, ont fait exploser hier le couvent des religieuses chaldéennes du Sacré-Cœur, que les miliciens avaient précédemment occupé et utilisé comme logement et base logistique (ce qui le désignait comme cible pour les frappes de la coalition).

    On remarquera l’exquise urbanité des jihadistes : ils ont d’abord averti les habitants des environs qu’ils devaient ouvrir leurs fenêtres pour éviter que l’onde de choc brise les carreaux…

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • Pakistan : encore un chrétien torturé à mort par la police

    Un chrétien de 35 ans, Rakha Shahzad, a été trouvé mort après avoir été torturé alors qu’il se trouvait sous la garde de la police de Lahore. L’homme avait été arrêté pour « vente de boissons alcoolisées et de drogue ». Comme l’indique sa famille, « Rakha Shahzad est mort des suites des tortures de la police » alors que les agents évoquent quant à eux une « attaque cardiaque » durant l’interrogatoire.

    Le Père Francis Nadeem, Provincial des Capucins au Pakistan, fait état à l’Agence Fides du trouble de la communauté chrétienne « suite au énième cas d’exécution sommaire ». Les membres de la famille du défunt ont lancé de vibrantes protestations à Lahore, cherchant par ailleurs à entrer de force dans le commissariat de police. Trois agents ont fait l’objet d’un dépôt de plainte et une enquête a été ouverte. Le cadavre de l’homme a été transféré à l’hôpital pour autopsie afin d’établir les causes du décès. Le frère de Rakha Shahzad déclare que l’homme « a été arrêté sans raison ».

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • Asia Bibi : le recours devant la Cour suprême

    aasia-moves-sc-against-death-penalty-1416866854-9596.jpg

    Les avocats d’Asia Bibi ont annoncé qu’ils ont introduit hier un recours devant la Cour suprême. Ils demandent à la Cour suprême de considérer les faiblesses du dossier, le fait que les « preuves » ne sont qu’une manipulation, comme le montre aussi le laps de temps qui s’et écoulé entre les faits allégués et l’enregistrement de la plainte. Ils ont dit que la Cour suprême pourrait mettre un an à se prononcer.

    On peut se demander pourquoi ils ont mis eux-mêmes autant de temps à s’adresser à la Cour suprême.

    Il se trouve que la « Haute Cour » de Lahore a quant à elle envoyé dès le 6 novembre à la Cour suprême le texte de son jugement. Un jugement qui est extrêmement sévère pour les avocats d’Asia Bibi, et qui contient in fine l’argument que les magistrats suggèrent à la Cour suprême de retenir : le fait que dans les procès qui se tiennent devant les tribunaux islamiques, dans des cas aussi graves, on s’assure de la parfaite moralité des plaignants.

    On apprend dans le même temps que la Cour suprême a demandé au gouvernement de présenter d’urgence un rapport sur l’enquête concernant le meurtre atroce du couple chrétien lapidé et brûlé dans le four d’une briqueterie, et aussi de faire savoir où il en était de la précédente instante demande de la Cour, que le gouvernement institue d’urgence un Conseil national pour les droits des minorités et une unité spéciale chargée de protéger les lieux de culte des minorités.

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • Rien à voir avec l’islam, bien entendu

    Des chababs somaliens ont attaqué un bus ce matin au Kenya. Ils ont séparé les musulmans des non-musulmans, ont fait sortir les musulmans et sont repartis avec les 28 non-musulmans, qui devaient sans doute devenir des otages. Mais le bus s’est embourbé, alors les chababs ont tué tous les non-musulmans, comme dit l’information officielle. Puis ils sont retournés en Somalie.

    De même qu’on dit « non-musulmans » et non pas « chrétiens », l’attaque des chababs n’a évidemment rien à voir avec l’islam.

    Lien permanent Catégories : Islam 3 commentaires

  • Turquie : des mosquées dans toutes les universités

    n_74650_1.jpg

    Mehmet Görmetz, le directeur des Affaires religieuses (Diyanet isleri), a annoncé qu’une mosquée sera construite dans toutes les universités de Turquie. Plus de 80 sont en construction, 15 sont terminées, a-t-il précisé.

    Elles seront « davantage que des maisons de prière », insiste Mehmet Görmetz : « Ces mosquées ne doivent pas être ouvertes avant la prière et fermées après la prière. Nous voulons qu’elles deviennent des institutions. »

    On rappellera que le Diyanet fut créé par Ataturk précisément pour éviter ce genre de chose…

    (Photo : la mosquée du campus de l’université Eren de Bitlis.)

    Lien permanent Catégories : Islam 2 commentaires

  • Raffinement islamiste

    Des chrétiens de Mossoul réfugiés au Kurdistan reçoivent par téléphone des menaces de l’Etat islamique, leur indiquant que la maison qu’ils ont dû abandonner sera détruite par explosifs s’ils ne payent pas rapidement une certaine somme.

    D’autres affirment avoir été contactés par d’anciens voisins déclarant qu’ils ont trouvé des photos dans leurs maisons abandonnées et qu’ils s’apprêtent à les diffuser sur les réseaux sociaux après les avoir transformées en images choquantes…

    (Fides)

    Lien permanent Catégories : Islam 6 commentaires

  • Le nouveau gouverneur de Jakarta est un chrétien chinois…

    Basuki Tjahaja Purnama, dit Ahok, est devenu officiellement hier le nouveau gouverneur de Jakarta, la capitale de l’Indonésie. Ce n’est pas une surprise, dans la mesure où il était déjà vice-gouverneur, quand le gouverneur était Joko Widodo, dit Jokowi, qui est désormais président de la République. La cérémonie a d’ailleurs eu lieu à la présidence de la République, et non comme d’habitude au ministère de l’Intérieur.

    Histoire aussi de souligner que Ahok a le plein soutien des autorités indonésiennes.

    Déjà en 2012, le « ticket » Jokowi-Ahok pour Jakarta avait été la cible de virulentes critiques et d’une campagne de dénigrement et de diffamation menée par les militants musulmans refusant qu’un chrétien, d'ethnie chinoise de surcroît, devienne vice-gouverneur de la capitale (ayant ainsi autorité sur des institutions musulmanes).

    Cette fois encore, des centaines d’islamistes ont manifesté contre la prise de fonctions de Ahok. Mais celui-ci est très populaire parce qu’il est connu pour son intégrité et son intransigeance dans la lutte contre la corruption.

    Et il est soutenu par le président Jokowi qui a parmi ses principaux objectifs la défense de la liberté religieuse et des minorités.

    Ce qui ne sera pas facile, commente AsiaNews. Et ici on note un tournant spectaculaire de l’agence des missions étrangères. Alors que jusqu'ici tout article sur l’Indonésie se concluait invariablement par le rappel que le plus grand pays musulman du monde était celui de l’islam modéré, celui-ci se conclut ainsi :

    « Cependant, cela ne va pas être un objectif facile dans le pays musulman le plus peuplé du monde, où un large secteur de la société – et de la classe politique – adhère à une vision extrémiste de l’islam et montre de l’hostilité envers les minorités ethniques et religieuses. »

    Lien permanent Catégories : Islam 0 commentaire

  • Asia Bibi : ce que disent les juges

    Le 16 octobre dernier, la « Haute Cour » de Lahore a confirmé la condamnation à mort d’Asia Bibi pour « blasphème envers le Prophète ».

    Le texte écrit du jugement date du 5 novembre et a été envoyé à la Cour suprême le 6. Les juges Muhammad Anwaarul Haq et Syed Shahbaz Ali Rizvi ont rendu public ce texte (oui il est en anglais, qui est langue officielle et langue de l’administration), à la fin duquel ils déclarent qu’ils le font parvenir aussi au gouvernement, car ils considèrent que la loi sur le blasphème doit être modifiée.

    A lire ce jugement, il semble que la « Haute Cour » de Lahore soit davantage une cour de cassation qu’une cour d’appel. En effet elle ne réexamine pas les faits, elle examine seulement le jugement de première instance. Pour conclure, comme on le sait hélas, que ce jugement est inattaquable en l’état actuel des lois du Pakistan.

    La première chose que l’on constate est que les juges sont d’une très grande sévérité pour les avocats d’Asia Bibi au cours du procès en première instance. A propos du premier témoin à charge (l’une des deux femmes qui l’ont accusée de blasphème), ils déclarent trouver « stupéfiant » que les avocats n’aient mené aucun contre-interrogatoire du témoin. Et après avoir évoqué le second témoin, ils ajoutent qu’ils ont été « surpris que pas la moindre suggestion n’ait été faite pour réfuter cette partie de sa déclaration ».

    On sait que le principal avocat d’Asia Bibi avait déjà déclaré qu’il n’avait pas contesté les témoignages parce qu’en reprenant les propos allégués il se serait rendu lui-même coupable de « blasphème ».

    La cour conclut : « Il apparaît que la défense n’a pas défendu son affaire avec le sérieux requis, en ce que l’aspect le plus important de la poursuite est resté non réfuté. »

    Or, c’est un principe constant et entériné par la Cour suprême que si un fait n’est pas sujet à contre-interrogatoire il est considéré comme admis.

    Et ce blasphème ne peut être puni que par la peine de mort depuis que le Tribunal fédéral de la charia, en 1991, a fait supprimer la peine de prison à vie comme étant « contraire aux enseignements de l’islam tels qu’ils sont prescrits dans le Saint Coran et la Sunna par le Saint Prophète ».

    Mais si les juges attirent l’attention du gouvernement, c’est sur un autre aspect de la question. Dont ils ont conscience depuis la manœuvre d’un des avocats d’Asia Bibi, qui avait tenté de faire déférer sa cliente devant un… tribunal islamique puisque la justice civile paraissait paralysée. Or cet avocat avait découvert que pour le crime de blasphème, qui ne peut être puni que par la peine de mort, le tribunal de la charia doit acquérir la certitude que le blasphème a réellement été commis. Et pour cela, notamment, il y a une procédure qui s’appelle tazkiyah al shuhud : le tribunal doit enquêter sur les témoins pour s’assurer de leur crédibilité, en examinant de façon précise leur piété, leur droiture et leur intégrité.

    Les juges ne le disent pas, mais cela est évident au Pakistan : si les tribunaux de l’Etat appliquaient cette disposition, la condamnation à mort de Sawan Masih, en mars dernier, n’aurait pas été possible, puisque son accusateur était manifestement ivre.

    Les juges pointent donc du doigt ce qui apparaît comme une faille dans la procédure des tribunaux de l’Etat, et dans la loi elle-même.

    Et ce faisant ils donnent évidemment un argument à la Cour suprême qui soit statuer sur le sort d’Asia Bibi.

    La président du Conseil des oulémas du Pakistan, Hafiz Tahir Ashrafi, défenseur acharné des lois sur le blasphème, s’est déclaré favorable à cette demande, car « dans tous les cas la preuve doit répondre aux normes prescrites dans la jurisprudence islamique »… Mais Ghulam Mustafa Chaudhry, conseil des accusatrices d’Asia Bibi, et président du mouvement d’avocats « Irrévocabilité de la Prophétie », a déclaré que « les lois anti-blasphème sont parfaitement bonnes, il n’y a aucune nécessité d’y introduire une modification de procédure. Ou alors il faut aussi nommer les juges selon les critères de l’islam. D’ailleurs la société tout entière doit fonctionner selon les principes islamiques, et ne pas chercher à grappiller des lois qui conviennent aux intérêts de certains »…

    Lien permanent Catégories : Islam 5 commentaires

  • Allah sans fin

    A l’issue, pensait-on, d’un très long parcours judiciaire, l’évêché de Kuala Lumpur avait perdu en appel : perdu le droit d’appeler Dieu « Allah » dans son hebdomadaire en langue malaise, les organisations musulmanes ayant réussi à faire admettre cette absurdité que seuls les musulmans peuvent appeler Dieu « Allah ».

    Mais il y a un « troisième degré » de juridiction. L’archevêché a déposé un recours le 9 septembre, et la « Cour fédérale de Malaisie » a fixé au 21 janvier prochain la première audience.

    Selon l’équipe d’avocats, le recours se fonde sur les articles de la Constitution qui garantit la liberté religieuse et la protection des droits des minorités.

    Lien permanent Catégories : Eglise, Islam, médias 12 commentaires

  • Evidemment

    Voyant le titre suivant (comme une citation entre guillemets) dans une série de titres de dépêches et d’articles, je me suis demandé qui pouvait dire une ânerie pareille :

    « Le discours de l’EI ne peut prendre que chez ceux qui n’ont aucune culture musulmane ».

    Je suis donc allé voir de plus près. Il s’agit d’un article du Monde. D’une interview… d’un professeur de Sciences Po.

    Dont Wikipedia nous affirme qu’il est un « spécialiste de l’islam contemporain ». Bien sûr.

    Lien permanent Catégories : Islam, médias 3 commentaires

  • Pakistan : des familles chrétiennes chassées de leur village

    Eglises d’Asie :

    Toutes les familles chrétiennes d'un village du district de Sahiwal ont été contraintes à abandonner leurs maisons, sous la menace des musulmans qui reprochait à l’un d’entre eux d’avoir épousé une jeune fille de leur communauté.

    « Ils se sont mariés en octobre dernier, rapporte Abid Masih, un ami du couple, au Press Trust of India du 13 novembre. [Dès qu’ils ont appris la nouvelle], les musulmans du village nous ont ordonné de « rendre la fille » ou de devoir en subir les conséquences. »

    Les nouveaux mariés n’habitent pourtant pas le village d’où la jeune femme, Rukhsana Kausar, âgée d’une vingtaine d’années, est originaire, mais se sont installés dans un autre district, celui de Khanewal où vivait déjà le jeune chrétien Shahab Masih. Les deux futurs époux s’étaient rencontrés et fréquentés dans le village de Sahiwal, où Shahab venait régulièrement voir ses parents.

    Mais à la nouvelle du mariage entre les deux jeunes gens, c’est à la famille de Shahab et aux autres foyers chrétiens du village, que les musulmans de Sahiwal s’en sont pris, exigeant le retour immédiat de la jeune fille, selon la loi islamique qui interdit à une femme musulmane d’épouser un homme d’une autre religion.

    « Nous leur avons dit que Shahab vivait maintenant à Khanewal avec sa femme, et que ce serait mieux d’aller en discuter avec lui sur place, mais en vain », explique encore Abid. Le père de la jeune musulmane, Jamil Hussain, a alors porté plainte pour enlèvement auprès de la police de Shahkot, accusant Shahab et deux autres membres de sa famille, tandis que l’ensemble de la communauté musulmane menaçait de tuer les parents de Shahab et tous les chrétiens du village.

    Craignant pour leur vie, et n’ayant reçu aucune aide de la police qu’elles avaient pourtant sollicitée, les neuf familles chrétiennes résidant à Sahiwal, soit 25 personnes, ont finalement dû fuir, en abandonnant leurs maisons et leurs commerces.

    C'est la troisième fois en quelques semaines que des familles chrétiennes au Pendjab sont contraintes par les musulmans à quitter leur village. Les cas précédents se sont produits dans les districts de Sargodha et de Narowal.

    Lien permanent Catégories : Islam 1 commentaire

  • Encore un "blasphème" au Pakistan

    Qaiser Ayub, un chrétien âgé de 40 ans, a été arrêté pour un présumé « blasphème » par la police de Lahore. Ce professeur d’informatique était en fuite depuis trois ans : il avait proféré un « blasphème » (un « outrage contre le Prophète ») sur son blog en 2011.

    Lien permanent Catégories : Islam 2 commentaires

  • A Raqqa, Etat islamique

    A Raqqa, ville du nord de la Syrie, aujourd’hui place forte de l’Etat islamique, sont restées 23 familles chrétiennes contre 1.500 avant le début du conflit. Ce sont des arméniens qui n’ont pas pu partir par manque de moyens ou raison de santé. Les nouveaux maîtres viennent de leur envoyer la facture de la Jizia, la « taxe de protection », qui est due à partir de demain 16 novembre. Le montant est l’équivalent de près de 430 euros. La plupart des familles restées à Raqqa n’ont précisément pas les moyens de payer, et leurs biens seront donc saisis.

    L’Etat islamique a déjà réquisitionné les propriétés des chrétiens qui avaient fui la ville lors de leur entrée, et a organisé des autodafés de bibles et de livres chrétiens. La principale église arménienne a été transformée en bureau des affaires islamiques et de promotion de la charia…

    Lien permanent Catégories : Islam 1 commentaire

  • Des musulmans interdisent la messe à Cinunuk (Indonésie)

    Plusieurs dizaines de militants du Front des défenseurs de l’islam et du Forum de la communauté islamique indonésienne ont encerclé le complexe Saint Charles Borromée de la paroisse Sainte-Odile de Cinunuk (Java ouest), dimanche 9 novembre, criant les slogans insultants et empêchant la célébration de la messe. Ils ont assuré qu’ils incendieraient les locaux si des prêtres osaient célébrer la messe en ce lieu. Le P. Saptono, après avoir fiat enlever les objets sacrés, a dû se résoudre à promettre qu’il n’y aurait plus de messe, alors que la communauté catholique se réunissait là depuis 16 ans.

    Dans les semaines précédentes, quatre églises protestantes ont également été fermées de la même façon dans cette province.

    Lien permanent Catégories : Eglise, Islam 1 commentaire

  • Le martyre de Shahzad et Shama

    PAKISTAN_-_coppia_cristiana.jpg

    B1nwwEwCcAAo7vd.jpg

    B1r8uecCAAEZvJT.jpg

    Les nouvelles informations sur l’assassinat des époux chrétiens Shahzad Masih et Shama Bibi au Pakistan sont quelque peu divergentes. Sans entrer dans les détails contradictoires, voici ce qui paraît sûr.

    Leur âge diffère selon les sources. Mais ils avaient une trentaine d’années. Et ils avaient quatre enfants (ou trois), et Shama était enceinte du cinquième (ou du quatrième), ce qui ajoute encore à l’horreur de la chose.

    Au départ il y a un conflit entre le couple et le directeur de la briqueterie. Il est connu que la fabrique de briques au Pakistan est un travail proche de l’esclavage. Shahzad voulait partir, mais il demandait à être payé de ses arriérés de salaire. Au lieu de cela, le patron exigea une grosse somme d’argent comme dédommagement s’il s’en allait. Comme Shahzad ne voulait pas et ne pouvait pas payer, le patron l’a séquestré, avec sa femme et ses enfants, et a cherché un moyen de se débarrasser de lui. Un employé a évoqué le ménage fait par Shama chez son père décédé, au cours duquel elle a brûlé des vieux papiers. On a donc clamé que parmi ces papiers il y avait des pages du coran. La nouvelle du « blasphème » bruit s’est rapidement répandue, et dans les deux mosquées les plus proches, et à l’extérieur par les haut-parleurs, les imams ont appelé les musulmans à réagir. Au cri de « Allahou Akbar », « Mort aux blasphémateurs », « Tuez les infidèles », une foule est alors intervenue pour tirer Shahzad et Shama de la pièce où ils étaient séquestrés, les ont sauvagement battus et les ont lapidés à coups de briques. Il semble qu’ils n’aient pas été brûlés vifs mais qu’ils étaient déjà morts quand leurs corps ont été jetés dans le four. Ce qui n’enlève évidemment rien à l’horreur du triple meurtre.

    La police a interrogé 35 personnes, qui ont toutes été relâchées sans être inquiétées.

    Le Conseil des oulémas du Pakistan demande « une enquête impartiale sur l’incident », et annonce qu’il a constitué un comité composé de chercheurs provenant de toutes les dénominations et de toutes les écoles de pensée islamiques, qui entend contribuer « à faire la lumière sur les faits ». Sic…

    Lien permanent Catégories : Islam 4 commentaires

  • Pakistan: brûlés vifs pour « blasphème »

    Shahzad, 26 ans, et Shama, 24 ans, deux jeunes époux chrétiens qui travaillaient dans une fabrique de briques du village Chack 59, près de Kot Radha Kishan, au sud de Lahore, ont été brûlés vifs, ce matin, par des musulmans qui les accusaient d’avoir brûlé des pages du coran.

    Après le décès du père de Shahzad, Shema était allé nettoyer la maison de son beau-père, et il avait brûlé des détritus et des vieux papiers. Selon un musulman qui a assisté à la scène, dans ce feu se seraient trouvées des pages du coran. L’homme a donc fait courir la rumeur dans les villages alentours et une foule de plus de 100 personnes a pris les deux jeunes, qui ont été séquestrés pendant deux jours, avant d’être poussés, ce matin, dans le four où était en cours la cuisson de briques.

    Je suis incapable de commenter une telle horreur. La seule consolation est de savoir que ces deux jeunes gens sont entrés triomphalement dans la Vie avec la palme du martyre.

    Lien permanent Catégories : Islam 11 commentaires

  • Amalgame négationniste

    Un titre de Libération :

    "Asia et Reyhaney, symboles de l'oppression des femmes en pays islamique"

    Asia, c’est Asia Bibi, dont Libération parle non pas par miracle mais parce qu’il y a eu une mini-manif de gauche laïque à Paris. « Reyhaney », en fait Reyhaneh, c’est cette jeune Iranienne pendue à l’issue d’une affaire pas claire.

    Quoi qu’il en soit de l’affaire Reyhaneh, il est clair en tout cas que l’affaire Asia Bibi n’a strictement rien à voir avec « l’oppression des femmes en pays islamique ». Chrétienne vivant dans une famille chrétienne, Asia Bibi ne subissait pas la domination islamique de son mari chrétien. D’autre part, ce sont des femmes, et non des hommes, qui l’ont accusée. Enfin, jusqu’ici, ce sont deux hommes, et non des femmes, qui ont été assassinés parce qu’ils la défendaient : le gouverneur (musulman) Salman Taseer, et le ministre (catholique) Shahbaz Bhatti.

    En fait, l’unique motif du titre désinformant de Libération, c’est de ne surtout pas mettre en avant le fait qu’Asia Bibi est catholique, et condamnée parce qu’elle est catholique, en l’amalgamant avec une autre femme dont l’affaire n’a rien à voir, et en emballant le tout dans « l’oppression des femmes en pays islamique », qui est ici tout simplement hors sujet.

    Lien permanent Catégories : Islam, médias 4 commentaires