Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam

  • Coptes

    Les autorités judiciaires égyptiennes ont décidé de ne pas ouvrir de procès à propos du cas de Suan Thabet, une copte de 70 ans qui avait été rouée de coups, dénudée en public et traînée nue dans les rues de son village au cours d’une attaque de musulmans qui avaient également incendié plusieurs maisons et magasins appartenant à des coptes le 20 mai dernier.

    L’origine de la colère musulmane était une rumeur selon laquelle le fils de cette femme aurait eu une aventure avec une musulmane. Comme ils ne trouvaient pas l’homme, qui avait pris la fuite, ils s’en sont pris à la mère. Depuis lors la famille n’a pas pu retourner dans son village.

    L’affaire a été classée pour « manque de preuves ».

    Pourtant le président Abdel Fattah al Sissi lui même avait demandé aux ministères compétents que les responsables de ces violences soient rapidement identifiés et punis. Quelque 14 personnes avaient été inculpées, 8 arrêtées.

  • Echec à l’islamiste

    Dayak.jpg

    Le secrétaire général adjoint du Conseil indonésien des oulémas, Tengku Zulkarnain, devait prêcher aujourd’hui à Bornéo. Mais il n’a pas pu descendre de son avion. Un groupe de Dayaks l’attendaient à l’aéroport de Sintang, en vêtements traditionnels et portant leur célèbre couteau de cérémonie, le Mandau.

    Tengku Zulkarnain a dû repartir comme il était venu, parce que les Dayaks ne plaisantaient pas. La veille, le dignitaire musulman les avait traités d’« infidèles » sur Twitter… Encore a-t-il de la chance que les Dayaks aient abandonné leur sport favori : la chasse aux têtes…

    Il s’agit semble-t-il de Dayaks chrétiens. Leur accoutrement ne doit pas faire illusion : nombre de Dayaks de Bornéo sont aujourd’hui membres des classes supérieures.

    Dayak2.jpg

    Dayak3.jpg

  • Au Nigeria

    Mgr Joseph Danlami Bagobiri, évêque de Kafanchan, dans l’Etat de Kaduna, au Nigeria, en visite au siège italien de l’Aide à l’Eglise en Détresse, a souligné que les quatre derniers mois de l’année ont été marqués par une intensification des attaques meurtrières de bergers musulmans Fulani contre les paysans chrétiens.

    Ils sont responsables depuis septembre de l’incendie de 53 villages, de la mort de 808 personnes, de 57 blessés et de la destruction de 1.422 maisons et 16 églises.

    Mgr Bagobiri souligne aussi que si les Fulani constituent un groupe ethnique nomade protagoniste depuis longtemps de conflits récurrents avec les agriculteurs de la zone, les attaques sont aujourd’hui d’un type complètement différent : les groupes terroristes des bergers utilisent « des armes sophistiquées qui n’existaient pas auparavant, telles que des AK-47, dont l’origine est inconnue ».

  • La loi c’est simple comme la charia

    Les autorités du département de Bantul, dans le centre de Java, ont limogé un chef de sous-district, Yulius Suharto, à la suite d’une campagne massive menée par les islamistes sur les médias dits sociaux. Le seul motif de cette campagne est que Suharto est chrétien (et même catholique). Le préfet de Bantul n’a même pas cherché un prétexte pour éliminer le sous-chef. Il a dit qu’il était limogé parce qu’il est chrétien et que cela est conforme à la loi. Ce n’est pourtant certainement pas conforme à la loi indonésienne. Mais il faut s’entendre sur les mots. Quand le préfet parle de loi, il parle sans doute de la charia…

  • En Irak

    La commission sur les crimes de l’Etat islamique indiquera qu’une centaine de lieux de culte (essentiellement chrétiens, et quelques yazidis) ont été vandalisés ou entièrement détruits dans la plaine de Ninive.

    C’est ce qu’a déclaré Mariwan Naqshbandi, porte-parole du ministère pour les affaires religieuses de la Région autonome du Kurdistan irakien, en annonçant ce rapport.

    Cela manque quelque peu de précision, mais il est intéressant de voir un haut responsable kurde se montrer préoccupé des églises…

  • Au Pakistan

    Le gouvernement de la province pakistanaise du Sindh a rejeté la loi punissant les conversions forcées (de jeunes filles hindoues et chrétiennes enlevées par des musulmans).

    La proposition de loi avait été pourtant votée à l’unanimité.

    Les 13 députés qui avaient rédigé la loi, dont trois ministres, avaient reçu des menaces de mort…

    Addendum

    En fait le gouverneur a renvoyé le texte devant l'Assemblée, pour un nouvel examen. Le truc est que le texte voté en deuxième lecture n'aura pas besoin de la signature du gouverneur, le gouvernement régional n'en sera donc pas responsable...

  • En Egypte

    Le président égyptien Abdel Fattah al Sissi a une fois encore participé à la liturgie de Noël en la cathédrale copte du Caire célébrée par le Patriarche Tawadros II (le Noël copte est le 7 janvier). A cette occasion il a annoncé qu’il participera au financement de la construction de l’église copte de la nouvelle capitale, qui va être édifiée aux abords du Caire. Ce sera la plus grande église copte d’Egypte, de même que la mosquée qui sera construite parallèlement sera la plus grande mosquée.

    Deux jours plus tard, la Maison de la Fatwa, que dirige le grand mufti d’Egypte, a émis une fatwa indiquant qu’il est absolument légitime de permettre aux chrétiens de construire des églises au sein d’une nation islamique dans le respect des lois de l’Etat. Le texte affirme également que l’islam soutient les lois civiles basées sur le respect de l’égalité entre les citoyens et que le prophète Mahomet lui-même s’était montré favorable au principe de réciprocité entre Etats ayant une identité religieuse différente.

    De l’intérêt d’avoir des autorités religieuses complètement inféodées au pouvoir…

    Peu avant Noël, la même Maison de la Fatwa avait réaffirmé qu’un musulman ne doit avoir aucune hésitation à présenter des vœux à des amis et connaissances chrétiens à l’occasion de leurs fêtes et solennités liturgiques…

  • Trump et Berlin

    Le terroriste qui a tué tellement de personnes en Allemagne a dit juste avant le crime : "Par la volonté de Dieu, nous allons tous vous tuer, porcs, je le jure, nous vous tuerons." Il s’agit d'une menace purement religieuse, qui est devenue réalité. Tant de haine ! Quand les Etats-Unis, et tous les autres pays, vont-ils répliquer?

  • Des chances pour l’Europe

    Sur 1,2 million de clandestins migrants réfugiés arrivés en Allemagne au cours des 12 derniers mois, 34.000 ont trouvé un emploi. Moins de 3%.

    Dont 22% sont des emplois temporaires.

    Chiffres officiels du gouvernement fédéral.

  • Roumanie turque

    sevil-465x390.jpg

    Le parti social-démocrate de Roumanie, qui a remporté les législatives le 11 décembre dernier, a choisi Sevil Shhaideh comme Premier ministre.

    Si le président de la République Klaus Iohannis accepte cette nomination, la Roumanie sera le premier pays de l’UE à avoir un Premier ministre musulman... et ethniquement turque.

    (La photo montre Sevil Shhaideh devant une affiche rappelant que le 18 décembre est la Journée des minorités nationales en Roumanie. Le logo est celui de l’« union démocratique turque de Roumanie ». Le nouvel empire ottoman – déjà en force en Albanie et en Bosnie - est en marche.)

    Addendum

    On attendait aujourd'hui la décision du président. Mais il a déclaré qu'il ne l'avait pas encore prise, qu'il continue de consulter, qu'il la prendra "après Noël".

    Addendum 2

    Le président roumain a « décidé de ne pas accepter cette proposition », sans expliciter sa décision, puis il a nommé Premier ministre Sorin Grindeanu, ancien ministre des Communications.

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Mensonge en boucle

    Les chaînes dites d’information répètent en boucle que le suspect de la tuerie au camion de Berlin est un « réfugié pakistanais ».

    Mais il n’y a pas de réfugiés pakistanais. Parce qu’il n’y a pas de guerre au Pakistan. Ni de situation tragique qui ferait fuir les habitants (en dehors des chrétiens…).

    Il y a seulement des Pakistanais qui profitent de la situation en Syrie et en Irak pour venir tenter leur chance en Europe… ou faire des attentats.

    C’est une grande victoire de l’idéologie immigrationniste que d’avoir réussi à imposer que l’on parle de « réfugiés » à propos de gens qui sont seulement des immigrés illégaux.

  • Coptes massacré(e)s

    Une explosion dans la chapelle Saint-Pierre attenante à la cathédrale copte Saint-Marc du Caire, hier pendant la messe, a fait selon les chiffres officiels 23 morts et 49 blessés, dont beaucoup dans un état grave.

    Le crime est d’autant plus odieux que le terroriste s’est fait exploser du côté droit de la chapelle, là où sont les femmes et les enfants en bas âge. Toutes les victimes sont donc des femmes et des enfants, à l’exception d’un homme qui est sans aucun doute le terroriste.

    Le président Sissi a décrété trois jours de deuil national, et après les obsèques, ce matin, une procession funéraire est allée jusqu’au mémorial du soldat inconnu, pour une cérémonie officielle où le président et d’autres responsables ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, ce qui est une première.

    « Le Président, déclare à l’agence Fides Mgr Antonios Aziz Mina, l’évêque copte catholique de Gizeh, veut montrer au travers d’actes publics qu’il considère les coptes comme une composante fondamentale et que les chrétiens coptes constituent une composante indispensable de la société égyptienne. »

  • Geert Wilders

    Geert Wilders a été reconnu coupable d’insulte et d’incitation à la discrimination pour ses propos sur les Marocains, mais a été dispensé de peine. Et il a été relaxé du motif d’incitation à la haine.

    Quelques minutes à peine après le prononcé du verdict, les avocats de Geert Wilders ont annoncé qu’il faisait appel.

    Lui-même a twitté : « Trois juges qui haïssent le parti de la liberté déclarent que les Marocains sont une race et me disent coupable, moi et la moitié des Pays-Bas. Folie. »

    Juste avant l’audience il avait twitté : « Quel que soit le verdict, je continuerai de dire la vérité sur le problème marocain, et aucun juge, politicien ou terroriste ne m’arrêtera. »

  • “L’islam c’est aussi notre histoire”

    « L’exposition itinérante "Islam, c’est aussi notre histoire!" raconte l’histoire de la longue relation entre l’Europe et la civilisation musulmane sur le sol européen. Les preuves historiques de l’exposition – la réalité d’une présence musulmane ancienne en Europe et l’interaction complexe de deux civilisations qui se sont combattues, mais qui se sont également interpénétrées – sous-tendent un effort éducatif et politique: aider les musulmans européens et non musulmans Afin de mieux saisir leurs racines culturelles communes et de cultiver leur citoyenneté partagée. »

    CzAv2cqWIAAqUF8.jpg

    Cette exposition de propagande de l’UE n’évite aucune imposture, de « l’héritage abrahamique » (« les civilisations européenne et musulmane sont bien issues d’un tronc spirituel et intellectuel commun ») à l’âge d’or d’Al Andalus, en passant par « l’héritage arabe, légué par l’Europe médiévale » et « l’héritage ottoman ».

    L’Union européenne a déboursé la modique somme de 2,5 millions d’euros – sic – pour cet assemblage de panneaux réalisé par Tempora.

    On apprend en même temps que cinq pays seulement sont « partenaires ». Dont la France, bien entendu. Et deux pays (sur cinq) qui ne font pas partie de l’UE : la Bosnie-Herzégovine, et la… Turquie. En effet il y a un siècle la Bosnie faisait encore partie de l’empire ottoman… Mais cela s’appelle invasion et occupation, et non « respiration géographique alternant des phases d’expansion et de recul » (sic), et n’a pas à être célébré, encore moins en « partenariat » avec une Turquie qui colonise de nouveau les Balkans – et pas seulement…

    Enregistrer

  • Dhimmitude

    La Fondation de l’islam de France a tenu son premier conseil d’administration, à l’Assemblée nationale (sic, mais c'est normal pour la religion d'Etat), autour de son président Jean-Pierre Chevènement.

    Parmi les « membres qualifiés », l’inévitable et omniprésent Kamel Kabtane, la caution libérale Tahar Ben Jelloun, le président du CFCM (membre de droit).

    Parmi les membres fondateurs, la SNCF, Aéroports de Paris, la SNI (« premier bailleur de France »).

    Le million d’euros donné par Serge Dassault à la Fondation des œuvres de l’islam a été transféré à la nouvelle Fondation, vu que la première n’a jamais fonctionné. C’est ce qu’on souhaite à la nouvelle.

  • Calendrier norvégien

    Norvege.jpg

    A partir de l’année prochaine, dix nouveaux prénoms vont intégrer le calendrier norvégien, géré par la maison d’édition Almanakkforlaget en collaboration avec les « chercheurs » de l’université d’Oslo.

    La liste des prénoms est modifiée tous les dix ans. Cette fois ont été ajoutés : Aisha, Hassan, Omar, Fatima, Ali, Mohammad, Samira, Ahmed, Amina, Yasmin.

    (Via Fdesouche)

  • Acharnement

    Plus de 500 musulmans ont de nouveau manifesté, mardi dernier, à Bekasi (Java occidental, Indonésie) contre la construction de l’église Sainte-Claire.

    « Nous incendierons l'église si le chantier devait continuer », affirment-ils, continuant de prétendre que l'Eglise a violé la loi en manipulant et en falsifiant la signature de citoyens qui se sont prononcés pour la construction, alors même que les autorités (musulmanes) et le « Forum de l’harmonie interreligieuse » ont souligné à plusieurs reprises que le permis de construire (obtenu au bout de 17 ans…) était parfaitement en règle.

  • En Indonésie

    2016_12_02_17088_1480663318._large.jpg

    Quelque 150.000 à 200.000 musulmans se sont rassemblés aujourd’hui à Djakarta, pour une nouvelle manifestation (pardon, « prière de masse ») contre le gouverneur de la capitale, le chrétien Ahok, réclamant son arrestation et sa prompte condamnation pour « blasphème ».

    En attendant, c’est l’instigateur de la pétition contre Ahok qui a été arrêté, il y a quelques jours, et qui a reconnu avoir manipulé les propos du gouverneur.

    Néanmoins, le président de la République, qui la dernière fois était allé ostensiblement inaugurer une usine en province au moment de la manifestation, s’y est rendu cette fois-ci (3). Et en compagnie du vice-président (2), du ministre de la Sécurité (4), et du ministre des Affaires religieuses (1)… (Les numéros renvoient à l’ordre des personnages en chemise blanche sur la photo, de gauche à droite.)

    Mercredi, des milliers d’Indonésiens avaient manifesté dans 33 des 34 provinces, avec des rubans aux couleurs du drapeau national (blanc et rouge) pour demander le respect de Bhinneka Tunggal Ika, « l’unité dans la diversité », l’un des principes constitutionnels de l’Indonésie, contre l’islamisme.

  • Pas d’islam slovaque

    Le Parlement slovaque a adopté à une très large majorité une loi faisant passer de 20.000 à 50.000 le nombre de fidèles nécessaire pour qu’une religion soit reconnue par l’Etat.

    Selon le parti national slovaque (SNS), la loi a pour but d'empêcher les « Eglises satiriques » de s'enregistrer, citant notamment la « sainte Eglise du monstre en spaghetti volant » qui aurait des fidèles partout à travers le monde… Mais le président du mouvement a ajouté : « L'islamisation commence par un kebab, elle a déjà débuté à Bratislava. Nous devons prendre conscience de ce à quoi nous devrons faire face d'ici 10 ans.»

    Le SNS considère qu'il est de son devoir de faire en sorte « qu'aucune mosquée ne soit construite » dans le pays…

  • La dérive de l’AED

    A la demande de l’organisme catholique Aide à l’Eglise en détresse, un certain nombre de bâtiments publics ont été éclairés en rouge – rouge sang – le 23 novembre dernier au Royaume-Uni pour marquer la sortie d’un rapport sur les persécutions religieuses dans le monde.

    Un « mercredi rouge » qui ne faisait aucune distinction entre les religions, semble-t-il toutes persécutées…

    Et l’auteur du rapport de souligner : « Il y a quelque ironie à ce que la religion, qui est supposée concerner la paix, soit mal interprétée comme ayant à voir avec la violence. »

    Voilà encore un personnage, encore un responsable catholique, qui connaît tellement bien l’islam qu’il peut garantir que cette religion n’a rien à voir avec la violence, même si le Coran martèle le contraire…