Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13e dimanche après la Pentecôte

In te sperávi, Dómine ; dixi : Tu es Deus meus, in mánibus tuis témpora mea.

J’ai espéré en vous, Seigneur, j’ai dit : Vous êtes mon Dieu, mes jours sont entre vos mains.

L’antienne d’offertoire de ce dimanche est assez proche de celle du premier dimanche de l’Avent. Mais la confiance exprimée par la mélodie va plus loin dans la paix et l’abandon aux mains de Dieu.

Une fois de plus il est regrettable, et ici très regrettable, comme en quelques autres occasions, que saint Pie V ait supprimé les deux versets qu’on trouve dans les manuscrits. (C'est dans le psaume 30 selon le Psautier romain) :

Illumina faciem tuam super servum tuum, et salvum me fac propter misericordiam tuam : Domine, non confundar, quoniam invocavi te.

Faites briller votre face sur votre serviteur, et sauvez-moi à cause de votre miséricorde, Seigneur, je ne serai pas confondu, parce que je vous ai invoqué.

Quam magna multitudo dulcedinis tuae, Domine,
quam abscondisti timentibus te.

Qu’elle est grande, Seigneur, l’abondance de votre douceur, que vous tenez en réserve pour ceux qui vous craignent.

codex saint-gall XIe.png

Codex de Saint-Gall XIe siècle

Musicalement, le premier verset est un beau développement homogène de l’antienne, et le deuxième fait exploser le mode en atteignant plusieurs fois le… contre-ut… et se se termine par une très longue broderie autour de la dominante (bien nommée) sur la deuxième syllabe de « conspectu ». Et après chaque verset on reprend le refrain : in mánibus tuis témpora mea, je remets ma vie est tout entière entre vos mains.

Voici l’offertoire complet dans la restitution d’Anton Stingl jun. (Gregor & Taube).

in te 1.jpeg

in te 2.jpeg

IN Te 3.jpeg

Commentaires

  • L'épître de ce dimanche donne un éclairage singulier sur la polémique concernant un article de Benoît XVI dont vous vous êtes fait ici l'écho vendredi. Chez saint Paul c'est assez limpide: l'Alliance est conclue avec Abraham en Jésus-Christ - descendance d'Abraham - hors duquel l'héritage promis ne peut être obtenu, notamment par la loi mosaïque. Donc le judaïsme talmudique est vain tant qu'il ne confesse pas Jésus-Christ. Cqfd. En clair, les Juifs ont failli à leur part de l'Alliance en ne reconnaissant pas l'Élu qui était pourtant tiré de leur peuple, et ont sombré dans l'orgueil de croire que l'Alliance ne concernait que leur élection divine sans comprendre qu'il s'agissait d'en tirer le Médiateur pour tous les hommes.

  • http://www.addominum.ch/Membres/gregorien.html

    Voici un lien pour toute l'Année Liturgique sans traduction Allemande Format A3 pour Lutrin (prêt pour imprimer).
    Pour tous ceux qui veulent la vrai tradition du chant, le retour aux sources et le plus d'Unité possible!....encore un grand merci à M.Décaillet.

  • Un grand Merci également à Yves pour son Blog passionnant!

Écrire un commentaire

Optionnel