Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise

  • Un nouveau patriarche grec-melkite catholique

    SB Joseph.jpeg

    Suite à la renonciation de S.B. Grégoire III Laham, 85 ans, une assemblée synodale électorale de l’Eglise grecque-melkite catholique s’est tenue du 19 au 21 juin à l’ancien séminaire d’Aïn Traz, près de Beyrouth.

    Le nouveau patriarche est S.B. Joseph Absi, 71 ans, né à Damas, et vicaire patriarcal à Damas depuis 2006. Il était donc le bras droit de l’ancien patriarche (qui réside essentiellement à Damas), et ce n’est donc pas une surprise. Il est président de la Caritas Syrie depuis 2001. On notera que lorsqu’il fut sacré évêque, il reçut le titre d’archevêque de Tarse des Grecs-melkites. Alors que tant d’autres sièges titulaires sont de villes totalement inconnues, celui-là est pour le moins prestigieux… Mais maintenant il est « patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem des Grecs melkites ».

    Mgr Joseph Absi est par ailleurs le compositeur d’un chant de sœur Marie Keyrouz, sur le psaume 41 (Comme un cerf languit…), que l’on peut entendre ici (Kama Yachtaqu).

    Enregistrer

  • Un ambassadeur

    Un ambassadeur a osé demander au gouvernement chinois, par un message sur le site internet de son ambassade, la libération de l’évêque de Wenzhou Mgr Peter Shao Zhumin. Et pour faire bonne mesure il critique le projet de nouvelles règles en matière religieuse (pas encore promulgué mais considéré comme définitif), qui en l’état mettrait en œuvre « de nouvelles restrictions au droit à la liberté religieuse ».

    Hélas, comme on s’en doute, ce n’est pas l’ambassadeur de France. C’est l’ambassadeur d’Allemagne à Pékin, Michael Clauss. Comme il est ambassadeur « extraordinaire et plénipotentiaire », il a clairement l’accord complet du gouvernement allemand.

  • En voilà un autre

    Parmi les nouveaux membres de l’Académie pontificale pour la vie mort il y a aussi le P. Maurizio Chiodi, professeur à la faculté de théologie de Milan. Il soutient le projet de loi italien légalisant le « suicide assisté » et même carrément l’euthanasie « dans certains cas ».

    Il considère, comme le projet de loi, et comme aujourd’hui la loi française, que l’alimentation et l’hydratation artificielle du patient sont des « soins » qu’on peut arrêter comme les autres soins.

  • 07-07-07 : dix ans

    Une messe traditionnelle sera célébrée à Notre-Dame de Paris le 7 juillet prochain par le chanoine Marc Guelfucci, curé de Saint-Eugène Sainte-Cécile, à l'occasion du dixième anniversaire de la promulgation du Motu Proprio Summorum Pontificum.

    6a00d83451619c69e201b8d28d39fe970c-pi.jpg

  • Une double première

    Alex Stewart et Krzysztof Sanetra ont été ordonnés prêtres samedi pour la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre au sanctuaire Sainte-Marie de Warrington par Mgr Malcolm McMahon, archevêque de Liverpool.

    C’est la première fois qu’un évêque anglais confère des ordinations selon la « forme extraordinaire ». C’est la première fois en Angleterre que sont ordonnés des prêtres selon le rite traditionnel depuis la réforme liturgique.

  • En Chine

    Mgr Peter Shao Zhumin, évêque clandestin de Wenzhou, est revenu chez lui le 15 juin, après 27 jours de « conversations » avec le Bureau des Affaires religieuses dans un lieu inconnu. Selon ses proches, on voulait qu’il demande au Vatican la nomination d’un évêque coadjuteur appartenant à l’Eglise officielle, et bien entendu que lui-même intègre l’Association patriotique catholique chinoise (nom de l’Eglise officielle) et la Conférence épiscopale.

    Mgr Shao Zhumin avait déjà été arrêté quelques jours avant Pâques afin qu’il ne puisse pas célébrer le Triduum, puis relâché. Et arrêté de nouveau le 18 mai.

    Comme il est revenu sous escorte policière, on se doute que les réponses n’ont pas été celles qui étaient attendues par les autorités communistes.

    Rectificatif

    En fait il a été vu à son arrivée à l'aéroport, où il a pris une voiture sous escorte policière, mais il n'est pas arrivé chez lui.

    *

    Quant à Mgr Vincent Guo Xijin, évêque de Mindong, qui avait été arrêté le 6 avril, il a été libéré le 6 mai. Il avait été placé dans un lieu qui sert au régime à obtenir la « confession » des membres du parti communiste qui ont fauté. C’est tellement efficace que les cadres les plus corrompus craquent au bout de trois jours. Les sessions les plus longues sont de sept jours. L’évêque est resté un mois. Mais pour un évêque qui n’avait rien à confesser au parti, dit un observateur, c’était comme une retraite…

  • La Bible exclue du site du Vatican

    Je ne sais pas depuis combien de temps ça dure, mais je le découvre aujourd’hui. Voulant voir quelque chose sur la soi-disant « néo-Vulgate », je vais comme je l’avais déjà fait plusieurs fois sur le site du Vatican, je clique sur « Textes fondamentaux », puis sur « La Sainte Bible », et là j’apprends… qu’il n’y a plus de Sainte Bible. Est-ce que ce n’est plus un « texte fondamental » ? On nous dit seulement :

    La Bible est disponible en presque toutes les langues du monde : les Conférences épiscopales s'occupent de l'amélioration continue des traductions. Pour accéder à la version mise au jour, veuillez consulter le site web de votre Conférence épiscopale.

    Il n'est donc plus question d’avoir la Bible en latin sur les sites de l'Eglise catholique. Parce qu'on ne doit trouver que des "traductions", et des traductions ouvertement évolutives, et parce que le site internet du Vatican, que l'on consulte du monde entier, a abandonné le texte latin de la Bible. On ne s’en plaindra pas, dans la mesure où la « néo-Vulgate » est une horreur, mais quand même : il n’y a plus de texte de référence de la Sainte Ecriture. Elle est déjà « décentralisée », selon le grand projet de François…

  • Au Cameroun

    Le 2 juin dernier, on retrouvait le corps de Mgr Jean Marie Benoît Bala, évêque de Bafia au Cameroun, disparu le 30 mai, dans les eaux du fleuve Sanaga. On retrouvait sa voiture 17 km en amont, avec ses documents personnels et un mot : « Je suis dans l’eau », destiné à laisser penser à, un suicide. Mais il s’avère que l’évêque a été assassiné après avoir été torturé.

    « S.Exc. Mgr Jean Marie Benoît Bala ne s’est pas suicidé mais a été brutalement assassiné », affirme la Conférence épiscopale du Cameroun dans un communiqué.

    Ils rappellent les assassinats de « Mgr Yves Plumey, Archevêque émérite de Garoua – assassiné à Ngaoundéré en 1991 – du Père Joseph Mbassi – tué à Yaoundé en 1988 – du Père Antony Fontegh – mort à Kumbo en 1990 – des Sœurs de Djoum – assassinées en 1992 – et du Père Engelbert Mveng – tué à Yaoundé en 1995 – pour n’en citer que quelques-uns. Nous avons l’impression que le clergé du Cameroun est particulièrement persécuté par des forces obscures et diaboliques ».

    Et les évêques, après avoir demandé que la lumière soit faite et que l’Etat protège la vie humaine, adressent un message aux meurtriers de Mgr Bala « afin qu’ils entreprennent un parcours de conversion urgente et radicale ».

  • Une église détruite en Algérie

    église.jpg

    Le 9 juin dernier, une église a été détruite à coups de pelleteuse à Sidi Moussa, à 25 km d’Alger.

    La municipalité avait classé l’édifice en catégorie rouge, donc devant être détruit parce que menaçant ruine.

    Le maire et le conseil municipal ont assisté à la scène, et annoncé qu’à la place de ce vestige de la présence française seront érigées une mosquée et une école coranique…

  • La nouvelle Académie pontificale "pour la vie"

    François avait viré en bloc les 132 membres de l’Académie pontificale pour la vie. Il vient d’en nommer 45, dont 17 nouveaux. Dont trois non chrétiens, et le « théologien » Maurizio Chiodi, ouvert à un « discernement » sur la contraception, la fécondation in vitro, les orientations sexuelles, le gender, l’euthanasie passive et le suicide assisté…

    Parmi ceux qui ne sont pas reconduits, comme on s’en doute, figurent ceux qui étaient le plus fidèles à ce que voulaient Jean-Paul II et le professeur Lejeune (dont le grand ami de Joseph Ratzinger Robert Spaemann).

    Voir le détail par Sandro Magister.

    Life Site constate pour sa part la présence dans les 45 d’un anglican, Nigel Biggar, professeur à Oxford, pour qui l’avortement doit être permis dans les 18 semaines après la conception, parce qu’il n’y a pas encore d’activité cérébrale, donc de forme de conscience…