Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Turquie-UE : ouverture d’un nouveau chapitre

    L’Espagne, qui présidait le Conseil européen jusqu’à ce soir, avait promis l’ouverture de nouveaux chapitres dans les négociations d'adhésion de la Turquie à l’UE.

    UN nouveau chapitre a été ouvert aujourd’hui, in extremis (sécurité alimentaire, vétérinaire et phytosanitaire). C’est le 13e. Mais, à ce jour, seul le premier a été bouclé.

  • L'Italie défend le crucifix à l'école devant la CEDH

    Dans l’affaire des crucifix à l’école, l’audience en appel a eu lieu aujourd’hui, dans une salle bondée de la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.

    "Le crucifix est un symbole passif sans rapport avec l'enseignement qui est laïque", a expliqué Nicola Lettieri, le représentant du gouvernement italien. "Où est l'endoctrinement et où est l'atteinte aux droits ? On ne soustrait pas les enfants aux convictions de leurs parents."

    Le professeur de droit américain Joseph Weiler, qui parlait au nom de huit pays (Arménie, Bulgarie, Chypre, Grèce, Lituanie, Malte, Russie et Saint-Marin), a mis en garde contre "une américanisation de l'Europe avec une règle unique qui serait contraire à la variété des constitutions" des Etats. "Les pays ont aussi le droit de se définir par rapport à un patrimoine religieux", a-t-il souligné, en rappelant la présence de croix sur des drapeaux et des monnaies. "En Europe, tous les enfants, athées ou croyants, apprennent que le droit de croire comme celui de ne pas croire est une réalité", a-t-il ajouté. "Les Britanniques qui entonnent God save the Queen ne sont bien sûr pas tous des croyants." La plaignante, a-t-il dit, "veut imposer à l'Italie l'abandon du crucifix", mais "il n'y a pas de devoir de laïcité qui s'imposerait en Europe".

    La CEDH ne rendra sa décision définitive que dans quelques mois.

    (D'après l'AFP)

  • Nominations au Vatican

    Une importante « vague de nominations », comme dit l’AFP.

    Ce que l’on peut dire immédiatement c’est que ce sont deux mauvais cardinaux (Re et Kasper) qui s’en vont.

    A propos du cardinal Ouellet, nouveau préfet de la Congrégation pour les évêques, le blog italien Messa in latino disait récemment :

    Son Eminence a été et reste un évêque contesté par les progressistes, accusé d'être l'instrument de Rome pour reprendre en main l'Eglise du Québec (cette province était jusqu'aux années 60 une terre plus catholique que la Vénétie ou la Vendée d'antan , et a connu une déchristianisation encore plus fulgurante que dans le Nord de l'Europe, c'est tout dire).
    Le cardinal, membre de rédaction de la revue Communio (à l'égal de l'alors card. Ratzinger) a promu la réintroduction de l'adoration eucharistique, pratiquement disparue du Canada francophone, et un vrai retour du grégorien. Il a interdit la très fréquente pratique de l'absolution collective et s'est efforcé de réintroduire la pratique de la confession individuelle.
    Il a fait son devoir dans la défense de la vie, du mariage, de l'exposition des crucifix dans les édifices, et de l'éducation catholique dans les écoles.
    Juste après le motu proprio Summorum Pontificum, il a érigé canoniquement la chapellenie Saint-François-d'Assise pour la célébration, en forme extraordinaire de tous les sacrements (hors l'ordre sacré pour le moment) en lui donnant un statut de quasi paroisse personnelle, assignée à la FSSP.
    En décembre 2007; il a officiellement consacré son diocèse au Coeur Immaculé de Marie . Il y a deux ans il a reçu le 49eme congrès eucharistique international , organisé par Mgr Piero Marini
    .

  • Le maire d’Alfortville et sa mosquée

    En 2006, le conseil municipal d’Alfortville avait voté la construction d’un « lieu d’accueil » au bénéfice d’une association algérienne (coût total : 700.000 €). En examinant les plans, une conseillère d’opposition découvre qu’il s’agit tout simplement d’une mosquée (qui a été construite et fonctionne aujourd’hui). Elle dépose un recours devant le tribunal administratif, qui vient de juger illégal le financement de ce bâtiment par la municipalité.

    Réaction du député-maire socialiste René Rouquet :

    « Etre dans la légalité, je m’en tape, et si je dois aller devant le tribunal, je m’en fous ! »

    (Via Le Salon Beige)

  • Tiens, personne ne parle de racisme…

    L’homme qui a été sauvagement assassiné sur l’A13 à hauteur des Mureaux s’appelait Mohammed. Lui et sa famille partaient en vacances en Algérie.

    Les agresseurs, venus de la cité des Musiciens, ont refusé un constat amiable parce que « les constats, c’est pour les Français ».

    En avril 2000 (il y a dix ans...), Marianne publiait un reportage sur les Mureaux, intitulé « Comment on fabrique un ghetto ethnique ». Il se terminait par cette question : « Ghettos blancs contre ghettos noirs, une fatalité ? »

  • Commémoraison de saint Paul

    Au Docteur des nations, nations, applaudissez , et, de la voix, publiez vos vœux.

    Au pasteur appartient de conduire le troupeau ; aux brebis d'honorer le pasteur.

    Vase d'élection, rempli d'honneur, sans vaine enflure, à bon droit recherché de quiconque se plaît au pâturage qu'arrosent les eaux de la  vraie fontaine !

    Du Docteur des nations la conversion sainte donne la joie en cet exil : exemple à suivre, objet de louange.

    Au matin, ravisseur; sur le soir, magnifique : ce ne fut pas en vain que de Benjamin la figure nous fournit un présage.

    La mère enfante un fils de douleur ; le père l'appelle l'élu de la droite, pénétrant le mystère.

    Ce que Saul a ravi, Paul en fait le partage ; il distribue les dépouilles de la loi sous la grâce.

    Celui qu'Anne établit chef de perversité, le Christ en fait un ministre de la grâce.

    Il ne rêve que carnage, et tombe aveuglé ; une voix le reprend, descendant des nues :

    « Pourquoi persécuter celui que tu dois suivre ? pourquoi, Saul, regimber contre l'aiguillon ?

    « Tu me poursuis, et l'on croit que tu me rends hommage ! et c'est contre mes frères que tes sanglantes mains tournent le glaive !

    « C'en est fait de la lettre ; les figures ont cessé : dès cette heure, je te fais le héraut de ma grâce ; lève-toi maintenant, je te pardonne. »

    O grâce vraiment pleine, dont l'abondance déborde à flots sur le monde desséché !

    Fortunée vocation, non provenue du mérite ; largesse immense, nullement due !

    Par le chemin de l'eau, par le feu de l'Esprit, il passe de ses ardeurs fiévreuses à la divine fraîcheur.

    Son nom change, et ses mœurs ont changé : deuxième en dignité, premier pour le labeur.

    Egal aux Apôtres appelés d'abord, lui dont l'appel est venu des cieux prévaut par ses Epîtres.

    Trois fois il est battu de verges, une fois lapidé ; trois fois la mer l'engloutit, sans qu'il meure  dans ses flots.

    Au troisième ciel son esprit est ravi : du regard de l'âme il contemple le mystère de Dieu, mais, empêché de parler, ne sait le redire.

    O Pasteur illustre, des Pasteurs la gloire, par un heureux sentier, tes troupeaux, amène, conduis, établis-les au lieu du pâturage éternel. Amen.

    Adam de Saint-Victor (traduction de Dom Guéranger)

     

  • Afghanistan: 100 en un mois

    100 soldats des forces internationales en Afghanistan sont morts au mois de juin (qui n’est pas terminé). C’est un record absolu. Jusqu’ici, le mois le plus meurtrier avait été août 2009 (77).

    Selon un décompte de l'AFP établi à partir du site internet indépendant icasualties.org, 320 soldats des forces internationales sont morts depuis le début de l'année. En 2009, l'année déjà de loin la plus meurtrière, les forces internationales avaient perdu 521 soldats.

    Le rythme vertigineux des pertes actuelles en Afghanistan est comparable aux pires mois de la guerre en Irak, entre avril et juin 2007.

  • Chez les sauvages

    Dans la nuit de samedi à dimanche vers 01H00, sur l'A13 au niveau de la commune de Chapet, près des Mureaux, la voiture d'un homme qui partait en vacances en famille entre en collision avec une Renault conduite par une jeune femme.

    Les véhicules sont légèrement éraflés et la jeune conductrice à l'origine de l'accrochage refuse de signer le constat amiable. Le ton monte et elle appelle des amis en renfort.

    Une dizaine de jeunes gens déboulent alors en voiture et une bagarre éclate au bord de l'autoroute. Un homme âgé de 30 ans est roué de coups, notamment au visage. Quatre autres membres de la famille de la victime ont été blessés.

    A l'arrivée de la police et des secours, la conductrice impliquée dans l'accrochage et ses amis ont pris la fuite et l'homme tabassé, gravement blessé, a été transporté à l'hôpital Georges Pompidou à Paris, selon la même source. Souffrant de graves lésions cérébrales, il a succombé à ses blessures.

    Deux des agresseurs avaient été interpellés sur les lieux. Originaires du quartier des Musiciens aux Mureaux, ils sont déjà connus de la police.

    Il y a quelques mois, je passais à cet endroit deux fois par jour. Je suis bienheureux de ne plus habiter près de chez les sauvages. Je plains ceux qui n’ont pas le choix…

  • La laïcité, de 1789 à Fillon

    "Il est temps que les Politiques tombent enfin le masque. La laïcité française, c’est du vent. Un vent anti chrétien. Et ce depuis le début, c’est-à-dire depuis 1789."

    Un texte à lire sur Agoravox.

  • Islam de France

    Dans l’article de La Provence expliquant le putsch à la Mosquée de Marseille :

    L’Algérie qui était, dit-on, disposée à mettre autour de 5 millions d’€ sur la table (mais qui pourrait se retirer aujourd’hui), faisait, paraît-il, de l’ombre aux autres pays. On a alors dit que l’imam Ghoul et son équipe avaient des affinités avec le Maroc. Rivalité entre les deux pays ? Il paraît pourtant qu’au cours du vote, Ghoul a gagné grâce à des voix… algériennes. « Trahison ! », hurle aujourd’hui un membre toujours en place. « Mais cette rivalité ne tient pas, rétorque Ghoul. N’oubliez pas que je suis algérien ! »