Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Turquie-UE : ouverture d’un nouveau chapitre

    L’Espagne, qui présidait le Conseil européen jusqu’à ce soir, avait promis l’ouverture de nouveaux chapitres dans les négociations d'adhésion de la Turquie à l’UE.

    UN nouveau chapitre a été ouvert aujourd’hui, in extremis (sécurité alimentaire, vétérinaire et phytosanitaire). C’est le 13e. Mais, à ce jour, seul le premier a été bouclé.

  • L'Italie défend le crucifix à l'école devant la CEDH

    Dans l’affaire des crucifix à l’école, l’audience en appel a eu lieu aujourd’hui, dans une salle bondée de la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.

    "Le crucifix est un symbole passif sans rapport avec l'enseignement qui est laïque", a expliqué Nicola Lettieri, le représentant du gouvernement italien. "Où est l'endoctrinement et où est l'atteinte aux droits ? On ne soustrait pas les enfants aux convictions de leurs parents."

    Le professeur de droit américain Joseph Weiler, qui parlait au nom de huit pays (Arménie, Bulgarie, Chypre, Grèce, Lituanie, Malte, Russie et Saint-Marin), a mis en garde contre "une américanisation de l'Europe avec une règle unique qui serait contraire à la variété des constitutions" des Etats. "Les pays ont aussi le droit de se définir par rapport à un patrimoine religieux", a-t-il souligné, en rappelant la présence de croix sur des drapeaux et des monnaies. "En Europe, tous les enfants, athées ou croyants, apprennent que le droit de croire comme celui de ne pas croire est une réalité", a-t-il ajouté. "Les Britanniques qui entonnent God save the Queen ne sont bien sûr pas tous des croyants." La plaignante, a-t-il dit, "veut imposer à l'Italie l'abandon du crucifix", mais "il n'y a pas de devoir de laïcité qui s'imposerait en Europe".

    La CEDH ne rendra sa décision définitive que dans quelques mois.

    (D'après l'AFP)

  • Nominations au Vatican

    Une importante « vague de nominations », comme dit l’AFP.

    Ce que l’on peut dire immédiatement c’est que ce sont deux mauvais cardinaux (Re et Kasper) qui s’en vont.

    A propos du cardinal Ouellet, nouveau préfet de la Congrégation pour les évêques, le blog italien Messa in latino disait récemment :

    Son Eminence a été et reste un évêque contesté par les progressistes, accusé d'être l'instrument de Rome pour reprendre en main l'Eglise du Québec (cette province était jusqu'aux années 60 une terre plus catholique que la Vénétie ou la Vendée d'antan , et a connu une déchristianisation encore plus fulgurante que dans le Nord de l'Europe, c'est tout dire).
    Le cardinal, membre de rédaction de la revue Communio (à l'égal de l'alors card. Ratzinger) a promu la réintroduction de l'adoration eucharistique, pratiquement disparue du Canada francophone, et un vrai retour du grégorien. Il a interdit la très fréquente pratique de l'absolution collective et s'est efforcé de réintroduire la pratique de la confession individuelle.
    Il a fait son devoir dans la défense de la vie, du mariage, de l'exposition des crucifix dans les édifices, et de l'éducation catholique dans les écoles.
    Juste après le motu proprio Summorum Pontificum, il a érigé canoniquement la chapellenie Saint-François-d'Assise pour la célébration, en forme extraordinaire de tous les sacrements (hors l'ordre sacré pour le moment) en lui donnant un statut de quasi paroisse personnelle, assignée à la FSSP.
    En décembre 2007; il a officiellement consacré son diocèse au Coeur Immaculé de Marie . Il y a deux ans il a reçu le 49eme congrès eucharistique international , organisé par Mgr Piero Marini
    .

  • Le maire d’Alfortville et sa mosquée

    En 2006, le conseil municipal d’Alfortville avait voté la construction d’un « lieu d’accueil » au bénéfice d’une association algérienne (coût total : 700.000 €). En examinant les plans, une conseillère d’opposition découvre qu’il s’agit tout simplement d’une mosquée (qui a été construite et fonctionne aujourd’hui). Elle dépose un recours devant le tribunal administratif, qui vient de juger illégal le financement de ce bâtiment par la municipalité.

    Réaction du député-maire socialiste René Rouquet :

    « Etre dans la légalité, je m’en tape, et si je dois aller devant le tribunal, je m’en fous ! »

    (Via Le Salon Beige)

  • Tiens, personne ne parle de racisme…

    L’homme qui a été sauvagement assassiné sur l’A13 à hauteur des Mureaux s’appelait Mohammed. Lui et sa famille partaient en vacances en Algérie.

    Les agresseurs, venus de la cité des Musiciens, ont refusé un constat amiable parce que « les constats, c’est pour les Français ».

    En avril 2000 (il y a dix ans...), Marianne publiait un reportage sur les Mureaux, intitulé « Comment on fabrique un ghetto ethnique ». Il se terminait par cette question : « Ghettos blancs contre ghettos noirs, une fatalité ? »

  • Commémoraison de saint Paul

    Au Docteur des nations, nations, applaudissez , et, de la voix, publiez vos vœux.

    Au pasteur appartient de conduire le troupeau ; aux brebis d'honorer le pasteur.

    Vase d'élection, rempli d'honneur, sans vaine enflure, à bon droit recherché de quiconque se plaît au pâturage qu'arrosent les eaux de la  vraie fontaine !

    Du Docteur des nations la conversion sainte donne la joie en cet exil : exemple à suivre, objet de louange.

    Au matin, ravisseur; sur le soir, magnifique : ce ne fut pas en vain que de Benjamin la figure nous fournit un présage.

    La mère enfante un fils de douleur ; le père l'appelle l'élu de la droite, pénétrant le mystère.

    Ce que Saul a ravi, Paul en fait le partage ; il distribue les dépouilles de la loi sous la grâce.

    Celui qu'Anne établit chef de perversité, le Christ en fait un ministre de la grâce.

    Il ne rêve que carnage, et tombe aveuglé ; une voix le reprend, descendant des nues :

    « Pourquoi persécuter celui que tu dois suivre ? pourquoi, Saul, regimber contre l'aiguillon ?

    « Tu me poursuis, et l'on croit que tu me rends hommage ! et c'est contre mes frères que tes sanglantes mains tournent le glaive !

    « C'en est fait de la lettre ; les figures ont cessé : dès cette heure, je te fais le héraut de ma grâce ; lève-toi maintenant, je te pardonne. »

    O grâce vraiment pleine, dont l'abondance déborde à flots sur le monde desséché !

    Fortunée vocation, non provenue du mérite ; largesse immense, nullement due !

    Par le chemin de l'eau, par le feu de l'Esprit, il passe de ses ardeurs fiévreuses à la divine fraîcheur.

    Son nom change, et ses mœurs ont changé : deuxième en dignité, premier pour le labeur.

    Egal aux Apôtres appelés d'abord, lui dont l'appel est venu des cieux prévaut par ses Epîtres.

    Trois fois il est battu de verges, une fois lapidé ; trois fois la mer l'engloutit, sans qu'il meure  dans ses flots.

    Au troisième ciel son esprit est ravi : du regard de l'âme il contemple le mystère de Dieu, mais, empêché de parler, ne sait le redire.

    O Pasteur illustre, des Pasteurs la gloire, par un heureux sentier, tes troupeaux, amène, conduis, établis-les au lieu du pâturage éternel. Amen.

    Adam de Saint-Victor (traduction de Dom Guéranger)

     

  • Afghanistan: 100 en un mois

    100 soldats des forces internationales en Afghanistan sont morts au mois de juin (qui n’est pas terminé). C’est un record absolu. Jusqu’ici, le mois le plus meurtrier avait été août 2009 (77).

    Selon un décompte de l'AFP établi à partir du site internet indépendant icasualties.org, 320 soldats des forces internationales sont morts depuis le début de l'année. En 2009, l'année déjà de loin la plus meurtrière, les forces internationales avaient perdu 521 soldats.

    Le rythme vertigineux des pertes actuelles en Afghanistan est comparable aux pires mois de la guerre en Irak, entre avril et juin 2007.

  • Chez les sauvages

    Dans la nuit de samedi à dimanche vers 01H00, sur l'A13 au niveau de la commune de Chapet, près des Mureaux, la voiture d'un homme qui partait en vacances en famille entre en collision avec une Renault conduite par une jeune femme.

    Les véhicules sont légèrement éraflés et la jeune conductrice à l'origine de l'accrochage refuse de signer le constat amiable. Le ton monte et elle appelle des amis en renfort.

    Une dizaine de jeunes gens déboulent alors en voiture et une bagarre éclate au bord de l'autoroute. Un homme âgé de 30 ans est roué de coups, notamment au visage. Quatre autres membres de la famille de la victime ont été blessés.

    A l'arrivée de la police et des secours, la conductrice impliquée dans l'accrochage et ses amis ont pris la fuite et l'homme tabassé, gravement blessé, a été transporté à l'hôpital Georges Pompidou à Paris, selon la même source. Souffrant de graves lésions cérébrales, il a succombé à ses blessures.

    Deux des agresseurs avaient été interpellés sur les lieux. Originaires du quartier des Musiciens aux Mureaux, ils sont déjà connus de la police.

    Il y a quelques mois, je passais à cet endroit deux fois par jour. Je suis bienheureux de ne plus habiter près de chez les sauvages. Je plains ceux qui n’ont pas le choix…

  • La laïcité, de 1789 à Fillon

    "Il est temps que les Politiques tombent enfin le masque. La laïcité française, c’est du vent. Un vent anti chrétien. Et ce depuis le début, c’est-à-dire depuis 1789."

    Un texte à lire sur Agoravox.

  • Islam de France

    Dans l’article de La Provence expliquant le putsch à la Mosquée de Marseille :

    L’Algérie qui était, dit-on, disposée à mettre autour de 5 millions d’€ sur la table (mais qui pourrait se retirer aujourd’hui), faisait, paraît-il, de l’ombre aux autres pays. On a alors dit que l’imam Ghoul et son équipe avaient des affinités avec le Maroc. Rivalité entre les deux pays ? Il paraît pourtant qu’au cours du vote, Ghoul a gagné grâce à des voix… algériennes. « Trahison ! », hurle aujourd’hui un membre toujours en place. « Mais cette rivalité ne tient pas, rétorque Ghoul. N’oubliez pas que je suis algérien ! »

  • Quelle est la seule religion

    attaquée à la gay pride ?

    Ben oui, forcément.

  • La Cour suprême cathophobe

    La Cour suprême des Etats-Unis a refusé de se prononcer sur l’immunité du Saint-Siège, alors que le gouvernement d’Obama lui avait demandé de statuer que le Vatican disposait de l'immunité et que ses hauts responsables, y compris le pape, ne pouvaient être interrogés.

    De ce fait, elle confirme la décision d’une cour d’appel de lever l’immunité du Saint-Siège dans une affaire d’abus sexuels sur mineurs par un prêtre dans l’Orégon.

    Un tribunal va pouvoir passer à l'étape suivante avant un procès, en examinant la qualité d'"employeur" du Vatican vis-à-vis du prêtre mis en cause. Pour Jeffrey Lena, l'avocat américain du Vatican contacté par l'AFP, "maintenant, nous allons retourner devant le tribunal de première instance et poursuivre les débats". "Notre argument principal va être que le Saint-Siège ne peut être considéré comme l'employeur du dit prêtre", a-t-il expliqué.

  • Le cardinal Schönborn se fait remonter les bretelles

    Benoît XVI a reçu hier le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne et président de la Conférence épiscopale autrichienne, qui “désirait préciser le sens de ses récentes déclarations sur des aspects de la discipline ecclésiastique, sur la Secrétairerie d’Etat actuelle, sur le Secrétaire d’Etat de Jean-Paul II ou sur son prédécesseur à l’archevêché de Vienne”, selon le communiqué de la salle de presse du Saint-Siège.

    ”Dans un second temps, le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’Etat, et son prédécesseur le cardinal Angelo Sodano, Doyen du Sacré Collège, ont été introduits de manière à écarter certaines équivoques nées de certains propos du Cardinal Schönborn, lequel a tenu à s’excuser pour les interprétations qui en ont été faites. A ce propos, il faut rappeler que toute accusation portée au sein de l’Eglise à l’encontre d’un cardinal relève de la stricte compétence du Saint-Père. Les diverses instances ecclésiastiques n’ont que voix consultative, et dans le respect du respect des personnes. Par ailleurs, l’utilisation du mot jacasseries a été à tort interprété comme un irrespect envers les victimes d’abus sexuels, alors que le Cardinal Sodano nourrit la condamnation et la compassion mêmes qui ont été plusieurs fois exprimées par le Pape. Les propos du salut pascal rendu au Pape par le Cardinal, qui étaient tirés de l’homélie papale du Dimanche des rameaux, faisaient référence au courage qui ne se laisse pas intimider par les jacasseries des opinions dominantes”.

    Telle est l’information de VIS. Une traduction plus précise est donnée par Benoît et moi.

  • Un nouveau dicastère pour l'évangélisation des chrétientés sécularisées

    Dans son homélie des premières vêpres de la fête de saint Pierre et saint Paul, le pape Benoît XVI a annoncé la création d'un nouveau dicastère :

    "J'ai décidé de créer un nouvel organisme avec l'objectif de promouvoir une évangélisation renouvelée dans les pays où une première annonce de la foi est intervenue et où il y a des églises de fondation ancienne mais qui vivent une sécularisation progressive de la société et une sorte d'éclipse du sens de Dieu", a-t-il déclaré en se référant longuement à Jean-Paul II (l’expression « éclipse du sens de Dieu » vient d’Evangelium vitæ).

    Cette sécularisation et cette perte du sens de Dieu "constituent un défi pour trouver des moyens adéquats afin de proposer de nouveau la vérité pérenne de l'Evangile du Christ", a ajouté le pape, en indiquant que le nouveau dicastère prendra la forme d'un "Conseil pontifical".

  • Saints Pierre et Paul

    Dieu, pour garder des ténèbres les membres de l'Eglise, vous avez fait briller comme deux lumières jumelles, et les larmes de Pierre, et les lettres de Paul.

    R/. Amen.

    Regardez ce peuple bénignement, vous par qui Pierre avec ses clefs, vous par qui Paul avec sa foi, ouvrent les cieux.

    R/. Amen.

    Qu'à la suite des chefs, le troupeau parvienne où sont arrivés d'un même pas tous deux, et le Pasteur sur la croix, et le Docteur sous le glaive. Par Jésus-Christ notre Seigneur.

    (Bénédiction qui, selon le rite de l’ancienne Liturgie du missel gothique-gallican, était donnée au peuple avant la communion en la fête des Apôtres. Dom Guéranger, L’Année liturgique)

  • Les banquiers et la zone euro

    Selon une enquête réalisée par l’Economist Intelligence Unit pour RBC Capital Markets auprès de 440 dirigeants bancaires dans le monde, il y a, selon ceux-ci, plus de 50% de chance qu’un ou plusieurs pays quittent la zone euro d’ici 2013. Et pour 36% d’entre eux, il y a au moins 25% de chance que la zone euro explose d’ici là.

  • La douzaine d’œufs bientôt interdite

    Le 16 juin, le Parlement européen a adopté une « proposition de règlement concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires ». Un texte hallucinant, comme seuls savent les pondre les technocrates de Bruxelles, en 54 considérants et 52 articles. Et comme si ce n’était pas assez long et détaillé, le Parlement européen l’a encore allongé et détaillé

    Ce lundi, la presse britannique est en fureur. Elle a découvert que ce règlement allait interdire, par exemple, la vente des œufs à la douzaine. En effet, l’article 24 spécifie :

    La quantité nette d’une denrée alimentaire est exprimée, en utilisant, selon le cas, le litre, le centilitre, le millilitre ou bien le kilogramme ou le gramme: a) en unités de liquide pour les produits liquides, b) en unités de masse pour les autres produits.

    Toute autre quantité est de ce fait interdite. De même que la vente de tout produit alimentaire à l’unité.

    « Ils sont cinglés. Quand les Français arrêteront de vendre leur vin en caisses, nous arrêteront de vendre les œufs par douzaines », a réagi le député européen Paul Nuttal, président de l’UKIP. La secrétaire britannique à l’Environnement Caroline Spelman a déclaré que « les consommateurs veulent acheter les œufs par douzaines et ils doivent avoir le droit de le faire – je le dirai clairement à nos partenaires. » Sauf que le Royaume-Uni a oublié de demander une clause d’exemption, comme il l’avait fait pour les pintes de bière dans un règlement précédent.

    Et en France ? Apparemment tout le monde s’en fiche… Au point que Paul Nuttal croit que seuls les Britanniques achètent les œufs par douzaines, et qu’ils sont les seuls concernés par ce nouvel ukase.

  • François Fillon, Premier ministre de la République islamique

    Pour la première fois, un Premier ministre a inauguré un lieu de culte. Le Premier ministre de la République laïque a inauguré la grande mosquée d’Argenteuil. C’est la suite logique de la création du Conseil français du culte musulman. L’islam est religion d’Etat, la seule religion d’Etat en France.

    Naturellement, il s’est livré à une apologie de l’islam, puisqu’il était là pour ça. Il a assuré que "la réalité de l'islam de France aujourd'hui" est "celle d'un islam de paix et de dialogue", une religion du "juste milieu" où l'on vit sa foi dans le respect "des principes de la République".

    Et il a donné une leçon de théologie islamique sur la burqa, en condamnant "l'intégrisme religieux" au nom des “lumières” de la “foi” : "En renvoyant une image sombre et sectaire, les personnes qui dissimulent leur visage au prétexte de leur foi sont, consciemment ou non, les opposantes à l'islam de France que vous avez contribué à construire". "L'islam de France, l'islam que vous vivez au quotidien n'a rien à voir avec cette caricature qui abaisse les lumières de votre foi, il n'a rien à voir avec cet extrémisme qui méprise votre adhésion pleine et entière au principe laïc et républicain de la France. "C'est pour cela que vous devez vous dresser au premier rang contre ce détournement du message religieux".

  • Ce sera halal, mais on ne le dit plus…

    dijonhalal.gif

    Bivouac-ID dénonçait samedi l’organisation par la Ville de Dijon d’un « barbecue géant halal » en clôture du «Mondial de football à 7 de la jeunesse dijonnaise», et donnait l’adresse internet où le maire demandait qu’on le contacte pour « renforcer nos liens et de répondre au mieux à vos préoccupations quotidiennes, que je partage de part les responsabilités que vous m’avez confiées et des convictions que je défends ».

    Ce matin, la mention « halal » a disparu

  • Putsch à la Mosquée de Marseille…

    Voir la dépêche de l’AFP.

    Voir aussi l’article de La Provence qui l’annonçait. Et qui se terminait ainsi :

    « Les donateurs potentiels, dont l'Algérie, pourraient se détourner d'une association qui aurait l'air trop perturbée. Ce qui signifierait la mort du projet. »

  • Des relations diplomatiques pleines et entières entre le Vatican et Moscou

    La salle de presse du Saint-Siège a annoncé samedi que Mgr Dominique Mamberti, secrétaire chargé des rapports entre le Vatican et les États, avait reçu une lettre accréditant Nicolaï Sadchikov en qualité d'ambassadeur de la Fédération de Russie près le Saint-Siège. Tout prochainement, Mgr Antonio Mennini présentera à Sergei Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe, la lettre l'accréditant comme nonce du Saint Siège auprès de la Fédération de Russie.

    Ainsi sont normalisées les relations entre le Saint-Siège et Moscou.

    Le 3 décembre 2009, après la visite à Rome de Dimitri Medvdedev, un communiqué avait fait savoir que la rencontre entre le président russe et le pape avait été l’occasion pour les deux parties de "s’accorder pour l’établissement de relations diplomatiques pleines entre le Saint-Siège et la Fédération de Russie".

    Le 9 décembre, un nouveau communiqué précisait que "le Saint-Siège et la Fédération Russe, désireux de promouvoir leurs rapports amicaux réciproques, ont décidé d’un commun accord d’établir des relations diplomatiques au niveau de Nonciature Apostolique de la part du Saint-Siège et d’ambassade de la part de la Fédération russe".

    Depuis 1990 (après la visite à Rome de Mikhaïl Gorbatchev), Moscou avait un “représentant” auprès du Saint-Siège, et le Saint-Siège avait un “représentant » à Moscou. Le premier était un ambassadeur, le second était un nonce apostolique, mais l’un et l’autre étaient accrédités comme “représentants”, et non selon leurs titres.

  • La liberté reçue du Christ

    Extrait de l’allocution de Benoît XVI hier avant l’Angélus :

    L'évangéliste Luc nous présente Jésus qui marche sur la route, en direction de Jérusalem, et rencontre quelques hommes, probablement jeunes, qui promettent de le suivre où qu'il aille. Il se montre très exigeant avec eux, en les prévenant que « le Fils de l'homme - c'est-à-dire Lui, le Messie - n'a pas d'endroit où reposer la tête », c'est-à-dire qu'Il n'a pas de demeure stable, et que celui qui choisit de travailler avec Lui dans le champ de Dieu ne peut plus faire marche arrière (cf. Lc 9,57-58.61-62). A un autre en revanche, Jésus lui-même dit : « Suis-moi », lui demandant de couper de façon radicale les liens avec sa famille (cf. Lc 9, 59-60). Ces exigences peuvent apparaître trop dures, mais en réalité elles expriment la nouveauté et la priorité absolue du Royaume de Dieu qui se rend présent dans la Personne même de Jésus Christ. En dernière analyse, il s'agit de cette radicalité due à l'Amour de Dieu, auquel Jésus lui-même est le premier à obéir. Celui qui renonce à tout, y compris à lui-même, pour suivre Jésus, entre dans une nouvelle dimension de la liberté, que saint Paul définit comme « se laisser mener par l'Esprit » (cf. Ga 5, 16). « C'est pour que nous restions libres que le Christ nous a libérés ! », écrit l'apôtre, et il explique que cette nouvelle forme de liberté reçue du Christ consiste à être « au service les uns des autres » (Ga 5, 1.13). Liberté et amour coïncident ! Obéir à son propre égoïsme conduit au contraire à des rivalités et des conflits.

  • Vigile des saints Pierre et Paul

    Præsta, quæsumus, omnipotens Deus, ut nullis nos permittas perturbationibus concuti, quos in apostolicæ confessionis petra solidasti. Per Dominum Jesum Christum…

    Ne permettez pas, Dieu tout-puissant, qu’aucun trouble nous ébranle, puisque vous nous avez solidement établis sur la pierre de la foi apostolique.

  • 5e dimanche après la Pentecôte

    Le chapitre 5 de saint Matthieu commence par les Béatitudes. Puis Jésus affirme qu’il n’est pas venu abolir la Loi, mais l’accomplir. Et il donne six exemples, dont le premier fait l’objet de l’évangile de ce dimanche. On est frappé par le fond : les exigences évangéliques dépassent infiniment les exigences de la Loi. Du coup, on ne fait pas assez attention à la forme. Six fois, Jésus dit : « Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens… Moi je vous dis… » Or c’est Dieu qui a dit aux anciens, sur le Sinaï. (La voie passive est souvent utilisée dans l’Ecriture pour évoquer l’action divine, sans avoir à prononcer le Nom ineffable.) Quand Jésus dit : « Moi, je vous dis », il se pose en autorité divine. Non pas pour contredire la révélation du Sinaï, mais pour l’accomplir. Dans ce « moi, je vous dis », il y a le « Je Suis » du Sinaï, qui est le « Je Suis » de Jésus dans l’évangile de saint Jean.

  • Saints Jean et Paul

    Avant appris que Jean et Paul sustentaient les chrétiens pauvres avec les riches ses que la vierge Constance avait laissées, il leur donna l’ordre de lui obéir en tout comme à Constantin. Mais ils répondirent: « Tant, que les glorieux empereurs Constantin et Constance, son fils, se faisaient honneur d'être les serviteurs de J.-C., nous les servions ; mais puisque tu as abandonné une religion qui fait pratiquer tant de vertus, nous nous sommes entièrement. éloignés de toi et nous refusons positivement de t'obéir.» Julien leur fit répondre : « J'ai été élevé à la cléricature, et si je l’avais voulu, je serais parvenu au premier rang de l’Église, mais considérant que c'était chose vaine de vivre dans la paresse et l’oisiveté, j'ai préféré l’état militaire, et j'ai sacrifié aux dieux dont la protection  m’a élevé à l’empire. C'est pour cela qu'ayant été nourris à la cour, vous ne devez pas cesser de vivre à mes côtés afin que je vous traite comme les premiers dans mon palais. Si vous me méprisez, il faut de toute nécessité que je fasse cesser cet état de choses.» Ils répliquèrent: « Puisque nous préférons servir Dieu plutôt que toi, nous n'avons pas la moindre crainte de tes menaces, de peur d'encourir la haine du roi éternel. » A cela Julien reprit: « Si d'ici à dix jours vous poussez le mépris jusqu'à ne pas vous rendre de plein gré auprès de moi, vous ferez de force ce que vous ne vous souciez pas de faire de bonne volonté. » Les saints lui répondirent : « Crois que les dix jours sont déjà expirés; et fais aujourd'hui ce que tu menaces d'exécuter alors. » «Vous pensez, dit Julien, que les chrétiens feront de vous des martyrs ; si vous ne  m’obéissez, je vous ferai châtier non comme des martyrs, mais comme des ennemis publics. » Alors Jean et Paul employèrent les dix jours entiers à donner eu aumônes tous leurs biens aux pauvres. Le terme expiré, Térentien fut envoyé vers eux et leur dit : « Notre seigneur Julien vous envoie une petite statue en or de Jupiter pour que vous lui offriez de l’encens, sinon, vous périrez également tous les deux. » Les saints lui répondirent : « Si ton seigneur est Julien, sois en paix avec lui; quant à nous, nous n'avons d'autre Seigneur que J.-C. » Alors il les, fit décapiter en cachette, et ensevelir dans une fosse de la maison ; puis il fit répandre le bruit qu'ils 'avaient été envoyés en exil.

    (Légende dorée)

  • La police belge séquestre les évêques et profane les tombes de deux cardinaux

    Des policiers ont perquisitionné jeudi des bâtiments dépendant de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles, dont le palais épiscopal de Malines, au nord de Bruxelles, au moment où s'y déroulait une réunion des évêques belges en présence du nonce représentant le Vatican.

    A la recherche de documents, notamment de courriers échangés par des victimes présumées de prêtres pédophiles et les autorités catholiques, les policiers ont confisqué plusieurs heures les téléphones des évêques belges et les ont empêchés de quitter les lieux jusqu'en début de soirée.

    Le domicile du prédécesseur de Mgr Leonard, Godfried Danneels, accusé par d'anciens prêtres d'avoir étouffé certains faits, a également été perquisitionné et son ordinateur emporté.

    Des fouilles se sont par ailleurs déroulées dans une crypte dans la cathédrale de Malines. Après avoir foré des trous dans les tombes de deux précédents primats belges, Mgr Suenens et Mgr Van Roey, les enquêteurs y ont introduit des caméras à la recherche de documents qui auraient pu y être cachés. Sans succès, selon un porte-parole de l'archevêché.

    "La justice fait son travail et elle avait le droit de perquisitionner. J'ai néanmoins trouvé un peu étonnant que cela aille jusqu'à forer dans les tombes archiépiscopales et que tous les évêques aient été enfermés jusqu'au soir".

    Dans un communiqué plus musclé, la secrétairerie d'Etat, tout en rappelant sa “condamnation ferme de tous les actes criminels et immoraux d'abus sur des mineurs de la part de membres de l'Eglise", "exprime sa vive stupeur pour les modalités selon lesquelles ont été effectuées certaines perquisitions par les autorités judiciaires belges" et "son indignation pour la violation des tombes des cardinaux Jozef-Ernest Van Roey et Léon-Joseph Suenens". “A notre effarement devant de telles actions, s'ajoute l'amertume face à des infractions à la confidentialité à laquelle ont droit les victimes au nom desquelles ont été conduites ces perquisitions.”

    Le communiqué ajoute que "ces sentiments ont été exprimés personnellement" par le responsable de la diplomatie vaticane, Mgr Dominique Mamberti, à l'ambassadeur belge auprès du Saint-Siège.

    Addendum.

    Sur ce sujet, on lira les articles traduits et publiés par "Benoît et moi" dans la rubrique Actualités. Notamment ceux d'Il Foglio et de l'Avvenire, celui du P. Scalese, celui de Vittorio Messori. Et sur l'état de l'Eglise en Belgique, le (très) violent réquisitoire du blog Messa in latino. Le travail réalisé par "Benoît et moi" est encore plus remarquable que d'habitude.

  • Le Kirghizistan, cible de choix pour les islamistes

    BICHKEK (Reuters) - Le Kirghizistan, maillon faible de l'Asie centrale, est un terrain de choix pour les extrémistes islamistes, estime le chef des services de sécurité, assurant que certains étaient impliqués dans les troubles qui ont éclaté récemment.

    Lire la suite

  • « Ensemble tout devient possible », qu'il disait

    Le nombre d'inscrits à Pôle emploi a encore augmenté en mai, selon des chiffres publiés jeudi.

    Fin mai, selon le ministère de l'Emploi, 2,699 millions de personnes étaient inscrites en catégorie A en métropole. Soit 0,8% de plus qu’en avril. C'est la plus forte hausse mensuelle depuis le début de l'année.

    Le chômage de longue durée progresse, tout comme l'ancienneté moyenne d'inscription sur les listes toute tranche d'âge confondue. Plus d'un demandeur d'emploi sur trois (1,4 million en métropole et plus 1,5 avec les DOM) pointe depuis un an ou plus, soit environ 30% de plus qu'en 2009.

    La moitié des demandeurs d'emploi n'est pas indemnisée par l'assurance chômage.

  • Ce que des maires de banlieue ont dit à Malika Sorel

    Voici un petit cocktail ce qu’il m’est arrivé d’entendre :

    « Je ne veux pas de descentes de policiers contre les trafics dans ma commune. Après, ça déclenche des représailles et c’est le bazar. Tant que vous les laissez faire leurs trafics, tout va bien et c’est calme. »

    « S’ils font des descentes, je risque de ne pas être réélu. »

    Dans l’esprit de certains élus, c’est la police qui en vient à constituer un problème !!!

    « Comme il y avait des problèmes de communication entre les parents et les enfants, alors j’ai fait dispenser des cours d’Arabe aux parents et aux enfants. » Oui, vous avez bien lu.

    « J’ai un grave problème : dans ma circonscription, j’ai un quartier où une grande proportion des familles sont polygames. Le gouvernement ne fait pas assez. Il faudrait qu’il intervienne davantage. » Je pose la question suivante à l’élu : « Vous voulez dire que la polygamie est interdite par la loi et qu’il faudrait faire en sorte que la loi soit respectée ? » Réponse de l’élu : « Non, ce dont j’ai besoin c’est que le gouvernement débloque davantage d’argent pour construire des logements sociaux. Il nous faut décloisonner les familles et permettre aux différentes épouses d’avoir un logement. » J’ai failli tomber de ma chaise !

    (via fds)