Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

médias - Page 4

  • Les chrétiens se rebiffent

    La Commission pour la solidarité œcuménique de Lahore (catholiques, anglicans, presbytériens) s’indigne de récentes émissions télévisées, d’articles de presse et autres messages sur les réseaux sociaux diffusant le mépris pour les chrétiens du Pakistan et les humiliant. Elle a décidé de rédiger une lettre aux autorités gouvernementales et au propriétaire de la chaîne de télévision Dunyia TV, sur laquelle différents personnages publics, en leur qualité d’invités d’émissions, se sont livrés à plusieurs reprises à des commentaires et propos diffamatoires envers les chrétiens. Se trouve particulièrement visée la série télévisée Baji Irshad, dont la protagoniste est une chrétienne qui travaille comme femme de chambre dans la maison d’une riche famille musulmane.

    Les chrétiens du Pakistan, noyés dans un océan de plus en plus islamiste, sont plus courageux que nos évêques qui ne risquent rien.

  • Fake news

    Hier je parcourais sur EUobserver un article sur une étude réalisée par une très sérieuse (évidemment) entreprise britannique, Bakamo, qui, ayant épluché pas moins de 800 sites internet et près de 8 millions de liens, conclut que près d’un lien sur quatre, en ce qui concerne la campagne présidentielle française, est « lié à de fausses nouvelles » (fake news), dont la majorité est en faveur des candidats anti-UE (bien sûr) et montre des traces d’influence russe (naturellement)…

    C’est ce qu’affirme sans rire ce site eurofanatique, et il ajoute que 19,2% des liens (exactement 19,2, c’est scientifique) sont liés à des médias qui « n’adhèrent pas aux normes journalistiques » et qui expriment des « opinions radicales afin de réaliser un récit perturbateur ».

    Ce matin j’ai vu que, à propos de l’attentat d’hier soir, l’AFP avait d’abord évoqué un « vol », Reuters une « tentative de vol à main armée », 20 Minutes un « vol de sac à main qui a mal tourné ».

    Quand à Christophe Girard, le maire LGBT-PS du 4e arrondissement de Paris, il accusait… Poutine…

  • Blague en retard

    Diverses entreprises technologiques, dont Facebook, et même un « fonds philanthropique », lancent un fonds de recherche doté de 14 millions de dollars pour aider les gens à distinguer les « fake news », que les désinformateurs font circuler sur la toile, des vraies informations diffusées par les vrais journalistes, et donc pour « améliorer la confiance dans le journalisme autour du monde »…

    Vaste programme. Quand on voit que le « fonds de recherche » sera dirigé par… l’école de journalisme de l’université publique de New York, et que parmi les institutions qui se sont engagées à participer il y a… Sciences Po et le centre européen du journalisme, on se dit que c’est une blague. Mais le 1er avril est passé…

  • Caricatural

    Sans titre.jpeg

    « Ce vendredi matin un individu a pénétré dans l'hôpital de jour de Flavigny en criant "Allah akbar". Il a été interpellé vers midi trente à Nancy et placé en garde-à-vue pour apologie du terrorisme. »

    Parce que c’est donc faire l’apologie du terrorisme que de dire Allah akbar. Intéressant.

    Et naturellement on a très vite compris que c’était un déséquilibré.

    C’est une confirmation du propos de Brigitte Barèges, maire de Montauban : « Il a proféré les insultes habituelles Allah Akbar etc. », donc c’est un déséquilibré.

    En revanche le gamin qui a tiré au lycée de Grasse n’est pas un déséquilibré, puisqu’il n’a pas dit Allah akbar. Peut-être « fragile », mais pas déséquilibré. Alors que, manifestement, il n’est pas très équilibré…

    Enregistrer

  • La honte

    Le Conseil constitutionnel a validé la loi qui abolit la liberté d’expression sur l’avortement.

    Comme c’est quand même gros, il fait semblant d’émettre deux réserves, purement cosmétiques.

  • La femme selon Facebook

    Je découvre sur Novopress que Facebook célébrait hier ainsi la journée de la femme :

    cultural-moment-image_iwd.png

    Toutes les femmes sont voilées.

    Ma première réaction a été de penser que Novopress exagérait et que ce devait être une des illustrations de la journée de la femme sur Facebook. Mais non. C’est bien la seule.

    Facebook a donc parfaitement intégré, d’avance, la domination islamique mondiale…

  • Trump et les sondages

    (Merci à la personne qui a fait la traduction, mais c'est "est", pas "et".)

  • Vous avez dit : "fake news" ?

    Tweet de Donald Trump :

    Les MEDIAS QUI DIFFUSENT DE FAUSSES INFORMATIONS le New York Times qui est en difficulté, NBCNews, ABC, CBS, CNN) ne sont pas mes ennemis, ce sont les ennemis du peuple Américain.

  • Sean Spicer superstar

    Le New York Times rapporte que lorsque Sean Spicer, le porte-parole de la Maison Blanche pour les relations avec les médias, fait une conférence de presse, c’est cette émission qui fait la plus forte audience parmi les émissions de la journée (en dehors de l’indétrônable feuilleton Les feux de l’amour). Avec en moyenne 4,3 millions de téléspectateurs, il bat même Hôpital Central et Amour Gloire et Beauté qui sont diffusés à la même heure que ses conférences de presse.

    « Il y a un énorme intérêt pour tout ce que fait Trump, et Sean bénéficie de cela, dit un consultant. Selon votre point de vue, vous allumez la télévision pour voir Sean défendre l’indéfendable, ou pour voir les partis pris des médias en action. »

     

  • New York Times

    Je ne vais pas perdre mon temps à traduire le très long article du New York Times intitulé Steve Bannon porte le combat sur un autre centre d’influence : le Vatican. Mais j'en conseille la lecture à ceux qui connaissent un peu l’anglais: c’est instructif.

    Le point de départ, ou plutôt le prétexte, est une information très mineure : un bref entretien en 2014 au Vatican entre Steve Bannon (patron de Breitbart News) venu pour la canonisation de Jean-Paul II, et le cardinal Raymond Burke (préfet du Tribunal suprême et comme lui américain). Cette rencontre prend aujourd’hui toute sa signification : c’est l’alliance entre l’effroyable équipe Trump (Steve Bannon est le « Haut conseiller et chef de la stratégie » de la Maison Blanche) et la non moins effroyable clique traditionaliste dont le chef est le cardinal Burke qui ose critiquer ouvertement l’excellent pape François. L’article est un long dégueulis contre tous les méchants à la solde de « l’extrême droite » qui triomphe à Washington et menace la papauté à Rome… Néanmoins à la fin on se rassure, du moins en ce qui concerne l’Eglise : Spadaro, Cupich et Braz de Aviz (un trio soigneusement choisi) sont invités à expliquer au lecteur du New York Times que « Mr. Burke » et ses affidés ne représentent rien et que François continue d’aller résolument de l’avant pour transformer l’Eglise…