Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Angelus Domini vocavit Abraham

    1400x1400_11593727.jpg

    Titien, 1542-44

    ℟. Angelus Domini vocavit Abraham, dicens:
    * Ne extendas manum tuam super puerum, eo quod timeas Dominum.
    ℣. Cumque extendisset manum ut immolaret filium, ecce Angelus Domini de caelo clamavit, dicens.
    ℟. Ne extendas manum tuam super puerum, eo quod timeas Dominum.

    L’ange du Seigneur appela Abraham et lui dit : Ne porte pas la main sur l’enfant, parce que tu crains Dieu. Comme il étendait la main pour immoler son fils, voici que l’Ange du Seigneur cria du ciel, disant : Ne porte pas la main sur l’enfant, parce que tu crains Dieu.

    Le texte de ce répons ne correspond exactement ni à la Vulgate ni aux textes plus anciens que nous connaissons. Il semble qu’il s’agisse d’une version proprement liturgique.

    Angelus.jpg

    Salzinnes, 1554-55

  • La censure au Parlement européen

    Lu ici :

    Une nouvelle règle de fonctionnement du Parlement européen fait grincer les dents de la presse et des milieux politiques. L'institution s'autorise désormais la possibilité de couper les retransmissions vidéos des séances du Parlement en direct ou en différé dans certains cas précis. L'agence Associated Press (AP) a fait savoir que les «propos ou comportement diffamatoires, racistes ou xénophobes» étaient visés. De plus, les auteurs de tels écarts seront passibles d'une amende d'environ 9 000 euros.

    Lu :

    Mais cette mesure pose question: d'abord, elle n'a pas été rendue publique mais a été rapportée par le journal espagnol La Vangardia, qui indiquait que les contenus offensants pourront "être supprimés des enregistrements audiovisuels des débats". Du coup, personne ne sera au courant que de tels propos ont été tenus, à part s'il y a des journalistes dans la pièce.

    "A l'heure des fake news et des manipulations qui menacent la crédibilité des médias et des politiciens", cela pose problème à Tom Weingaertner, président de l'Association internationale de la presse basée à Bruxelles, qui n'a d'ailleurs jamais été mise au courant de ce nouveau règlement.

    Toujours :

    Mais devant la popularité croissante de certains élus populistes de type Marine Le Pen ou Geert Wilders au Pays-Bas, beaucoup veulent agir contre les discours haineux et racistes en appliquant des sanctions sévères pour ceux qui les ont tenus. Les prochaines élections européennes, c'est en 2019, et beaucoup de parlementaires veulent lutter contre l'Europe-bashing qui accompagne souvent ce genre de propos.

    Comme d’habitude il ne s’agit donc pas de lutter contre un racisme qui n’existe pas mais contre les députés politiquement incorrects, dits populistes ou europhobes, déviants par rapport à la pensée unique obligatoire.

    Il y a néanmoins des journalistes qui ont compris la manœuvre et la dénoncent. Au moins un, en tout cas, Jacob Furedi, qui n’est pas « d’extrême droite » puisqu’il écrit dans le Telegraph, Huffington Post et The Independant :

    Sans surprise. L'UE conforte son héritage anti-démocratique en introduisant des règles peu claires sur la censure.

    Jacob Furedi renvoie à un article du Telegraph qui est en fait une très longue dépêche de l’Associated Press faisant état dès le début de la critique du président de l’Association de la presse internationale : « Cela porte atteinte à la fiabilité des archives du Parlement à un moment où le soupçon de “fausses nouvelles” (fake news) et de manipulations menace la crédibilité des médias et des hommes politiques. »

  • Il est très malade

    En réponse à Donald Trump qui citait un ami disant qu’il n’allait plus à Paris parce que Paris n’est plus Paris, François Hollande a répondu :

    « Et je ne ferai pas de comparaison mais ici il n'y a pas de circulation d'armes, il n'y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule. »

    Le président de la République n’a jamais entendu parler des trafics d’armes dans les « quartiers populaires », ni des fusillades terroristes du 13 novembre 2015, ni du Bataclan…

    Puis, en visite à Eurodisney, il a déclaré qu’il enverra peut-être un billet d’entrée à Donald Trump, « pour qu'il vienne au moins à Eurodisney et qu'il comprenne ce qu'est la France ».

    Parce que, assurément, quand on veut savoir ce qu’est la France, on va à Eurodisney…

    Parce que la France selon François Hollande, c’est ça :

    euro-disney-condamne-pour-espionnage-de-candidats-lembauche.jpg

  • Réconciliation melkite

    Extraits du communiqué du saint synode de l’Eglise melkite catholique, tels que publiés par L’Orient Le Jour :

    « Le Saint-Synode des grecs-catholiques s'est réuni au siège patriarcal de Raboué (21-23 février) en présence de la majorité de ses membres, ainsi qu'en présence des nonces apostoliques de Syrie et du Liban, Mario Zenari et Gabriele Caccia. »

    « Le Saint-Synode a jugé regrettables les difficultés insurmontables apparues dernièrement. Le dialogue engagé entre les présents a débouché sur des résultats positifs. Certains des évêques qui s'étaient absentés des synodes précédents ou qui avaient diffusé des communiqués déplacés à travers les médias ont admis qu'ils se sont conduits d'une manière inconvenante. Ils ont donc exprimé publiquement leurs regrets.

    « Des évêques ont noté certaines erreurs de gestion, probablement involontaires, dans l'administration des biens de l'Église grecque-catholique.

    « Rendons grâce au Sauveur dont l'Esprit de réconciliation fraternelle (...) a prévalu sur l'incompréhension qui a marqué l'étape précédente. C'est ainsi que des choix importants pour le bien de l'Église melkite ont été rendus possibles. La prochaine réunion du synode annuel a été fixée aux 19-24 juin 2017.

    « Les membres d'un synode permanent chargé d'assister le patriarche dans les prises de décision relatives à la bonne marche des affaires de l'Église ont été élus. »

  • “Arab idol”

    Le concours télévisé de chant « Arab idol » 2017, très populaire dans les pays arabes (et dans la diaspora…) a été remporté par Yacoub Chahine.

    Il y avait des centaines de Palestiniens massés sur la Place de la Mangeoire, à Bethléem, samedi soir, devant un écran géant, pour assister à la finale. Car Yacoub Chahine est de Bethléem. Il est le fils d’un ébéniste, et il est chrétien. Et il ne met pas son identité dans sa poche. Membre de la communauté syriaque de Bethléem (un millier de personnes), issue des rescapés du génocide assyro-arménien en Turquie, il parle ouvertement de ce génocide, et de sa foi. D’ailleurs il est diacre de l’Eglise syriaque orthodoxe à Bethléem et il s’occupe des « scouts araméens ». Et après être devenu « l’idole arabe », le syriaque a entonné un chant patriotique palestinien…

    Au Liban, les autorités se sont inquiétées, dans la nuit de samedi à dimanche, des bruits de rafales d’armes automatiques dans les camps palestiniens, surtout dans l’un d’eux qui connaissait de fortes tensions ces derniers jours. Jusqu’à ce qu’elles en découvrent la raison : on faisait la fête…

    Sur la vidéo ci-dessous on voit la Place de la mangeoire pendant que chante Yacoub Chahine (à Beyrouth).

    Et ici Yacoub Chahine chante un hymne syriaque :

  • Martyr du communisme

    titus-zeman-nestandard1.png

    Le pape a autorisé aujourd’hui la promulgation de plusieurs décrets de la congrégation pour les causes des saints.

    Le plus important est celui qui reconnaît le martyre de Titus Zeman (1915-1969).

    Titus Zeman est un Slovaque qui devint salésien et fut ordonné prêtre en 1940. En 1950 il commença à organiser le passage clandestin de jeunes salésiens vers Turin pour leur permettre de compléter leurs études. A la troisième expédition il fut arrêté. Jugé comme traître à la patrie et espion du Vatican, il encourrait la peine de mort, mais on lui reconnut des circonstances atténuantes et il fut condamné à 25 ans de prison.

    Il en sortit en 1964, très affaibli par les mauvais traitements qu’il avait subis, et mourut cinq ans plus tard, en odeur de sainteté.

  • En Irak

    Cross_erected_in_Telekuf_Tesqopa_Iraq_Credit_Patriarchate_of_Babylon_CNA.jpg

    Tesqopa, ou Tall Usquf (la colline de l’évêque) est un village chaldéen de 11.000 habitants (avant la guerre), à 28 km au nord de Mossoul, récemment libéré. Le 18 février dernier, le patriarche Raphaël Louis Sako y est allé pour célébrer la messe en l’église Saint-Georges nettoyée par les Français de SOS Chrétiens d’Orient. « C’est la première étincelle de lumière qui brille dans la plaine de Ninive depuis les ténèbres de l’Etat islamique », a-t-il dit.

    Après la messe il s’est rendu sur la colline où a été érigée une très grande croix. Il a béni la croix et a déclaré que cette croix « fait savoir au monde que ceci est notre terre, nous sommes nés ici et nous mourrons ici, nos ancêtres sont enterrés dans cette terre pure et nous allons rester pour les garder de toute notre force et pour les générations à venir ».

    Dans tous les villages libérés de la plaine de Ninive les chrétiens remettent des croix sur les églises et en mettent sur les maisons. Mais celle de Tesqopa est hors norme…

  • Saint Gabriel de la Vierge des douleurs

    Deus, qui beátum Gabriélem dulcíssimæ Matris tuæ dolóres assídue recólere docuísti, ac per illam sanctitátis et miraculórum glória sublimásti : da nobis, eius intercessióne et exémplo ; ita Genetrícis tuæ consociári flétibus, ut matérna eiúsdem protectióne salvémur : Qui vivis et regnas…

    Dieu, qui avez appris au bienheureux Gabriel à méditer sans cesse les douleurs de votre très douce Mère et qui l’avez élevé par elle à la gloire des miracles et de la sainteté : accordez-nous, par son intercession ; de nous associer comme lui aux larmes de votre Mère, afin d’être sauvés nous aussi par sa maternelle protection.

  • Quinquagésime

    Esto.jpg

    Introit

    Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias : quóniam firmaméntum meum et refúgium meum es tu : et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me.

    In te, Dómine, sperávi, non confúndar in ætérnum : in iustítia tua líbera me et éripe me.
    Gloria Patri…

    Sois pour moi un Dieu protecteur et un lieu de refuge afin que tu me sauves.
    Car tu es mon firmament et mon refuge.
    Et à cause de ton nom tu seras mon guide et tu me nourriras.

    Ps. - En toi, Seigneur, j'ai espéré, que je ne sois pas confondu.
    Dans ta justice, délivre-moi. Ps. XXX, 3-4, 1.

    Ecrit par David au cours de ses persécutions, le Psaume XXXe est devenu le Psaume de l'abandon absolu dans la paix, depuis que Notre Seigneur s'est servi du verset 6e pour exprimer au Père, au moment où il allait mourir, la remise de son âme pacifiée : In mánus túas comméndo Spíritum méum...Entre tes mains je remets mon esprit.

    C'est dans ce sens qu'il faut entendre les trois versets qui forment l'Introït. Ils sont la voix d'Abraham, du Christ, de tous ceux de leur race, de tous les membres de l'Eglise, demandant à Dieu de les recevoir, de les prendre en lui, de les couvrir de sa protection comme nous couvre le firmament ; de les nourrir, en leur donnant sans cesse le Pain de vie qui est son Verbe : Parole divine et Eucharistie. Tout cela, en attendant que, la mort nous ayant permis de mettre en acte toute notre puissance de vie, nous jouissions à jamais de la vision des Trois établis en paix dans la Terre promise et nourris éternellement, dans cette vision même, du pain des anges qui fait la béatitude.

    LA MÉLODIE

    Elle se déroule dans une atmosphère de douceur, de tendresse joyeuse, de paix abandonnée. Il n'y a pas d'angoisse, pas de supplication ardente ; on sent que l'âme est sûre d'être exaucée ; mieux encore, qu'elle l'est déjà. Elle a ce qu'elle demande : Dieu. Elle ne le cherche pas ; elle le possède, elle se repose en lui, réfugiée, à l'abri, couverte de sa tendresse dont elle expérimente la protection, forte comme un rocher à l'entrée d'une grotte, douce, lumineuse, immense et profonde comme le firmament. C'est moins une prière proprement dite qu'une sorte de parole d'amour, dans laquelle l'âme demande, uniquement pour recevoir une réponse où sera toute la tendresse de l'aimé. D'où le caractère d'intimité heureuse qui est partout.

    Dom Ludovic Baron

    in_esto_mihi.jpg

    Par les moines de Ligugé, 1959 :


    podcast

    Quinqua2.jpg

    Voir aussi:

    Les trois axes de la liturgie de ce jour.

    La progression de la septuagésime à la quinquagésime comme préparation au carême.

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Trump et la réglementation

    Donald Trump a signé hier un décret visant à simplifier les règles administratives et supprimer celles qui sont nuisibles à l’économie américaine.

    Chaque agence fédérale devra désigner un groupe de travail pour passer en revue les réglementations et présenter des recommandations en ce sens.

    Donald Trump a déclaré :

    « La régulation excessive tue des emplois, conduit à des compagnies à quitter notre pays comme jamais auparavant. Chaque régulation devra être soumise à un simple test: rend-elle la vie meilleure ou plus sûre pour les salariés et pour les consommateurs américains ? Les Etats-Unis peuvent se passer de 75% de ces horribles règles redondantes qui font mal aux entreprises, qui font mal à l'emploi. »

    Selon la Maison Blanche il y a eu plus de 3.000 nouvelles réglementations sous Obama, qui ont eu un coût de plusieurs centaines de milliards de dollars pour l’économie du pays.