Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Happy end

    Selon le New York Times, un « accord à l’amiable » est intervenu entre Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo.

    7319584-nombreux-liasse-de-billets-de-banque-de-100-dollars-us.jpg

     

  • Cachez les enfants !

    Avis de propagande massive de corruption de l’enfance. Il devient plus que plus urgent de retirer les enfants de « l’école de la République » et de leur trouver des écoles respectueuses (au moins) de la nature humaine.

    Propos de la Marocaine Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes du gouvernement français, sur Europe 1 (on aimerait tant l’entendre dire cela au Maroc), à propos de ce qu’elle appelle « l’égalité des sexes » (c’est-à-dire l’indifférenciation du genre) :

    «L'égalité réelle, c'est une génération dans laquelle on va regarder pourquoi les lois ne s'appliquent pas, on rentre dans le dur des choses. On comprend très vite que les lois ne s'appliquent pas parce que on a eu beau adopter des textes on n'a pas suffisamment travaillé sur les mentalités. Ce qui est à la racine des inégalités, c'est un certain nombre de stéréotypes, de constructions qui enferment chaque sexe dans un rôle préétabli. »

    Afin de lutter contre ces inégalités, un enseignement à l'égalité entre les filles et les garçons va être mis en place «dès la dernière section de maternelle jusqu'à la fin de la primaire». Cela doit être mis en œuvre dans cinq académies différentes à titre expérimental dans les mois à venir, «puis généralisé l'année suivante».

    «C'est le rôle de l'école que de véhiculer des valeurs, c'est le rôle de l'école de venir contrecarrer que la société envoie en permanence qui sont des messages d'inégalités, de stéréotypes. L'école trop souvent conforte les schémas et les stéréotypes nous lui demandons de les contrecarrer. »

  • Là j’avoue que je suis largué

    "Libération lance un Observatoire des déclarations homophobes. Les principaux dérapages seront recensés sur cette page, régulièrement mise à jour.”

    La première déclaration homophobe est celle-ci :

    « Légalement, ce n’est pas ça le critère. Si on va au bout de la logique, pourquoi interdire la polygamie ? (...) Après tout, si un homme aime plusieurs femmes, et que ces femmes l’aiment en retour, après tout, qu’est ce qui nous l’interdit?» Marion Maréchal-Le Pen, député FN, sur LCI, une déclaration repérée par Le Lab.

    Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer en quoi ce propos serait homophobe ?

  • La Constitution égyptienne

    La commission constituante égyptienne a adopté « à l’unanimité » des 85 membres présents, et à une vitesse stupéfiante (Asianews parle de « blitz des Frères musulmans et des salafistes ») le projet de Constitution. (Les libéraux et les représentants des Eglises en avaient démissionné.)

    L’article 2 reste ce qu’il était : les « principes de la charia » sont la « source principale » de la loi. Ce qui laisse une certaine souplesse. Mais l’islam et le Coran font leur apparition dans plusieurs autres articles...

    Le projet va être soumis à référendum. Le résultat ne fait aucun doute…

  • La Palestine est un Etat

    La Palestine était une « entité ». Elle est devenue hier un « Etat », par un vote de l’Assemblée générale de l’ONU : un "Etat observateur non membre" de l’ONU.

    La résolution, qui fait également de Jérusalem la capitale de cet Etat, a été votée par 138 Etats. Il y a eu 41 abstentions, et seulement 9 votes contre. Ce qui est très remarquable : les Etats-Unis et Israël n’ont pu convaincre que le Canada et quelques confettis à la botte des Etats-Unis : les Iles Marshall, la Micronésie, Nauru, Palau, Panama. Il en manque un ? Oui, la République tchèque, finalement seul et unique pays de l’Union européenne à avoir suivi les Etats-Unis, ce qui est au moins aussi « historique » que le vote de la résolution. En effet, par rapport à la carte que publiait hier le Figaro, on constate que l’Allemagne s’est finalement abstenue, que le Royaume Uni s’est abstenu, que l’Italie s’est abstenue, que la Pologne s’est abstenue : bref, les alliés et clients des Etats-Unis ont fait faux bond.

    Par rapport au dernier vote, il y a un an, sur l’admission de la Palestine à l’Unesco, on constate que 9 pays de l’UE qui s’étaient abstenus ou avaient voté non ont modifié leur position.

  • L’énorme scandale qui n’émeut personne

    Des centaines de reliques de saints (munies de leurs certificats signés par des évêques) vont être mises en vente demain à Alençon.

    La loi interdit la vente de restes humains, et, bien évidemment, l’Eglise a toujours interdit la vente de reliques. Il est inconcevable qu’un catholique vende des reliques. Or le commissaire priseur d’Alençon, Me Patrice Biget, s’affiche comme catholique pratiquant et ne voit pas du tout où il y aurait un problème. Cela montre le degré de perte de la foi, y compris chez des gens qui se disent pratiquants.

    Au moins on pourrait penser que le diocèse se précipiterait pour acheter ces reliques et les rendre à la vénération des fidèles. Mais pas du tout. L’évêque se contente de dire qu’il « désapprouve de telles ventes »…

    C’est pourquoi le commissaire priseur pense que les acheteurs seront à 80% « des orthodoxes et communautés intégristes » : ceux qui savent encore ce que sont des reliques.

  • Le pape recadre le « Parvis des gentils »

    J’avais lu avec intérêt le message de Benoît XVI pour une rencontre du “Parvis des gentils” au Portugal, mais je n’avais pas fait attention que ce message était une première (en dehors de celui, particulier, de Paris) et qu’il constituait en quelque sorte un rappel à l’ordre : le « Parvis des gentils » ne consiste pas à faire ronronner des agnostiques sous l’aile bienveillante de l’Eglise, mais à les provoquer à la recherche de Dieu.

    Le très perspicace Sandro Magister a vu cela et l’explique ici.

  • Une belle initiative

    Lu sur La Croix :

    A Notre-Dame de Fourvière, à Lyon, une « prière mariale pour le respect par le législateur du mariage tel qu’il a été donné par Dieu aux hommes » sera célébrée chaque mardi de 10h15 à 11 heures, dans la chapelle de la Vierge. Ce temps de prière (à la suite de la messe) se composera de la récitation d’un chapelet, puis de la prière pour la famille de Jean-Paul II.

    L’initiative en revient à une mère de famille, Alix Peillon. « C’est un sujet qui me tient à cœur et je trouvais important de participer au débat actuel par la prière », fait-elle valoir. « Le cardinal Philippe Barbarin a tout de suite soutenu l’idée ».

    A noter d’autre part que le cardinal Barbarin présidera la « veillée de prière pour la vie naissante » demain soir à la basilique de Fourvière.

    Les « veillées de prière pour la vie naissante » sont (plus ou moins) répertoriées ici et .

     

  • Joseph Ratzinger et le concile

    Mgr Müller, préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi et superviseur de l’édition des œuvres complètes de Joseph Ratzinger, a publié un intéressant article sur le volume qui regroupe les écrits sur le concile. A lire ici.

  • Saint André

    Les antiennes des matines:

    Vidit Dominus Petrum et Andream, et vocavit eos.

    Le Seigneur vit Pierre et André, et il les appela.

    Venite post me, dicit Dominus, faciam vos fieri piscatores hominum.

    Suivez-moi, dit le Seigneur, et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes.

    Relictis retibus suis, secuti sunt Dominum Redemptorem.

    Quittant leurs filets, ils suivirent notre Seigneur et Rédempteur.

    Dignum sibi Dominus computavit Martyrem, quem vocavit Apostolum, dum esset in mari, alleluia.

    Le Seigneur a rendu digne de souffrir pour lui le martyre, celui qu’il avait appelé à l’apostolat, tandis qu’il était sur la mer, alléluia.

    Dilexit Andream Dominus in odorem suavitatis.

    Le Seigneur a aimé André comme un parfum d’agréable odeur.

    Biduo vivens pendebat in cruce beatus Andreas pro Christi nomine, et docebat populum.

    Il vécut deux jours, le bienheureux André, suspendu à la croix pour le nom du Christ, et il enseignait le peuple.

    Non me permittas Domine, famulum tuum a te separari: tempus est ut commendetur terræ corpus meum, et me ad te venire jubeas.

    Ne permettez pas, Seigneur, que votre serviteur soit séparé de vous, il est temps que mon corps soit confié à la terre et que vous ordonniez que je vienne à vous.

    Andreas vero rogabat populum, ut non impediret passionem ipsius.

    Or André priait le peuple de ne pas empêcher son supplice.

    Accipe me ab hominibus, et redde me magistro meo: ut per te me recipiat, qui per te me redemit, alleluia.

    Retire-moi d’entre les hommes et rends-moi à mon Maître ; afin que par toi me reçoive celui qui par toi m’a racheté, alléluia.

  • Les droits de la lesbienne contre les droits du musulman

    Ça se passe à Toronto. Une lesbienne se rend chez un coiffeur pour hommes parce qu’elle veut une coiffure virile. Le coiffeur est musulman et dit qu’il n’a pas le droit de toucher une femme qui n’est pas de sa famille.

    La lesbienne porte plainte.

    Pour la Commission des droits, ce sont deux « droits » qui s’opposent : antidiscrimination contre liberté religieuse.

    Est-ce la lutte contre l’homophobie ou la lutte contre l’islamophobie qui va gagner ?

    En attendant le verdict, tous les détails de l’affaire sont ici.

     

  • Jacques Perret

    PERRET_20_ANNIV 2.GIF

  • Et maintenant le veto à l’envers

    La Commission européenne a publié hier son projet pour une « authentique » union économique et monétaire. Le texte de 52 pages explique que l’eurozone a besoin de « s’intégrer plus vite et plus profondément » que le reste de l’UE. Ce qui implique un impôt national de coordination (sic), des politiques de l’emploi, les eurobonds, et un budget de l’eurozone piloté par un Trésor de la Commission européenne.

    Une plus grande « coordination » des budgets des Etats de l’eurozone doit conduire l’UE à avoir un droit d’amendement, voire de veto sur les budgets nationaux.

    Jusqu’ici on pouvait mesurer ce qui reste des souverainetés nationales par le nombre de domaines où les Etats conservaient un droit de veto. Ici on renverse la situation : c’est l’autorité européenne qui a droit de veto sur les budgets nationaux…

    « A long terme », l’intégration de l’eurozone doit conduire « à l’union politique, avec un budget central européen doté d’une capacité fiscale propre et du pouvoir d’imposer ses décisions aux Etats membres »… Ce qui nécessitera une « réforme majeure du traité »…


  • Les Eglises et la Palestine

    « Les Eglises de Terre Sainte appuient de manière unanime l’action de l’Autorité nationale palestinienne. L’âme et les prières des chrétiens de Terre Sainte demandent que ce pas soit accompli », a déclaré à l’agence Fides Mgr Maroun Lahham, Vicaire patriarcal pour la Jordanie du Patriarcat latin de Jérusalem, à propos de la demande d’admission de la Palestine comme observateur non membre de l’ONU. Mgr Laham souligne que cette reconnaissance ne peut qu’avoir un effet bénéfique à l’intérieur de la Palestine : réconciliation et renforcement de l’Autorité. Et il remarque aussi que la Palestine pourra recourir devant le Tribunal international de La Haye.

    « Si les choses vont comme elles devraient aller, dimanche, nous célébrerons une Messe d’action de grâce, invitant également les représentants de l’Autorité palestinienne » déclare le Père Raed Abusahliah, Curé à Ramallah.

  • La Palestine et l’UE

    L’Assemblée générale de l’ONU vote aujourd’hui, malgré l’opposition d’Israël et des Etats-Unis, une résolution donnant à la Palestine un statut d’Etat observateur. C’est l’occasion d’une belle cacophonie européenne, où l’on entend tout le monde sauf Catherine Ashton, le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité‎, depuis qu’elle avait proposé l’abstention et qu’elle s’était fait voler dans les plumes par les sept premiers pays favorables à la reconnaissance du statut de la Palestine (rejoints ensuite par la France).

    europe_palestine_onu.png

    La carte coloriée par Le Figaro est éloquente. On ne peut que se réjouir de voir que malgré le forcing européiste d’une « union des affaires étrangères » c’est la désunion la plus complète qui règne entre Etats qui ont donc encore une politique étrangère nationale. Et au communiqué officiel de l’UE qui ne disait rien on a dû ajouter une phrase disant que « la décision de reconnaître ou non la Palestine comme un Etat observateur non membre (de l’ONU) demeure du domaine du droit souverain de chaque Etat membre » de l’UE…

  • La Pologne interdit l’abattage « rituel »

    La Cour constitutionnelle polonaise a jugé mardi l’abattage rituel contraire à la loi fondamentale. Il avait été légalisé en 2004 par un décret amendant la loi de 1997 qui ne permettait l’abattage qu’après étourdissement de l’animal. La Cour constitutionnelle fait remarquer qu’un décret d’application ne peut pas être contraire à la loi qu’il applique.

    L’ironie de l’histoire est qu’en application de cet arrêt l’abattage rituel sera interdit en Pologne après le 31 décembre prochain, alors que la directive européenne autorisant l’abattage rituel entrera en vigueur le 1er janvier… (Cette directive, décidée sous la pression des lobbies juifs et musulmans, est une dérogation à la Convention européenne de protection des animaux de boucherie, qui contredit frontalement la règle d’abattage après étourdissement. Mais la Cour de Justice européenne n’a pas la même logique que la Cour constitutionnelle polonaise…)

    La directive n’est pas contraignante, mais seule la Suède, dans l’UE, interdisait jusqu’ici l’abattage rituel, et la Pologne se trouve dans le collimateur des lobbies. Le rabbin Aryeh Goldberg, vice-directeur du Centre rabbinique européen, ne craint pas d’affirmer que « cette décision rappelle les périodes sombres de l’histoire de la région en général et de la Pologne en particulier », ce qui est particulièrement ignoble, car le rabbin rend la Pologne responsable de la politique nazie.

    Il n’y a guère de réaction du côté musulman. Il faut dire que pour le moment les musulmans ne s’intéressent pas encore à la Pologne, et que la viande abattue rituellement dans ce pays est essentiellement destinée à l’exportation.

  • Il n’y a pas que les chrétiens…

    Des groupes sunnites du Pakistan ont déposé plainte pour blasphème contre 222 chiites…

    Parce que ces sunnites extrémistes s’en sont pris à la procession chiite de l’Achoura à Multan. Les chiites ont riposté, et ils ont envoyé des pierres qui ont touché les banderoles sunnites où il y avait le nom du Prophète…

  • Un aveu de Mgr Dubost

    A propos de l’« islamophobie », Mgr Dubost, le président du Conseil pour les relations interreligeuses de la conférence épiscopale, déclare :

    « Les craintes se nourrissent de faits réels qu’on ne peut pas nier et que nous avions mis sous le boisseau. »

     

  • Une nouvelle église chaldéenne

    L’Œuvre d’Orient annonce qu’une nouvelle église chaldéenne va être construite à Arnouville (Val-d’Oise). La première pierre sera posée le 1er décembre par l’archevêque de Paris, ordinaire des orientaux en France.

    Il y a déjà depuis 2004 une grande église chaldéenne, non loin de là, à Sarcelles. Mais la communauté a doublé depuis dix ans, nous dit-on. Et elle est très pratiquante. « Nous avons 1100 enfants au catéchisme. La communauté est jeune et très dynamique. La moitié des participants aux JMJ du diocèse de Pontoise était de notre communauté. Nous avons 200 baptêmes pour 20 à 25 enterrements par an… », explique le curé de la paroisse de Sarcelles.

    La construction d’une église est une bonne nouvelle pour les chaldéens, et pour tous les catholiques, qui peuvent prendre exemple sur une communauté florissante (c’est le projet majeur du diocèse de Pontoise pour les années à venir…). Mais c’est une mauvaise nouvelle pour l’Irak et les chrétiens du Proche Orient, car cela veut dire que les chaldéens n’ont pas l’intention de retourner en Irak.

    Enfin, les chaldéens de Vaulx-en-Velin n’ont pas cette chance. Ils sont pourtant largement assez nombreux pour avoir une église, mais le cardinal Barbarin a décidé qu’ils ne seraient que les hôtes de la nouvelle église moche qui servira à tout le monde…

  • Aspice Domine de sede sancta tua

    ℟. Aspice Domine de sede sancta tua, et cogita de nobis: inclina Deus meus aurem tuam, et audi: * Aperi oculos tuos, et vide tribulationem nostram.
    ℣. Qui regis Israël, intende, qui deducis velut ovem Ioseph.
    ℟. Aperi oculos tuos, et vide tribulationem nostram.

    Regarde, Seigneur, de ton siège saint, et pense à nous : incline, mon Dieu, ton oreille, et écoute : ouvre les yeux, et vois notre tribulation. Toi qui conduis Israël, prête l’oreille, toi qui mènes Joseph comme une brebis.

    (Répons des matines. Le répons est une ancienne version latine de Baruch 2, 16-17. Le verset est le début du psaume 79.)