Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Erdogan en Allemagne : sans surprise

    Le Premier ministre turc, samedi, dans une interview au Rheinische Post : « La population turque attend que l'Allemagne joue son rôle de moteur de l'UE dans l'affaire des négociations d'adhésion turque, comme c'était le cas avec les précédents gouvernements CDU. De toute évidence, l'évolution du processus d'adhésion, jusqu'à présent, donne l'impression d’une discrimination. »

    Dimanche, devant des Turcs à Düsseldorf : « Nous observons la xénophobie, dans certains pays européens, notamment en Allemagne, avec un grand malaise… L’islamophobie est un crime contre l’humanité, tout comme l’est l’antisémitisme. » « Je veux que vous tous appreniez l'allemand et obteniez le meilleur niveau d'éducation que vous pouvez... Je veux que Turcs soient présents à tous les niveaux en Allemagne, dans l'administration, dans la politique, dans la société civile. »

    Recep Tayyip Erdogan devait rencontrer Angela Merkel ce lundi, et se rendre à la Commission européenne mardi. Mais il est reparti pour Ankara afin de participer aux obsèques de Necmettin Erbakan, mort dimanche. Erbakan, fondateur de l’organisation islamiste Milli Görüs, du Parti du salut national interdit après le coup d’Etat militaire de 1980, puis du Parti du bien-être qui remporta les élections en 1995, Premier ministre en 1996, poussé à la démission par l’armée l’année suivante, fut le mentor d’Erdogan.

    Ces derniers jours, Erdogan s’en est également pris à Nicolas Sarkozy, qui est allé en Turquie non en tant que président de la République française mais en tant que président du G20. « Nous aurions aimé lui souhaiter la bienvenue en tant que président de la France... Je pense que ce n'est pas une visite au niveau de l'amitié entre la Turquie et la France. La Turquie et les liens turco-français méritent mieux que cela », a dit Erdogan. En outre, Sarkozy est descendu de l’avion en mâchant un chewing gum. Lorsqu’il est reparti, le maire d’Ankara l’a salué en mâchant ostensiblement un chewing gum…

  • Notre-Dame de Walsingham : une rafale

    Le 27 février, le Portail de l’Ordinariat a publié des déclarations de cinq curés anglicans annonçant qu’ils rejoignent l’ordinariat :

    -  Le pasteur de Hockley, Jeff Woolnough. Ce sera, dit-il, avec « beaucoup » de ses paroissiens, et un autre prêtre de la paroisse, qu’il ne désigne que comme « Fr Bob » dans cette déclaration à ses paroissiens.

    - Le pasteur de South Benfleet, Lee Bennett, qui a « réalisé que pour être chrétien catholique il faut faire partie de l’Eglise catholique ».

    -Le pasteur de l'Emmanuel à Wylde Green, Ronald Crane. Avec 20 à 30 personnes.

    - Le pasteur de la Sainte-Trinité à Reading, David Elliott.

    - Le pasteur de Saint-Barnabé à Beckenham, Simon Heans.

    D’autre part, un groupe de l’ordinariat s’est constitué à Birmingham. Ses membres seront reçus dans l’Eglise catholique le Jeudi Saint 21 avril, et leur pasteur sera ordonné prêtre le 12 juin à la cathédrale.

  • La démission du patriarche des maronites

    Le cardinal Nasrallah Sfeir, patriarche d'Antioche des Maronites, était en visite à Rome le 25 février (en compagnie du président du Liban Michel Sleimane) à l’occasion de la bénédiction de la statue de saint Maron, dans une niche extérieure de la basilique Saint-Pierre, en conclusion du jubilé du 1600e anniversaire de la mort de saint Maron.

    On savait que le patriarche, qui a 90 ans, avait demandé au pape d’accepter sa démission il y a quelques mois. Benoît XVI l’a acceptée et lui rend hommage par une lettre où il dit notamment : « J'accueille votre décision libre et magnanime qui est l'expression d'une grande humilité et d'un profond détachement. Je suis sûr que vous accompagnerez toujours le chemin de l'Église Maronite par la prière, le sage conseil et les sacrifices. »

    S.B. Nasrallah Sfeir jouait un rôle de tout premier plan dans la vie du Liban, et il avait une autorité et un sens politique qui faisaient de lui un authentique patriarche. Fasse la Providence que son successeur soit à la hauteur…

  • In articulo diei illius...

    R. In articulo diei illius ingressus est Noe in arcam, et filii ejus, * uxor illius, et uxores filiorum ejus.
    V. Deleta sunt universa de terra, remansit autem solus Noe, et qui cum eo erant in arca.
    R. Uxor illius, et uxores filiorum ejus.

    Au point du jour, Noé entra dans l’arche, avec ses fils, sa femme, et les femmes de ses fils. Tout fut détruit sur la terre, il ne resta que Noé, et ceux qui étaient avec lui dans l’arche, sa femme, et les femmes de ses fils.

    (Répons des matines, résumé de Gen. 7, 13 et 23.)

  • La Sexagésime

    « Il est sorti, celui qui sème, pour semer sa semence. » En latin, la répétition attire encore plus l’attention, par l’absence de tout mot entre « seminat seminare semen ».

    Saint Luc est le seul à le dire trois fois. Et pourtant c’est chez lui que la parabole est la plus brève. Il ne donne aucun détail. Il la décline en quatre distiques qui ne disent que l’essentiel sur les quatre destins de la semence selon le terrain où elle tombe.

    Il est aussi le seul à faire dire au Christ ouvertement : « La semence, c’est le Verbe de Dieu. » Ho Logos tou Théou. Le Verbe fait chair qui tombera en terre pour fructifier sur toute bonne terre, en tout « beau et bon cœur » (en cardia kalè kai agathè).

    Trois fois le même mot, parce que le Christ est à la fois le semeur et la semence, dans la Sainte Trinité, qui dans l’office de ce jour demande à Noé de construire une arche pour que soit sauvée toute semence (universum semen).

  • Adl Wal Ihsane

    La police italienne a arrêté six Marocains à Brescia, soupçonnées d’appartenir à “Adl Wal Ihsane” et d’avoir créé un groupe dont l’objectif était “l’incitation à la discrimination et à la haine raciale et religieuse, à la violence et au jihad contre les chrétiens et les juifs”. Le groupe envisageait également de “punir le pape” Benoît XVI pour avoir favorisé la conversion du journaliste Magdi Allam (baptisé par le pape à Pâques 2008).

    Adl Wal Ihsane (« Justice et spiritualité », ou plutôt « Justice et bienfaisance ») est le principal mouvement islamiste d’opposition au Maroc. Il se proclame pacifiste…

    (via Bivouac-ID)

  • Il y en a qui n’ont pas de chance

    Le Parisien rapporte qu’un imam de Chelles a été condamné par le tribunal de Meaux pour avoir célébré des mariages « illégaux », c’est-à-dire des mariages religieux sans mariage civil préalable. Ce qui se fait partout, conformément à la charia…

    Apparemment il s’est fait épinglé parce qu’il avait aussi escroqué l’assurance chômage…

  • Locked-in syndrome : une majorité de patients se dit heureuse

    Une étude dirigée par le professeur de neurologie Steven Laureys de l'université de Liège indique que des patients atteints de locked-in syndrome (patients ayant leurs facultés intellectuelles mais totalement paralysés) se disent en majorité "heureux" en dépit de leur handicap important.

    72% ont déclaré être heureux et 28% malheureux. Seuls 4 ont indiqué qu'ils opteraient pour l'euthanasie. 

"Cette étude montre d'abord qu'en dépit d'un handicap très lourd, il est possible de vivre avec cette pathologie" et que "contrairement à ce que certains peuvent penser, la vie avec cette pathologie vaut bien la peine d’être vécue" explique le Pr. Laureys. "On constate qu'il existe des phases différentes dans la maladie avec une sorte d'adaptation au fil du temps. On remarque par exemple que les personnes qui ne sont pas heureuses sont en général atteintes depuis moins d'un an par ce syndrome."

    Pour les auteurs, les résultats de cette étude contribuent au débat européen sur le suicide assisté que certains veulent rendre accessible à ces patients. Selon eux, les demandes de suicides assistés ne peuvent être considérées comme valides tant que les patients n'ont pas eu "une chance d'atteindre un état stable de bien-être subjectif".

  • Tordu mais malin

    Une femme député du parti de Geert Wilders, Karen Gerbrands, propose que la législation sur l’avortement soit alignée sur la législation sur l’euthanasie : le médecin ne doit pouvoir donner la mort qu'en cas de souffrances intolérables et sans espoir d'amélioration à prévoir…

    A lire sur le blog de Jeanne Smits.

  • « C’est la leçon de ce film »

    Propos de Xavier Beauvois, recevant le César du meilleur film pour “Des hommes et des dieux” :

    «  (…) Je pense aux frères. C’est ça la force du cinéma : quand on est cinéaste on peut mettre en lumière la parole de gens, la parole de frères, de moines ou d’autres personnes, on peut mettre cette parole en lumière et c’est une parole d’intelligence, c’est une parole qui dit simplement : il ne faut pas avoir peur des autres, il faut juste parler, et quand on se parle ça va. C’est un message de liberté, d’égalité et fraternité… Il y a des choses qui se passent en ce moment c’est un petit peu l’inverse, on se dit il faut avoir peur… Des choses immondes que j’entends, des remises de prix à des négationnistes, des choses immondes,  des choses sournoises, comme Zemmour, ou des choses intolérables comme Hortefeux… [Applaudissements] Le cinéma français il est comme la France, il est divers, et je n’ai pas envie que dans la campagne électorale qui arrive, on dise du mal des Français musulmans. J'ai envie qu'on soit avec eux, c’est la leçon de ce film, et puis là je vais arrêter parce que je vais dire des bêtises… »

  • De la Sainte Vierge le samedi

    Concede nos famulos tuos, quæsumus Domine Deus, perpetua mentis et corporis sanitate gaudere: et gloriosa Beatæ Mariæ semper Virginis intercessione, a præsenti liberari tristitia, et æterna perfrui lætitia. Per Dominum nostrum Jesum Christum…

    Accordez-nous, nous vous en prions, Seigneur notre Dieu, à nous vos serviteurs, de jouir constamment de la santé de l'âme et du corps et, par la glorieuse intercession de la bienheureuse Marie toujours Vierge, d'être délivrés de la tristesse de la vie présente et de goûter la joie éternelle.

  • "Mon carême pour les chrétiens d'Orient"

    Cette année, comme l'an passé, la Fraternité Saint-Pierre propose un effort de Carême. Cette année chacun peut offrir librement les jours de jeûne et les chapelets de son carême 2011 en union avec les chrétiens persécutés en Orient, particulièrement dans les pays musulmans.

    Les jours de jeûne et les chapelets seront offerts seront offerts à nos frères persécutés, dans la communion des saints, à l'occasion de Pâques 2011, et la messe de ce jour offerte à leurs intentions.

    S'inscrire ici.

  • Mgr Centène, la laïcité et l’islam

    Dans Famille chrétienne (via Le Salon Beige)

    En Occident, cette conception de l’homme et de la dignité humaine est issue de l’évangélisation de la culture. La grande erreur de nos hommes politiques est de croire que ces valeurs sont universellement reconnues. Notre mentalité culturelle a été façonnée par vingt siècles de christianisme. Cela a permis le développement en France et en Occident de notions fondamentales, telles que la dignité de la personne humaine ou la distinction des pouvoirs spirituel et temporel, que l’on nomme aujourd’hui – dans une acception erronée – la laïcité. Les Français croient souvent qu’ils le doivent à la pensée moderne ; ils ne savent plus qu’elle a pourtant pour origine cette phrase du Christ : « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu, ce qui est à Dieu » (Mt 22, 21). La philosophie chrétienne, à la lumière de la Révélation, a ainsi établi une distinction entre pouvoir spirituel et temporel.

    Le malheur de notre temps est d’avoir vu cette distinction comme une séparation radicale excluant Dieu et la religion de la vie sociale pour prétendre les enfermer dans la sphère privée des consciences. D’un côté, les instances gouvernementales des nations européennes refusent de reconnaître leurs racines chrétiennes. De l’autre, elles s’obstinent à croire universellement partagé un reliquat perverti des valeurs sur lesquelles ces nations furent bâties. Cette confusion des idées, qui ne reposent plus sur un socle philosophique solide, nous rend incapables d’analyser la réalité sans angélisme ni complaisance. Ce qui laisse la part belle aux fondamentalismes, religieux, areligieux, ou politiques, devant lesquels nous sommes devenus impuissants. [...] Parce que cette notion de distinction des pouvoirs est entrée dans la culture occidentale, nos hommes politiques s’imaginent qu’elle est une composante universelle de la pensée. Cette conception n’est pas partagée par tous et notamment par l’islam. L’islam ne sépare pas pouvoirs spirituel et temporel. Il n’accepte pas non plus, avec raison, que la religion soit confinée à la sphère privée. Au contraire il les confond, au point de considérer la laïcité comme un véritable blasphème.

    Il y a donc un évêque qui a compris, et qui le dit très bien. En fait il doit y en avoir deux. Mais ça ne fait pas beaucoup…

  • Les Egyptiens veulent changer de gouvernement…

    Plusieurs milliers de personnes se sont réunies sur la place Tahrir. "Le gouvernement de Chafic est inféodé au régime corrompu", proclamait une pancarte, tandis que des manifestants exigeaient le départ du Premier ministre Ahmad Chafic et de son gouvernement et leur remplacement par des technocrates.

    C’est une revendication des Frères musulmans.

  • Les Tunisiens veulent changer de gouvernement…

    Plusieurs dizaines de milliers de Tunisiens manifestent à Tunis, devant la Kasbah, épicentre de la contestation, pour réclamer le départ du gouvernement de transition dirigé par Mohammed Ghannouchi. Un policier sur place a avancé le chiffre de "plus de 100.000 manifestants" et son estimation a été partagée par d'autres policiers tandis que des hélicoptères de l'armée survolaient cette zone. Selon des membres du Croissant-Rouge et des manifestants, il "s'agit de la plus grande manifestation depuis la chute de Ben Ali" le 14 janvier. 

  • Les meurtres de femmes en Turquie : + 1400%

    Le nombre de femmes assassinées en Turquie a augmenté de 1400 % entre 2002 et 2009, selon les données révélées par le ministre de la Justice devant le Parlement.

    Il y a une corrélation directe entre l’augmentation de l’inégalité entre les sexes et l’augmentation du niveau de violence des hommes envers les femmes, commente le professeur Aysel Celikel, directrice de l’association Support for Contemporary Living. “Les droits des femmes reculent autant que le conservatisme avance dans la société.” Par conservatisme il faut entendre islamisme, évidemment.

    (83 femmes ont été assassinées en 2003, 164 en 2004, 317 en 2005, 663 en 2006, 1.011 en 2007, 806 en 2008 et 953 au cours des sept premiers mois de 2009, qui est la dernière année pour laquelle les données étaient disponibles, selon le ministre.)

    (Bivouac-ID)

  • Pakistan : encore une chrétienne incarcérée pour « blasphème »

    Elle s’appelle Agnès Nuggo, elle est catholique, mariée et mère de famille (cinq enfants). Elle a été accusée de blasphème par ses voisins musulmans qui revendiquent la propriété d’un terrain…

    Cela dit, hélas, Agnès Nuggo l’a cherché, comme l’explique Fides : « En effet, au cours de ces dernières semaines, à cause d’un litige privé, elle avait accusé injustement trois chrétiens en déclarant à l’imam local qu’ils avaient offensé le prophète Mahomet. Une fois prouvée leur innocence, Agnès avait fait amende publiquement, admettant son erreur et s’excusant. Cependant, elle a été ensuite victime d’une fausse accusation de blasphème et le même imam local a témoigné contre elle. »

  • Tulit Dominus hominem, et posuit eum in paradiso voluptatis

    R. Tulit Dominus hominem, et posuit eum in paradiso voluptatis: * Ut operaretur et custodiret illum.
    V. Plantaverat autem Dominus Deus paradisum voluptatis a principio in quo posuit hominem quem formaverat
    R. Ut operaretur et custodiret illum.

    Le Seigneur prit l’homme et le mit dans le paradis de volupté, pour qu’il le travaille et le garde. Le Seigneur Dieu avait en effet planté un paradis de volupté, à l’origine, dans lequel il mit l’homme qu’il avait formé, pour qu’il le travaille et le garde.

    (Répons des matines, Gen. 2, 8, 15.)