Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise - Page 2

  • Pour vomir

    Le P. Gilbert Martinez, curé de la paroisse Saint-Paul de Los Angeles, jusqu’à l’an dernier curé de la paroisse Saint-Paul de New York où il avait institué un « ministère lesbien, gay, bisexuel et transgenre » intitulé « Out at Saint-Paul’s (OSP) », a célébré une messe devant la Stonewall Inn pour commémorer le cinquantième anniversaire de l’émeute des invertis considérée comme le point de départ du combat pour leurs « droits ».

    C’est à voir ici. Mais on n’est pas obligé.

    (Aucune réaction de l'archevêque de New York le cardinal Dolan.)

  • Dictature de fous

    Le pouvoir érythréen est allé jusqu’au bout de son entreprise anticatholique qui est d’abord contre son pauvre peuple et les plus pauvres de ce peuple misérable : vendredi dernier, il a expulsé les religieuses de l’hôpital de Zager et a mis les scellés.

    Les 22 structures hospitalières catholiques du pays sont désormais fermées. Conformément à une loi de… 1995.

  • Au Burkina Faso

    Le 27 juin, à Bani, dans le nord du Burkina Faso, un groupe djihadiste a contraint les habitants à se retirer chez eux, puis ils sont passés de maison en maison pour identifier les personnes selon leur appartenance religieuse. Quatre catholiques ont été tués. Le lendemain ils sont allés à Pougrenoma, un autre village de la même paroisse de Bourzanga. Ils ont laissé un message dans lequel ils intiment l’ordre aux chrétiens de se convertir au risque d’être exécutés à leur prochain passage.

    « Cette nouvelle attaque porte à douze en l’espace de deux mois les chrétiens catholiques tués par les terroristes à cause de leur appartenance religieuse dans le Diocèse de Ouahigouya », déclare un communiqué du diocèse.

    Face aux attaques de plus en plus récurrentes et les menaces pressantes, beaucoup de chrétiens ont commencé à quitter leurs villages pour rejoindre le centre des paroisses. C’est surtout le cas à Bourzanga où certains sont accueillis dans des familles et d’autres dans les locaux de la paroisse (fondée en 1963, elle compte 74.200 habitants dont 4.687 catholiques).

  • ICES

    870x489_img_1376.jpg

    « L’audace d’être libre », proclame l’Institut catholique d’études supérieures de La Roche sur Yon. Libre… de se mettre à plat ventre devant le lobby LGBT, et de persécuter ses étudiants…

    Je ne voulais pas parler de cette affaire, parce qu’il s’agit de petits cons qui ont fait ce qu’il ne fallait surtout pas faire, et qu’il est arrivé ce qui devait arriver, compte tenu de la puissance du lobby et de ses affidés dans toutes les structures du pouvoir.

    Donc forcément le fait de dire « Homofolies ça suffit ! » est une gravissime insulte homophobe, et le fait de crever deux ballons et enlever une banderole est une horrible agression homophobe qui mérite un procès devant le tribunal correctionnel, la réprobation publique, une campagne de presse et une manif contre la haine…

    CQFD. La preuve par la stupidité. Car cela se retourne immanquablement contre « les cathos » et on n’en a pas besoin.

    Mais ce qui est tout de même ahurissant est que pour ces « faits », qui n’avaient pas de rapport avec l’ICES, la direction de l’ICES a exclu de l’établissement trois étudiants, dont deux définitivement, et neuf autres « avec sursis » et travaux d’intérêt général…

    Et le directeur de l’ICES, Eric de Labarre, autoproclamé carpette du lobby, est très fier de prendre ces sanctions délirantes.

    Mais il y a pire encore, même si c’est sans la moindre surprise : l’évêque du lieu, Mgr François Jacolin, a refusé de demander la réintégration des exclus et a déclaré que les sanctions sont « justifiées et proportionnées à la gravité des fautes de chacun ».

    Car il doit être dit que la dictature LGBT passe aussi par les évêques. Qui nous auront vraiment tout fait.

  • Saint John Henry Newman

    Le pape a tenu ce matin un « consistoire ordinaire public » pour la canonisation de cinq bienheureux, dont le cardinal Newman.

    Ils seront inscrits au registre des saints le 13 octobre.

  • Et vlan !

    Conclusiuon de l’analyse de l’Instrumentum laboris du synode sur l’Amazonie par le cardinal Brandmüller :

    L’Instrumentum Laboris charge le synode des évêques et en définitive le Pape d’une grave violation du Depositum fidei, avec pour conséquence une autodestruction de l’Église ou bien la transformation du Corpus Christi mysticum en une ONG civile avec un mandat écologico-socialo-psychologique.

    (…)

    l faut donc à présent affirmer avec force que l’Instrumentum Laboris contredit l’enseignement impérieux de l’Eglise sur des points essentiels et qu’il doit donc être considéré comme hérétique.  Dans la mesure où le fait de la révélation divine y est remis en question, ou mal comprise, il faut en plus également parler d’apostasie.

    Le texte est à lire intégralement, d’autant qu’il est très concis et va à l’essentiel.

  • Chine : les dix commandements

    Lu sur Asianews, agence de presse de l’Institut pontifical pour les missions étrangères :

    Un document publié par les autorités du Fujian exige des prêtres de paroisse et du personnel religieux qu’ils interdisent aux mineurs l'église et l'éducation, qu’ils refusent les relations avec les catholiques étrangers, qu’ils freinent tout élan d'évangélisation. Dans le même temps, le "Global Times" célèbre l'exposition des musées du Vatican et des conférences sur "le pape François" et "l'amitié" entre la Chine et le Vatican. Pour Pékin, les accords avec le Saint-Siège vont de pair avec l’étouffement de l’Église.

    Et Asianews publie une traduction en anglais du document du Fujian, dont voici une traduction française.

    Lettre d'engagement des responsables des lieux de culte et des personnes consacrées

    Selon le "Règlement pour les affaires religieuses" et autres lois connexes, la "Liste des responsabilités assumées par les responsables du Comité administratif des lieux de culte et des personnes consacrées" et la "Liste négative des chefs du Comité administratif des lieux religieux personnes consacrées",

    En tant que dirigeant (personnes consacrées) de ........., je m'engage à:

    1. aimer la patrie et aimer la religion, étudier et suivre consciemment la politique du Parti et les lois et règlements de l'État, mener sciemment des activités conformément aux lois et règlements, interdire l'entrée de mineurs à l'église.

    2. Au nom de l'indépendance, de l'autonomie et de l'autogestion, boycotter consciemment les interventions des étrangers; ne pas contacter de puissances étrangères, ne pas accueillir des étrangers, ne pas accepter de délégation de communautés ou d'institutions religieuses étrangères, ne pas accepter d'entretiens, de formation ou d'invitations à des conférences à l'étranger, ne pas enfreindre les réglementations nationales en acceptant des dons nationaux et internationaux.

    3. ne pas commercialiser ou distribuer des imprimés religieux sans numéro de série.

    4. Accepter consciemment l'inspection et le contrôle des supérieurs et publier sciemment des comptes rendus mensuels.

    5. insister sur la sinisation, pour pratiquer consciemment les valeurs fondamentales du socialisme; respecter les cultures et les traditions locales, promouvoir les cultures et les traditions nationales, ne pas diffuser les idéologies qui soutiennent l'extrémisme, ne pas financer des activités extrémistes.

    6. ne pas organiser de cours de formation pour mineurs, ne pas mener d'activités religieuses en ligne, promouvoir les vocations ou publier des contenus enfreignant les lois.

    7. ne pas intervenir dans l'administration des affaires locales ou politiques, ne pas intervenir dans la vie privée et personnelle de la population.

    8. En l'absence de permis, les communautés telles que les groupes pastoraux, les chorales et les orchestres ne peuvent organiser d'événements publics ni, sous prétexte de rendre visite aux malades, évangéliser dans des lieux publics tels que les hôpitaux.

    9. ne pas poser des affiches et des enseignes à l'extérieur et sur les toits à des fins évangéliques.

    10. ne pas installer de haut-parleurs exterieurs, et ceux à l'intérieur ne doivent pas déranger les habitants ; en cas de violation, accepter volontairement les sanctions du Bureau des affaires religieuses.

    En fait il n’y a rien de vraiment nouveau dans ces dix commandements, qui reprennent les consignes des dernières lois religieuses. Mais le martellement de ces consignes, en permanence et à tout propos, montre la volonté effective de persécution des chrétiens. Tandis que les médias officiels chantent les bonnes relations entre Pékin et le Vatican. « Pour la première fois », a souligné le Global Times, a eu lieu à l’Université de Pékin une conférence sur « le pape François et sa vision », par le jésuite Benoît Vermander, et « pour la première fois » a eu lieu à l’Académie des sciences de Pékin une conférence le thème : « Grandir en amitié – une perspective des relations sino-vaticanes », par… Antonio Spadaro, autre jésuite, directeur de La Civiltà Cattolica, un très proche de François.

  • Les bons sauvages

    Quelques autres aperçus de l’ahurissant Instrumentum laboris du synode sur l’Amazonie, ici et .

  • Ça devient vraiment effrayant

    Le P. Robert Chisholm, curé de la paroisse Saint-Grégoire-le-Grand, à Picton, dans l’Ontario, avait simplement « rappelé » à ses paroissiens que « les catholiques et les autres chrétiens ne doivent pas participer aux manifestations LGBTQ2 du “mois des fiertés”, tenues ce mois, qui promeuvent une culture et encouragent des activités contraires à la foi et à la morale catholique ».

    Apparemment il est le seul curé canadien à avoir osé dire de telles choses. Parce que l’archevêque de Kingston a publié une déclaration officielle concernant uniquement « une annonce du bulletin paroissial de la paroisse Saint-Grégoire-le-Grand de Picton ». L’archevêque souligne que cette annonce a été faite sans l’aval de l’archevêché, que le message « ne reflète pas l’esprit de charité accompagnatrice et de compassion qui doit toujours caractériser notre foi », et que l’archidiocèse « regrette toute blessure que ce propos inapproprié a provoquée ».

    Entre temps des manifestations de haine « LGBTQ2 » se sont déroulées devant l’église. C’est saint Grégoire le Grand qui serait bien étonné, quand même…

  • Mgr Vincent Guo Xijin ne dit pas comme François…

    China-_Guo_Xijin-Talk.jpeg

    On se souvient que Mgr Vincent Guo Xijin, évêque clandestin de Mindong, avait accepté par obéissance au pape – et héroïque humilité - de laisser la place à l’évêque de l’Eglise officielle communiste (soudain relevé de son excommunication) et de devenir son auxiliaire. Les deux évêques avaient ainsi concélébré le jeudi saint, ce qui permet à François de chanter que tout va pour le mieux en Chine.

    Pour être reconnu par le pouvoir communiste, Mgr Guo Xijin devait signer un texte par lequel il s’engageait à obéir à l’évêque en titre, à se soumettre aux lois du pays, et à adhérer aux principes d’« indépendance » de l’Eglise officielle.

    On croyait que c’est ce qu’il avait fait. Mais aujourd’hui que les autorités exigent de tous les prêtres clandestins du diocèse de signer un tel document à la suite leur évêque, en soulignant que celui-ci est devenu membre de l’Eglise officielle, Mgr Guo Xijin fait savoir qu’il n’a pas signé un tel texte. Il a signé un texte par lequel il s’engage à obéir à l’évêque et aux lois du pays, mais pas à reconnaître les principes d’indépendance de l’Eglise officielle, car ils sont « inconciliables avec la foi catholique » (Benoît XVI).

    On comprend pourquoi les autorités ont refusé de publier le texte signé par Mgr Guo Xijin…

    Mgr Guo Xijin va plus loin : il a envoyé aux autorités une lettre, par laquelle il retire sa demande de reconnaissance comme évêque auxiliaire de Mindong, et il explique :

    « Le gouvernement a déjà décidé de persécuter les prêtres qui refusent de signer la demande [d'adhésion à l'Eglise officielle]. Si je ne peux pas les protéger, cela ne vaut pas la peine d'être reconnu comme évêque auxiliaire. Je suis prêt à faire face à la persécution avec d'autres prêtres. »

    Honneur à ce vrai confesseur de la foi.

    François, pourquoi tu tousses ?