Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise - Page 2

  • Tant mieux

    Le nombre de religieuses aux Etats-Unis est tombé de 181.421 en 1965 à 47.160 en 2016. 77% d’entre elles ont plus de 70 ans, ce qui laisse prévoir que plus de 71% des instituts n’existeront plus dans les prochaines décennies, puisqu’ils n’ont plus de vocations.

    Tant mieux. Ce sera autant de contre-témoignages de moins.

    En attendant la relève qui vient, dans les instituts traditionnels. Où les religieuses ne ressemblent pas à des vieilles filles fonctionnaires et revendicatrices.

    17nuns-web-articleLarge.jpg

     

  • Synode

    Jeanne Smits a lu le document final du synode, en a traduit de nombreux passages et les commente. Pour ceux que ça intéresse, c’est ici.

    Pour ma part j’en retiendrai cette phrase merveilleuse :

    Il s'agit de mettre l'accent sur l'écoute empathique, l'accompagnement et le discernement, selon les lignes indiquées par le magistère récent.

    Et j’en resterai là. Moi je suis vieux et j’en reste au « magistère ancien ». Celui qui va de saint Pierre à Benoît XVI en passant notamment par Jean-Paul II dont la théologie du corps est absente de ce document. Le magistère qui conformément à son nom  enseigne autre chose que l’écoute...

    Certains s’inquiètent de ce que ce document va faire partie du « magistère ordinaire ».

    Mais je ne m’inquiète plus de ce genre d’absurdités depuis octobre 2017 : quand François a officiellement propulsé « magistère ordinaire » le texte ouvertement hétérodoxe des évêques de la région de Buenos Aires sur Amoris laetitia.

    Il est vraisemblable que l’exhortation apostolique qui va suivre inquiète davantage encore ceux qui prêtent encore attention au « magistère récent »...

  • Persécution équilibrée

    Les autorités chinoises ont détruit le sanctuaire Notre Dame des Douleurs de Dongergou (Shanxi), et le sanctuaire Notre Dame de Joie de Anlong (Guizhou).

    Sans doute selon les termes de l’accord secret avec le Vatican.

  • Mgr Anthony Fisher

    Les étudiants catholiques d’Australie, dans leur lettre au synode, évoquent Mgr Anthony Fisher, archevêque de Sydney, qui a fait sensation au synode en demandant pardon aux jeunes pour les liturgies laides qu’on leur inflige. Voici ce passage de l’intervention de Mgr Fisher :

    « Pour toutes les fois où nous vous avons sous-estimés, en ne vous encourageant pas à vivre héroïquement votre appel baptismal à la sainteté et au chemin pascal menant à la vie par le renoncement à soi-même ; pour toutes les fois où nous vous avons fourni trop peu de soutien, pastoral ou autre, vous laissant vivre seuls avec votre foi et vos idéaux dans un monde sécularisé et souvent cynique ; pour toutes les fois où des liturgies laides ou peu accueillantes n’ont pas réussi à vous inspirer ou à vous inclure ; et pour toutes les fois où l’on vous a refusé les trésors de l’examen de conscience, de la réconciliation, de l’adoration, des pèlerinage, des pénitences et des dévotions de l’Église : je vous demande pardon. »

    Mgr Anthony Fisher se fait aussi remarquer par ses tweets du synode. Il a écrit notamment :

    Le cardinal Sandri, préfet des Eglises orientales, a dit que les jeunes orientaux veulent un enseignement clair, et un témoignage authentique, radical, même jusqu’à la mort.

    Ou encore :

    Le cardinal Napier a parlé ouvertement et avec passion de la manière dont les gouvernements internationaux, les agences et les organisations humanitaires continuent de coloniser l'Afrique, en imposant des conditions à l'aide et par des interférences culturelles en matière de sexualité, mariage, contraception, avortement jusqu'à la naissance, etc. Nous devons enseigner aux jeunes avec plus de clarté que jamais, plutôt que de collaborer par notre inaction à une culture qui encourage les avortements multiples et pus encore dans la vie des jeunes. Saint Paul VI intercédant pour nous, nous pouvons former des jeunes apôtres de la vie et de l’amour, a dit Napier.

    D’autre part, Mgr Fisher aurait écrit sur son blog ces propos... qui n’y figurent plus :

    Les Africains font sensation à ce synode : ils viennent de la partie de l’Eglise dont la croissance est la plus rapide, l’âge moyen de leurs fidèles est de 20 ans et leurs chefs sont solides dans la foi et optimistes. Un pape noir serait une image choc ! Allez l’Afrique catholique !

  • Un miracle australien

    « Les jeunes ne veulent pas façonner l’Eglise avant que celle-ci ait pu nous former. » Par la vérité et non la confusion, par les dogmes, les règles, les sacrements.

    Tel est le message envoyé au synode par 200 étudiants australiens. Un message qui est en contradiction frontale avec l’idéologie qui règne à Rome. C’est tellement étonnant, surtout venant d’Australie, que la première réaction est de se dire qu’il s’agit d’une poignée d’étudiants plus ou moins liés à des instituts tradis et qui ont trouvé des copains pour signer avec eux.

    Mais le texte émane de l’Association des étudiants catholiques, qui est la très officielle organisation catholique des étudiants, reconnue par la hiérarchie catholique. Il est signé par tout le bureau de l’association : le président, le vice-président, la secrétaire, le trésorier. Puis par les présidents de l’Association dans quatre Etats, puis par les présidents (etc.) de l’association catholique des universités de Melbourne, de Sydney et de cinq autres universités, sans compter le président de l’Association catholique Newman de l’université du Queesland, club d’étudiants catholiques fondé en 1931…

    Voilà pourquoi ce texte me paraît être un événement, en tout cas une bonne nouvelle en ces tristes temps. Et j’ai particulièrement apprécié cette phrase : « Comme c’est ironique : des mots délibérément pas clairs sont invoqués et répétés avec rigidité. » (Ce n’est pas la seule allusion à l’actuel discours pontifical.)

    Ma (rapide) traduction :

    Pères synodaux, ambassadeurs des jeunes, et tous les fidèles participant au Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, chérissant l'occasion offerte par une Eglise synodale, nous vous prions humblement de prendre cette requête en considération.

    Lire la suite

  • L’accord François-Pékin en acte…

    L’évêque de Lanzhou, Mgr Joseh Han Zhihai, a été « élu » président de l’Association patriotique (l’Eglise officielle) locale au cours de la réunion des représentants de l’Association patriotique à Lanzhou les 29 et 30 septembre derniers. Mgr Han était jusqu’ici un évêque clandestin. Mais selon les fidèles qui le connaissent il faisait des pieds et des mains depuis longtemps pour être reconnu par les autorités.

    Après son élection, Mgr Han Zhihai a fait un discours, soulignant que l’Eglise de Lanzhou « doit adhérer aux principes d’indépendance et d’autonomie », « aimer la patrie et l’Eglise », « acceptant consciemment comme guide le parti communiste chinois », « exerçant des activités religieuses selon la loi ».

    Le 23 septembre, au lendemain de l’annonce de l’accord, l’Association patriotique des catholiques de Chine et le Conseil des évêques de Chine avaient publié un communiqué indiquant : « L’Eglise catholique chinoise continuera de fonctionner de manière indépendante. Nous aimons le pays et l’Eglise, nous ferons avancer le principe d’indépendance et le concept de sinisation de la religion tout en restant sur la voie qui mène à la société socialiste. »

  • Saint Romero

    Modeste contribution au nouveau culte. (Ce n’est qu’un début. Car si Mgr Romero a été "récupéré" - de son plein gré - le processus de canonisation d’authentiques adeptes et acteurs de la théologie marxiste de la libération est en cours.)

    411223578.png

    98708a937d65710e8df47a62169b6c6d.jpg

    3426_10151549297036215_985972826_n.jpg

    S’ils me tuent je ressusciterai dans la lutte de mon peuple

    montajeromero.jpg

     

    Cinquerra_25.jpg

    "Ce que nous devons avant tout sauver, c’est le processus de libération de notre peuple. Les gens se sont engagés dans un processus qui a déjà coûté beaucoup de sang et ne peut être perdu. Mgr Romero d'Amérique"

    junto.jpeg

    heidenry-alegria-memoria-fmln.jpg

    Une salle de réunion de Front Farabundo Martí de libération nationale (FMLN).

    el-salvador-4-170.jpg

    "Le cri de libération de ce peuple est un cri qui s'élève à Dieu et que rien ni personne ne peut empêcher." (Mgr Romero, 27 janvier 1980) - avec le sigle du FMLN.

    37romero.jpg

    f694ff84-e138-44de-b35d-4b705f2e19bf.jpeg

  • Drôle d’époque…

    Quoi qu’on pense par ailleurs de Mgr Romero, il est certain qu’il n’est pas mort martyr de la foi, puisqu’il a été assassiné par des catholiques pour des raisons politiques. Et pourtant le voilà saint martyr…

    Quoi qu’on pense par ailleurs de Paul VI, il est certain qu’il a fait preuve d’impiété, d’injustice et de cruauté envers de nombreux prêtres et fidèles en imposant son ersatz liturgique à la place de la liturgie romaine. Et pourtant le voilà saint pape…

    Mieux vaut en rire, sans doute. Mais je ne voudrais pas être à la place de ceux qui ont charge d’âmes et sont censés devoir expliquer l’inexplicable…

  • Enfin…

    Le pape a « accepté la renonciation au gouvernement pastoral de l’archidiocèse de Washington présentée par l’Eminentissime Cardinal Donald W. Wuerl ».

    Le successeur de McCarrick à Washington, qui prétend ne rien savoir de ce que faisait celui-ci avec les séminaristes, est lui-même accusé d’avoir couvert de nombreux abus sexuels sur mineurs quand il était évêque de Pittsburg.

    Contrairement à ceux qui se font virer le jour de leurs 75 ans, le cardinal Wuerl restait en place (il va avoir 78 ans). Mais la justice américaine a obligé le pape à donner le clap de fin…

    Sans doute doit-il aussi abandonner la présidence de la Papal Foundation.

    Mais c’est sans problème pour François : le numéro 2 de la fondation est sa créature le cardinal Cupich…

  • En Chine

    L’accord secret entre le Vatican et la Chine n’a rien changé, pour le moment, à la persécution des chrétiens. Cela n’a rien d’étonnant, mais pourra donner aux naïfs à réfléchir.

    Ce matin, la croix du clocher de l’église de Yongquiang (diocèse de Wenzhou) a été détruite, et le mur qui protégeait l’église a été démoli. (L’évêque de Wenzhou, Mgr Shao Zhumin, est un héros de l’unité catholique d’avant l’accord secret. Pour l’heure il est toujours évêque clandestin.)

    Le 3 octobre, la croix de l’église de Zhumadian, dans le Henan, a été enlevée parce qu’elle était « trop visible ». (Le diocèse de Zhumadian a carrément été supprimé par les autorités.)

    Dans le Hubei, les prêtres ont été convoqués à une réunion de « rééducation » par le Front uni (le parti communiste) et l’Association patriotique (l’Eglise officielle). On y a célébré le fait que c’est dans cette province que fut ordonné le premier évêque sans mandat pontifical. Résumé :

    Hubei, première province dotée d'une église catholique indépendante. Dans la formation pour le clergé, les éléments suivants ont été mis en évidence :

    Premièrement, même si la Chine et le Vatican ont signé un accord provisoire, les efforts du Vatican pour s'ingérer dans les affaires internes de l'Église catholique chinoise n'ont pas changé, remettant en question le système hiérarchique et propageant des informations négatives. Ces systèmes deviendront encore plus sophistiqués et diversifiés à l'avenir !

    Deuxièmement, certains catholiques ont perdu la tête : ils ne savent ni quel drapeau suivre ni quelle direction prendre... ils n’ont pas une claire compréhension, le principe d'indépendance et d'autonomie semble avoir été oublié !

    Troisièmement, après la division des diocèses et les différends sur la propriété ecclésiastique, dans de nombreux diocèses, des disputes et des contradictions ont surgi à cause de conflits d’intérêts.

    (Ce troisième point montre que la question des propriétés ecclésiastiques fait toujours l’objet de contestations. Selon la loi chinoise actuelle, les propriétés saisies autrefois pas le parti doivent revenir à leurs anciens propriétaires. Mais nombre de membres du parti et de l’Association patriotique ont fait enregistrer ces propriétés à leur nom…)

    Addendum 12 octobre

    La croix qui surmontait l'église catholique de Luoyang (Henan) a été enlevée cette nuit. A l'aide d'une grue. A 2h du matin, comme des voleurs...