Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culture de mort - Page 3

  • Trump

    Donald Trump l’avait annoncé, c’est désormais officiel sur le site du ministère américain de la Santé et entrera très vite en vigueur : les organismes pratiquant des avortements ou conseillant des avortements ne pourront plus bénéficier des aides de l’Etat au titre de la politique dite de planification familiale : 286 millions de dollars par an, dont 60 millions vont au principal pourvoyeur d’avortements, le trop fameux Planning familial (Planned Parenthood). Même si en théorie ils peuvent continuer, à condition d’avoir une « séparation physique et financière claire » entre les activités relevant des aides de l’Etat et l’industrie avorteuse. Ce qui occasionnerait trop de frais.

    De ce fait les millions de dollars alloués aux avorteurs iront à des organismes de véritable soin des femmes, qui sont le plus souvent des organisations religieuses, ce qui fait d’autant plus rager les tenants de la culture de mort…

  • Inutile pour la santé…

    L’Ordre belge des médecins, suite à une déclaration de l’OMS, demande aux médecins de ne plus réaliser de tests de virginité (demandés exclusivement par des musulmans, mais cela il ne faut pas le dire).

    Je relève cette phrase essentielle :

    C'est un acte médical inutile pour la santé, sans pertinence scientifique et lourd de conséquences potentielles sur le bien-être de la patiente.

    Question : comment se fait-il que les médecins belges continuent de pratiquer des avortements ?

  • Académie pour la vie

    Screenshot_2019-02-22 Rome conference will expose the truth about ‘brain death’ and organ donation.png

    L’Académie Jean-Paul II pour la vie et la famille organise les 20 et 21 mai prochains à Rome (juste après la Marche pour la Vie) un colloque sur « la mort cérébrale : une construction médico-légale, les preuves scientifiques et philosophiques », avec cette précision : « La conférence de Rome exposera la vérité à propos de la “mort cérébrale” et le don d’organes ». A savoir que la mort cérébrale a été inventée afin de prélever des organes sur des corps encore vivants.

    Rappelons que l’Académie Jean-Paul II pour la vie et la famille a été fondée en 2017 par des membres de l’Académie pontificale pour la vie entièrement vidée et reconstruite par François sur des bases qui ne sont plus de tout celles de la fondation, et confiée à un prélat du lobby gay.

    Le président en est Josef Seifert, qui ouvrira et conclura le colloque. Parmi les intervenants plusieurs médecins, dont Doyen Nguyen, médecin hématologue et docteur en théologie morale (Angelicum), auteur d’un livre sur le sujet, le Dr Thomas Zabiega, neurologiste (Etats-Unis), le Dr Cicero Coimbra, professeur de neurologie et neurochirurgie (Brésil), le Dr Paul Byrne, néonatologiste et professeur de pédiatrie (et père de 12 enfants, Canada), et Mgr Athanasius Schneider qui interviendra en direct par vidéo puisque François lui a interdit de quitter son désert kazakh plus de 30 jours par an.

  • A l’école

    Le Modem a fait adopter dans le projet de loi « pour une école de la confiance » l’obligation du remboursement des produits contraceptifs prescrits par les médecins scolaires. L’incitation à la débauche des mineurs comme exemple de « confiance », fallait oser.

    *

    D’autre part, le laboratoire Polidis a gagné le jackpot. Je ne savais pas que le gouvernement pouvait faire officiellement de la publicité pour un produit, et en l’occurrence pour une incitation à la débauche, mais c’est au Journal Officiel :

    Arrêté du 14 février 2019 portant inscription du préservatif masculin lubrifié SORTEZ COUVERTS ! du laboratoire POLIDIS au titre I de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l'article L. 165-1 du code de la sécurité sociale

  • Réservé aux avortueurs

    Le National Maternity Hospital de Dublin vient de lancer un appel pour le recrutement d’un anesthésiste et d’un gynécologue obstétricien. Il est précisé que ces postes ne seront attribués qu’à des médecins acceptant de réaliser des avortements, puisque cela fait partie de leur mission « depuis 2019 ».

    La « maternité nationale » n’embauche que des médecins qui tuent des bébés…

    Le Service de santé (sic) irlandais a prévu un financement de 7 millions d'euros pour les avortements cette année et de 12 millions d'euros pour l’année prochaine.

  • C’était cruel…

    L’Alaska avait adopté en 2014 une loi stipulant que l’Etat (le système fédéral MedicAid) n’était pas tenu de rembourser les avortements qui ne sont pas « médicalement nécessaires » pour « éviter que la poursuite de la grossesse ne menace sérieusement la vie ou la santé physique » de la mère (étaient explicitement mentionnées 21 pathologies).

    La directrice locale du Planning familial, dénonçant une « restriction cruelle et inéquitable à l'accès à l'avortement pour les femmes à faible revenu », a attaqué en justice. La Cour suprême de l’Etat, par 4 voix contre 1, a annulé la loi vendredi dernier, la jugeant anticonstitutionnelle pour le motif donné par le Planning familial.

    Le juge qui a osé manifester un avis contraire est Craig Stowers, qui avait été président de la Cour entre 2015 et 2018, et membre du conseil d’administration de Christian Health Associates, un réseau de santé chrétien de l’Alaska, avant d’être juge à la Cour suprême.

    img_8836__2_.jpg

  • Nouvelle promotion d’un pourri

    Sandro Magister titrait naguère sur «  la carrière miraculeuse du cardinal Farrell », créé cardinal par François en 2016 et nommé préfet du nouveau dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, alors qu’il avait ouvertement fait campagne pour un candidat pro-avortement. Eh bien ce n’était pas encore suffisant. François le fait camerlingue de la Sainte Eglise romaine, chargé des biens temporels du Saint-Siège pendant la période sede vacante du pouvoir pontifical. Un poste dont il est inutile de souligner l’importance pendant les conclaves.

    Rappelons que le cardinal Farrell a longtemps partagé un appartement avec l’ex-cardinal McCarrick pendant que celui-ci couchait habituellement avec des séminaristes, et qu’il ose prétendre qu’il n’en a jamais rien su. Le cardinal Farrell a signé la préface et assuré la promotion du livre de propagande LGBT du P. James Martin, il a invité le même James Martin à faire une causerie à la Rencontre mondiale des familles en Irlande (qui fut heureusement un flop), et à la messe de clôture de la dite Rencontre son diacre était le militant LGBT Ray Dever (père d’un fils qui se dit femme). Etc.

  • Inhumaine

    Hannah Morris, 27 ans, habitant Washington, a été accusée par les médecins d’être « inhumaine » parce qu’elle refusait d’avorter.

    A seulement 16 semaines de grossesse, elle a perdu les eaux suite à une infection à E.coli. Les médecins lui ont dit qu’elle avait « 100% de chance » que ses bébés ne survivent pas. Hannah Morris réagit d’« instinct ». « J'ai dit que si je devais les perdre, je les perdrais naturellement et je laisserais la nature suivre son cours. ». A l’hôpital, on la laisse seule dans une pièce pendant 48 heures, à attendre une fausse couche. « Pas un seul médecin, infirmière, ni aucun professionnel de la santé n’est venu. » Après deux jours, une analyse révèle que les deux bébés sont en bonne santé. 

    Une semaine plus tard, un médecin met en place un protocole de soins tout en l’avertissant que si elle atteignait « 24 semaines, délai de viabilité, les membres seraient collés à leurs corps ». D’autres médecins ont prédit « que leurs poumons ne se développeraient pas, ni leurs reins », ajoutant que ne pas avorter était « incroyablement inhumain et la pire chose à faire ».

    Hannah Morris a tenu bon. Et voilà ce qui était « incroyablement inhumain » de ne pas supprimer :

    9709972-6694677-image-a-14_1549963901030.jpg

     

    9709980-6694677-image-a-35_1549966120113.jpg9709960-6694677-image-a-12_1549963888845.jpg

  • Exit en progrès…

    Le marchand de mort Exit annonce qu’il a fortement augmenté son chiffre d’affaires et ses bénéfices en 2018. Euh non. Il ne parle pas d’argent, ce ne serait pas moral…

    Il nous dit seulement que la branche alémanique (qui comprend aussi le Tessin) a « pris en charge » 905 personnes, soit 172 de plus que l’année précédente, ce qui représente une hausse de 23%.

    Curieusement, « Exit Suisse romande » n’a augmenté sa « prise en charge » que de 4%.

    L’organisation n’avance aucune explication à cette différence. Mais on constate que la branche alémanique a plus de 120.000 adhérents, et la branche romande moins de 30.000. Toutes deux cependant en forte hausse.

  • Toujours pire

    Les députés ont adopté hier un amendement (LR) qui impose le drapeau de l’eurocratie dans les salles de classe, et un amendement (LaREM) qui remplace les mentions « père » et « mère » des formulaires scolaires par « parent 1 » et « parent 2 ».

    La destruction de l’identité nationale et familiale se poursuit. A l’école.