Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam - Page 3

  • Radicalisés

    Le préfet Gilles Clavreul a rendu hier son rapport sur l'état de la laïcité en France, qui lui avait été demandé par le ministère de l'Intérieur, sur proposition de l'Observatoire de la laïcité.

    On y apprend que « l'affirmation identitaire progresse dans certains territoires, rendant difficile la pédagogie de la laïcité et le partage des valeurs républicaines ».

    En effet, c’est très mal d’être identitaire, on le savait déjà. Mais encore ?

    Eh bien il y a des agglomérations qui présentent « des phénomènes de radicalisation anciens » avec « un communautarisme fort et un prosélytisme religieux virulent ».

    Il ne va pas dire de quelle religion il s’agit ?

    Mais si : ces manifestations « identitaires » sont « le fait, dans la grande majorité des cas, d’un islam rigoriste voire radical, mais concernent également catholiques intégristes, mouvements évangéliques et juifs orthodoxes ».

    Et toc.

    Cela dit, on ne peut pas reprocher au préfet laïcard de parler comme le pape…

  • Gag islamique

    L’Université d’al-Azhar est aujourd’hui, comme chacun le sait, en faveur d’un Etat « moderne et démocratique ». Et pour donner une preuve de sa propre évolution « moderne et démocratique », son numéro 2, le cheikh Abbas Shuman, déclare que l’université islamique n’exclut pas d’ouvrir les portes de ses facultés « civiles »… aux coptes.

    A condition bien sûr qu’ils remplissent les conditions d’admission.

    Parmi les épreuves de l’examen d’entrée, il y a la récitation par cœur d’une partie du Coran…

    La déclaration d’Abbas Shuman n’est évidemment qu’un attrape-nigaud à destination des journalistes occidentaux, comme toutes les déclarations de ce genre faites par les dirigeants d’Al-Azhar. (C’est aussi chaque fois une marque verbale d’allégeance au pouvoir égyptien.)

    Dans le cas présent, il se trouve que le même Abbas Shuman avait évoqué la question il y a un peu moins d’un an. Le député Mohammed Abu Hamed avait alors annoncé son intention de présenter une proposition de loi visant à permettre aux chrétiens de fréquenter les cours d’Al-Azhar et d’en obtenir les diplômes. Le propos avait fait polémique, et Abbas Shuman avait fait remarquer que les cours donnés par l’université n’étaient « pas adaptés aux chrétiens » puisque pour y être admis il faut connaître de manière approfondie et mémoriser de larges sections du Coran…

    Quant au doyen de la faculté d’études islamiques, il avait déclaré que la proposition n’était qu’une inutile provocation, dans la mesure où l’éventuelle entrée d’un étudiant chrétien présupposerait de sa part une familiarité avec le Coran de facto impraticable de la part de ceux qui n’appartiennent pas à la communauté islamique…

    N.B. Mohammed Abu Hamed fut un actif participant de la première heure de la « révolution du 25 janvier » qui renversa Moubarak. Il fut alors l’un des fondateurs du « parti des Egyptiens libres », fut élu député et devint président de son groupe parlementaire. Il est toujours membre de ce parti, tout en étant porte-parole du Front des partisans de Sissi… qui a restauré le système Moubarak après l’épisode de dictature islamique installée grâce à la… démocratie.

  • Cinq chrétiennes tuées au Daguestan

    Screenshot-2018-2-19 Свято-Георгиевский_храм_г _Кизляр jpg (Image JPEG, 800 × 533 pixels).png

    A la fin de la messe, hier, à l’église orthodoxe russe Saint-Georges de Kizliar, au Daguestan, un homme barbu a couru vers les fidèles qui sortaient en criant Allah Akbar et en tirant avec une carabine de chasse. Quatre femmes ont été tuées sur le coup, une autre est morte à l’hôpital. L’assaillant a été abattu par la police. Il était sûr qu’il y aurait du monde ; c’était le « dimanche gras », clôture de la semaine de ce que nous appelons le carnaval.

    L’attentat a été aussitôt revendiqué par l’Etat islamique :

    « Mettant sa confiance en Allah, un des zélés soldats de l’islam, Khalil al-Daghestani (qu’Allah l’accueille), a attaqué le temple chrétien de Georges dans la ville de Kisliar au Daguestan. Il a visé les croisés avec son fusil, en tuant 5 et blessant 4 autres, et à Allah appartient tout honneur, et à Son Messager, et aux croyants, mais les hypocrites ne savent pas, et toute louange est due à Allah. »

    Il n’y a guère qu’environ 3,2% de chrétiens au Daguestan (2,4% d’orthodoxes russes), contre près de 83% de musulmans, mais près de la moitié des habitants de Kisliar sont russes, donc au moins sociologiquement orthodoxes.

  • Islamophile frénétique

    Les musulmans de Växjö, en Suède, ont demandé aux autorités le droit de diffuser l’appel à la prière, le vendredi, depuis la moquée.

    Réaction du soi-disant « évêque » de Växjö :

    Je me réjouis de cette demande et j’ai hâte d’entendre dans notre ville à la fois les cloches de l’église et l’appel à la prière.

    Ci-dessous le soi-disant évêque, avec la grande archevêquesse de la soi-disant Eglise de Suède qui l’a soi-disant consacré, en 2015 :

    1280px-Biskopsvigning_2015-04-12_001.jpeg

    Le grand argument de la pensée unique suédoise (comme partout) est évidemment que si les chrétiens ont le droit de sonner les cloches les musulmans ont le droit de faire l’appel à la prière. Toujours ce faux parallèle, comme si l’islam était, ou était d’abord, une religion. Cela dit, puisque les Suédois ont accepté ce minaret, manifestement prévu pour le soi-disant appel à la prière (qui est un appel au jihad : « les minarets sont nos baïonnettes »)…

    4o9dm6dzmerg1caxum6olvz1jyseuyw.jpeg

  • Macron grand imam

    « Nous travaillons à la structuration de l'islam de France et aussi à la manière de l'expliquer, ce qui est extrêmement important. »

    Ce propos absolument stupéfiant est du président de la République, Emmanuel Macron. Le président de la République laïque veut carrément « structurer » l’islam et dire comment il faut l’expliquer… Dans la ligne de ce qu’il avait dit le 4 janvier quant à sa « vision du travail à effectuer pour organiser l'islam en France ».

    Jean-Christophe Lagarde, « président de l’UDI » est d’accord : « Je pense que c'est du devoir de l'État, d'un État laïc, que d'organiser cette religion, d'abord pour la protéger contre les influences étrangères. » Jean-Christophe Lagarde est le premier élu à avoir construit une mosquée municipale, à Drancy.

    L’un et l’autre parlent comme s’il n’existait pas un Conseil français du culte musulman et une Fondation pour les œuvres de l’islam, déjà mis en place par la République laïque qui faisait ainsi de l'islam la religion d'Etat en France. Il faut inventer d’autres structures ? Mais ce n’est pas la faute de la République si elles ne fonctionnent pas. C’est parce que l’islam est étranger et que ces structures sont paralysées par les luttes d’influence entre les Etats islamiques… L’imam Macron n’y changera rien.

  • Attaque en Indonésie

    Hier un homme est entré dans l’église Sainte Ludivine du district de Yogyakarta, Indonésie, brandissant une sorte de sabre. Après avoir blessé plusieurs fidèles il s’est approché de l’autel et a frappé le prêtre, le P. Karl-Edmund Prier (jésuite allemand) qui venait d’entonner le Gloria.

    Selon Fides, l’agresseur est un « déséquilibré »… dont on ne sait rien (sic). Selon AsiaNews, il a crié des slogans… mais on ne nous dit pas lesquels.

    Selon Fides l’agresseur a été blessé par un policier appelé sur les lieux et se trouve à l’hôpital avec les autres blessés.

    Selon AsiaNews le prêtre a été grièvement blessé dans le dos, sur la tête et les mains, et l’agresseur tué par un militaire voisin de l’église.

  • Shampoing pour hijab

    Screenshot-2018-1-18 Grande-Bretagne une musulmane voilée dans une pub L'Oréal pour shampooing - Fdesouche.png

    Une nouvelle publicité de L’Oréal pour un shampoing, au Royaume-Uni met en scène une femme portant un hijab. Elle dit : « Vos cheveux, qu’ils soient montrés ou non, cela n’influe pas sur la qualité des soins que vous leur donnez. »

    Le site Ewmoda fait l’éloge de cette publicité « inclusive » et en demande davantage…

    Ewmoda est un site des Emirats arabes unis. Une illustration parmi d’autres que l’inclusivité est de la propagande islamique. Ici ouvertement véhiculée par L’Oréal.

    Addendum 23 janvier

    Elle y renonce parce que ses anciens tweets anti-israéliens font polémique...

  • Un martyr

    Screenshot-2018-1-18 EGYPT North Sinai, a young Copt killed he had a cross tattooed on his wrist.png

    Bassem Herz Attallah, 27 ans, revenait du travail, à Al-Arish, capitale du gouvernorat du Sinaï du Nord, samedi 13 janvier, en compagnie de son frère Oussama et d’un ami, Mohammed. Ils furent arrêtés par un groupe de jeunes hommes armés, en vestes noires, ressemblant à des policiers. Ceux-ci demandèrent à Bassem de montrer son poignet. Comme tout copte, il a une croix tatouée sur son poignet. Ils lui demandèrent s’il était chrétien. Il répondit : « Oui, je suis chrétien. » Et il le répéta plus fort : « Je suis chrétien. » Alors ils demandèrent son nom au troisième, qui répondit « Mohammed », puis au frère de Bassem. Lequel s’appelle Oussama, comme nombre de musulmans. Ils voulurent néanmoins voir son poignet. Mais ils ne virent pas la croix, cachée par la manche. Ils firent déguerpir ces deux-là en tirant des coups de feu à leurs pieds, puis tuèrent Bassem d’une balle dans la tête.

    Et ils prirent son téléphone portable. Un ami apprenant ce qui s’était passé mais ne voulant pas le croire téléphona à Bassem. L’homme qui répondit lui dit que c’était « l’Etat du Sinaï » qui avait tué Bassem et qu’ils promettaient de tuer davantage de coptes.

  • « SOS Villages d’enfants », avec mosquée

    Deux prêtres orthodoxes œuvrant en Ethiopie, les Pères Freu et Ephrem, tirent la sonnette d’alarme au sujet de SOS Villages d’enfants international de Gode, dans la région « somalienne » de l’Ethiopie.

    Le village est constitué de 12 maisons d’accueil, et depuis que le directeur chrétien a été remplacé par un musulman une mosquée a été construite (par l’organisation qui se dit non confessionnelle). Désormais tous les enfants doivent aller cinq fois par jour à la mosquée, qui sert également d’école coranique. Une trentaine d’enfants chrétiens ont déjà été convertis de force à l’islam, et 120 autres, confiés à deux femmes musulmanes (« mères SOS »), vont l’être aussi.

    Le Père Freu déclare à Fides : « Je sais que les bienfaiteurs de SOS Villages d’enfants international sont en majorité des chrétiens mais peut-être ne savent-ils pas que leur argent est utilisé pour endoctriner les enfants dans l’islam. »

    Il va de soi que les sites qui incitent à donner au Village d’enfants de Gode (ici ou ) ne signalent pas l’existence d’une mosquée ni de la conversion forcée des enfants.

  • Boubakeur boude (encore)

    Dalil Boubakeur est très vexé de ne pas avoir été invité aux vœux du président de la République aux autorités religieuses.

    « Prenant acte de cette injuste et inexplicable mise à l’écart, la grande mosquée de Paris décide, par conséquent, de se retirer de toutes les instances du CFCM et de ne plus participer à toute initiative émanant des pouvoirs publics sur l’organisation du culte musulman. »

    On en est tout retourné…

    La question est : est-ce que se retirer de quelque chose qui n’existe pas en modifie le fonctionnement ?