Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Islam - Page 2

  • Blasphème

    Zafar Bhatti, chrétien pakistanais faussement accusé de blasphème en 2012, a été condamné à la réclusion à perpétuité par un tribunal de Rawalpindi (qui s’est réuni dans la prison où il est incarcéré en raison des menaces de mort qui pèsent sur lui).

    Il avait été accusé d’avoir envoyé des textos contenant des outrages à l’islam.

    Normalement il aurait dû être condamné à mort, mais en raison de la faiblesse des « preuves » il est seulement condamné à la perpétuité…

    Ses avocats (qui sont menacés de mort) ont décidé de faire appel.

  • Ahok en prison

    Le gouverneur de Djakarta, le chrétien d’ethnie chinoise Basuki Tjahaja Purnama dit Ahok, a été condamné mardi à deux ans de prison pour « blasphème ». Avec incarcération immédiate.

    Alors que le procureur avait demandé un mois avec sursis, et que les magistrats respectent habituellement les réquisitions du parquet.

    Et que l’homme qui est à l’origine de l’affaire a reconnu avoir manipulé les propos du gouverneur.

    Cette condamnation, clairement obtenue sous la pression islamiste, illustre la dérive de l’Indonésie.

  • Dhimmi de compétition

    Le tordu vert-glauque que les Autrichiens ont finalement élu président, Alexander Van der Bellen, a déclaré :

    « Si ça continue comme ça … avec l’islamophobie rampante actuelle, viendra le jour où nous devrons demander à toutes les femmes de porter un foulard – toutes – par solidarité envers celles qui le font pour des raisons religieuses. »

  • Impressionnant

    Les évêques polonais ont organisé, avec le président de la République Andrzej Duda, un colloque sur « le concept d'Etat dans la perspective de l'enseignement du Cardinal Joseph Ratzinger - Benoît XVI », à l’occasion du 90e anniversaire du pape émérite.

    Benoît XVI a envoyé une lettre aux participants. Une lettre brève, mais qui est impressionnante de lucidité dans sa concision. Il parle de l’Europe :

    La confrontation entre des conceptions radicalement athées de l'Etat et l'émergence d'un Etat radicalement religieux dans les mouvements islamistes, conduit notre époque dans une situation explosive, dont nous expérimentons chaque jour les conséquences.

    La lettre serait également impressionnante d’humilité, si l’on ne savait pas déjà que celle-ci est aussi profonde que délicate, quand pour connaître le chemin il renvoie les Polonais au cardinal Wyzsynski et à saint Jean-Paul II…

  • Asia Bibi

    Saiful Malook, avocat d’Asia Bibi, a dit à Asianews que la demande de reprise de l’audience de la Cour suprême avait été faite la semaine dernière, et que l’audience pourrait donc reprendre bientôt… peut-être… début juin.

    L’audience avait été suspendue en… octobre dernier après le désistement de l’un des juges, qui disait ne pas pouvoir siéger au prétexte qu’il avait déjà siégé dans l’affaire Qadri.

    Asia Bibi a pu avoir la visite de son mari et du tuteur de la famille le Jeudi Saint, et elle a transmis une prière poignante qui a été publiée par Vatican Insider en italien, traduite par Daniel Hamiche.

  • Normalisation

    Les projections ne laissent aucun doute sur le fait que Basuki Tjahaja Purnama, connu sous son surnom de Ahok, a perdu l’élection au poste de gouverneur de Djakarta, capitale de l’Indonésie. C’est une victoire de plus de l’islamisme.

    Le chrétien d’ethnie chinoise Ahok était le très populaire gouverneur de Djakarta depuis que le gouverneur Joko Widodo, dont il était l’adjoint, était devenu président de la République. Ahok aurait été le premier chrétien élu gouverneur de Djakarta. Ce qui était insupportable pour les islamistes, qui ont monté une cabale contre lui, l’accusant de blasphème pour avoir dénoncé un verset du Coran, alors qu’il dénonçait une mauvaise interprétation de ce verset. Le long procès d’Ahok est en cours. Néanmoins, il était arrivé en tête du premier tour, avec 43% des voix contre 40% à son rival. Mais le second tour, après de gigantesques manifestations islamistes, lui aura été fatal.

    Les résultats officiels ne seront connus que dans deux semaines.

  • Au Pakistan

    Selon un mufti pakistanais, s’il y a des problèmes d’intolérance religieuse dans le pays, c’est parce que Asia Bibi n’a toujours pas été exécutée…

    Telle est la réaction du mufti Muhammad Hanif Qureshi (qu’on peut voir sur Youtube dans des discours d’une heure et demie, deux heures, voire deux heures et demie…) à l’atroce lynchage d’un étudiant ahmadi accusé de blasphème parce qu’il avait simplement affirmé sa croyance sur Facebook.

    Le mufti a déclaré devant les caméras de télévision :

    Si l’on n’accordait pas de délais pour exécuter la peine des pécheurs convaincus de blasphème par les tribunaux, les étudiants n’agiraient pas ainsi. Les gens ont perdu confiance en l’Etat, en raison de la négligence des institutions et de leur silence criminel. Des incidents comme celui de l’université Wali Khan se reproduiront aussi longtemps que les gens se sentiront insultés dans leurs sentiments religieux.

    En 2011, Muhammad Hanif Qureshi avait demandé que l’on tue le gouverneur du Pendjab Salman Taseer, qui avait visité en prison Asia Bibi. Quelques jours plus tard Salman Taseer était assassiné par son garde du corps Mumtaz Qadri. Une vidéo montre que Mumtaz Qadri assistait à ce discours de Muhammad Hanif Qureshi.

  • Dans le Sinaï

    Un commando jihadiste a attaqué hier soir les policiers en faction au barrage érigé sur la route qui mène au monastère Sainte-Catherine du Sinaï.

    Un policier a été tué et quatre autres ont été blessés. Mais les jihadistes, dont plusieurs ont été blessés, ont été contraints de fuir.

    L’attaque a été aussitôt revendiquée par l’Etat islamique.

  • 12 ça suffit

    D’après les quotas décidés par la Commission européenne, la Tchéquie doit accueillir 1.600 « réfugiés ».

    Pour l’heure, elle en a accueilli… 12, et a décidé qu’il n’y en aurait pas davantage.

    Le ministre de l’Intérieur, Milan Chovanec, a déclaré (sur un site ouvertement anti-immigration, anti-UE et anti-islam) : « Je pense qu’il n’est plus possible d'en accueillir. » Et il se dit prêt à encourir les sanctions : « C’est au gouvernement d’évaluer si cela vaut la peine d'être sanctionné ou non. A mon avis, c'est le cas. On ne peut pas laisser des gens entrer ici sans contrôle. »

    On sait que c’est aussi la position du vice-Premier ministre Andrej Babis et du Président Milos Zeman.

  • "Djihad armé"

    Le ministère de l’Intérieur ferme la mosquée de Torcy à cause de prêches « légitimant le djihad armé ».

    Matthias Fekl n’a donc pas davantage compris que ses prédécesseurs que les prêches « légitimant le djihad armé » trouvent leur légitimité dans le Coran. Et que si l’on veut qu’il n’y en ait plus il faut fermer toutes les mosquées. Et interdire le Coran.