Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

François (pape) - Page 2

  • Equilibre...

    Le pape a nommé deux nouveaux membres de la Congrégation pour les causes des saints : Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour (?) la vie, et Mgr Demetrio Fernandez Gonzalez, évêque de Cordoue.

    Le premier est connu pour l’immonde fresque homosexualiste qu’il a fait peindre dans sa cathédrale (où il est lui-même représenté nu enlaçant un homme).

    Le second est connu pour sa dénonciation virulente d’un complot mondial visant à répandre les pratiques homosexuelles...

  • On n’arrête pas le progrès

    C’est nouveau, ça vient de sortir, la nouvelle bénédiction pontificale urbi et orbi : François l’a rétrécie, ou plutôt amputée :

    … Et benedictio Dei omnipotentis, Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen.

    Et hop. Plus besoin de « descendat super vos et maneat semper ».

    Non seulement le pontife ne demande plus que la bénédiction demeure sur les fidèles, mais il ne dit même pas à qui s’adresse cette bénédiction… Grammaticalement c’est une phrase incomplète. Mais François fait ce qu’il veut, même de la grammaire, puisqu’il est le pape.

    On remarque l’absence de réaction de Mgr Marini. Le cérémoniaire fait semblant de ne pas remarquer l’incongruité. Est-ce pour cela qu’il vient d’être reconduit pour cinq ans, contrairement au dogme bergoglien selon lequel on ne doit pas rester en poste plus de cinq ans ? Mgr Marini comme alibi muet ?

  • Nominations

    Parmi les nominations de ce jour à la Curie, on note celles de l’archevêque de Chicago Blase Cupich à la Congrégation pour (ou contre) l’éducation catholique, et celle de l’archevêque de Malines-Bruxelles Jozef De Kesel au dicastère pour (ou contre) les laïcs, la famille et la vie.

  • Vatican LGBT

    Depuis quelques jours, le Vatican a un nouveau site internet, Vatican News, qui remplace donc l’ancien. Ce que je remarque est qu’on y trouve beaucoup moins d’informations que dans l’ancien (du coup il n’est quasiment plus question que de ce que dit et fait François).

    J’apprends par Life Site que ce site a été conçu par l’agence Accenture, qui est en pointe dans la propagande LGBT (elle a même reçu des prix pour cela, et sur son site il y a une page de propagande et une « bibliothèque » LGBT), à la demande de Mgr Dario Edoardo Vigano, préfet du Secrétariat pour la communication du Saint-Siège. Lequel Vigano est de fait très « LGBT-friendly » (c’est lui qui a embauché l’immonde jésuite James Martin qui affirme que l’Eglise a à apprendre sur l’amour de la part des sodomites) et participe régulièrement à une émission de radio, rubrique « Bonjour ! C’est François ! », d’un journaliste qui est en Italie « une icône du combat LGBT ».

    Life Site nous apprend aussi que le mandat de la Commission pour la protection des mineurs mise en place par François en 2013 a expiré le 19 décembre, sans que rien ne soit annoncé pour la proroger.

  • Sinistre crèche

    La crèche de Noël du Vatican est sinistre, à l’image de l’occupant des lieux. Ainsi l’a voulue François : une crèche napolitaine qui mette en scène les œuvres de miséricorde. Il y a donc un cadavre qu’on met au tombeau, un homme nu qu’il faut vêtir, un homme blessé qu’il faut soigner… Tout est dispersé, tout est vide, il n’y a aucune âme. Telle est la miséricorde officielle de ce temps. De la froideur d’une idéologie sans incarnation.

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube.png

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(1).jpg

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(2).jpg

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(3).jpg

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(4).jpg

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(1).png

     

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(6).jpg

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(7).jpg

    Screenshot-2017-12-16 10 12 2017 Natale 2017 - Presepe e albero a piazza San Pietro - Città del Vaticano ( Roma ) - YouTube(8).jpg

  • "Magistère authentique"

    C’est semble-t-il Radio Spada, sur sa page Facebook, qui a évoqué la chose le premier, le 30 novembre. Cela a été repris par Marco Tosatti le 1er décembre, puis par des sites anglophones, puis par le Forum catholique où je l’ai découvert : François a élevé officiellement l’interprétation hérétique (et obvie) d’Amoris laetitia au rang de « magistère authentique » (Magisterium authenticum).

    Cela ne change rien puisqu’on savait que c’était bien ce que disait le pape, mais désormais les papolâtres qui par d’indignes contorsions essayaient de prouver que le pire d’Amoris laetitia est dans la droite ligne de la tradition peuvent faire des confettis avec leurs longues démonstrations.

    Ils affirmaient notamment que la lettre par laquelle François félicitait les évêques de la région de Buenos Aires était une lettre privée qui n’avait pas de valeur magistérielle. Or c’est précisément cette lettre, et le document des évêques de la région de Buenos Aires (indiquant que dans certains cas les adultères peuvent communier), qui sont promus au rang de « magistère authentique » par « le Souverain Pontife », la lettre étant désormais qualifiée de « lettre apostolique».

    La note du cardinal Parolin est datée du 5 juin 2017. Elle est publiée avec les deux documents dans les Acta Apostolicae Sedis d’octobre 2017. Il est curieux que personne ne s’en soit rendu compte avant. Sauf si, comme le disent certains, ce volume vient de paraître. Mais sur le site du Vatican on trouve aussi les deux suivants (qui auraient été mis en ligne en même temps ?).

    Peu importe. Ce qui compte est que l’enseignement de François sur les adultères, qui contredit toute la tradition catholique, et particulièrement l’enseignement de saint Jean-Paul II, est censé être considéré comme le « magistère authentique ».

    Non possumus.

    Screenshot-2017-12-4 acta-ottobre2016 pdf(1).png

    (...)

    Screenshot-2017-12-4 acta-ottobre2016 pdf(2).png

    (...)

    Screenshot-2017-12-4 acta-ottobre2016 pdf(3).png

  • Le tweet atroce

    Screenshot-2017-12-1 Casina Pio IV on Twitter.png

    Ce tweet émane du compte Casina Pio IV, qui donne « des nouvelles de l’Académie pontificale des sciences et de l’Académie pontificale des sciences sociales ». Il donne aussi en permanence des nouvelles du pape, et a retwitté tout à l’heure un tweet d’Antonio Spadaro avec une photo qu’il doit trouver sympathique et qui montre le gros rire gras et vulgaire de François.

    Il dit à peu près ceci :

    Bravo Jerry : vous êtes un authentique dirigeant qui cherche le bien des personnes défendant la dignité et la liberté de chaque personne, et le bien de la planète menacée par l’activité humaine qui utilise les combustibles fossiles !

    C’est une réponse à un tweet de Jerry Brown faisant son autopromotion : « De la Californie au Vatican, de Bruxelles à Stuttgart, nous devons agir sur le climat. »

    Jerry Brown est gouverneur de Californie. Il était l’un des invités du fameux colloque ”Santé des gens, santé de la planète et notre responsabilité : le changement climatique, la pollution de l’air et la santé”, début novembre au Vatican. Un colloque où il n’y avait que des partisans de l’idéologie du changement climatique, puisque c’est l’idéologie officielle du Vatican. Il avait été remarqué pour avoir lancé qu’il fallait désormais soumettre les dirigeants à un « lavage de cerveau » pour qu’ils prennent les mesures qui s’imposent pour sauver la planète…

    Jerry Brown est aussi et d’abord un militant acharné de la culture de mort. Pendant sa campagne pour devenir gouverneur de Californie, en 2010, il avait déclaré : « J'ai lutté pour l'égalité des droits et contre les discriminations tout au long de ma carrière. J'ai également été un champion intransigeant du droit pour les femmes de choisir. Je continuerai à le faire si je suis élu gouverneur. » Le Planning familial faisait campagne pour lui, « LE véritable candidat pro-choix ».

    De fait, en 2013 il a signé une loi qui permet à des personnes qui ne sont pas médecins de pratiquer des avortements et abaisse le niveau sanitaire légal des avortoirs, indiquant que cette loi « soutient la santé et le bien-être des femmes ».

    En 2015 il a signé une loi qui oblige les centres pro-vie d’aide aux femmes enceintes de leur donner les adresses des avortoirs et de distribuer leur propagande.

    En 2016 il a signé une loi sanctionnant les journalistes qui publieraient des enquêtes sur le trafic de tissus fœtaux.

    Et en 2015 il a également signé la loi qui légalise le « suicide assisté » en Californie.

    Voilà à qui le Vatican dit : « Bravo Jerry : vous êtes un authentique dirigeant qui cherche le bien des personnes défendant la dignité et la liberté de chaque personne. »

    (Via LifeSite)

  • Le cardinal Müller continue…

    Dans une interview à un journal allemand, le cardinal Gerhard Müller déclare que donner le dernier mot aux conférences épiscopales sur les traductions liturgiques « détruirait » l’unité de l’Eglise :

    « L’autorité ultime en cas de doute ne peut résider dans les conférences épiscopales, ce qui détruirait l’unité de l’Eglise catholique dans la foi, la confession et la prière. »

    En disant cela il s’oppose ouvertement à François qui a publiquement humilié le cardinal Sarah en disant que le préfet de la Congrégation pour le culte divin avait mal interprété son motu proprio…

    Le cardinal Müller souligne qu’il a « souvent fait l’expérience que les traducteurs employés par les évêques ont dilué les textes bibliques et liturgiques sous prétexte d’une meilleure compréhension ».

  • Mauvaise nouvelle pour François

    Les évêques américains ont élu à la tête de leur Commission pour les activités pro-vie Mgr Joseph Naumann, archevêque de Kansas-City.

    Mgr Joseph Naumann est connu pour son engagement sans faille pour la vie et contre la culture de mort.

    Donc a priori ce n’est pas une nouvelle.

    Sauf que dans les temps que nous vivons ça devient digne d’intérêt qu’un pro-vie soit à la tête d’une organisation épiscopale pour la vie. (Il suffit de voir ce qui se passe au Vatican, avec Mgr Paglia, pour le comprendre.)

    Et surtout c’est, de toute façon, une surprise. Car le favori était Mgr Cupich, archevêque de Chicago, nommé par François, fait cardinal par François, nommé par François à la Congrégation qui choisit les évêques, et proche de François. Celui qui dit comme François que le chômage et la faim c’est aussi affreux que l’avortement. Celui qui qualifie d’« évangélisateur de premier plan » le P. James Martin, chantre des relations LGBT.

    Le Wall Street Journal résume : « La conférence des évêques catholiques américains a choisi mardi un archevêque conservateur pour un poste clef, donnant un signe de résistance à la vision du pape François pour l’Eglise parmi la hiérarchie catholique aux Etats-Unis. Mgr Joseph Naumann, archevêque de Kansas-City, a été élu président de la Commission pour les activités pro-vie. Par un vote de 96 contre 82, il a battu le cardinal Blase Cupich, de Chicago, qui est vu comme un libéral dans l’Eglise et un proche du pape. »

    Le National Catholic (sic) Reporter titre quant à lui que les évêques ont « brisé la tradition », qui veut que les commissions importantes soient présidées par un cardinal, et celle-ci a toujours été présidée par un cardinal : donc c’est Cupich qui devait être élu.

    On rendra hommage à ces progressistes qui tiennent tant au respect de la tradition… Mais pas à leur grossièreté, quand ils écrivent après avoir donné le score : « Sans vouloir trop insister là-dessus, cela revient à dire que les évêques ont fait un doigt d’honneur au pape François. »

    Les Prêtres pour la Vie ont aussitôt salué cette élection. « Nous le connaissons depuis près de 25 ans, dit le P. Frank Pavone, depuis qu’il était directeur de la commission diocésaine pour la vie de Saint-Louis. ll a toujours encouragé nos efforts. »

    En mai dernier, Mgr Naumann avait fait sensation et montré son « conservatisme » en demandant que l’archidiocèse de Kansas-City coupe les ponts avec les « Girl Scouts USA » en raison de leurs liens avec le Planning familial. « Il est essentiel que nos programmes pour la jeunesse et nos paroisses affirment des vertus et des valeurs cohérentes avec notre foi catholique », avait-il dit.

    Life Site cite une excellente question qu’avait posée Mgr Naumann à propos du sénateur Tim Kaine qui se dit à titre personnel contre l’avortement mais vote pour toutes les lois favorisant l’avortement : « Pourquoi le sénateur Kaine est-il personnellement opposé à l’avortement s’il ne croit pas que cela consiste à prendre une vie innocente ? »

  • Pas en phase…

    DN8_iobW0AAaO_m_810_500_55_s_c1.jpg

    Un groupe de mouvements pro-vie a fait circuler aujourd’hui à Rome un camion publicitaire avec une photo de Jean-Paul II accompagnée d’un texte sur le mariage, et un hommage au cardinal Caffara, récemment décédé, principal auteur des « Dubia » et premier président de l'Institut Jean-Paul II pour le mariage et la famille.

    Le camion a été arrêté par la police près de la place Saint-Pierre. Récit de ProVita :

    Sur la via della Conciliazione – incroyable mais vrai – le camion publicitaire a été arrêté par la police en civil et la police en tenue. Un commissaire du quartier de Borgo a demandé à Toni Brandi (le chef de ProVita) par téléphone quel était le but de cette initiative car, a-t-il dit : « le Cardinal Caffarra n’était pas en phase avec le pape François ». Brandi a répondu qu’ils commémoraient un saint homme, un prince de l’Eglise, et non un hérétique ou quelqu’un de séparé du pape régnant.

    Le camion a été arrêté pendant deux heures. Un interrogatoire a suivi, qui se poursuivra demain à midi au commissariat, où Brandi doit aller expliquer les raisons de son initiative. Le commissaire a dit qu’il était inquiet pour l’ordre public et interdisait que de nouvelles photos soient prises.

    Voici l’affiche incriminée. Quel message subversif contient-elle ? En quoi trouble-t-elle l’ordre public ? Est-il possible que dans un pays civilisé et démocratique, où existe la liberté de pensée et d’expression, on ne puisse pas commémorer un saint homme qui avec le pape alors régnant, Jean-Paul II, passa sa vie à défendre la vie depuis la conception et la famille fondée sur le mariage ?

    Jugez par vous-mêmes :

    Untitled3_602_852_55.jpg

    (Sur la photo de Jean-Paul II à Washington le 7 octobre 1979 : « NOUS NOUS LÈVERONS quand l’institution du mariage sera abandonnée à l’égoïsme humain ou réduit à un accord temporaire et conditionnel qui peut être facilement rompu, nous réagirons pour affirmer l’indissolubilité du lien du mariage. »)

    Enregistrer