06 juillet 2013

La Pologne et l’euro

Dans une interview à un journal de son pays, le Premier ministre polonais Donald Tusk explique que si la Pologne n’est pas près d’adopter l’euro, c’est parce qu’il faut modifier la Constitution, qui stipule que seule la Banque centrale polonaise peut battre monnaie sur le territoire. Or pour modifier la Constitution il faut une majorité des deux tiers, ce que l’on ne peut pas trouver actuellement, et qu’on ne trouvera pas non plus, ajoute-t-il, dans le Parlement qui sera élu dans un an et demi… Ce qui manifestement ne le chagrine pas le moins du monde.

Il y a peu, le président de la Banque centrale polonaise reconnaissait que la Pologne « n’est pas pressée » d’adopter l’euro, et ajoutait que cela ne l’empêcherait pas de faire partie du « premier cercle » de l’UE…

19:18 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pologne

06 juin 2013

Mystère polonais

Dans une interview au Handelsblatt, le président de la Banque centrale polonaise, Marek Belka, dit que la Pologne « n’est pas pressée » d’adopter l’euro. Ce qu’on avait cru comprendre en effet. Mais il ajoute que l’objectif de la Pologne est de « faire partie du premier cercle » de l’Union européenne, et aussi que la Pologne est « contre une Europe à deux vitesses ».

Les Polonais ne sont pas toujours faciles à suivre… On ne voit pas comment il peut y avoir une seule vitesse s’il y a plusieurs cercles. Et surtout il est fort curieux de prétendre faire partie du noyau dur de l’UE sans avoir la monnaie unique.

A moins que les Polonais aient réellement l’intention de montrer qu’on peut être au cœur de la politique communautaire sans avoir la monnaie unique ? Voilà qui pourrait être, pour le moins, décapant…

12:12 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pologne

27 mai 2013

Les marches pour la vie en Pologne

On a dénombré hier 107 marches pour la vie en Pologne. Il y en avait eu 50 l’an dernier. Cette année le thème était la défense de la famille. A Varsovie, plusieurs dizaines de Français, avec le plein soutien des organisateurs et des dizaines de milliers d'autres participants, manifestaient contre la loi Taubira.

27 mars 2013

Pologne : vers un référendum

Jusqu’ici, le Premier ministre polonais Donald Tusk refusait l’idée d’un référendum sur l’adoption de l’euro, au motif que l’on ne peut pas demander au peuple de se prononcer sur ce qui est obligatoire. De fait, le traité européen oblige tout pays qui répond aux critères à adopter l’euro. Le problème est que le gouvernement n’a pas la majorité des deux tiers qui lui permette de modifier la Constitution (celle-ci stipulant que la monnaie nationale est le zloty). Il lui faut les voix du PiS, lequel réclame un référendum…

Hier, Donald Tusk a fini par accepter l’idée d’un référendum en échange de la promesse du PiS qu’il vote la modification de la Constitution…

Lequel référendum serait donc tout autant contre la modification de la Constitution que contre l’euro…

Quoi qu’il en soit il ne se passera sans doute rien avant les élections de 2015.

15:12 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pologne

27 février 2013

La Pologne et l’euro

Le gouvernement polonais s’est réuni hier sous la présidence du président de la République Bronislaw Komorowski pour examiner les perspectives d’adhésion du pays à l’euro.

A la suite de cette réunion, Bronislaw Komorowski a annoncé qu’il n’y aurait pas de décision avant les élections de 2015.

Selon le dernier sondage, 60% des Polonais sont hostiles à la monnaie unique.

13:52 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pologne

26 janvier 2013

Pologne : la pression homosexualiste

En juillet dernier, les députés polonais avaient rejeté tout débat sur quatre propositions de loi instituant une sorte de pacs. Les libéraux au pouvoir avaient dit que ces projets étaient mal ficelés, et annoncé qu’ils prépareraient leur propre proposition.

Celle-ci a été débattue hier, conjointement avec deux autres projets. Ces deux-là ont été très largement rejetés, celui du pouvoir par une majorité de 17 voix seulement.

On notera que le ministre de la Justice avait jugé d’emblée les trois projets contraires à la Constitution.

Les homosexualistes n’en resteront pas là…

13:33 Publié dans Culture de mort | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

24 janvier 2013

Pologne : une page se tourne

Glemp_Józef.JPG

Ce n’est pas sans émotion que j’apprends la mort, hier, du cardinal Jozef Glemp, primat de Pologne de 1981 à 2009. Comme le dit très bien Wikipedia : « Son rôle dans le renversement du régime communiste de Pologne au cours des années 1980 a été de premier plan. Ce très proche ami de Jean-Paul II a guidé avec prudence, mais aussi avec une grande intelligence, la population catholique polonaise, de même qu'il a grandement facilité les actions de Solidarnosc. » Sous le communisme, on pouvait le trouver parfois timoré, mais sa marge de manœuvre était étroite : il devait tenir la ligne de crête, sans complaisance et sans compromission, permettant à l’Eglise de vivre dans les moins mauvaises conditions. En privé il demandait à l’abbé Popieluszko d’être moins virulent parce qu’il risquait de provoquer des représailles contre l’Eglise, mais publiquement il ne le désavoua jamais. D’autre part il se montra très ferme, face au déchaînement mondial des lobbies juifs, et à ses confrères Decourtray, Lustiger et Danneels, pour le maintien du carmel d’Auschwitz. Et c’est Jean-Paul II qui finit par céder.

D’autre part, on apprend la mort de Mgr Jean Vilnet, ancien évêque de Lille, président de la conférence des évêques de France de 1981 à 1987. Un sinistre parangon de la dérive post-conciliaire… Espérons que ce soit aussi, mais d’une autre façon, une page qui se tourne…

13:19 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

15 janvier 2013

Le crucifix du Parlement

sejm.jpg

Le tribunal administratif de Varsovie a rejeté la demande des élus du mouvement anticlérical Palikot de faire enlever le crucifix de l’hémicycle du Parlement polonais.

Selon eux, les croix placées dans des lieux publics violent la Constitution et la liberté de conscience et de religion, et cette croix influencerait les décisions prises au Parlement.

Le tribunal a répondu que le symbole religieux n’est « pas une atteinte aux droits personnels » et ne peut pas être « source de préjudice ».

15:32 Publié dans Dans le monde, Religion | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : pologne

15 décembre 2012

La Pologne et l’euro

« Selon les calculs de la chancellerie du président, le 1er janvier 2016 est une date réaliste pour une accession de la Pologne à la zone euro », a déclaré sur une radio polonaise Roman Kuzniar, l’un des conseillers du président.

Le Premier ministre Donald Tusk avait déclaré hier que la Pologne devrait se prononcer dans les mois à venir.

Mais si la Pologne a été le seul pays de l’UE à échapper à la récession, c’est notamment parce qu’elle a gardé sa monnaie, qu’elle a laissé chuter, ce qui a relancé ses exportations. Et cela, les Polonais l’ont constaté, et ils ne sont donc pas prêts du tout à renoncer à leur monnaie nationale. Dans les sondages, à peine 30% des Polonais sont favorables à l’euro… Et pour modifier la Constitution, il faudrait l’accord d’une bonne partie de l’opposition. Or le grand parti de l’opposition est le parti de droite, le PiS, qui n'est pas vraiment fanatique de l’euro…

17:54 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pologne

20 août 2012

La réconciliation entre catholiques polonais et orthodoxes russes. Et la laïcité

Le patriarche orthodoxe de Moscou s’est rendu en Pologne du 16 au 19 août. La visite, historique, a culminé dans la signature, par le patriarche et par le primat de Pologne Mgr Jozef Michalik, d’un appel à la réconciliation. Quand on sait à quel point le contentieux est lourd et ancien entre la Pologne catholique et la Russie orthodoxe, le document signé en grande pompe au château royal de Varsovie ne peut lui aussi être qualifié que d’historique (c’est pourquoi il a été aussitôt salué par le pape comme un « événement important, qui suscite de l’espérance pour l’avenir »).

Les deux prélats demandent donc à leurs fidèles de prier pour « obtenir le pardon pour les torts, les injustices et tous les maux infligés réciproquement », pour avancer vers une « réconciliation pleine et entière ».

Mais il y a autre chose de très réjouissant dans cet appel, et qui nous concerne plus directement : c’est la condamnation du laïcisme, qui fait suite tout naturellement au rappel du communisme qui avait imposé l’athéisme…

«  Des principes moraux fondamentaux basés sur les Dix Commandements sont remis en question sous prétexte de sauvegarder le principe de laïcité ou la protection de la liberté. Nous sommes confrontés à la promotion de l’avortement, de l’euthanasie et des relations homosexuelles, ces dernières étant constamment présentées comme une forme de mariage ; un mode de vie consumériste est encouragé, les valeurs traditionnelles sont rejetées, tandis que les symboles religieux sont retirés des lieux publics. Très souvent nous rencontrons des signes d’hostilité envers le Christ, son Évangile et sa Croix ; on essaie d’exclure l’Église de la vie publique. Une laïcité mal comprise prend la forme d’un fondamentalisme et elle est, en réalité, une forme d’athéisme. »

Puis on enfonce le clou : « Nous croyons que non seulement le terrorisme et les conflits armés, mais aussi l'avortement et l'euthanasie sont des péchés graves contre la vie et une honte pour la civilisation contemporaine. » Et après avoir souligné la valeur de la famille comme « fondement sain et solide de toute société », le patriarche et l'archevêque de conclure confient le « rapprochement de nos Eglises et la réconciliation de nos peuples » à la mère de Dieu.

30 juillet 2012

Pacs en Pologne : pas pour le moment…

Le Parlement polonais a repoussé à une large majorité, le 24 juillet, une proposition de débat sur quatre projets de loi visant à instituer une « union civile entre partenaires non mariés ».

Les libéraux de la Plateforme civique du Premier ministre Donald Tusk se sont opposés au débat sur ces projets, au motif qu'ils étaient « mal préparés ». Et ils ont annoncé des travaux sur leur propre projet de pacs.

Mais le pouvoir n’est pas pressé. Selon une étude gouvernementale, 23% des Polonais accepteraient des unions civiles homosexuelles.

18:13 Publié dans Culture de mort | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

07 juin 2012

Vive les Polonais…

Selon le site votewatch.eu, qui analyse les votes des députés européens, les députés polonais sont de loin les moins amateurs d’homofolies.

Le site a étudié les cinq résolutions pro-LGBT votées au Parlement européen ces sept dernières années : presque une par an… or il se trouve que moins de 20 % des eurodéputés polonais les ont votées. Le taux est de 35% pour les Lettons, 36% pour les Lituaniens et les Italiens. Il monte à 90% pour les Suédois.

Lors du vote de la dernière résolution, le Bavarois Bernd Posselt avait déclaré devant le Parlement : « Le soi-disant mariage gay n’a absolument rien à voir avec les droits de l’homme. Chaque Etat est libre de décider comment il définit le mariage et la famille. On ne peut pas mélanger cela avec l’homophobie. Je suis contre l’homophobie, mais je suis aussi contre la propagande idéologique. » Bernd Posselt vota contre la résolution, de même que 5 autres des 8 députés bavarois.

17:55 Publié dans Culture de mort, Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

15 février 2012

Les Polonais contre l’euro à 60 %

Selon un sondage CBOS, 32% des Polonais sont en faveur de l’accession de leur pays à la zone euro, comme en mars 2011. Mais ils sont 35% à y être absolument opposés (contre 31% en mars 2011), et 25% plutôt opposés.

16:45 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

14 octobre 2011

Pologne : Palikot lance son offensive antichrétienne

Fort des 10% des voix que son mouvement a obtenus, et de l’élection d’une transsexuelle et d’un militant homosexuel à la Diète, Janusz Palikot lance immédiatement une offensive : contre le crucifix. Il réclame que soit retiré le crucifix du Parlement. Avec l’hypocrisie en prime : "Nous respectons le caractère religieux de la croix. C'est pour cela qu'on ne devrait pas l'impliquer dans des querelles d'ordre politique et qu'elle ne devrait pas être accrochée au Parlement."

Le Premier ministre Donald Tusk a répondu : "En débutant au Parlement par une guerre sur la croix, ils tournent en dérision leurs appels en faveur d'un pays fraternel."

Palikot entend porter sa requête devant le tribunal constitutionnel et, s’il le faut, devant la Cour européenne des droits de l'homme. Mais s’il était un peu au courant de la jurisprudence de la CEDH, il saurait qu’il n’a aucune chance de gagner.

15:11 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

10 octobre 2011

Inquiétant

Aux élections législatives qui ont eu lieu hier en Pologne, les libéraux de la Plate-forme civique ont obtenu 39% des voix, et le PiS 30%. Ce n’est pas une surprise. Le parti de gauche SLD a encore dégringolé, à 8,2% des suffrages, parce qu’il a été concurrencé par un nouveau parti, le « Mouvement Palikot », qui a obtenu 10% des voix. C’est le parti de Janusz Palikot, homme d’affaires qui a fait fortune dans le commerce de l’alcool, élu député de la Plate-forme civique en 2005, et qui a créé son propre parti parce que la Plate-forme n’était pas assez libérale. Le Mouvement Palikot, ouvertement anticlérical, réclame le retrait des crucifix des lieux publics, la légalisation de l’avortement et du mariage homosexuel, et de la marijuana, etc. Son candidat de Gdynia était un militant homosexuel, et sa « candidate » de Cracovie sud, qui est sans doute élue, est une transsexuelle.

Le Mouvement Palikot ne durera sans doute pas longtemps, mais il est inquiétant que 10% des électeurs polonais votent pour la plus extrême décadence affichée.

15:57 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

01 juillet 2011

La Pologne et l’euro

La Pologne, au titre de sa présidence, a exigé, et obtenu, que son ministre des Finances participe aux réunions de l’euro-groupe, alors qu’elle n’a pas l’euro, et qu’elle n’est pas près de l’avoir : après avoir affirmé que la Pologne avait toujours comme objectif d’adhérer à l’euro, le Premier ministre Donald Tusk a précisé : "Nous adhèrerons à l'euro lorsque nous respecterons les critères et quand nous aurons un système qui fasse appliquer de manière permanente ces critères" à tous les pays (ce qui n’a jamais eu lieu jusqu’ici et ne risque pas d’avoir lieu d’ici longtemps).

18:21 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

Quel symbole !

En ce jour où la Pologne prend la présidence du Conseil de l’UE, les députés polonais viennent de voter en faveur d’une proposition de loi, issue d’une initiative populaire, pour interdire complètement l’avortement (il est actuellement interdit mais dépénalisé en cas de malformation ou maladie grave du fœtus, grave maladie de la mère, ou grossesse due à des « comportements illégaux »).

Il fallait réunir 100.000 signatures en trois mois. Les auteurs de l’initiative en ont trouvé 600.000 en deux semaines. Avec l’aide active de l’Eglise à tous les niveaux.

Les députés ont admis la proposition par 254 voix contre 151 et 11 abstentions. Elle doit désormais aller devant une commission qui la mettra en forme et la renverra devant le Parlement.

Les réactions ne vont sans doute pas tarder…

18:06 Publié dans Culture de mort | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pologne

03 août 2010

Une messe de saint Pie V à Tyniec

Le 27 juillet dernier, le TRP dom Bernard Sawicki, abbé de l’abbaye de Tyniec, près de Cracovie, a célébré une messe pontificale selon la « forme extraordinaire » au cours d’une session liturgique organisée par la Fraternité Saint-Pierre.

C’est un petit événement, en raison du prestige dont jouit le monastère de Tyniec en Pologne.

12:42 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pologne

13 juillet 2010

Henryk Jankowski

Mgr Henryk Jankowski est mort.

Aumônier de Solidarité à Gdansk (aux chantiers navals), curé de la paroisse Sainte-Brigitte dont il avait fait un haut lieu de la Pologne libre, il fut avec Jerzy Popieluszko l’un des héros de la résistance catholique au communisme.

Les éditions Cana avaient publié en 1989 un florilège de ses sermons, traduits par Jean Offredo, sous le titre « Dieu, honneur, patrie, sermons d’un curé de Gdansk ».

14:39 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

05 juillet 2010

Komorowski président

Bronislaw Komorowski a remporté le second tour de la présidentielle polonaise, avec 52,6% des voix selon les chiffres provisoires.

Le titre du site EUobserver est clair :

« Le candidat rêvé de l’UE a gagné l’élection polonaise ».

Et bien entendu le site explique que c’est la victoire de la Pologne jeune et moderne des villes (de fait, avant le dépouillement des votes des centres urbains, c’était Kaczynski qui était en tête).

Paradoxalement, c’est peut-être en fait Jaroslaw Kaczynski qui a gagné. Car ses 47,4% étaient proprement inespérés il y a encore quelques semaines. Alors que son parti le PiS était en chute libre avant la mort tragique de son frère jumeau, il peut considérer d’un tout autre regard les élections législatives de l’an prochain.

11:57 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pologne

21 juin 2010

Présidentielle polonaise

Surprise en Pologne : depuis le début de la campagne (et même avant), les sondages donnaient le libéral Bronislaw Komorowksi loin devant Jaroslaw Kaczynski. Même si son avance s’était fortement réduite à l’approche du scrutin, le dernier sondage lui donnait encore 10 points d’avance. Or il a obtenu 41,2%, contre 36,7 pour Kaczynski, ce qui ne fait que 4,5 points.

Il semble toutefois que Komorowski soit assuré de l’emporter au second tour, car les socialistes, dont le candidat a fait 13,7% (ils n’espéraient pas tant), feront tout pour faire échec à Kaczynski. Les libéraux, qui ont eu l’habileté de choisir comme candidat un aristocrate catholique qui apparaît plutôt comme conservateur, craignent néanmoins une forte abstention, due au fait que le second tour aura lieu au début des vacances, et qui profiterait à Kaczynski. On rappelle qu’en 2005 Donald Tusk devançait de 3 points Lech Kaczynski, et que c’est Kaczynski qui a gagné.

D’autre part Komorowski devra tenter de faire oublier les grosses gaffes de sa campagne. Il a déclaré que la Pologne devait s’abstenir d’entrer dans la zone euro, et quelques jours plus tard que la Pologne devait la rejoindre rapidement, qu’il fallait amender la Constitution, puis qu’il ne fallait pas l’amender, et enfin que l’exploitation de gaz de schiste à ciel ouvert détruirait le paysage, alors qu’on n’exploite pas le gaz de schiste à ciel ouvert.

Signalons enfin que notre ami Marek Jurek (pourtant ancien président de la chambre des députés) a obtenu 1,04% des voix. Le temps ne semble pas venu où une droite catholique peut exister en dehors du PiS.

07 mai 2010

Présidentielle polonaise

Dix candidats ont réuni 100.000 signatures d'électeurs en leur faveur, requises avant jeudi à minuit pour se présenter à l'élection présidentielle polonaise dont le premier tour est prévu le 20 juin.

Les deux principaux candidats sont Bronislaw Komorowski, président par intérim en tant que président de la Diète (pour le parti libéral de l'actuel Premier ministre), et Jaroslaw Kaczynski, frère jumeau du président défunt et chef du PiS.

Les sondages actuels donnent 45% à Komorowski et 30% à Kaczynski ; les autres candidats sont entre 3 et 5%.

12 mars 2010

Un homosexuel fait condamner la Pologne

La Cour européenne des droits de l'homme a condamné la Pologne, par un arrêt du 2 mars, parce que la justice polonaise avait rejeté la demande d'un homosexuel d'hériter du bail de l'appartement de son concubin. Alors qu'il n'est même pas établi que le requérant ait jamais habité dans cet appartement, la CEDH décrète que « lorsqu'il cherche à ménager l'équilibre voulu entre la protection de la famille et les droits que la Convention reconnaît aux minorités sexuelles, l'Etat doit tenir compte de l'évolution de la société, notamment du fait qu'il n'existe pas seulement une façon pour un individu de mener sa vie privée », selon le résumé de presse. En conséquence, la disposition constitutionnelle selon laquelle le mariage est entre un homme et une femme est inopérante, et la Pologne a violé l'article 14 (anti-discrimination) combiné avec l'article 8 (respect de la vie privée) de la Convention européenne des droits de l'homme.

12:41 Publié dans Culture de mort | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

09 mars 2010

En Pologne, des magistrats qui détonnent…

La cour d'appel de Katowice a confirmé un jugement de première instance qui, en septembre dernier, avait condamné un journal catholique pour un article affirmant que l'avortement tue un enfant à naître.

Réaction du journal : « Personne, ni la cour d'appel de Katowice, ni la Cour de Strasbourg, ni aucun tribunal du monde entier n'a le droit de nous interdire d'appeler l'avortement un crime. »

Lire l'article de Jeanne Smits, avec aussi les réactions de l'archevêque de Katowice et du porte-parole de la conférence épiscopale. A comparer avec les réactions épiscopales françaises à l'annonce de Roselyne Bachelot. Quelles réactions ? Ah oui, c'est vrai, il n'y en a aucune...

15:36 Publié dans Culture de mort | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pologne

29 janvier 2010

La Pologne se distingue

La Pologne a été le seul pays de l'UE, et même de l'OCDE, à avoir une croissance positive en 2009 : +1,2%.

Et elle est devenue la 6e puissance économique européenne.

16:26 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

21 janvier 2010

Un propos de Lech Kaczynski

« La république aristocratique qu'est l'Union européenne doit être démocratisée », a déclaré le président polonais Lech Kaczynski, soulignant que les décisions sont prises par l'Allemagne et la France, auxquelles se joignent de temps en temps le Royaume Uni.

S'exprimant à la veille d'un voyage à Prague, il a ajouté que le traité de Lisbonne était toujours un problème d'actualité : « Nous devons nous battre pour que le traité de Lisbonne ne soit pas considéré comme une Constitution, car une Constitution est liée à un Etat, et l'Union européenne n'est pas un Etat. »

16:42 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

23 novembre 2009

Les crucifix en Pologne

Lech Kaczynski, dans son discours lors de la fête de l'indépendance de la Pologne, le 11 novembre :

« L'Europe est face à une expérience, qu'est la mise en place du Traité de Lisbonne. L'interprétation du Traité qui convient à la Pologne est celle que l'Union Européenne est une communauté d'Etats indépendants. Personne en Pologne n'acceptera qu'il soit interdit de mettre au mur des écoles des crucifix. Il ne faut absolument pas compter là-dessus. Peut-être ailleurs oui, en Pologne non. »

14:07 Publié dans Ecole | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

10 novembre 2009

Les Polonais commencent à comprendre

Selon un sondage GKF Polonia publié par le grand quotidien Rzeczpospolita (La République), 73 % des Polonais craignent que leur pays soit en train de perdre sa souveraineté dans l'Union européenne.

13:14 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

20 octobre 2009

Le souvenir de Jerzy Popieluszko

2009-02-27_multikino_popieluszko.jpgLech Walesa a marqué hier le 25e anniversaire de l'assassinat du père Jerzy Popieluszko en assistant à la projection d'un nouveau film sur le prêtre martyr, au Festival du film de Rome.

En Pologne, le président Lech Kaczynski a accordé au vicaire de Saint-Stanislas Kostka la plus haute distinction polonaise : l'"Aigle blanc".

Le film, « Popieluszko », sous-titré « La liberté est en nous », réalisé par Rafal Wieczynski, est présenté hors compétition au Festival du film de Rome, dans le cadre d'une première projection en dehors de la Pologne.

Il y avait déjà eu « Le complot », d'Agnieska Holland, en 1988, un film honnête et émouvant mais qui était centré sur les dernières heures de la vie du prêtre et le procès de ses bourreaux.

Rafal Wieczynski, 41 ans, est inconnu en France (sinon pour sa participation comme acteur dans le rôle titre du film de Woijciech Has « Les tribulations de Balthasar Kober »). « Popieluszko » est son quatrième film. Le précédent était un documentaire sur... Jerzy Popielsuzko.

11:58 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne

10 octobre 2009

Kaczynski a signé

Comme prévu, le président polonais Lech Kaczynski a signé samedi à Varsovie le traité de Lisbonne, en présence "Le changement de décision du peuple irlandais a fait que le traité a repris vie et qu'il n'y a plus d'obstacles pour le ratifier", a-t-il déclaré.

Il a ajouté :

"Aujourd'hui est une journée très importante pour l'histoire de la Pologne et de l'Union européenne."

Hélas oui. Et la présence inédite du président de la Commission européenne José Manuel Barroso, du président du Parlement européen Jerzy Buzek, et du Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt montrait clairement la soumission de Varsovie aux maîtres de l'Europe.

15:43 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pologne