06 juillet 2013

La Pologne et l’euro

Dans une interview à un journal de son pays, le Premier ministre polonais Donald Tusk explique que si la Pologne n’est pas près d’adopter l’euro, c’est parce qu’il faut modifier la Constitution, qui stipule que seule la Banque centrale polonaise peut battre monnaie sur le territoire. Or pour modifier la Constitution il faut une majorité des deux tiers, ce que l’on ne peut pas trouver actuellement, et qu’on ne trouvera pas non plus, ajoute-t-il, dans le Parlement qui sera élu dans un an et demi… Ce qui manifestement ne le chagrine pas le moins du monde.

Il y a peu, le président de la Banque centrale polonaise reconnaissait que la Pologne « n’est pas pressée » d’adopter l’euro, et ajoutait que cela ne l’empêcherait pas de faire partie du « premier cercle » de l’UE…

19:18 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pologne

Commentaires

Je crois qu'il a compris que l'euro est un fiasco, mais qu'il essaye de ménager Barroso et sa clique pour ne pas se faire mal voir. L'euro n'est pas prêt d'arriver en Pologne. Une bonne nouvelle de plus, donc.

A remarquer que la Pologne a été le seul pays de l'UE à avoir de la croissance pendant la crise de 2008.

Écrit par : Marc L | 06 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Votre article est peu compréhensible,
car vous confondez " près de " et " prêt à ".
" La Pologne n'est pas près d'accepter l'euro " veut dire que la Pologne n'acceptera jamais l'euro.
" La Pologne n'est pas prête à accepter l'euro " veut dire que, pour l'instant, la conjoncture et certains éléments particuliers ne conduisent pas, dans l'immédiat, à l'acceptation de cette monnaie. Mais qu'à terme, cette acceptation se fera.
Je suis surpris que vous fassiez cette erreur, de plus en plus fréquente de nos jours malheureusement.

Écrit par : Raoul P | 07 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Merci de votre remarque. C'est bien "près de" que je voulais dire. je corrige.

Écrit par : Yves Daoudal | 07 juillet 2013

Écrire un commentaire