Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Septuagésime

    Avant même la fin du cycle de Noël (mardi, avec la fête de la Purification de la Très Sainte Vierge et la Présentation de Jésus au Temple), voici que commence le cycle de Pâques.

    Si le monde de la grâce est symbolisé par Jérusalem, le monde de la chute est symbolisé par Babylone. La captivité des Hébreux à Babylone a duré 70 ans, elle symbolise l'histoire de l'humanité dans les chaînes du péché. La Septuagésime, ce « dimanche dans les 70 jours » avant Pâques, inaugure cette histoire de l'humanité déchue. C'est pourquoi en ce dimanche on commence la lecture de la Genèse.

    Les longs « 70 » (10 fois 7) vont se muer à Pâques, par le salut apporté par le Christ, en 7 puissance 2, sept au carré, le 7 de la vie retrouvée dans toutes ses dimensions, les 49 jours dont le point d'orgue sera la Pentecôte, quand le Saint-Esprit viendra compléter le nombre en y ajoutant l'unité éternelle de l'ultime révélation.

  • François Foucart au Centre Charlier

    François Foucart donnera une conférence sur « les grandes affaires criminelles de 1975 à 1995 », au Centre Charlier, 70 Boulevard Saint-Germain, Paris 5e, jeudi 11 février à 19h 30.

    La conférence sera suivie du traditionnel buffet.

    Participation aux frais : 8 €. Étudiants, chômeurs : 4 €.

  • Le sérieux du MRAP

    Le MRAP a publié un rapport intitulé « Internet, enjeu de la lutte contre le racisme », passé semble-t-il quelque peu inaperçu (il date du 5 novembre 2009).

    On m'a signalé que mon blog était cité. En effet. Dans la catégorie « les catholiques très à droite ». Pourquoi pas. Mais il est ainsi défini : « Reprend les thèses racialistes et ethno-différentialistes de critique du métissage. »

    Et à l'appui de cette ahurissante « définition », le MRAP reproduit un texte que j'avais cité, d'Ivan Rioufol (sur son blog du Figaro), critiquant l'idéologie du métissage...

  • Mères porteuses

    Deux propositions de loi visant à autoriser la pratique des mères porteuses ont été déposées au Sénat.

    Il est très intéressant de noter que l'une émane de sénateurs UMP, et l'autre de sénateurs de gauche. Et qu'elles sont rigoureusement identiques.

    L'association "Homosexualité et Socialisme" salue une avancée importante dans la reconnaissance d'une conception de la famille fondée sur un engagement parental et non plus sur des bases biologiques. Elle déplore néanmoins que les couples du même sexe ne soient pas concernés et souhaite que le débat parlementaire qui s'annonce soit l'occasion de porter les attentes des couples de même sexe...

  • Une pub pro-vie au Superbowl

    Très médiatisée aux Etats-Unis, la finale du Superbowl, le championnat de football américain, qui aura lieu le 7 février 2010, est toujours l'occasion d'un show publicitaire. Cette année, une publicité autour de la jeune vedette du football universitaire, Tim Tebow, a fait beaucoup parler d'elle : ce dernier y apparaît avec sa mère qui explique qu'elle aurait avorté, il y a vingt-deux ans de cela, si elle avait écouté les médecins qui le lui recommandaient alors qu'elle souffrait d'une infection.

    Réalisé par l'association pro-vie Focus on the family, ce spot a suscité la réaction des mouvements féministes qui réclament à CBS le rejet de ce spot mais "la chaîne refuse, jugeant que ce genre de message militant n'est pas hors norme".

    Ce spot devrait dépasser 90 millions de téléspectateurs.

    (Lu dans Le Figaro, qui titre de façon militante : Le Superbowl sera perturbé (sic) par une pub antiavortement.)

  • Crucifix dans les classes: l'Italie a fait appel

    L'Italie a fait appel de sa condamnation en novembre pour la présence de crucifix dans les salles de classe, a-t-on appris vendredi auprès de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) à Strasbourg.

    Plus précisément, il s'agit d'une « demande de renvoi devant la Grande Chambre », qui va être examinée par un collège de cinq juges. Ce collège accepte la demande si l'affaire soulève "une question grave de caractère général" ou "une question grave" relative à l'interprétation de la Convention européenne des droits de l'Homme.

  • Hortefeux en burnous à la mosquée

    La grande mosquée de Clermont-Ferrand (1.000 m2) a été inaugurée hier soir... par le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, accompagné du recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, du président du Conseil national du culte musulman, Mohammed Moussaoui, de diplomates et de personnalités religieuses et politiques.

    Le ministre a ensuite revêtu un burnous, vêtement traditionnel musulman offert aux autorités, remis par l'imam de la mosquée, Hocine Mahdjoub.

  • La voix qui demande de casser des croix

    36 tombes ont été profanées dans le cimetière de Biéville-Beuville, près de Caen. Le suspect a été interpellé en pleine action. C'est un Marocain de 23 ans, en situation irrégulière, inscrit dans une école d'ingénieur.

    "Le suspect, qui est de confession musulmane, a déclaré lors de son arrestation avoir entendu des voix lui demandant de casser des croix", a expliqué le procureur. Un examen psychiatrique a permis à la justice de comprendre "que le suspect présente une altération de la responsabilité mais pas une abolition. Il est donc partiellement responsable de ces actes".

    Le procureur a cru bon d'ajouter que le jeune Marocain n'avait « pas de motivation politique »...

  • Sainte Martine

    Demandez pour nous à l'Agneau votre Epoux la force nécessaire pour enlever de notre cœur les idoles auxquelles il pourrait encore être tenté de sacrifier. Dans les attaques que les ennemis de notre salut dirigent contre nous, prêtez-nous l'appui de votre bras. Il a ébranlé les idoles au sein même de Rome païenne ; il ne sera pas moins puissant contre le monde qui cherche à nous envahir. Pour prix de vos victoires, vous brillez auprès du berceau de notre Rédempteur; si, comme vous, nous savons combattre et vaincre, ce Dieu fort daignera nous accueillir aussi. Il est venu pour soumettre nos ennemis ; mais il exige que nous prenions part à la lutte. Fortifiez-nous, ô Martine, afin que nous ne reculions jamais, et que notre confiance en Dieu soit toujours accompagnée de la défiance de nous-mêmes.

    Dom Guéranger

  • La Pologne se distingue

    La Pologne a été le seul pays de l'UE, et même de l'OCDE, à avoir une croissance positive en 2009 : +1,2%.

    Et elle est devenue la 6e puissance économique européenne.

  • Roselyne Bachelot : relancer l’avortement…

    Le ministre de la Santé (sic) va demander aux Agences régionales de santé (ARS) de garantir un égal accès à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) sur le territoire et prévoit une consultation médicale gratuite et anonyme pour les mineures, a-t-elle indiqué vendredi dans 20 Minutes.

    Mme Bachelot a par ailleurs indiqué que le gouvernement allait augmenter de 10% la rémunération pour les établissements pratiquant l'IVG.

    Lire la suite

  • Le sacrement de mariage

    Extraits des propos de Benoît XVI à la Rote :

    "On doit prendre acte, même si elle n'est pas toujours  explicite, de la tendance diffuse à opposer justice et charité, comme si l'une excluait l'autre... Ainsi certains croient-ils que la charité pastorale  suffit à déclarer nul un mariage... Quant à la vérité, elle tend à être vue de  manière pratique et adaptable au cas par cas, selon les nécessités".

    "Il faut éviter les appels faussement pastoraux qui horizontalisent les  problèmes, dans lesquels l'important est de satisfaire les attentes  subjectives pour parvenir absolument à la nullité, qui permet de dépasser les  obstacles au sacrement de pénitence et à la communion". Ne pas tenir  compte de cela serait obtenir un bien artificiel, "faciliter un retour  aux sacrements dans le danger de vivre en contradiction avec la vérité de sa  propre personne... La justice comme la vérité impliquent l'amour de la vérité  et la recherche de la  vérité... Sans vérité la charité glisse vers le  sentimentalisme et l'amour devient une coquille vide, arbitrairement remplie.  C'est le danger fatal de l'amour dans une culture sans vérité... Cela peut  arriver dans la pratique judiciaire comme dans la théorisation, influant  ainsi fortement sur les jugements. Le problème se pose en particulier en matière matrimoniale où la considération existentielle entre cas personnel et rapport conjugal ne peut se faire aux frais de l'indissolubilité. Or, celle-ci est une propriété  essentielle qui dans le mariage chrétien assure l'unité et la stabilité en vertu du sacrement même... Le mariage est protégé par le droit et en cas de doute il doit être considéré comme valide jusqu'à preuve du contraire. Sinon, on court le grave risque de se priver d'une référence objective pour  l'évaluation de la nullité, transformant chaque difficulté conjugale en  symptôme de manquement au mariage et niant par là de fait l'indissolubilité  du lien".

    (VIS)

  • Vive le nonce !

    Lors du débat sur le projet de résolution, à l'Assemblée parlementaire de Conseil de l'Europe, visant à lutter contre la « discrimination sur la base de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre », la Luxembourgeoise Lydie Err a dénoncé le fait qu'une lettre émanant « de hauts dignitaires de l'Église catholique » avait circulé parmi les parlementaires, que cette lettre proposait des amendements à ce projet, qui « le videraient entièrement de son sens », et que personne n'en avait parlé.

    La lettre en question émanait de Mgr Luigi Ventura, le nouveau nonce apostolique à Paris, qui faisait part, au nom de la Secrétairerie d'Etat, de la préoccupation du Saint-Siège au sujet de deux projets de l'APCE : la résolution sur les droits des homosexuels, et une recommandation sur le droit à l'avortement. Mgr Ventura demandait aux parlementaires d'appuyer les amendements déposés par les députés Volonté, Farina et Gatti. Dans un document joint à la lettre, Mgr Ventura donnait des exemples d'amendements souhaitables, et recommandait in fine la candidature de Riccardo Ventre comme juge à la Cour européenne des droits de l'homme, et de Luca Volonté à la présidence du groupe PPE.

    La lettre était datée du 8 janvier.

    La session de l'APCE a commencé le 25 janvier. Ce jour-là, Luca Volonté a été élu président du groupe PPE.

    Le 27, il y a eu la discussion de la résolution sur les droits des homosexuels. En raison du trop grand nombre d'amendements, le texte a été « renvoyé en commission »...

    Les groupes des Libéraux, des Socialistes et de la Gauche unie-Verts préparent une plainte devant le Conseil de l'Europe contre cette « ingérence politique sans précédent » de l'Eglise catholique.

  • Il se croit malin

    Hier, Nicolas Sarkozy publie un communiqué pour dire qu'il ne fera pas appel de la relaxe de Dominique de Villepin.

    Bien sûr, les spécialistes du droit font remarquer que le président, qui est aussi avocat, a fait une bourde monumentale : la partie civile ne peut pas faire appel.

    Mais ce matin, le parquet annonce qu'il fait appel...

    Et Sarkozy peut dire : c'est pas moi, c'est le parquet...

  • Le cardinal Policarpo parle du laïcisme

    « Manipuler le concept de laïcité pour le transformer en laïcisme est une nouvelle forme d'hégémonie totalitaire », estime le cardinal José Policarpo, patriarche de Lisbonne.

    C'est à lire sur Zenit.

  • Saint François de Sales

    Très sainte Mère de Dieu, vaisseau d'incomparable élection, élection de la souveraine dilection, vous êtes la plus aimable, la plus amante et la plus aimée de toutes les créatures. L'amour du Père céleste prit son bon plaisir en vous de toute éternité, destinant votre chaste cœur à la perfection du saint amour, afin qu'un jour vous aimassiez son Fils unique de l'unique amour maternel, comme il l'aimait éternellement de l'unique amour paternel. O Jésus mon Sauveur ! à qui puis-je mieux dédier les paroles de votre amour, qu'au cœur très aimable de la bien-aimée de votre âme ?

    Mais, ô Mère toute triomphante ! qui peut jeter ses yeux sur votre Majesté, sans voir à votre dextre celui que votre Fils voulut si souvent, pour l'amour de vous, honorer du titre de père, le vous ayant uni par le lien céleste d'un mariage tout virginal, à ce qu'il fût votre secours et coadjuteur en la charge de la conduite et éducation de sa divine enfance ? O grand saint Joseph, époux très aimé de la Mère du Bien-aimé ! hé ! combien de fois avez-vous porté l'amour du ciel et de la terre entre vos bras, tandis qu'embrasé des doux embrassements et baisers de ce divin Enfant, votre âme fondait d'aise lorsqu'il prononçait tendrement à vos oreilles (ô Dieu, quelle suavité !) que vous étiez son grand ami et son cher père bien-aimé !

    On mettait jadis les lampes de l'ancien temple sur des fleurs de lis d'or. O Marie et Joseph ! pair sans pair, lis sacrés d'incomparable beauté, entre lesquels le bien-aimé se repaît et repaît tous ses amants ! hélas si j'ai quelqu'espérance que cet écrit d'amour puisse éclairer et enflammer les enfants de lumière, où le puis-je mieux colloquer qu'emmi vos lis ? lis esquels le soleil de justice, splendeur et candeur de la lumière éternelle, s'est si souverainement récréé qu'il y a pratiqué les délices de l'ineffable dilection de son coeur envers nous. O Mère bien-aimée du Bien-aimé ! ô époux bien-aimé de la bien-aimée, prosterné sur ma face devant vos pieds qui portèrent mon Sauveur, je vous dédie et consacre ce petit ouvrage d'amour à l'immense grandeur de votre dilection. Hé ! je vous jure par ce cœur de votre doux Jésus, qui est le roi des cœurs, que les vôtres adorent, animez mon âme et celle de tous ceux qui liront cet écrit de votre toute-puissante faveur envers le Saint-Esprit; afin que nous immolions meshui en holocauste toutes nos affections à sa divine bonté, pour vivre, mourir et revivre à jamais emmi les flammes de ce céleste feu que notre Seigneur votre Fils a tant désiré d'allumer en nos cœurs, que pour cela il ne cessa de travailler et soupirer jusques à la mort de la croix.

    (Oraison dédicatoire du Traité de l'Amour de Dieu)

  • Serbie : du vraiment nouveau

    Le nouveau patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe, Irinej, intronisé samedi dernier, a tenu une conférence de presse. Ce qui est déjà peu banal.

    Et ça a été pour proposer une rencontre oecuménique en 2013 à Nis, dans le sud de la Serbie, à l'occasion du 1700e anniversaire de l'édit de Milan (313), par lequel l'empereur Constantin reconnut officiellement la religion chrétienne dans l'empire romain.

    Un tel anniversaire à Nis, la ville natale de l'empereur Constantin, "sera peut-être l'occasion pour nos Eglises d'établir un premier contact et, avec un peu de chance, de poursuivre ces contacts et de prendre une nouvelle voie", a déclaré le patriarche. "Cette nouvelle voie serait chrétienne et sincère avec le souhait de constituer une seule Eglise du Christ."

    Quand on connaît la virulente hostilité traditionnelle de l'Eglise orthodoxe serbe vis-à-vis de Rome, on en reste baba.

  • Vingt-Trois : v’là les flics…

    Samedi soir, à l'issue de la messe anticipée de 18 heures de la paroisse de l'Immaculée Conception dans le 12ème arrondissement de Paris, plus d'une trentaine de catholiques, faute de pouvoir dialoguer avec leur curé et faute d'avoir des réponses à leurs demandes anciennes et ancrées d'application du Motu Proprio, ont décidé - à l'occasion de la semaine de l'Unité - de rester dans l'église le temps d'une prière de supplique et d'appel à l'unité. C'est tout : 32 catholiques disent ensemble un chapelet, après la messe, dans une église de Paris. C'est tout.  

    Comme le ridicule, paraît-il, ne tue pas, cette « intolérable agression » a été réprimée par l'envoi de trois équipages de police ! Car la réaction du curé, le Père Géniteau, du Père Chauvet puis du Cardinal Vingt-Trois ne s'est pas fait attendre : Aucun dialogue mais... recours immédiat à la force policière. Il est vrai que la « violence » aurait pu perdurer et que ces malheureux fidèles auraient pu tenter d'aller... jusqu'à réciter un rosaire. On comprend qu'il fallait sévir au plus vite !

    Ce sont en effet les policiers qui ont déclaré : "Le curé ne veut pas vous parler "!

    A la demande écrite du clergé (la demande d'expulsion signée du Père Géniteau avec confirmation du Père Chauvet, curé de Saint François Xavier et celle du Cardinal archevêque de Paris Mgr Vingt-Trois a été montrée par la police aux fidèles), trois équipages de police sont intervenus pour chasser de l'église 32 fidèles âgés de 18 à 91 ans qui... priaient la Vierge Marie dans une église.

    (Paix liturgique, qui reproduit aussi l'article de L'Express)

  • Vaclav Klaus et la grippe

    Le président tchèque Vaclav Klaus a écrit au directeur du Service national de l'hygiène, Michael Vit, pour lui demander s'il y a une grippe porcine pandémique en République tchèque : « En tant que commandant suprême des forces armées, j'ai besoin de connaître votre position afin de pouvoir prendre des mesures en la matière, en coopération avec le gouvernement tchèque et le ministère de la Défense. »

    On notera goûtera l'ironie du propos, en complet et évidemment volontaire décalage avec tout ce que l'on entend depuis des mois...

    Pas plus tard qu'hier, Vaclav Klaus avait critiqué la décision du chef d'état-major Vlastimil Picek d'avoir obligé certaines catégories d'employés du ministère de la Défense à se faire vacciner sous peine de sanctions disciplinaires. Les soldats doivent pouvoir décider eux-mêmes s'ils veulent se faire vacciner ou non, avait dit le président, non sans mettre en doute la réalité de la pandémie.

    Le gouvernement tchèque avait décidé au début de l'épidémie que les personnes nécessaires au fonctionnement de l'Etat devaient se faire vacciner, ainsi que les personnes souffrant de maladies chroniques. Seulement 30 % d'entre elles ont suivi la consigne...

    Il y a eu jusqu'ici 2.381 cas de grippe porcine (on l'appelle toujours ainsi chez les Tchèques), dont 95 cas mortels, et l'on précise que la plupart des personnes décédées souffraient de graves maladies.

    Au fait, on n'a pas de nouvelles de la Pologne, où dès le début le gouvernement avait fait savoir qu'il n'achèterait pas de vaccins. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles...

  • Une famille allemande obtient l’asile politique aux Etats-Unis

    Un juge américain a accordé l'asile politique à une famille allemande qui se disait persécutée parce qu'elle refusait la scolarisation de ses cinq enfants dans le système éducatif obligatoire.

    Les Romeike ont expliqué à Lawrence O. Burman, juge de l'immigration de Memphis, avoir fui Bissingen, dans le Bade-Wurtemberg, en août 2008, pour s'installer aux Etats-Unis, afin de pouvoir faire l'école à la maison.

    Dans son jugement rendu mardi, le juge Burman a "reconnu que les Allemands qui souhaitent éduquer leurs enfants eux-mêmes sont une minorité sociale persécutée" dans leur pays et a donc tranché en faveur des Romeike, a expliqué Mike Donnelly, l'avocat de la "Home School Legal Defense Association" qui les représente.

    "Ce jugement est une humiliation pour l'Allemagne", a constaté Me Donnelly.

    Uwe Romeike, le père des cinq enfants, a exprimé sa "gratitude", dans un communiqué. "Nous apprécions la liberté que nous donnent les Etats-Unis de pouvoir faire classe à nos enfants à la maison. C'est le début d'une nouvelle vie".

  • Minorités en Grèce et Turquie : renoncer à la réciprocité…

    L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) demande à la Grèce et à la Turquie de renoncer au principe de réciprocité qui les régit. Le recours au principe de réciprocité entre la minorité musulmane en Thrace (Grèce orientale) et des minorités non musulmanes en Turquie (en clair les chrétiens) "est devenu anachronique", dit-elle. Ce principe, prévu par le traité de Lausanne en 1923, pourrait "compromettre la cohésion nationale dans les deux pays". Les deux pays devraient "traiter tous leurs citoyens sans discrimination, sans prendre en compte la façon dont l'Etat voisin pourrait traiter ses propres citoyens".

    En bref, la minorité musulmane grecque doit pouvoir choisir librement ses muftis, et la législation de 2008 accordant aux membres de la minorité musulmane des quotas dans la fonction publique doit être mise en œuvre.

    Et cela sans contrepartie du côté turc vis-à-vis des minorités chrétiennes. Car si l'APCE demande à la Turquie de favoriser concrètement l'accès des membres des minorités à la police, l'armée, la magistrature et l'administration, elle sait parfaitement que c'est peine perdue. La Turquie est très régulièrement condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme, sans que cela produise le moindre effet.

    Et pour que ce soit bien clair, l'APCE vient d'« élire » par acclamation un Turc islamiste comme président.

  • Clearstream: Villepin relaxé

    C'était bien la peine de nous emm... pendant des mois et des mois avec ce procès.

    Et c'est une belle claque à Sarkozy qui croyait se débarrasser ainsi d'un rival.

  • Roubaix : ville anciennement française

    A Roubaix, les boucheries traditionnelles se comptent sur les doigts d'une main mais Martine et Jean-Luc Delcour ne se plaignent pas de la pénibilité de l'activité. Ils dénoncent un environnement hostile. Durant 30 ans, ils ont tenu la boucherie installée au 267 rue de Lannoy. « C'est vrai que notre clientèle, composée de personnes âgées, ne se renouvelait pas beaucoup , dépeint Martine Delcour. Mais la fréquentation restait suffisante. Nous aurions pu continuer... »

    « Des jeunes ont manifesté leur écoeurement parce que nous n'étions pas une boucherie hallal, relate Jean-Luc Delcour. Une fois, un adolescent a même craché sur mon comptoir... » Son épouse poursuit : « Nous recevions des jets de soda ou de yaourt sur notre vitrine. » « Une partie de notre clientèle, vieillissante et dépendante, ne pouvait plus se déplacer , reprend M. Delcour. Certains ont arrêté, m'ont-ils dit, de commander des saucisses ou du jambon parce que leur auxiliaire de vie refusait de transporter des morceaux de porc. »

    Lassitude et désarroi ont subrepticement pris le dessus : « Les cinq dernières années ont été un enfer ! » , résume Mme Delcour. Jusqu'au jour, le 30 août 2008, où elle a été agressée par un occupant non identifié de la maison voisine : « Nous faisions des travaux dans la cour. De l'eau a dû passer par-dessus le mur... Un homme a surgi perché sur une échelle pour nous menacer, puis a frappé à la porte du garage, j'avais toujours le tuyau d'arrosage dans les mains... » L'individu s'empare alors du tuyau, le coince dans la bouche de Mme Delcour et lui tord le bras, relate-t-elle.

    « Nous avons également alerté la municipalité, relate Jean-Luc Delcour. M. Rousselle (maire adjoint des quartiers centre, ndlr) nous a rencontrés mais les problèmes ont persisté. » Et le couple Delcour a baissé les bras... et le rideau.

    Nord Eclair, via François Desouche

  • Saint François et le Pape

    Extrait de la catéchèse de Benoît XVI, hier, sur saint François d'Assise :

    Par trois fois, le Christ en croix s'anima, et lui dit : « Va, François, et répare mon église en ruine ». Ce simple événement de la parole du Seigneur entendue dans l'église de Saint-Damien renferme un symbolisme profond. Immédiatement, saint François est appelé à réparer cette petite église, mais l'état de délabrement de cet édifice est le symbole de la situation dramatique et préoccupante de l'Eglise elle-même à cette époque, avec une foi superficielle qui ne forme ni ne transforme la vie, avec un clergé peu zélé, avec un refroidissement de l'amour ; une destruction intérieure de l'Eglise qui comporte également une décomposition de l'unité, avec la naissance de mouvements hérétiques. Toutefois, au centre de cette église en ruines se trouve le crucifié, et il parle : il appelle au renouveau, appelle François à un travail manuel pour réparer de façon concrète la petite église de Saint-Damien, symbole de l'appel plus profond à renouveler l'Eglise même du Christ, avec la radicalité de sa foi et l'enthousiasme de son amour pour le Christ. Cet événement qui a probablement eu lieu en 1205, fait penser à un autre événement semblable qui a eu lieu en 1207 : le rêve du Pape Innocent III. Celui-ci voit en rêve que la Basilique Saint-Jean-de-Latran, l'église mère de toutes les églises, s'écroule et un religieux petit et insignifiant soutient de ses épaules l'église afin qu'elle ne tombe pas. Il est intéressant de noter, d'une part, que ce n'est pas le Pape qui apporte son aide afin que l'église ne s'écroule pas, mais un religieux petit et insignifiant, dans lequel le Pape reconnaît François qui lui rend visite. Innocent III était un Pape puissant, d'une grande culture théologique, et d'un grand pouvoir politique, toutefois, ce n'est pas lui qui renouvelle l'église, mais le religieux petit et insignifiant : c'est saint François, appelé par Dieu. Mais d'autre part, il est intéressant de noter que saint François ne renouvelle pas l'Eglise sans ou contre le Pape, mais seulement en communion avec lui. Les deux réalités vont de pair : le Successeur de Pierre, les évêques, l'Eglise fondée sur la succession des apôtres et le charisme nouveau que l'Esprit Saint crée en ce moment pour renouveler l'Eglise. C'est ensemble que se développe le véritable renouveau.

  • La nouvelle version d’un canular planétaire

    Je reçois un texte attribué à François Fillon dans lequel il est dit que les immigrés doivent s'adapter à la France, que la France est un pays chrétien, et que s'ils ne sont pas contents ils n'ont qu'à partir.

    Ce texte (qui circule semble-t-il déjà depuis longtemps puisque François Fillon l'a dénoncé dès le 2 mai 2009) est exactement le même que celui que j'ai reçu des dizaines de fois et qui était attribué à l'ancien Premier ministre australien John Howard. Je n'ai jamais fait état de ce texte parce qu'il me paraissait suspect : il n'y avait jamais la moindre référence. Je ne cite jamais un texte sans avoir une référence vérifiable.

    En réalité, ce texte est la version brève d'un article rédigé après les attentats du 11 septembre 2001 par un militant républicain de Géorgie (Etats-Unis), Barry Loudermilk.

    Il a ensuite circulé comme étant un article anonyme publié par « un journal » de Tampa (Floride). Puis comme un éditorial d'un journal australien, et aussi comme un article d'un « tabloïd britannique ».

    Puis il a été attribué (en 2007) à des Canadiens, et même au Premier ministre Stephen Harper.

    Dans sa version française, il a circulé, à partir de début 2008 semble-t-il, sous la « signature » de John Howard.

    Voici maintenant qu'il est attribué à François Fillon. Ce qui est proprement grotesque, car sa teneur est typiquement américaine. Une adaptation au Canada ou à l'Australie peut encore passer, mais il est bien évident qu'un dirigeant français ne peut absolument pas s'exprimer de la sorte : « La plupart des Français croient en Dieu. Il ne s'agit pas d'obligation chrétienne, d'influence de la droite ou de pression politique, mais c'est un fait, parce que des hommes et des femmes ont fondé cette nation sur des principes chrétiens, et cela est officiellement enseigné. Il est parfaitement approprié de les afficher sur les murs de nos écoles. Si Dieu vous offense, je vous suggère alors d'envisager une autre partie du monde comme votre pays d'accueil, car Dieu fait partie de notre culture. »

    La simple lecture du texte montre que c'est un faux, en ce qui concerne François Fillon. Une simple recherche sur internet montre que c'était déjà un faux en ce qui concerne John Howard (même si ce pouvait être vaguement crédible dans la mesure où John Howard a plus ou moins prononcé des paroles de ce type... et s'en est excusé publiquement... avant de devenir Premier ministre).

    Il serait temps que ceux qui font circuler ces textes comprennent qu'ils font le plus grand tort aux causes qu'ils croient défendre.

  • Daoudal Hebdo N° 66

    66.jpg

    Daoudal Hebdo N° 66

    Dans ce numéro

    Page 2
    Fécondation in vitro : il y a de l’eau dans le gaz
    L’horrible contraception en Equateur

    Pages 3 à 5
    « Le racisme sur internet » : décryptage d’un rapport

    Page 6
    La mosquée de Pessac
    La mosquée de La Roche-sur-Yon

    Page 7
    Ce qu’est la taqiyya

    Page 8
    Benoît XVI à la synagogue
    Dimanche prochain…

  • Saint Pierre Nolasque

    Le Rédempteur des captifs, Pierre Nolasque, vient s'associer aujourd'hui sur le Cycle à son maître Raymond de Pegnafort ; et tous deux présentent pour hommage au Rédempteur universel les milliers de chrétiens qu'ils ont rachetés de l'esclavage, par la vertu de cette charité, qui, partie de Bethléhem, a trouvé asile en leurs cœurs.

    Né en France, dans notre Languedoc, Pierre a choisi pour seconde patrie l'Espagne, parce qu'elle offrait à son zèle une terre de dévouement et de sacrifices. Comme le Médiateur descendu du ciel, il s'est voué au rachat de ses frères ; il a renoncé à sa liberté pour procurer la leur ; et afin de leur rendre une patrie, il est resté en otage sous les liens de la servitude. Son dévouement a été fécond ; par ses efforts, un nouvel Ordre religieux s'est élevé dans l'Eglise, composé tout entier d'hommes généreux, qui, durant six siècles, n'ont prié, travaillé, vécu, que pour procurer le bienfait de la liberté à d'innombrables captifs, qui, sans eux, languissaient dans les fers, au péril de leurs âmes.

    Gloire à Marie, qui a suscité ces Rédempteurs mortels ! Gloire  l'Eglise catholique, qui les a produits de son sein toujours fécond ! Mais par-dessus tout, gloire à l'Emmanuel, qui dit, en entrant dans ce monde : « O Père ! les holocaustes pour le péché de l'homme ne vous ont point apaisé ; suspendez vos coups ; me voici. Vous m'avez donné un corps ; je viens, je m'immole ! » (Psalm. XXXIX, 8.) Le dévouement du divin Enfant ne pouvait demeurer stérile. Il a daigné nous appeler ses frères, et s'offrir en notre place ; quel cœur d'homme pourrait désormais être insensible aux maux et aux dangers de ses frères?

    L'Emmanuel a récompensé Pierre Nolasque, en l'appelant à lui à l'heure même où, douze siècles plus tôt, il naissait à Bethléhem. C'est du milieu des joies de la nuit de Noël que le Rédempteur mortel est parti pour aller rejoindre l'immortel Rédempteur. Au dernier moment, les lèvres défaillantes de Pierre murmuraient leur dernier cantique de la terre ; et quand il fut arrivé à ces paroles: Le Seigneur a envoyé la Rédemption à son peuple ; il a scellé avec lui son alliance pour jamais, son âme bienheureuse s'envola libre au ciel.

    La sainte Eglise a dû assigner à la mémoire de Pierre un autre anniversaire que celui de son heureux trépas, puisque ce jour appartient tout entier à l'Emmanuel ; mais il était juste que l'élu marqué par une si haute faveur que de naître au ciel à l'heure où Jésus naît à la terre, reçût une place sur le Cycle avant la fin des quarante jours consacrés à la Naissance du divin libérateur.

    Dom Guéranger

  • Technicolor…

    Les actionnaires du groupe Thomson ont adopté à la quasi unanimité un plan visant à réduire de moitié sa dette de près de 3 milliards (bien milliards) d'euros, et à lui donner un nouveau nom : Technicolor.

    Avec un tel nom, le groupe risque fort de continuer à en voir de toutes les couleurs... D'autant que ce nom, censé exorciser le passé et symboliser l'avenir, est au contraire le symbole d'un passé révolu. Le dernier film utilisant la technique Technicolor a été tourné en... 1955.

    (NB. Thomson a racheté à prix d'or les laboratoires Technicolor en décembre 2000. Ces laboratoires avaient continué de produire des films, avec des techniques plus modernes, mais ils étaient surtout devenus le leader mondial de la duplication vidéo et du pressage des DVD. Technicolor est alors devenu une division de Thomson, représentant 43% du chiffre d'affaires du groupe.)

  • La justice égyptienne

    Le tribunal administratif du Caire a suspendu la décision du Conseil suprême d'Al-Azhar d'interdire le port du niqab dans les cours fréquentés par les femmes et où n'enseignent que des femmes.

    La semaine dernière, la justice égyptienne avait déjà rejeté une décision du ministère de l'Education interdisant le niqab dans les résidences universitaires et les salles d'examens.

    La justice égyptienne est donc plus musulmane que le gouvernement et même qu'Al-Azhar.

    Cela donne une idée de ce à quoi peuvent s'attendre les coptes quand ils vont devant la justice de leur pays...