Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Fermé pour congés annuels"

    Je reviendrai le 11 août si Dieu veut.

  • Daoudal Hebdo N° 44

    44.jpg
    Dans ce numéro

    Pages 2 à 5
    « Caritas in veritate »
    — Une encyclique sociale au cœur de la foi
    — Une « autorité politique mondiale »
    — L’intuition de Jean-Claude Martinez

    Page 6
    Les Ouighours aussi sont européens…
    Un peu d’histoire

    Page 7
    Cameroun : une marche contre l’avortement
    Le gouvernement répond vertement au CEDAW

    Page 8
    Sainte Marie-Madeleine
    Dimanche prochain…

  • Notre Dame du Mont Carmel

    (Cette fête n'est plus qu'une mémoire depuis la réforme du calendrier de Jean XXIII. On lira ci-dessous quelques extraits de la présentation des origines de l'ordre du Carmel tels que les décrit le site du Carmel de France.)

    L'extrémité du Mont Carmel domine la splendide baie de Haïfa. Pas très loin d'ici se trouvent les ruines du premier site de l'Ordre des Carmes.

    A partir d'une époque très ancienne qui doit correspondre aux origines mêmes de la vie monastique, on était persuadé qu'Élie, Élisée et leurs disciples « les fils des prophètes » avaient établi leur demeure dans le lit de ce torrent et qu'ils y avaient inauguré la vie érémitique. Il ne faut donc pas nous étonner que des moines, désireux d'imiter la vie solitaire de ces saints prophètes, soient venus très tôt habiter dans ces parages qui étaient à l'époque bien pourvus de grottes naturelles et y aient vécu selon un genre de vie proche de celui des habitants des « laures » du désert de Judée.

    Nous arrivons à la période des Croisades (fin du XIIe siècle, début du XIIIe siècle). Des pèlerins viennent à cette époque vénérer les lieux « élianiques » du vallon. Certains d'entre eux, originaires de nos contrées occidentales, attirés par la beauté des lieux et par le puissant souvenir du prophète, décident d'y rester, habitant les grottes qui avaient jadis été occupées par les moines byzantins. Eux aussi veulent y vivre en ermites à l'imitation du prophète Élie. Leur genre de vie ne diffère guère de celui de leurs prédécesseurs grecs. Ce sont les tout premiers représentants de l'Ordre des Carmes. On les appelle à l'époque « Frères ermites du Mont Carmel ».

    Très vite, l'oratoire fut dédié à Notre-Dame. Ce fait qui nous paraît aujourd'hui plutôt banal eut au contraire une importance considérable pour l'évolution spirituelle ultérieure au Carmel, car très vite les ermites furent désignés du nom de « Frères ermites de Notre-Dame du Mont Carmel » et cela donna naissance à l'orientation essentiellement mariale du nouvel Ordre contemplatif.

    Pendant toute la durée du XIIIe siècle, à part de rares et brèves exceptions, le Royaume Latin de Jérusalem, le seul où des ermites chrétiens purent vivre en paix, se réduisait en fait à une très étroite bande de terrain bordant le littoral méditerranéen depuis Tripoli au Nord (aujourd'hui au Liban), jusqu'à Jaffa au Sud (proche de la moderne Tel-Aviv). Le Mont Carmel, situé au bord de la Méditerranée, se trouvait en plein milieu de ce territoire, à proximité de Saint-Jean d'Acre, la capitale effective du Royaume latin. On peut même dire que c'est en grande partie en raison de cette proximité que les Carmes purent demeurer un siècle au Mont Carmel. Malgré les précautions prises par les Croisés, précautions qui se sont montrées relativement efficaces pour la protection du Carmel, les frontières orientales du Royaume étaient mal défendues et la plupart du temps extrêmement perméables aux incursions islamiques. Les ermites du Carmel connurent une première alerte en 1238 ; d'où leur premier exode. En 1291, date de la chute définitive du Royaume latin de Terre Sainte, tous furent obligés de s'enfuir. L'implantation de l'Ordre en Occident est le fruit de cet exode.

  • Ce qui arrive quand on supprime la peine de mort

    Communiqué de Jean-Marie Le Pen

    La polémique sur le verdict dans l'affaire Fofana a pour origine un phénomène que les commentateurs passent soigneusement sous silence : c'est l'effondrement de l'échelle des peines dû à la suppression de la peine de mort, qui a elle-même entraîné la fin de la perpétuité, etc.

    Il va de soi que lorsque le responsable d'un crime particulièrement atroce ne peut pas être condamné à plus de 22 ans de prison, ses complices ne peuvent être condamnés qu'à des peines inférieures.

    Ce qui est en cause, c'est donc l'idéologie qui considère les assassins comme des victimes et qui, ayant conduit à la suppression de la peine de mort, a rendu infirme le code pénal.

  • Daul le petit instituteur vindicatif

    Joseph Daul, président du groupe PPE au Parlement européen, suggère que les pays qui n'auront pas ratifié le traité de Lisbonne au moment de la formation de la prochaine Commission européenne devraient être privés de leur commissaire.

    "C'est comme ça qu'on punit les mauvais élèves, non ?", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Strasbourg.

    Interrogé sur la possibilité de "punir" un pays comme l'Allemagne en la privant de commissaire, Joseph Daul a répondu par un sourire, sans exclure cette hypothèse...

  • Incitation officielle à la débauche des adolescents

    "Plaisir". Ce n'est pas le titre d'un film, mais celui d'une nouvelle brochure diffusée par les services de santé britanniques pour vanter aux adolescents les bienfaits du sexe. Une initiative qui fait débat dans un pays où le taux de grossesse adolescente est l'un des plus élevés d'Europe.

    Lire la suite

  • Curieux…

    Le Quai d'Orsay a fait savoir que les deux Français enlevés en Somalie étaient des conseillers « en mission officielle ».

    Mais il est avéré qu'ils s'étaient inscrits à leur hôtel de Mogadiscio comme journalistes, sans donner leur identité...

  • Orelsan, le nouveau Rimbaud (™ ministère de la Culture), suite

    Lu sur le Forum des Babéliens :

    Marietrintigner: verbe transitif, qui signifie: pour un homme, battre une femme, éventuellement jusqu'à ce que mort s'en suive. Employé le plus souvent dans une tournure passive, ce qui met en relief le patient sujet grammatical, ici la femme, et non l'agent de l'action, l'homme, et de manière métaphorique.

    Ce néologisme récent est né dans les banlieues, suite à la mort en Lituanie de l'actrice Marie Trintignant sous les coups de son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat. Il y a été popularisé par le chanteur de Rap OrelSan, dont le titre "J'aime pas la Saint Valentin" contient les paroles suivantes: « Ferme ta gueule ou tu vas te faire marietrintigner ». Il n'a pas l'air de s'être diffusé en dehors du langage des banlieues pour le moment.

  • Saint Henri

    Deus, qui hodierna die beatum Henricum Confessorem tuum e terreni culmine imperii ad regnum æternum transtulisti : te supplices exoramus : ut, sicut illum, gratiæ tuæ ubertate præventum, illecebras sæculi superare fecisti, ita nos facias, ejus imitatione, mundi hujus blandimenta vitare, et ad te puris mentibus pervenire. Per Dominum nostrum Jesum Christum Filium tuum.

    Dieu qui, en ce jour, avez fait passer le bienheureux Henri, votre confesseur, du sommet d'un empire terrestre au royaume éternel ; vous qui, par l'abondance de votre grâce, lui avez donné de triompher des attraits du monde, faites-nous également, nous vous en supplions, fuir les séductions de la terre et, dans un parfait détachement de toutes choses, parvenir jusqu'à vous.

  • Frédéric Miterrand : c’est parti…

    Le ministre de la Culture s'exprime sur le rappeur Orelsan et sa chanson « Sale pute » :

    "Je trouve toute cette polémique tout à fait ridicule. Orelsan exprime le dépit amoureux, avec des termes qui ne sont pas les miens, moi je ne parle pas exactement la même langue, mais il a tout à fait le droit de l'exprimer. Je ne trouve rien de choquant ni de répréhensible à la manière dont il le chante... Rimbaud a écrit des choses bien plus violentes et qui sont devenues des classiques. Je ne sais pas si les chansons d'Orelsan deviendront des classiques, mais en tout cas ce qui est certain c'est que c'est beaucoup d'agitation pour rien et qu'il a le droit tout à fait légitime de composer sa chanson et de la chanter où il veut."

    On avait déjà eu le droit à Baudelaire pour je ne sais quel rappeur, voici maintenant Rimbaud...

    N'y aura-t-il donc personne, dans le monde des lettres, pour hurler contre une telle imposture ?

    Voici ce que le ministre de la Culture enjoint de considérer comme de la poésie rimbaldienne :

    T'es juste bonne à te faire péter le rectum même si tu disais des trucs intelligents t'aurais l'air conne
    J'te déteste j'veux que tu crèves lentement j'veux que tu tombes enceinte et que tu perdes l'enfant (...)
    On verra comment tu suces quand j'te déboiterai la mâchoire
    T'es juste une truie tu mérites ta place à l'abattoir
    T'es juste un démon déguisé en femme j'veux te voir briser en larme
    J'veux te voir rendre l'âme j'veux te voir retourner brûler dans les flammes (...)
    J'vais te mettre en cloque (sale pute)
    Et t'avorter à l'Opinel (...)

    Désolé d'infliger cela aux âmes sensibles, mais il faut savoir de quoi on parle.

  • Jerzy Buzek, du militantisme anticommuniste à la potiche européenne

    Le Polonais Jerzy Buzek a été élu sans surprise « président du Parlement européen », par 555 voix sur 713 votants.

    Membre du PPE, il a été élu aussi par les socialistes, puisque les deux principaux groupes se partagent la présidence : deux ans et demi pour l'un, deux ans et demi pour l'autre.

    Dans les années 80, Jerzy Buzek fut un des dirigeants de Solidarnosc, luttant contre le communisme du parti unique.

    Aujourd'hui il est la potiche du parti unique européiste à Strasbourg.

    Sic transit...

  • Lech Kaczynski signera le jour même…

    Le président polonais Lech Kaczynski a promis lundi qu'il signerait le traité de Lisbonne "le jour même" où sera annoncée la victoire du oui lors du nouveau référendum en Irlande. "Je l'ai répété maintes fois: la Pologne ne fera pas obstacle à son entrée en vigueur", a-t-il ajouté.

    Il signera donc le 2 octobre. Si c'est le oui qui l'emporte...

  • La mosquée de Vénissieux

    mosquée Vénissieux.jpg

    Le 22 novembre 2008, le maire communiste de Vénissieux, André Gérin, posait la première pierre de la gigantesque mosquée turque de Vénissieux (qui doit être achevé au début de l'année prochaine, et dont l'annexe était déjà construite). Le projet relève de Milli Görüs, le mouvement turc islamiste fondamentaliste dont le logo représente l'Europe en vert enserrée dans un croissant.

    André Gérin est l'homme qui veut faire interdire la burqa et le niqab...

    (via l'Observatoire de l'islamisation)

  • L’avortement à l’Ile Maurice

    Le gouvernement mauricien a ouvert un débat pour savoir s'il fallait modifier la loi sur l'avortement, qui date de 1838.

    Mais il n'a reçu que 17 propositions alors qu'il attendait de très nombreuses réactions afin de pouvoir dégager un « consensus ». A ce stade, rien ne changera.

    Selon le ministère des droits de la femme,70% des propositions sont contre une nouvelle législation sur l'avortement, 30% incluent des pour et des avis mixtes, c'est-à-dire des contre mais avec des exceptions, telles les cas de viol et d'inceste.

    (Voir le site avortementivg)

  • Pakistan : un village de chrétiens attaqué par des musulmans

    Le 30 juin, environ 50 musulmans, armés de bâtons, de machettes, de cocktails molotov et d'armes à feu, ont investi le village, saccageant tous les biens des chrétiens et faisant irruption dans les maisons pour en chasser les habitants.

    Selon le groupe d'enquête mis en place par l'Eglise catholique, l'attaque des musulmans trouverait son origine dans une querelle de voisinage entre un musulman et un chrétien. Le 29 juin, les choses se seraient envenimées et « le lendemain matin, un appel a été lancé à la mosquée du village musulman voisin pour aller mener le jihad contre les chrétiens de Bahmani Wala, coupables d'avoir insulté le Prophète Mahomet », rapporte Abid Gill, membre de la Commission justice et paix de  la Conférence des évêques catholiques du Pakistan. « Le religieux qui tenait le micro a appelé les musulmans à mettre les chrétiens en fuite et à se saisir de leurs enfants et de leurs filles »

    Un villageois de Bahmani Wala raconte que les assaillants hurlaient des slogans tels que : « Brûlez les isai (les chrétiens) chez eux ! » Il poursuit en expliquant que les musulmans ont volé tout ce qu'ils ont pu et souillé les réserves de nourriture qu'ils n'ont pas pu emporter. « Ils ont fait régner la terreur », explique-t-il.

    (Eglises d'Asie, via Zenit)

  • La liturgie n’est pas une autocongratulation

    Le nouveau secrétaire de la Congrégation pour le culte divin, J. Augustine DiNoïa, a été sacré évêque le 11 juillet.
    Sur son blog Americatho, Daniel Hamiche donne deux vidéos de la cérémonie, dont la très courte allocution du nouvel archevêque.

    Mgr DiNoïa dit notamment :

    « Il y a une tentation compréhensible, à la fin d'une telle glorieuse célébration, de s'autocongratuler. Mais c'est à Dieu qu'appartient la gloire. À Dieu qui a gratifié l'Église du pape Benoît XVI, successeur de Pierre et vicaire du Christ sur terre. Puisse la fête de son patron, saint Benoît, lui accorder les grâces et la joie qui viennent quant on Le sert fidèlement. »

    Daniel Hamiche remarque :

    On voudra bien trouver ici un discret rappel que la doctrine de Benoît XVI sur la liturgie, qui n'est pas l'autocélébration de l'assemblée mais l'action par laquelle on rend gloire à Dieu !

  • Saint Bonaventure

    Jean vit dans les cieux un signe mystérieux et admirable, un signe prophétique et frappant. Jamais rien de semblable ne s'offrit aux regards des Prophètes: jamais rien de si merveilleux n'avait annoncé à l'avance les bienfaits du Seigneur.

    En présence de la cour céleste était une femme revêtue de la lumière du soleil ; elle pressait la lune sous ses pieds; une couronne de douze étoiles environnait son front, et elle portait en son sein un fruit tout divin.

    A nulle autre qu'à vous, ô Marie, ce tableau que le Prophète déroule à nos yeux ne saurait convenir aussi bien. C'est en vous qu'est conçu, c'est de vous que naît le vrai soleil de justice, et c'est par lui que brille à nos yeux le royaume de la patrie bienheureuse.

    La lune est placée sous vos pieds et la milice des cieux est soumise à votre empire. La gloire des douze Patriarches a été bénie par vous ; elle orne votre front, et les triomphes des apôtres forment votre diadème.

    Vous êtes remplie de la plénitude de toutes les grâces. En vous se trouve l'abondance de toutes les vertus et de la pénitence; vous êtes la beauté par excellence . la lumière exempte de la tache du péché ; la splendeur de la gloire qui embellit le monde de l'éclat de ses rayons.

    Tout ce que la voix des Prophètes et les énigmes de la loi ont annoncé de vous, ô Vierge, s'accomplit. Tout ce que la parole de l'Ange vous a promis après les prophètes et la loi, tout s'exécute fidèlement à la face du monde.

    Salut! Consolation des hommes, étoile brillante de la mer. Salut! Remède de nos crimes, Vierge vraiment unique. Etrangère à l'homme, vous avez conçu et donné au monde le Seigneur; vous êtes la pierre angulaire qui met un terme aux figures de la loi.

    Elevée au-dessus des cieux, vous régnez à la droite de Dieu; près de votre Fils et reine de son empire, vous êtes toute-puissante. C'est de là que vous affermissez les âmes sans vertu, et que vous leur prodiguez vos secours ; c'est de là que votre providence s'étend sur vos enfants, et que vous leur obtenez les grâces du salut.

    En effet, la simple raison nous enseigne que là où se trouve environnée de gloire cette chair innocente que le Fils de Dieu prit en vous, là aussi doit se trouver le trône de votre splendeur, placé au milieu d'une  gloire incomparable. C'est là, ô Mère, qu'élevée au-dessus de toute créature, unie à votre Fils. Nous jouissez dans la céleste patrie, des entretiens de l'adorable Trinité; là votre grâce bienfaisante nous offre une couronne de bonheur ineffable, la gloire et la récompense des saints.

    (Louanges de la bienheureuse Vierge Marie, n.19)

  • Clandestins à la SNCF

    Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, alerté par le syndicat SUD-Rail, vient de demander une enquête administrative sur la situation des maîtres-chiens qui surveillent les gares d'Ile-de-France. D'après le syndicat, 150 maîtres-chiens seraient des étrangers en situation irrégulière. Pour l'heure, SUD a présenté 35 dossiers de demandes de régularisation à la préfecture.

    Pour la plupart, il s'agirait d'Africains employés sous de fausses identités par les sous-traitants d'un sous-traitant de la SNCF, la société Vigimark.

    Vendredi, sous la pression du ministère, la SNCF s'est engagée à trouver des emplois à une vingtaine d'entre eux dans une de ses filiales de nettoyage ou de gardiennage afin qu'ils puissent avoir droit à une régularisation par le travail : les métiers de la sécurité ne permettent pas cette régularisation.

    Des faux emplois pour régulariser des clandestins. Cela devient la règle.

    Sous la pression du ministère de l'Immigration : ça c'est nouveau.

  • 92 nouveaux Français

    nouveauxf.jpg

    Ce sont des clandestins de la Corne de l'Afrique, arrivés à Malte.

    La France les accueille, en une opération de réinstallation, qui est une première.

    Le ministre Besson est allé les accueillir à l'aéroport. Il a fait un discours en anglais. Car ils ne sont pas francophones.

    Et ils sont tous musulmans.

    En plus de titres de séjour d'un an renouvelable, ils bénéficieront d'un logement et du RSA.

  • « Délit d’appropriation »

    « C'est surtout les fins de semaine et les après-midi. Avec beaucoup de jeunes qui arrivent de Montpellier par le bus, la ligne 28, à l'aller et au retour, on a constaté une recrudescence de faits », dit le commandant de gendarmerie.

    Les « faits », ce sont les vêtements et les objets qui disparaissent, sur la plage de Carnon, dès que les vacanciers ont le dos tourné.

    Les gendarmes font des missions de surveillance « pour lutter contre les délits d'appropriation », ajoute le chef d'escadron Pizzi.

    Voilà un bel exemple de Novlangue.

    En France, le « délit d'appropriation indue » ne concerne que la propriété intellectuelle.

    Quand des voyous dérobent des biens, cela s'appelle du vol.

    Même dans les codes étrangers où existe un délit d'appropriation d'objets, il s'agit d'objets trouvés.

    Mais il ne faut pas « stigmatiser » les « jeunes ». Ce ne sont pas des voleurs, ce sont des appropiationnistes de circonstance. Il va falloir réformer le code pénal.

    (D'après le Midi libre, via François Desouche)

  • La grande mosquée de Tarbes

    mosquée Tarbes.jpgLa mosquée Omar ibn al Khattab est presque terminée. Elle a été construite sur un terrain donné par la municipalité UMP, avec des bâtiments qui étaient alors sur le terrain, totalement remaniés pour arriver à ce résultat.

    La première pierre avait été déposée en avril 2005 en présence du Maire, du préfet des Hautes-Pyrénées, de l'abbé Louis Nogaro, curé de la paroisse Sainte-Thérèse, et du père André Pastor, curé de la paroisse Saint-Martin.

    Joachim Véliocas rappelle que Omar ibn al-Khattab, deuxième calife (591-644), est celui qui s'est lancé à la conquête des terres chrétiennes byzantines, de Damas (635), Yarmouk (636), Babylone d'Egypte (641) et Alexandrie (642), avec la force de l'institution d'un djihad canonisé et sacralisé ? Selon les universitaires Janine et Dominique Sourdel, auteur de l'indispensable "L'œuvre accomplie sous le califat de Omar et en partie selon ses instructions était donc considérable : à sa mort la Syrie, la Mésopotamie, l'Iran occidental et l'Egypte étaient devenus terres islamiques." (Dictionnaire historique de l'islam, de Janine et Dominique Sourdel, PUF, 2004, page 829.)

  • Mosquée d’Annecy : une victoire

    Vendredi, le tribunal administratif de Grenoble a suivi les réquisitions du représentant du gouvernement et retenu le motif principal évoqué par les plaignants pour prononcer l'invalidation du projet de grande mosquée à Annecy.

    On se souvient que les riverains avaient déposé un recours au motif du manque de places de stationnement autour du bâtiment...

    Le tribunal a également retenu que le projet ne respectait pas les règles du plan local d'urbanisme.

    C'est un exemple que tous les opposants aux grandes mosquées doivent garder à l'esprit : un motif matériel, apparemment sans rapport avec les enjeux, peut être décisif.

    On rappellera que les terrains avaient été cédés à l'association musulmane par la ville... et le diocèse.

    (via Nations Presse Info, où l'on trouvera les détails de toute l'histoire.)

  • Les Roumains défendent leur cathédrale

    Environ 6.000 personnes ont manifesté dimanche à Bucarest contre la construction d'une tour de bureaux à proximité de la cathédrale catholique Saint-Joseph, qui selon eux mettrait en danger ce monument érigé il y a 125 ans, a constaté l'AFP.

    "Nous demandons que les travaux de construction ne soient pas repris", a déclaré Mgr Ioan Robu, métropolite catholique de Bucarest, alors que la cour d'Appel de Ploiesti a récemment donné son feu vert pour la poursuite des travaux, démarrés en mars 2006 et interrompus à plusieurs reprises. En février dernier, un tribunal avait annulé l'autorisation de construction.

    Au long de cette procession dirigée par des prêtres au rythme du Notre Père et de divers chants religieux, les manifestants venus de plusieurs villes de Roumanie ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Arrêtez le génocide culturel" et "Arrêtez le massacre".

    En partant de la cathédrale Saint Joseph, les manifestants ont fait un arrêt devant le siège du gouvernement, où ils ont déposé leurs demandes.

    Le projet de la compagnie Millennium Building Development prévoit la construction, à une dizaine de mètres de la cathédrale, d'un bâtiment d'une hauteur de 75 mètres, qui disposerait de 19 étages et de quatre autres au niveau souterrain.

    Les représentants de l'Eglise envisagent de porter le cas devant la Cour européenne des droits de l'Homme.

    Pour sa part, le Vatican avait protesté en décembre 2006 contre cette construction.

  • Bagdad: série d'attentats contre des églises

    Au moins quatre personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées dans une série d'attentats visant des églises hier soir à Bagdad.

    Trois chrétiens et un musulman ont été tués dans l'explosion d'une bombe à la sortie d'une messe à l'église Notre-Dame, rue Palestine. L'attentat a également fait 18 blessés,

    Auparavant, deux bombes installées dans une église de l'ouest de Bagdad avaient explosé à minuit, causant des dégâts mais pas de blessés. Trois bombes ont également explosé à proximité d'autres églises de Bagdad à environ 16h30, faisant huit blessés.

    D'autre part, à Kirkouk, des hommes armés ont abattu Aziz Rizqo Nisan, un responsable provincial chrétien, alors qu'il sortait de son domicile.

  • Benoît XVI, Obama, et l’interprète

    Le site Benoît et moi souligne qu'il y avait curieusement un interprète, lors de la rencontre entre Benoît XVI et Barack Obama :

    A la réflexion, oui, cela me paraît étrange, ou au moins inhabituel.

    Après les photos protocolaires dans le bureau du Pape, on a en effet vu, sur le direct de la RAI une jeune femme venir baiser n'anneau papal, puis prendre place à côté du président, avant que les portes ne se referment.

    Revoyant les images des deux rencontres avec George Bush, en 2007 et en 2008, il ne s'était rien passé de tel.

    Je n'ai pas vraiment d'explication, sinon que c'est certainement un signe de plus. Le dialogue direct était-il donc si difficile? Prudence du Saint-Père? Méfiance?

    En tout cas, cela laisse supposer qu'il n'était pas si chaleureux que ça... puisque par interprète interposé.

  • Travail dominical : sept catégories…

    Les députés ont achevé vendredi soir l'examen de la proposition de loi UMP sur le travail le dimanche. Le vote solennel est programmé pour mercredi.

    Ouest France constate que ce texte crée sept catégories de travailleurs du dimanche :

    1. Les salariés et les petits commerçants de l'alimentaire qui travaillent déjà le dimanche matin.

    2. Les 180 professions non commerciales (3,4 millions de salariés) soumises au régime normal du droit du travail parce qu'elles s'exercent forcément le dimanche.

    3. Il reste les «cinq dimanches du maire», octroyés au moment des fêtes.

    4. Les salariés des 497 communes et trente zones touristiques où le travail dominical s'exercerait de plein droit (sans contreparties). Et, par extension, des communes dont le maire, actuel ou futur, demanderait le label touristique.

    5. Les salariés soumis au régime des cinq dimanches (salaire doublé) travaillant dans une commune touristique où s'appliquerait le régime de base (salaire normal).

    6. Les grandes zones urbaines de consommation, les Puces (Lille, Paris, Marseille/Aix), avec des heures basées sur le volontariat, payées double et assorties de repos compensatoire.

    7. L'Alsace-Moselle, terre de concordat, est exclue du champ de la future loi.

    C'est une belle illustration du deuxième mot de la devise de la République...

  • Loi sur le travail du dimanche : Benoît XVI prend position

    Après la prière de l'Angélus, hier, le pape s'est adressé aux pèlerins français en ces termes :

    La prière de l'Angélus me donne en ce dimanche la joie de vous saluer, chers fidèles et touristes de langue française. Le dimanche est un bien pour l'homme. Ce jour saint est en effet pour les chrétiens un jour de prière qui leur permet de reprendre des énergies spirituelles en soutenant leur vie par l'écoute et la méditation de la Parole de Dieu, et en se nourrissant du Corps du Christ. Le dimanche est également un jour de délassement et de détente mérités pour se retrouver en famille ou entre amis. J'encourage chacun à vivre ce temps de grâce qu'est le repos dominical ! Je demande à Dieu de vous bénir, ainsi que vos familles et vos amis !

  • Immense cæli Conditor

    Immense cæli Conditor,
    Qui mixta ne confunderent,
    Aquæ fluenta dividens,
    Cælum dedisti limitem.

    Firmans locum cælestibus,
    Simulque terræ rivulis,
    Ut unda flammas temperet,
    Terræ solum ne dissipent.

    Infunde nunc, piissime,
    Donum perennis gratiæ :
    Fraudis novæ ne casibus
    Nos error atterat vetus.

    Lucem fides inveniat :
    Sic luminis jubar ferat,
    Ut vana cuncta terreat :
    Hanc falsa nulla comprimant.

    Præsta, Pater piissime,
    Patrique compar Unice,
    Cum Spiritu Praclito,
    Regnans per omne sæculum. Amen.

    Immense auteur du ciel, qui pour te mieux répondre
    Des êtres où tu fis entrer chaque élément,
    En divisant les eaux qui pouvaient les confondre,
    Entre elles pour barrière as mis le firmament ;

    Qui là-haut affermis un fond aux mers célestes,
    Et rangeas par ruisseaux les nôtres au-dessous,
    De crainte que du feu les ravages funestes
    Ne pussent dissiper un séjour fait pour nous :

    Verse dans tous nos cœurs une grâce fidèle,
    Dont le secours propice ait toujours à durer ;
    Empêche que l'effet d'une fraude nouvelle
    Sous une vieille erreur ne nous puisse atterrer.

    Fais que la foi nous donne une lumière sainte,
    Et nous imprime en l'âme à tel point sa clarté,
    Que jamais vain appas n'y porte aucune atteinte,
    Jamais ne l'embarrasse aucune fausseté.

    Accordez cette grâce à nos humbles prières,
    Père incompréhensible, Homme-Dieu Jésus-Christ,
    Qui régnez l'un et l'autre au séjour des lumières,
    Où sans fin avec vous règne le Saint-Esprit.

    (Hymne des vêpres du lundi, attribuée à saint Grégoire le Grand, traduction - particulièrement réussie, je trouve - de Pierre Corneille.)

  • 6e dimanche après la Pentecôte

    L'évangile raconte la seconde multiplication des pains. Pour la première multiplication des pains, il y avait cinq pains d'orge : des pains de mauvaise qualité, et au nombre de cinq, comme les cinq sens que nous devons purifier : c'est l'évangile du 4e dimanche du Carême.

    Cette fois, il s'agit de sept pains. Comme l'Evangile ne précise pas de quelle céréale il est constitué, c'est qu'il s'agit de froment. Du bon pain. Et surtout il y en a sept. Comme le septième jour, comme la septième béatitude. Saint Ambroise commente admirablement :

    « Elle est donc bien justement la septième cette béatitude des pacifiés ; à eux le pain des sept corbeilles, le  pain sanctifié, le pain du repos ! C'est quelque chose de grand que ce pain du septième jour ; et j'oserai le dire, si, après avoir mangé des cinq pains, vous goûtez les sept, n'attendez plus rien sur cette terre. »