Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Saint Louis

    Les trois oraisons de la messe :

    Deus, qui beátum Ludovícum confessórem tuum de terréno regno ad cæléstis regni glóriam transtulísti : eius, quǽsumus, méritis et intercessióne ; Regis regum Iesu Christi Fílii tui fácias nos esse consórtes.

    Dieu, d’une royauté terrestre, vous avez élevé votre bienheureux confesseur saint Louis à la gloire du céleste royaume : daignez, nous vous en prions, nous accorder, en considération de ses mérites et de son intercession, la grâce d’être associés à la gloire du Roi des rois, Jésus-Christ votre Fils.

    Súscipe, quǽsumus, Dómine, gratas maiestáti tuæ oblatiónes : et præsta ; ut, in amplificándo divíni cultus splendóre, beáti Ludovíci sollicitúdinem imitámur.

    Accueillez, Seigneur, ces offrandes dignes de plaire à votre majesté, et faites que nous imitions le zèle du bienheureux Louis à rehausser sans cesse la splendeur du culte divin.

    Deus, qui beáto Ludovíco, inter falláces temporális regni delícias, veram ætérni regni felicitátem toto corde concupíscere tribuísti : fac nos, quǽsumus ; eiúsdem felicitátis amatóres, cuius in hoc sacramento pignus accépimus.

    Dieu, vous avez mis au cœur du bienheureux Louis, au sein des séductions mensongères de la royauté terrestre, un désir ardent du vrai bonheur dans l’éternel royaume : allumez en nous l’amour de ce même bonheur dont nous venons de recevoir le gage en ce sacrement.

    Lien permanent Catégories : Liturgie 2 commentaires