16 août 2013

Pourquoi on peut brûler les églises coptes

Poste de veille a traduit ce document émanant du bureau du parti de la liberté et de la justice (vitrine politique des Frères musulmans et parti majoritaire, qu'on le veuille ou non) à Helwan (ou Hélouan, au sud du Caire).

Parti de la liberté et de la justice - Helwan

Le Pape de l'Église [Tawadros II, pape de l'Eglise copte] a contribué au renversement du premier Président islamique élu.

Le Pape de l'Église a qualifié la charia islamique de loi arriérée, inflexible et régressive.

Le Pape de l'Église commandite les Black Bloc pour répandre le chaos et le banditisme, et attaquer des mosquées.

Le Pape de l’Église a demandé aux coptes de participer aux manifestations du 30 juin pour renverser le Président islamique.

Le pape de l'Église s'est opposé aux articles [de la Constitution] sur l’identité islamique et s’est retiré de la commission constitutionnelle.

Le Pape de l'Église est le premier à avoir répondu à l'appel du [général] el-Sissi demandant de lui donner un mandat pour tuer des musulmans, aboutissant à la mort de 500 personnes (avant le massacre d'aujourd'hui [14 août]).

Le Pape de l'Église a envoyé au comité constitutionnel actuel un mémorandum demandant l'abrogation des articles sur la charia.

Après tout cela, les gens se posent cette question : pourquoi les Frères musulmans brûlent-ils des églises ?

N.B. :
Incendier des lieux de culte est un crime.
Toutefois, la guerre de l’Église contre l’islam et les musulmans est encore plus criminelle.
À toute action, il y a une réaction.

 

12:57 Publié dans Dans le monde, Islam | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : coptes

06 août 2013

En Egypte

L’église Saint-Georges de Sohag, en Haute-Egypte, a été attaquée lundi une fois de plus par des islamistes, qui ont mis le drapeau d’Al Qaïda sur le toit en scandant des slogans musulmans.

Le même jour des islamistes ont pénétré dans une église de Girga en criant des slogans contre le patriarche copte.

Les déclarations d’Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al Qaïda, dénonçant le « complot américain » appuyé par l’armée et les coptes contre Mohammed Morsi, laissent craindre un regain de violences antichrétiennes.

16:05 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

31 juillet 2013

C’était le 5 juillet près de Louxor

Au cours d'une attaque qui a duré 18 heures le 5 juillet, quatre chrétiens coptes ont été tués et quatre autres grièvement blessés.

Une foule en colère, armée de barres métalliques, de couteaux, de branches d'arbre et de marteaux, a pris d'assaut des maisons et des commerces appartenant à des coptes à Nagah Hassan, à 18 kilomètres à l'ouest de Louxor, après que le cadavre d'un musulman a été découvert près d'habitations de familles chrétiennes. Malgré les multiples appels à l'aide des habitants et des chefs religieux, les forces de sécurité présentes sur les lieux n'ont que timidement tenté de mettre fin aux violences et les renforts suffisants ne sont pas arrivés.

Lors d'une attaque, les forces de sécurité ont évacué les femmes et les enfants pris au piège dans une maison encerclée par la foule en colère, laissant derrière eux six hommes, visiblement parce que la foule a exigé que les hommes restent. Quatre de ces hommes ont plus tard été poignardés et frappés à mort, tandis qu'un cinquième a dû être hospitalisé. Trois autres hommes ont été hospitalisés à la suite d'autres épisodes de violences.

(Amnesty)

08 juillet 2013

Un prêtre assassiné en Egypte

EGITTO_(F)_0607_-_Sacerdote_ucciso.jpg

Samedi en début d’après-midi, à el-Arish, dans le Sinaï, des islamistes sont sortis d’une voiture et ont tiré à bout portant sur le prêtre copte Mina Haroan Abboud, 39 ans. Immédiatement transporté à l’hôpital, il est mort quelques heures plus tard.

13:17 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coptes

12 juin 2013

Egypte : l’amende hypocrite

L’institutrice copte Demanya Oubeid Abdel al-Nour, accusée de blasphème, a été condamnée hier à 100.000 livres d’amende (10.775 €). Des islamistes ont manifesté leur colère à l’issue du verdict. Car il est évident que si elle est coupable de blasphème envers l’islam elle devrait être emprisonnée. La condamner à une énorme amende, c’est avouer qu’elle n’est pas coupable, tout en la punissant d’avoir été dénoncée…

10 juin 2013

Evénement en Egypte…

Un décret présidentiel, publié le 6 juin au Journal officiel, autorise la construction d’une église copte à Nubaria.

La demande avait été faite il y a 17 ans…

Mais le président Morsi montre ainsi qu’il est tolérant…

Sauf que Moubarak avait délégué ces décisions aux gouverneurs des provinces…

13:03 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

07 juin 2013

Ils s’en prennent aussi aux enfants coptes

Le 10 avril j’évoquais « l’industrie des enlèvements de coptes » en Egypte. On enlève des adultes, mais aussi des enfants. Et cela finit éventuellement en drame. Ainsi, au début de la semaine, un garçon de six ans, Cyril Yusuf Saad, a été enlevé. La famille a payé la rançon (30.000 livres, soit 3.257 €), mais le ravisseur a tué l’enfant et jeté son corps dans les égouts…

Raymond Ibrahim, sur Gatestone, donne deux exemples récents de garçons enlevés puis libérés après rançon, et il évoque le cas différent des filles, des centaines d’adolescentes enlevées, violées, et « converties » à l’islam pour être mariées à leurs ravisseurs.

(Via Poste de Veille)

13:03 Publié dans Dans le monde, Islam | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : coptes

20 mai 2013

Encore une église attaquée en Egypte

C’était vendredi dernier, à Alexandrie. Un musulman (connu des services de police) dit avoir vu un copte se pencher sur son balcon pour regarder dans l’appartement de sa sœur, qui habite en dessous. Il n’en a pas fallu davantage pour qu’une foule de musulmans (plus de 20.000 selon l’agence Aina) attaque l’église copte la plus proche, avec des tirs de chevrotine et des briques. Un millier de coptes ont accouru pu défendre l’église mais n’ont pu empêcher que la porte soit incendiée et que la plupart des vitraux soient brisés. Au cours de l’assaut un copte est mort. Officiellement de peur. Mais selon des témoins il portait de nombreuses traces de blessures. Parmi les blessés, un copte a dû être opéré de la tête. Ses proches l’ont retrouvé menotté sur son lit alors qu’il est dans le coma… Car, comme d’habitude, la police est intervenue un peu plus tard pour arrêter les coupables…

12:22 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

18 mai 2013

En Egypte

Mercredi, dans un village du district de Minya, quelque 2.000 musulmans ont attaqué des magasins et des maisons appartenant à des coptes, et ont tenté d’incendier l’église.

Hier soir, « des heurts entre musulmans et chrétiens », comme disent les agences de presse, des heurts… devant une église, ont fait un mort et des dizaines de blessés.

Les attaques contre les coptes sont devenues quotidiennes, fait remarquer Asianews. Depuis l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans, la justice est de plus en plus prise en mains par les Frères, quand ce n’est pas par les salafistes, et les imams radicaux peuvent exprimer sans fard toute la violence de l’idéologie islamiste, excitant notamment dans les campagnes des foules musulmanes largement illettrées contre les chrétiens.

En outre, les juges, qui étaient naguère réticents à accepter les plaintes pour blasphème contre l’islam, de peur d’être accusés à leur tour d’attiser les haines, les traitent aujourd’hui avec faveur, pour se faire bien voir de leurs supérieurs islamistes.

Le cas de l’institutrice copte Demanya Oubeid Abdel al-Nour, que j’évoquais le 13 mai, fait beaucoup de bruit. Le procureur général a demandé 2.900 dollars de caution pour sa libération, ce que sa famille ne peut pas payer.

On en sait un peu plus sur le « crime » de Demanya. Le 8 avril, elle parlait à ses élèves de la vie religieuse sous les pharaons. Elle parlait du polythéisme, puis du monothéisme d’Akhenaton, pour en arriver aux trois monothéismes : le judaïsme, le christianisme, l’islam. L’inspecteur de cette matière était présent, mais il quitta la salle de classe dix minutes avant la fin. Deux jours plus tard, l’institutrice était suspendue, suite à l’accusation de trois enfants selon lesquels elle avait blasphémé l’islam et loué le christianisme. Puis elle fut interrogée par trois commissions, qui toutes trois l’innocentèrent. Mais, sous la pression de certains parents et d’autres professeurs, la direction de l’école porta l’affaire au ministère de l’Education, qui a ouvert une enquête conduisant à l’arrestation de l’enseignante, le 8 mai. Son procès devrait s’ouvrir le 21 mai.

13:33 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coptes

13 mai 2013

En Egypte

Demyana Emad, 23 ans, institutrice à Louqsor, en Egypte, a été arrêtée, et emprisonnée sur ordre du procureur, sous l’accusation d’avoir insulté l’islam devant ses élèves.

Le président de l’association des parents d’élèves avait porté plainte contre elle dès le mois d’avril auprès de la direction régionale de l’enseignement, mais l’institutrice avait fait valoir qu’il n’y avait aucune preuve.

Des musulmans « extrémistes » sont allés dans son école et ont fait pression sur les élèves pour qu’ils témoignent contre elle. En fait elle est coupable d’être copte…

17:18 Publié dans Dans le monde, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

10 avril 2013

L’industrie des enlèvements de coptes

Dans la seule province de Minya en Egypte, il y a eu plus de 150 enlèvements ces deux dernières années. Toutes les victimes sont coptes. L’Associated Press a consacré une longue dépêche (un reportage) à ce sujet. Il semble que ces informations n’intéressent pas la presse française. L’Observatoire de l’islamisation publie la traduction.

12:16 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

08 avril 2013

Une nouvelle grave attaque contre les coptes

Vendredi soir à Khossous, au nord du Caire, des musulmans ont attaqué l’église copte. Les affrontements ont fait quatre morts chez les coptes et un musulman, et de nombreux blessés.

Au départ, des enfants faisant des graffiti (une croix gammée) sur le mur d’une mosquée. Selon les musulmans, un homme réprimande les enfants, des coptes, puis insulte le christianisme. Il s’ensuit une dispute, puis l’attaque de l’église. Selon le chef local de la sécurité, les enfants en question étaient des musulmans. Selon les coptes, ce n’est qu’un prétexte, le véritable déclencheur étant la riposte d’une famille chrétienne au harcèlement dont les jeunes femmes de la famille étaient victimes de la part des hommes d’une famille musulmane.

Lors des funérailles des quatre coptes, hier, en la cathédrale du Caire, les musulmans attendaient la sortie du convoi funéraire pour l’attaquer. Les coptes se sont défendus ; la police a tiré des grenades lacrymogènes dans l’enceinte de la cathédrale, tandis que les musulmans tiraient : un copte est mort.

Le P. Raphaël, secrétaire général du Saint Synode copte, a délivré un triple message :

Nous destinons trois messages :

Le 1er message s’adresse au Ciel, nous croyons en la justice du Ciel, le Christ nous a appris à ne pas oublier le sang des martyrs, bien plus l’enseignement du Christ nous révèle que Dieu n’oublie pas le sang de ses martyrs, si bien qu’Il ait dit qu’Il se venge de cette génération pour le sang des justes qui a été versé sur terre, du sang d’Abel le juste. Même le sang d’Abel le juste ne sera pas oublié devant Dieu.

Le 2ème message s’adresse à notre pays l’Egypte que nous ne quitterons jamais, c’est notre pays. Le message que nous transmettons à notre pays l’Egypte c’est que le pays ne se développe pas par le sang, ce n’est pas par l’insécurité que les pays sont gouvernés.

Le 3ème message s’adresse à nous, coptes d’Egypte. Nous ne délaisserons jamais notre foi. Le sang versé nous raffermit d’avantage dans notre foi. Nous gardons préservons aussi nos valeurs et notre amour ; nous ne renoncerons pas aux valeurs de la Bible qui nous apprend à aimer toute la création, quelle que soit le mal qu’elle nous fait subir nous les chrétiens. Ceux qui ont été tués ont reçu la couronne du martyre, quant à nous notre foi s’est intensifiée.

Que le Seigneur soit avec vous et vous garde,
Gloire soit à notre Dieu éternellement, Amen.

13:41 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coptes

04 avril 2013

Israël et les coptes

Une rumeur court en Israël sur le possible accueil dans le pays de coptes persécutés. Un journal israélien a même donné la parole à un certain Mansour al Samuely, présenté comme un avocat d’origine égyptienne, chef du bureau israélien chargé des permis de séjour, déclarant que 237 familles coptes étaient arrivées en Israël pour y obtenir l’asile en tant que persécutés.

Un démenti gouvernemental anonyme a été diffusé via le correspondant de la chaîne Al Arabiya à Jérusalem : il est impossible d’appliquer le droit d’asile à des personnes provenant « d’un pays ami avec lequel nous disposons d’un traité de paix ».

Bref, les coptes ne peuvent pas être persécutés, puisque les islamistes égyptiens sont nos amis…

Mais il y a un autre aspect de la question. Théoriquement, les coptes ne peuvent pas se rendre en Israël. Car en 1979, après la signature du traité de paix entre l’Egypte et Israël, précisément, le pape Chénouda III avait pris un décret interdisant aux coptes de se rendre en pèlerinage en territoire israélien, en signe de solidarité avec les Palestiniens. Décret qui n’est plus vraiment respecté depuis longtemps, mais qui est toujours en vigueur…

(Fides)

15:00 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coptes

26 mars 2013

Du nouveau en Egypte ?

Le tribunal de Sohag (500 km au sud du Caire) a condamné à mort un musulman pour le meurtre de deux coptes en novembre 2011.

C’est une nouveauté. D’habitude ce genre de crime ne vaut à son auteur que quelques années de prison. Il y a quelques mois, un musulman avait également été condamné à mort, mais c’est parce que parmi les victimes il y avait un policier...

Mahmoud Abdel-Nazir avait attaqué plusieurs maisons de chrétiens pour venger son frère qui avait été tué par un copte dans une bagarre, selon lui. Il avait incendié les maisons ; il y avait eu deux morts et trois blessés.

La sentence a été transmise au grand mufti, auquel il revient de confirmer (ou non…) les peines capitales.

14:29 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

18 mars 2013

Trois frères coptes assassinés

Trois frères coptes ont été assassinés parce que les musulmans les soupçonnaient de vouloir construire une église sur un terrain qu’un autre frère avait acheté.

Il y a deux versions de cette histoire, celle du journal Al Watan, et celle du Blog copte.

Selon Al Watan, la rumeur sur la construction d’une église est devenue le sujet d’un prêche, un vendredi à la mosquée ; une foule de musulmans s’est alors ruée sur le terrain des coptes, cassant tout, et tuant les trois frères à l’arme automatique.

Selon le Blog copte, un copte avait acheté un terrain, l’avait confié à ses trois frères pour le cultiver, et avait embauché un gardien musulman. Peu à peu se répand la rumeur sur la construction d’une église. Rumeur plusieurs fois démentie. Mais le gardien en est sûr : les coptes vont construire une église. Alors il met un somnifère dans la boisson des frères coptes et les tue par balles dans leur sommeil.

12:04 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

13 mars 2013

Evénement œcuménique en Egypte

 

coptes

La liturgie marquant le début du ministère patriarcal du nouveau Patriarche copte catholique, S.B. Ibrahim Isaac Sidrak, célébrée lundi en la cathédrale Notre-Dame du Caire, a représenté également un événement œcuménique important. En effet, parmi les personnalités présentes, il y avait le patriarche copte “orthodoxe” Tawadros II. « Il s’agit d’un geste historique sans précédent, a souligné à l’agence Fides le vicaire apostolique pour les fidèles de rite latin, Mgr Adel Zaki. En outre, SB Tawadros II a pris la parole pour faire référence aux trois qualités qui doivent marquer le ministère d’un patriarche : la paternité, l’amour envers tous ses enfants, et le service de tous.

Toutes les institutions égyptiennes étaient représentées. Le grand imam d’Al Azhar avait envoyé son premier conseiller. Au cours des remerciements, la foule a applaudi, selon l’usage, chacun des noms qui étaient cités… sauf celui du président Mohammed Morsi…

10:20 Publié dans Dans le monde, Eglise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

12 mars 2013

Un copte est mort à Benghazi

Des centaines de coptes ont manifesté hier devant l’ambassade de Libye au Caire suite à la mort d’Ezzat Atallah dans une prison de Benghazi. Ezzat Atallah est un des six coptes égyptiens qui avaient été arrêté le 28 février pour « prosélytisme ». Selon le ministère égyptien des Affaires étrangères, l’homme était diabétique et avait des problèmes cardiaques et donc il est mort de mort naturelle. Sic. Une explication qui ne peut qu’accroître la colère de la famille et des coptes en général, car Ezzat Atallah n'avait pas été arrêté sous d'autre motif que la haine des chrétiens, et il est évident que le gouvernement islamiste égyptien n’a aucune envie de provoquer un incident diplomatique pour la mort d’un chrétien…

Selon la famille d’Ezzat Atallah, celui-ci a été torturé juste après son arrestation par une milice salafiste, avant d’être remis à la police.

Les quelque 48 marchands coptes qui avaient été arrêtés sur le marché de Benghazi puis expulsés ont déclaré qu’ils avaient été frappés et torturés. Notamment torturés à l’acide pour leur enlever leurs tatouages chrétiens. (Tous les coptes ont une croix tatouée sur le poignet, et souvent d’autres symboles chrétiens sur le cou ou le front.)

13:52 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

04 mars 2013

En Egypte

La police égyptienne est intervenue vendredi dernier à Kom Ombo, dans le sud de l’Egypte, pour disperser des musulmans qui manifestaient devant une église, après propagation de la sempiternelle rumeur selon laquelle une femme convertie au christianisme se cachait à l’intérieur. Comme les manifestants leur jetaient des pierres, les policiers ont dû faire usage de gaz lacrymogène.

13:16 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

02 mars 2013

En Egypte

Un tribunal de Bani Suef a rejeté la demande de libération de Rzik Naguy, 10 ans, et  Mina Fara, 9 ans : les deux enfants, accusés de blasphème, devront rester en prison jusqu’à leur procès.

Ils sont en prison depuis le mois d’avril. Le 9 avril, ils furent interpellés par un imam qui dit les avoir vus uriner sur le Coran. L’imam alla avec les enfants voir le curé pour demander à celui-ci de les punir. Le prêtre refusa, car les pages du Coran se trouvaient parmi des ordures et les enfants ne pouvaient pas savoir ce que c’était, d’autant qu’ils sont illettrés. L’imam envoya les enfants au tribunal local qui les mit en détention préventive. C’est une triste première.

Le P. Rafic Greiche, porte-parole de l’Egise catholique en Egypte, dénonce l’islamisation rampante du pays :

« Les Frères musulmans sont tranquillement en train de remplacer tous les fonctionnaires locaux, dans les gouvernorats, par des gens qui leur sont dévoués. L’Egypte est en train de devenir un pays islamique, avec de sérieux risques pour la minorité chrétienne. » En toute discrétion, les islamistes remplacent les fonctionnaires de deuxième et troisième rang, dans les divers secteurs (y compris la justice). « La population ne remarque rien. Mais c’est par dizaines que des personnes sont remerciées et remplacées par des proches des appareils extrémistes. Grâce à cette infiltration, l’aile radicale des Frères musulmans et les salafistes peuvent agir impunément. »

Par exemple, le 24 février, des islamistes ont de nouveau interrompu la construction d’une église dans le district Shubra al-Kheima du Caire. (Il s’agit de l’église construite sur un terrain que les islamistes avaient occupé en juillet dernier, y déployant une bannière indiquant : Mosquée Ebad al-Rahan.)

(Asianews)

A Benghazi

La chasse aux chrétiens se poursuit à Benghazi. Quelque 48 marchands ambulants coptes égyptiens ont été arrêtés la semaine dernière sur le marché. Parce que sur leurs étals il y avait des images religieuses. Une vidéo montre les hommes arrêtés, tous avec la tête rasée, portant des traces de coups, entassés dans une toute petite pièce sous la garde d’un barbu.

Les « autorités » de Benghazi ont fait savoir que ces hommes n’ont pas été arrêtés parce qu’ils sont chrétiens mais parce qu’ils ont enfreint les lois sur l’immigration en entrant de façon illégale sur le territoire libyen. Ce qui serait une bonne blague si le sort de tant de braves gens n’était en jeu, vu que la Libye est une vaste zone de non-droit et que les trafiquants et terroristes en tout genre circulent et passent les « frontières » comme ils l’entendent…

12:37 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

25 février 2013

Les coptes ne veulent pas voter à Pâques

Le second tour des élections législatives en Egypte a été fixé au 5 mai pour plusieurs circonscriptions, dont Le Caire. Or le 5 mai est le jour de la fête de la Pâque copte, et les coptes protestent.

« Les responsables politiques ont choisi ces jours-là parce qu’ils ne tiennent pas compte du calendrier des fêtes chrétiennes, explique à l’agence Fides Mgr Botros Fahim Awad Hanna, l’évêque auxiliaire d’Alexandrie des coptes catholiques ; et parmi eux, il n’y a personne qui soit en mesure de les prévenir du caractère inopportun de ce choix. En cette matière, ils vont à l’aveuglette. C’est ainsi qu’hier [le 22 février], les protestations de nombreux coptes ont éclaté sur les réseaux sociaux et certains chrétiens influents ont fait entendre leurs voix jusqu’à la Présidence, afin d’avertir du fait qu’il s’agissait d’un choix malheureux et que celui-ci pourrait provoquer de nouvelles tensions sociales et de nouvelles révoltes. »

La date pourrait être changée, ajoute l’évêque. Pour ne pas avoir l’air de céder aux coptes, le pouvoir peut prendre prétexte du fait qu’est célébrée le 6 mai la fête nationale de Sham al-Nasseem (une fête du printemps qui plonge dans le passé pharaonique).

14:01 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

07 février 2013

Deux coptes condamnés pour avoir manifesté

Le 9 octobre 2011, l’armée chargeait une manifestation de coptes au Caire. Il y eut 28 morts : 12 victimes écrasées par des véhicules militaires, 16 tuées par balles. 30 coptes furent arrêtés. Deux d’entre eux viennent d’être condamnés à trois ans de prison pour « incitation à la violence, destruction de véhicules militaires et attaque délibérée de soldats » (sic).

Pour la communauté copte, ce n’est rien d’autre qu’une insulte aux victimes. L’association des victimes du 9 octobre, d’autres associations de victimes, et des partis démocratiques, ont décidé d’organiser une manifestation, demain depuis un faubourg du Caire jusque devant la Cour suprême, pour demander le jugement des dirigeants des forces armées, les véritables coupables du massacre.

Plusieurs officiers de la police militaire, dont son chef le général Hamdi Badeen et son adjoint sont théoriquement en procès. Pour l’heure, seuls trois soldats ont été condamnés, à trois ans de prison.

La version officielle est toujours que les coptes qui sont morts ce jour-là ont été tués par leurs coreligionnaires. Le tribunal a refusé de joindre les rapports d’autopsie au dossier.

17:43 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coptes

21 janvier 2013

Nouvelle attaque d’un village chrétien en Egypte

Vendredi dernier, pour la deuxième fois en un semaine, des centaines de musulmans ont attaqué un village chrétien en Egypte : cette fois c'était el-Marashda, dans la procince de Quena. Les musulmans ont brûlé au moins six maisons de coptes et essayé de démolir l’église, et pour une fois la police est intervenue à temps pour les empêcher de continuer. L’attaque faisait suite à une fausse rumeur de viol d’une petite musulmane de 6 ans par un chrétien. Les accès du village ont ensuite été bloqués par les islamistes pour empêcher la police d’emmener ceux qu’elle avait arrêtés. Et la fête de l’Epiphanie (copte) a dû être annulée.

(Asianews)

18:16 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

17 janvier 2013

Attaque islamiste au Fayoum

Des centaines d’islamistes ont détruit, le 15 janvier, un centre paroissial copte qui était en construction, dans le diocèse du Fayoum.

C’est devenu habituel depuis que les Frères musulmans sont au pouvoir, souligne le P. Greiche, porte-parole de l’Eglise catholique : dans la semaine, trois autres bâtiments ont été attaqués en d’autres endroits. Aux contestations de droit de propriété et de permis de construire s’ajoute désormais l’assurance de l’impunité. La police intervient après les faits, et si elle arrête quelqu’un, ce sont des chrétiens…

14:41 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

05 janvier 2013

Noël copte et islam égyptien

Les coptes fêtent la Nativité du Christ le 7 janvier. A l’issue d’une rencontre entre le nouveau patriarche Tawadros II et le grand imam d’Al Azhar Ahmed al-Tayeb, celui-ci a déclaré : « Al Azhar rejette et condamne les déclarations de personnalités extrémistes. Lundi, comme chaque année, nous offrirons nos vœux à la communauté copte en lui souhaitant Joyeux Noël. »

Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue, dans un pays où les médias sont pleins de condamnations de tout ce qui ressemblerait à une fête de Noël et à des vœux de Noël, assorties de généreuses menaces de mort. Contre les coptes, mais aussi contre les musulmans qui souhaiteraient un Joyeux Noël à leurs voisins chrétiens. Hesham el-Ashry, le chef salafiste qui a fondé l’Autorité de promotion de la vertu et de la prévention du vice, a déclaré « traîtres et apostats » les musulmans qui se conduiraient ainsi.

L’imam d’Al Azhar apparaît donc une fois de plus, et sans frais, comme un « modéré ». Il peut assurément montrer sa bienveillance de grand seigneur : il contrôle la situation : la nouvelle Constitution fait d’Al-Azhar l’instance de contrôle des lois…

13:11 Publié dans Dans le monde, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

13 décembre 2012

Les frères musulmans ciblent les coptes

Deux hauts responsables des Frères musulmans, hier Mahmud Beltagui, et trois jours auparavant le guide suprême Khairat al-Shater, ont affirmé que 60% des manifestants anti-Morsi appartiennent à l’Eglise copte. Ce qui est proprement absurde, mais pas sans signification, hélas.

13:06 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

08 novembre 2012

Les salafistes ne saluent pas le pape copte...

On a remarqué que les salafistes avaient été les seuls, sur l’échiquier politico-religieux égyptien, à ne pas saluer l’élection du nouveau patriarche copte, ce qui est contraire aux traditions orientales et montre clairement ce que l’islamisme actuel a de nouveau.

Lundi, lors de sa première conférence de presse, Théodore II a déclaré que l’Eglise copte s’opposerait à toute tentative de l’assemblée constituante d’imposer la charia, soulignant que les chrétiens et les autres minorités devaient avoir toute leur place dans la Constitution.

La réplique des salafistes n’a pas tardé. Le soir même, ils occupaient un terrain près de la cathédrale de Choubra el-Khema, celle dont l’évêque est le porte-parole du patriarcat, bloquaient l’entrée de la cathédrale et plantaient sur le terrain appartenant à l’Eglise une pancarte indiquant : « Mosquée Al-Rahman ».

La police s’est contentée de regarder ce qui se passait. Il a fallu que le patriarcat contacte le ministère de l’Intérieur pour que la police fasse évacuer les lieux, ce matin, 36 heures après…

(Asianews)

15:28 Publié dans Dans le monde, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

05 novembre 2012

Théodore II : le nouveau « pape » copte

1_3.jpgLe nouveau patriarche des coptes préchalcédoniens a été désigné hier selon la procédure très apostolique du tirage au sort parmi trois candidats finalistes. L’élu est l’évêque de Beheira (Rosette), Mgr Théodore*, qui devient donc Théodore II (le jour même de son 60e anniversaire).

Dans son message de félicitations, le pape Benoît XVI écrit notamment : « Je remercie le Tout Puissant des importants progrès acquis avec votre prédécesseur dans les relations entre l'Eglise copte orthodoxe et l'Eglise catholique. Je prie et espère que nous continuerons dans cette amitié et que, sous la conduite de l'Esprit, notre dialogue porte des fruits, une solidarité renforcée et une réconciliation durable. »

Pour l’évêque copte catholique d’Assiout, « les trois candidats demeurés en jeu pour succéder au Pape Chenouda étaient tous des personnes dignes. Mais du point de vue des rapports œcuméniques et de la collaboration entre les Eglises chrétiennes, nous espérions l’élection de l’évêque Taouadros, personne ouverte et équilibrée ».

* Théodore est son nom de moine : il a même été abbé du monastère Saint-Bichoï. En Egypte on dit Taouadros. Tout le monde l’écrit à l’anglaise : Tawadros, alors qu’on a toujours écrit Tantaoui, et non Tantawi, pour désigner l’ancien grand imam d’Al Azhar ou le maréchal bras droit de Moubarak.

15:31 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

31 octobre 2012

Chez les coptes

Les coptes sont invités à observer trois jours de jeûne, à partir d’aujourd’hui, avant la messe du 4 novembre en la cathédrale Saint-Marc du Caire au cours de laquelle sera élu le patriarche qui doit remplacer Chenouda III mort en mars dernier.

Lundi, un collège de près de 2.500 clercs et laïcs ont voté pour choisir les trois finalistes parmi les cinq candidats. Il s’agit de l’évêque Raphaël, 54 ans, responsable des églises du centre du Caire, de l’évêque Tawadros, 60 ans, de la province de Beheira, dans le delta du Nil, et du père Raphaël Ava Mina, 70 ans. Leurs noms seront écrits sur des morceaux de papier qui seront enfermés dans une boîte placée devant l’autel de la cathédrale. Le 4 novembre, un petit garçon aux yeux bandés sera chargé de tirer au sort le nom de celui qui deviendra le 118e “Pape d’Alexandrie, Patriarche de toute l’Afrique et du siège de Saint Marc”.

Le secrétaire du conseil des affaires administratives de l’Eglise copte, Kamil Seddiq, souligne que cette élection arrive à un moment où les coptes sont victimes de violences et discriminations accrues : « La Bible est brûlée et la police n’intervient pas. Il est temps que le Président Morsi démontre qu’il est le président de tous les égyptiens par des actes et non pas seulement au travers des paroles. » Des incidents ont été signalés au mois d’octobre à Alexandrie, à Dahshur et à Rafah. Dimanche denier, cinq coptes ont été blessés dans le cadre de violents affrontements près d’une église au sud du Caire, affrontements ayant éclaté lorsqu’un certain nombre d’extrémistes musulmans ont cherché à empêcher les coptes de se rendre à la messe.

 

13:17 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes

04 octobre 2012

Une triste première en Egypte

Deux enfants coptes de 10 et 9 ans ont été arrêtés dans le gouvernorat de Beni Suef pour blasphème : ils sont accusés par l’imam salafiste de leur village d’avoir déchiré des pages du Coran et uriné sur elles. L’imam a d’abord emmené les enfants voir le curé, et comme celui-ci refusait de les punir, il les a fait incarcérer. Le père d’un des deux enfants explique que ceux-ci ne savent pas lire et qu’ils ne pouvaient pas savoir ce qu’étaient les papiers qu’ils avaient trouvé dans un petit sac alors qu’ils jouaient près des ordures.

C’est la première fois que des enfants sont arrêtés sous une accusation de blasphème en Egypte.

L’ONG qui a alerté la presse sur cette affaire souligne que les accusations de blasphème sont en forte hausse en Egypte, et qu’il y a eu une vingtaine de cas ces derniers mois. Dans la plupart des cas les accusés sont condamnés à des peines de prison.

12:44 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coptes