12 juin 2013

Egypte : l’amende hypocrite

L’institutrice copte Demanya Oubeid Abdel al-Nour, accusée de blasphème, a été condamnée hier à 100.000 livres d’amende (10.775 €). Des islamistes ont manifesté leur colère à l’issue du verdict. Car il est évident que si elle est coupable de blasphème envers l’islam elle devrait être emprisonnée. La condamner à une énorme amende, c’est avouer qu’elle n’est pas coupable, tout en la punissant d’avoir été dénoncée…

Commentaires

C'est aussi un moyen de racket islamiste sur la communauté copte, car c'est une belle somme dans un pays pauvre.

Écrit par : stephe | 13 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.