Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Climat - Page 5

  • L'Onu va créer une commission d'examen sur le GIEC

    Elle sera composée de « hautes sommités scientifiques ». Mais on précise d'emblée que le rapport réaffirmera la fiabilité du GIEC et aura pour but de « renforcer la publication de son cinquième rapport »...

    Lire la suite

  • Le « Monsieur Climat » de l’ONU démissionne…

    Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-Cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC) depuis 2006, a présenté sa démission, qui prendra effet le 1er juillet. Il rejoindra le cabinet de consultants KPMG.

    "C'était une décision difficile à prendre mais je crois que le temps était venu pour moi de relever un nouveau défi, en travaillant sur le climat et le développement viable avec le secteur privé et le monde de la recherche", a-t-il dit.

    Mais, il y a quelques semaines, son secrétariat affirmait à l'AFP qu'il n'avait aucunement l'intention de démissionner et qu'il briguerait un nouveau mandat en septembre prochain.

  • Un colloque sur le « réchauffement climatique »

    Le samedi 30 janvier 2010, au Siège du Front National à Nanterre (78 rue des Suisses), se déroulera un colloque sur le thème : « Réchauffement climatique : mythe ou réalité ? »

    Le programme est ici.

  • Vaclav Klaus est toujours là

    Dans une interview publiée sur le site internet de Fox News à l'occasion de la fin du sommet de Copehague, Vaclav Klaus déclare que le « réchauffement climatique » n'est pas une question scientifique mais une « nouvelle religion ».

    L'humanité, dit-il, ne doit pas se faire dicter comment elle doit vivre sur la base d'une « idéologie irrationnelle » produite par le politiquement correct. Le président tchèque affirme qu'après des années de recherches sur le sujet il en est venu à la conclusion que le « réchauffement climatique », en réalité, n'est pas une question de température, mais une idéologie, ou une nouvelle religion. Cette religion affirme que ce sont les hommes qui sont responsables du très léger réchauffement que l'on a constaté ces dernières années, et qu'ils doivent être punis pour cela. Or ce léger réchauffement est la conséquence de causes naturelles. C'est un phénomène périodique dans l'histoire de la terre. Le rôle de l'homme est minime, presque négligeable. Et l'inventivité humaine est capable de créer de nouvelles technologies qui affaiblissent l'impact de l'humanité sur l'environnement. Des mesures radicales telles que celles qui sont prônées à Copenhague ne sont pas nécessaires.

    Les personnalités politiques, les médias et la communauté du monde des affaires, ajoute-t-il, ont simplement compris que c'était pour eux un très bon sujet à reprendre. C'est une brillante idée pour échapper aux vraies réalités. On ne cherche pas à résoudre la crise mais on parle du monde en 2050, 2080, 2200... C'est un job parfait pour eux. Les électeurs ne les sanctionneront pas pour avoir fait un mauvais pronostic...

    (D'après l'agence de presse CTK)

  • Les lundis de Paul McCartney

    Paul McCartney était hier l'invité du Parlement européen. Il a expliqué que manger de la viande provoque plus de dommages au climat que toute autre activité. Mais oui : « L'industrie de l'élevage produit plus de gaz à effet de serre que tous les transports ensemble, avions, trains, voitures, camions. » En outre elle contribue à la déforestation, et gaspille l'eau : « Produire un steack requiert autant d'eau qu'une douche de quatre heures. » Sic.

    En conséquence, il demande aux Européens de ne pas manger de viande un jour par semaine. J'apprends par la même occasion qu'il a lancé en juin dernier une campagne « lundi sans viande ». Et c'est cette campagne qu'il est venu promouvoir au Parlement européen.

    Pourquoi le lundi ? On ne sait pas.

    En tout cas le président du Parlement européen, le Polonais (hélas) Jerzy Buzek, a appuyé McCartney: « La campagne du lundi sans viande est une bonne idée, peut-être pas pour tout le monde, et le changement doit avoir lieu pas à pas... L'impact de la surproduction de viande sur le climat est devenu évident. »

    Un jour sans viande ? L'Eglise connaît cela depuis toujours. C'est le vendredi, non par caprice ni par respect de quelconques billevesées, mais pour des raisons proprement religieuses.

    Paul McCartney et ses affidés végétariens auraient pu choisir le vendredi puisque ce jour était déjà traditionnellement un jour sans viande en Europe. Mais non. C'est une illustration parmi d'autres que l'idéologie écolo est une haine du christianisme.

  • Commission européenne

    Les portefeuille de la future Commission européenne ont été distribués aujourd'hui. La seule nouveauté est la création d'un commissaire... « chargé de la lutte contre le réchauffement climatique ». Bien sûr. L'heureuse élue est la Connie Hedegaard, qui est actuellement ministre du gouvernement danois « pour la conférence de l'ONU sur le changement climatique à Copenhague 2009 ». Sic.

  • Des experts du GIEC convaincus de bidouillage

    L'affaire fait grand bruit aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Pour l'heure, en français, en dehors des blogs, on n'a qu'une dépêche de l'Associated Press (hier à 18h43), qui tente de minimiser le scandale. En voici le premier paragraphe :

    « Des pirates informatiques ont réussi à entrer dans le serveur du respecté centre de recherches sur le climat (CRU) de l'université britannique d'East Anglia et mis en ligne des centaines de documents et courriels privés, alimentant le débat sur le degré d'influence humaine dans le réchauffement de la planète. »

    En réalité, parmi les centaines de courriels et de documents mis en ligne par les pirates, on découvre que les sommités du « réchauffement global », ceux du GIEC, disent clairement qu'ils bidouillent les données pour qu'elles correspondent à leurs prévisions, ils se donnent les uns aux autres des conseils pour que le bidonnage ne se voie pas, montent des cabales pour empêcher que les scientifiques qui ne sont pas de leur bord ne puissent pas publier leurs recherches dans les revues, et même pour virer les directeurs de revues qui osent accueillir des articles ne correspondant pas exactement à leurs fantasmes.

    Pour tout savoir on se reportera au blog Objectif Liberté et aux liens qu'il indique.

    Voici un exemple concret de bidouillage : un graphique sur le réchauffement entre 1000 et 2000 (d'après les cernes des arbres, apparemment). Le premier est celui qui donnait les vraies données. Le second est le graphique officiel (il faut regarder d'abord l'évolution dans la dernière période, c'est spectaculaire...).

    Image1.png
    Image10.png

  • Le Pôle Nord sans glace…

    Le Pôle Nord sera quasiment dépourvu de glace durant l'été d'ici une dizaine d'années, a prédit mercredi une équipe d'explorateurs britanniques.

    Lors d'une expédition de trois mois, l'équipe du Catlin Arctic Survey a mesuré les couches de neige et de glace dans la région arctique.

    Ces mesures montrent que l'essentiel de la glace présente dans la région étudiée s'est formée au cours de l'année écoulée et a une épaisseur de moins de deux mètres (180cm).

    Cette couche de glace est trop fine pour résister à la fonte estivale, a précisé mercredi Peter Wadhams, de l'Université de Cambridge.

    Durant trois mois, les explorateurs britanniques de l'expédition Catlin Arctic Survey ont parcouru à pied et à la nage une distance moyenne de 11km par jour pour effectuer ces mesures.

    Les conclusions de cette expédition sont rendues publiques à quelques semaines de la Conférence de l'ONU sur le climat qui se déroule du 7 au 18 décembre à Copenhague (Danemark).


    Ce que l'on vient de lire est une dépêche de l'Associated Press.

    Le site « Pensée unique » lui a déjà répondu il y a plusieurs mois, en montrant que les prétendues mesures du Catlin Arctic Survey étaient démenties par les mesures effectuées sérieusement, au même moment, par la mission Polar 5 de l'Alfred Wegener Institute.

    Lire la suite