01 janvier 2014

A propos du feuilleton Scalfari-Lombardi

Comme on pouvait s’en douter, le père Lombardi a répondu à Eugenio Scalfari pour corriger, démentir et rectifier.

Il n’a évidemment aucun mal à montrer que François n’a pas « aboli le péché », même s’il laisse de côté le fait que par certains propos François peut laisser l’entendre, d’où la « méprise » de Scalfari.

Le père Lombardi pointe très bien d’autre part l'erreur d’interprétation de Scalfari sur le « tout en tous ».

Mais on constate qu'il ne répond rien à ce qui est le passage le plus long du texte de Scalfari, où celui-ci reprend et souligne ce qu’il y avait déjà dans son premier article et qui avait tellement fait de bruit, à juste titre : les deux idées connexes que chacun a sa conception du bien et du mal et sa conception de Dieu : nous chrétiens nous le concevons comme le Christ nous l’a révélé, mais chacun le lit à sa manière.

Or c’est tout de même stupéfiant qu’on laisse dire que le pape aurait proféré de telles choses.

Sauf, évidemment, si c’est vrai. Ce qui serait encore plus stupéfiant.

Commentaires

Il n'y a aucune notion chrétienne du bien et du mal applicable socialement. Toutes les paraboles l'indiquent : ce qui est bon et juste pour les païens ne l'est pas pour les chrétiens.
Les ritals ont souvent du mal à comprendre ça, étant donné qu'ils ont vécu sous un régime théocratique catholique mensonger pendant des lustres.

Écrit par : Lapinos | 02 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

L'année commence fort ! Lire des betises pareilles: "régime théocratique catholique mensonger" ! J'espère que c'est de l'humour(nul je dois le dire !)

Écrit par : Adso | 02 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

A propos, j'ai demandé à monsieur Lapinos de me donner les références de sa citation:

"- La Bruyère vante la solitude comme une cause de bonheur, puisque les relations sociales sont la source de tous les malheurs de l'homme. "

Auriez-vous la citation précise avec ses références ? Merci d'avance de ce que vous pourrez faire pour moi.

Pour l'instant, je n'ai pas eu de réponse. Si La Bruyère a vraiment écrit cela, ce n'est pas en sa faveur.

Écrit par : Denis Merlin | 03 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

cette façon de faire - vraie / fausse interview, dénégation, mais pas sur tout ... - entretient le flou. est-ce le but recherché ? y-a-t-il un objectif de semer la confusion ?

Écrit par : claude | 03 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.