Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique de la dictature (religieuse)

Parmi les sbires de François prompts à appliquer le diktat dit par antiphrase « Traditionis custodes » (on rappellera qu’il n’y a toujours que les deux premiers mots en latin, et pas de traduction française), mention spéciale pour l’évêque du Havre, Mgr Brunin.

Le petit dictateur mitré permet que soit célébrée la messe selon les anciens livres dans une chapelle du Havre, seulement le dimanche matin. Tout baptême ou mariage est interdit, ainsi que la catéchèse…

Commentaires

  • En voyant l’interdiction de catéchiser faite aux prêtres de la FSSP, un esprit mal tourné pourrait imaginer que le catéchisme de Mgr Brunin n’est pas le même que celui de la FSSP.
    Si l’on ajoute à cela qu’à priori, ce qu’enseignent les prêtres de la FSSP est ce que l’Eglise a toujours enseigné, on se retrouve rapidement devant un abîme de perplexité…

  • Brunin est connu pour son soutien aux hérétiques partisans de la "diversité des images de la famille et du couple". Bien sûr que son catéchisme n'est pas le nôtre, n'est pas le Catéchisme de l'Eglise Catholique (CEC), n'est même pas celui de la Conférence des Evêques de France (CEF) qui a dû le virer de son poste de président du Conseil Famille et Société puisqu'il faisait venir des conférenciers favorables au mariage homosexuel.

  • Voir "Un médecin nommé à la tête du Conseil Famille et Société".
    On y lit que Mgr Brunin "ne pouvait être reconduit après deux mandats" (2011 à 2013 puis 2013 à 2016). Peut-être, mais il est parti avec armes et bagages, et notamment la secrétaire du Conseil Monique Baujard comme lui partisan du mariage homo. Pour être remplacé par Mgr Aupetit qui avait défilé contre le projet de loi Hollande-Taubira et tenu les propos excellents qu'on pourra lire.
    Je sais qu'on m'opposera la suppression par lui de quelques messes tridentines dans Paris. Pouvait-il faire moins alors que, contrairement à Brunin qui autorise... une chapelle à continuer, il n'applique pas le Motu Proprio puisque les 4 grandes paroisses biritualistes de Paris (d'Ouest en Est : SteOdile, Ste Jeanne de Chantal, St Roch, StEugène) sont maintenues ?

Écrire un commentaire

Optionnel