Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sourds et aveugles

Comme on pouvait le prévoir sans risque de se tromper, la réaction des évêques de France à l’assassinat du prof de Conflans est un exemple parfait d’apostasie, et en l’occurrence d’apostasie face à l’islam. En fait la « Conférence des évêques de France » se contente de renvoyer au communiqué de l’évêque de Versailles et de son auxiliaire, en disant simplement : « La Conférence des évêques de France exprime sa profonde tristesse. Les catholiques prient pour lui et sa famille. La fraternité est une urgence. »

L’évêque de Versailles et son auxiliaire évoquent quant à eux les valeurs de la République, citent la si opportune encyclique laïque de François, précisément sur les valeurs de la République, et concluent à l’urgence du rassemblement, « tous ensemble, croyants de toutes religions ou non-croyants ».

Et je suis censé être représenté là-dedans ?

En fait il y a pire. Il y a la réaction de Mgr Blanchet, évêque de Belfort-Montbéliard : c’est une lettre au président de l’association islamique de Belfort, à ses « chers amis musulmans » : Je sais combien le drame d'hier vous atteint, comme nous tous en France. Vous êtes particulièrement fatigués de dénoncer ces actes de barbarie commis prétendument au nom de l'Islam. Et pourtant, il faut continuer. En ces heures difficiles pour tous les musulmans de bonne volonté, redoublons d'énergie pour toute œuvre d'éducation à la paix. Témoignons encore davantage de la fraternité qui nous unit. » Etc.

Naturellement, les politiques ne valent pas mieux, même si les représentants de la République sont davantage dans leur rôle à exalter les « valeurs de la République ». Gérald Darmanin part en guerre contre les associations « ennemies de la République ». « Il faut combattre l'islam politique avec la même force que le terrorisme », dit-il. On dirait, une fois de plus, un propos du Père Ubu. L’islam est forcément politique et l’islam est le combat pour soumettre la terre entière à l’idéologie du Coran. Mais la connaissance de l’islam est le grand tabou de notre époque.

Cet après-midi les sénateurs vont voter un texte concocté par Philippe Bas, le chef de la droite Bruno Retailleau et le chef centriste Hervé Marseille, visant à inscrire dans la Constitution que « nul individu ou nul groupe ne peut se prévaloir de son origine ou de sa religion pour s'exonérer de la règle commune ». En gardant le flou sur la signification de « règle commune ». Mais pour prendre un exemple simple, puisque le « droit à l’avortement » est un « droit fondamental », toute critique de l’avortement deviendrait donc contraire à la Constitution et sanctionnée comme telle.

Le chef de la droite à l’Assemblée, Damien Abad, veut quant à lui « instaurer des cours sur les valeurs de la République et la laïcité et que ces cours soient sanctionnés par une épreuve obligatoire au brevet pour être certain qu'ils soient donnés ». Pour reprendre le même exemple, il faudra dire que l’avortement est un droit des femmes pour obtenir le brevet (sic, ça existe encore ?).

L’objectif est de sacraliser toujours davantage la « République », dont ils nous rebattent les oreilles tous les jours. Mais ce n’est certainement pas en faisant de la République une idole, au lieu d’être un système de gouvernement, que les dirigeants obtiendront des musulmans qu’ils acceptent un minimum de laïcité non idéologique.

 

Addendum

Quant à Mgr Lebrun, évêque de Rouen, il s’est rendu « avec les responsables des autres cultes, notamment musulmans », « devant la Stèle républicaine pour la paix et la fraternité ». La Stèle majusculaire de la République laïque.

Commentaires

  • "Il est temps de nommer le mal par son nom et d’agir courageusement , concrètement, sans faux semblant, par des mesures énergiques contre ce qui est à l’évidence une volonté d’imposer aux Français, insidieusement ou par la terreur, une idéologie étrangère, foncièrement contraire à nos valeurs, notre culture et notre identité.

    Aux Français, je voudrais redire cette injonction du saint Pape Jean-Paul II, « n’ayez pas peur »!.
    La peur est précisément le but du terrorisme, le meilleur moyen d’obtenir notre soumission.

    Seul le retour aux promesses du baptême de la France, seul le retour aux sources de notre identité française et chrétienne, seule la conversion, individuelle d’abord, collective ensuite, peuvent nous rendre le courage, et la Force et la Foi.

    C’est à ce prix que nous remettrons la France debout.
    C’est à ce prix que les Français retrouveront le bonheur et la fierté d’être Français.
    C’est à ce prix que la paix, le droit et la civilisation s’imposeront dans notre patrie si malmenée.

    J’implore la Sainte Trinité, j’implore le Sacré-Coeur du Christ Sauveur, j’implore tous les Saints de France, en particulier Saint Louis mon aïeul, Sainte Jeanne d’Arc, Sainte Geneviève, Sainte Thérèse de Lisieux, Saint Charles de Foucauld de prendre la France et les Français en pitié, et de nous venir en aide, pour que nous trouvions en nous-mêmes chacun à notre place les ressources d’une véritable renaissance de la Fille Aînée de l’Eglise. Louis, Duc d’Anjou"

    https://www.youtube.com/watch?v=7fD4IKMkhoo

  • En effet, le texte que les sénateurs veulent ajouter à la Constitution est plutôt dangereux ! Ne nous précipitons pas pour l'approuver !

  • Ci-dessous le communiqué de l'évêque de Lille, qui s'occupe de l'Enseignement catholique. C'est un cran encore en dessous de celui de Versailles: on n'y parle même pas de prière, juste de "pensées". Quant à oser le mot de Dieu...
    Hier, un professeur d’histoire et de géographie a été sauvagement assassiné à proximité du collège du Bois d’Aulne où il enseignait.


    L’horreur de ce crime nous remplit d’émotions et de gravité.



    Nos pensées vont à la famille de Samuel Paty, à ses proches, à ses collègues et à ses élèves. Nous leur exprimons notre compassion bouleversée.

    Dans ces heures sombres, l’Enseignement catholique se sent profondément uni solidairement à toute la communauté scolaire, à tous ses acteurs, et d’abord aux enseignants.

    Parce qu’elle est notre raison d’être, nous défendrons l’école et ceux qui la font, pour que l’ignorance soit partout combattue, sous ses deux formes : celle du défaut de culture et celle du défaut de relation à l’autre. L’ignorance construit la peur.

    Nous tiendrons ensemble avec un « pacte éducatif » partagé avec tous dans un esprit d’alliance, d’amitié sociale, de dialogue, de fraternité.

    Nous ne reculerons pas sur notre confiance dans la possibilité d’une fraternité entre les personnes, faite de dialogue entre les groupes sociaux, entre les religions et les cultures, entre les savoirs, entre la foi et la raison. Et en tant que catholiques, nous redisons ici aux musulmans de notre pays que nous serons toujours en dialogue avec eux, sans les confondre avec les fanatiques, les extrémistes et les terroristes.

    Nous voulons assurer les membres des communautés éducatives de l’Enseignement catholique, que la mission qu’ils portent est essentielle, qu’elle n’est pas vaine, que ses fruits d’humanisation l’emporteront sur le mal... Vous avez notre admiration, notre amitié, notre respect et notre prière.

    A tous les promoteurs et acteurs de l’Ecole, nous réaffirmons notre détermination ferme et persévérante de travailler à une fraternité éducative.

  • Ce Samuel Paty n'enseignait pas dans un collège catholique, que je sache. Il est probable que, malgré son prénom, il n'était pas juif (autrement, tous les médias hurleraient qu'il s'agit du début d'un nouvel holocauste) ; mais ce n'était sans doute pas non plus un catholique de référence. Pourquoi donc les évêques se sentent-ils tenus à des déclarations aussi consensuelles que lénifiantes ? Il faudrait entendre d'ailleurs ce qu'en disent les rabbins, les sachems, le dalaï-lama et le grand guru des Sikhs.
    Je trouve que les évêques seraient mieux inspirés d'écrire au président Macron, pour lui demander sa démission. En effet, il n'assure pas la sécurité des chrétiens français : il les euthanasie et vide leurs bénitiers.

  • Et met le feu à leurs cathédrales.

  • Et met le feu à leurs cathédrales.

  • https://www.lepoint.fr/societe/directrice-d-ecole-les-atteintes-a-la-laicite-sont-mon-quotidien-19-10-2020-2397091_23.php

    Média grand public, et propos de vérité

  • Ces pseudo chrétiens qui défendent l'islam ne sont pas chretiens. Ce sont des imbéciles qu n'ont pas les yeux en face des trous, qui soit deviendront musulmans quand l'islam devenu majoritaire imposera sa tyrannie cruelle et mauvaise, soit subiront le sort peu enviable des chrétiens d'Orient... Mais les vrais chrétiens d'Occident ne méritent pas ce sort...

    Quelle folie de ne pas vouloir voir que l'islam c'est obéir aux préceptes cruels du Coran et imiter le faux prophète dans ses actes de guerre et de violence.

  • Revenons-en à l'essentiel : souvenez-vous que le Coran est un outil politique de destruction du christianisme, de surcroît un faux et usage de faux, ainsi que le démontrent mathématiquement ces six livres :
    http://www.librairietequi.com/A-56805-le-coran-revele-par-la-theorie-des-codes-studia-arabica-xxii.aspx
    https://legrandsecretdelislam.com/
    http://www.editionsdutoucan.fr/livres/essais/revolution-nos-yeux-grand-format
    http://www.editionsdutoucan.fr/livres/essais/letrange-suicide-leurope
    https://www.ring.fr/livres/la-france-interdite
    https://www.editionsdutoucan.fr/livres/essais/projet
    Sinon : https://ripostelaique.com/lislam-cest-un-oradour-sur-glane-par-jour-depuis-1400-ans.html
    Certes après rectification de l’histoire officielle: https://reseauinternational.net/oradour-sur-glane-les-faits/
    Voire plus: https://www.dreuz.info/2019/11/01/670-millions-de-morts-lislam-est-la-religion-du-genocide-2/
    De 711 à 975, invasion des Alpes : https://www.dreuz.info/2020/05/26/invasions-des-alpes-par-les-musulmans/
    À rapprocher de Saint Jean Damascène [676-749]: https://www.dreuz.info/2020/03/25/mansour-ibn-sarjoun-alias-jean-damascene-1er-critique-de-lislam-7eme-et-8eme-siecles-3/
    Ou [1559-1619] : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2020/07/21/saint-laurent-de-brindes-6252746.html
    Ou Benoît XVI : https://www.dreuz.info/2020/05/28/le-message-du-pape-benoit-xvi-sur-la-violence-de-lislam/
    Ce sont encore trois congrégations, les trinitaires (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_des_Trinitaires), les mercédaires (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Notre-Dame-de-la-Merci), ainsi que les lazaristes (https://www.dreuz.info/2020/05/27/saint-vincent-de-paul-contre-les-pirates-esclavagistes-maghrebins/),qui ont été fondées pour libérer les chrétiens prisonniers des barbaresques, en leur substituant des martyrs ; ce sont encore la moitié des 7000 martyrs (étymologiquement, tués en témoignage de leur foi) inscrits au Martyrologe romain de 2004 ; c’est surtout Saint Thomas d'Aquin, dans la « Somme contre les Gentils », chapitre 6: https://www.dreuz.info/2020/05/11/sur-mahomet-et-lislam-saint-thomas-daquin-nous-avait-prevenu-2/
    Rappelons que la 13e division SS « Handschar », la 23e division SS de montagne « Kama », et la 21e division SS « Skanderbeg » étaient des divisions SS exclusivement musulmanes. En 1943, ce sont plus de 200.000 musulmans qui combattirent dans les rangs de l’Allemagne nazie, soit probablement plus que dans toutes les autres guerres réunies; les liens entre le grand mufti de Jérusalem et le IIIe Reich sont bien connus : opposé à la présence britannique en Palestine et séduit par l’antisémitisme des nazis, Amin al-Husseini a approuvé la constitution de divisions musulmanes dans la SS, dont il est devenu aumônier.
    Rappelons aussi le rapport de la 9ème Conférence islamique de Doha du 13 novembre 2000 (109 pages): http://www.guerredefrance.fr/Documents/STRATEGIEVFLR1.pdf
    Également accessible ici:
    http://www.abhatoo.net.ma/maalama-textuelle/developpement-economique-et-social/developpement-social/culture/politique-culturelle/strategie-de-l-action-islamique-culturelle-a-l-exterieur-du-monde-islamique
    Ce sont enfin de multiples écrivains et musiciens, de Ronsard, Bossuet, Mozart, Voltaire, à Victor Hugo (http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/chanson_de_pirates.html), tous passibles de 7 ans de prison et 100 000€ d’amende pour islamophobie, officiellement l'incitation à la haine raciale : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_contre_le_racisme_et_les_discours_de_haine
    https://www.causeur.fr/anne-hidalgo-rue-alain-antisemitisme-150258?utm_source=interne&utm_medium=sidebarshare

  • Le problème c'est que vous persistez à occulter la piste du terrorisme d'État, pourtant très plausible...
    Philippe Ploncard d'Assac a exposé cette problématique dans une vidéo qui a fait plus de 50 000 vues et a été censurée.

  • Plonplon le dingo ? Si on commence à censurer celui-là, on n'est pas rendu...

Écrire un commentaire

Optionnel