Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Terribles Gribouilles

Pour libérer Sophie Pétronin, 200 jihadistes ont été libérés. Des terroristes qui vont immédiatement reprendre les armes. Contre qui ? Contre les soldats français.

Pour libérer qui ? Une femme qui dit ceci :

« Pour le Mali, je vais prier, implorer les bénédictions et la miséricorde d'Allah, parce que je suis musulmane. Vous dites Sophie, mais c'est Mariam que vous avez devant vous. Appelez-les comme vous voulez, moi je dirais que ce sont des groupes d’opposition armés au régime. »

On ne sait pas combien la France a donné d’argent pour la libération de « Mariam ». Mais il y avait aussi un missionnaire italien parmi les quatre otages libérés, et l’on dit que le Vatican a versé 10 millions d’euros.

C’est sympathique de la part de François :les jihadistes vont pouvoir se réarmer sans puiser dans leur cagnotte…

Commentaires

  • Et en plus d'après ce que je lis ici du 9 octobre
    https://www.revistaecclesia.com/alegria-por-la-liberacion-del-padre-maccalli-decepcion-por-la-cautividad-de-la-hermana-gloria/
    La missionnaire colombienne -Soeur Gloria Cecilia Narváez, otage depuis trois ans et demi, ne figure pas parmi ceux qui ont été libérés. Ce qui est incompréhensible pour le Père Morales, car elle était avec Mme Sophie (Pétronin), l’otage Français libérée. Elle a fait quelques déclarations hier soir disant que cela avait été dure pour elle, mais qu’elle l’avait vécu comme des exercices spirituels. Et je crois que c'est Sœur Gloria, qui l’a aidée à accepter la situation. Q. Savez-vous quelque chose sur l’état de santé de la religieuse? R-Sophie {Pétronin] n’a fait aucune déclaration sur la situation dans laquelle se trouve la sœur.

  • Une missionnaire évangélique suisse déjà enlevée puis libérée avant de repartir au Mali, selon le même aveuglement que Sophie Pétronin, a été tuée par des islamistes qui l'avaient enlevés.
    On peut penser que si elle avait reniée sa foi chrétienne, elle aurait eu la vie sauve.
    Elle s'appelait Béatrice Stockly.
    Evidemment, la convertie à l'islam qui défend ses ravisseurs et souhaite retourner au Mali est plus intéressante pour la pensée unique.
    https://www.letemps.ch/suisse/une-otage-suisse-tuee-terroristes-mali

Écrire un commentaire

Optionnel