Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un évêque

bishop-paprocki.jpg

Mgr Thomas Paprocki, évêque de Springfield, capitale de l’Illinois, qu’on a déjà croisé ici et , a publié un décret interdisant la communion aux présidents de la chambre des députés et du sénat de l'Etat, suite au vote de la loi qui garantit le « droit » à l’avortement jusqu’à la naissance :

Conformément au canon 915 du code de droit canonique... Le président du Sénat de l'Illinois, John Cullerton, et le président de la Chambre, Michael J. Madigan, qui ont facilité l'adoption de la loi sur l'avortement de 2017 (projet de loi de la Chambre 40), ainsi que de la loi sur la santé reproductive de 2019 (projet de loi du Sénat 25) ne doivent pas être admis à la Sainte Communion dans le diocèse de Springfield dans l’Illinois parce qu’ils persistent obstinément à promouvoir le crime abominable et le très grave péché d’avortement, comme le prouve l’influence qu’ils ont exercée par leur rôle de dirigeants et leurs votes répétés, et leur soutien public inconditionnel sur une longue période à des droits à l'avortement.

Commentaires

  • Voilà comment il faut procéder dans ces situations: sanction claire et nette, avec les personnes nommées, sans équivoque ni flou artistique. Comme cela , les curés de ce diocèse ne peuvent pas dire "qui suis-je pour juger?".
    Ils refusent la communion aux avorteurs et si ceux-ci ne sont pas contents qu'ils aillent se plaindre à l'évêque. Il les recevra comme il faut et leur expliquera les raisons (qu'ils connaissent parfaitement, d'ailleurs....)

  • Dès lors que l'engagement de la personne est publiquement connu, l'accès à la sainte communion n'est pas immédiate et automatique ?

  • Dès lors que l'engagement de la personne est publiquement connu, le refus de l'accès à la sainte communion n'est pas immédiat et automatique ?

Écrire un commentaire

Optionnel