Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dérive allemande

Mgr Franz-Josef Bode, vice-président de la Conférence épiscopale allemande, revient à la charge sur la nécessaire discussion en vue d’une « bénédiction » pour les « couples homosexuels ».

Il avait déjà abordé la question en 2015. Il proposait alors des « bénédictions privées », en même temps qu’il considérait que les divorcés « remariés » « correspondaient peut-être mieux que dans leur première relation à l’Alliance de Dieu avec les hommes ». L’Eglise, disait-il, doit tenir compte des réalités de la vie des gens, et même considérer ces réalités comme une source de la Révélation, à côté de l’Ecriture et de la Tradition. Sic.

La nouvelle sortie de Franz-Josef Bode (impossible de continuer à lui donner le titre de monseigneur) suit celle de Reinhard Marx (le président des évêques, grand ami et conseiller de François) qui a récemment demandé que l’Eglise en finisse avec son « rigorisme aveugle » et repense son enseignement sur les relations sexuelles, y compris soi-disant « irrégulières », y compris homosexuelles.

Franz-Josef Bode souligne donc à nouveau qu’il faut prendre en compte les situations concrètes, et affirme comme Marx que l’Eglise doit reconsidérer sa position sur les relations homosexuelles actives : « Nous devons réfléchir à la question afin d'évaluer de manière différenciée une relation entre deux personnes homosexuelles. N'y a-t-il pas là tant de positif, de bon, de juste, de sorte que nous devions être plus justes ? Comment leur rendons-nous justice ? Comment les accompagnons-nous pastoralement et liturgiquement ? »

La vraie question est : jusqu’à quand les catholiques allemands vont-ils entretenir ces personnages et leur permettre de vivre une vie de nabab pour dire le contraire de ce que dit l’Eglise catholique ?

Commentaires

  • Je sais que la question du Pape Libère fait débat, mais on peut considérer que l'arianisme est resté extérieur à l'Eglise catholique. Aujourd'hui, les ennemis sont dans la place. Et quels ennemis ! Je suis un peu naïf et tout à fait rétrograde, mais je m'étonne que tous ces prélats se préoccupent si peu de l'enfer qu'ils se préparent. Soit ce sont de complets abrutis, qui ignorent tout de la foi qu'ils sont supposés servir, soit c'est en pleine conscience qu'ils vouent un culte à... Lucifer. J'incline pour la seconde option, même s'il est vrai que des couillons libéraux, auxquels la doxa moderniste tient lieu de cerveau et dont certains ont fait de brillantes études, on en voit tous les dimanches communier à la messe.

  • C'est sans doute une faute, mais il y a un certain orgueil à résister et à se sentir moins con que... le pape. C'est un peu la même chose quand on lit Spinoza ou Bergson.

  • et vous ?.....

  • Bonsoir

    Le diable les a piégés depuis longtemps ces prélats allemands. Il les possède... Ce qui l'intéresse, le diable, c'est vous, celles et ceux qui lisent ces informations et leurs commentaires. Attention ! C'est vous qu'il cherche à piéger à travers eux qu'il possède déjà.. Comment ? Les jugements téméraires, les insultes, les approximations, les cris de colère et parfois de haine. Par exemple, dans le premier commentaire : " complets abrutis", "couillons libéraux". À bon entendeur, salut...

  • Quant à vous, David, il y a un mauvais orgueil et une légitime fierté, une vilaine avarice et un sens des priorités, une honteuse luxure et un désir qui valide l'union que Dieu a bénie.
    De même, il y a "les jugements téméraires, les insultes, les approximations, les cris de colère et parfois de haine", et la sainte colère que nous inspire la volonté de voir triompher la vérité. Ces évêques iniques qui entraînent beaucoup d'âmes dans leur chute, que Dieu les réprouve !

  • Comme dit Stavrolus, il s'agit de sainte colère...

    Que dire de Bergoglio et de ses sbires qui n'hésitent pas à insulter et calomnier ceux qui ne sont pas d'accord avec eux et je pense notamment aux propos quasiment racistes du Kasper, des propos insultants contre le saint cardinal Burke de la part du cardinal pourri et grand ami de Bergoglio, le dénommé Maradiaga, sans oublier Bergoglio lui-même qui se comporte indignement avec les évêques, prêtres et même fidèles en les traitant de pharisiens, de rigides, d'hypocrites tout en niant l'existence de l'enfer et d'autres dogmes catholiques. On n'a jamais vu un pape se conduire ainsi dans l'Histoire de l'Eglise.

    Il faut être aveugle ou de mauvaise foi pour avoir encore, après tout ce qu'on entend et voit, le moindre respect pour ces gens-là qui sont infidèles à leur mission ( je suis vraiment poli...).

    Bergoglio et ses sbires ne sont là que pour détruire l'Eglise et je suis plus que scandalisé de voir que l'écrasante majorité des évêques ne bronchent pas, à part l'excellent Mgr. Schneider et ses collègues du Khasakstan auxquels SEULEMENT TROIS prélats occidentaux se sont joints pour rejeter courageusement l'exhortation hérétique "Amoris Laetitia" qui, elle,fait le bonheur des prélats argentins, maltais, allemands, et même philippins.

    Comme dirait Saint Pierre, "leur jugement n'est pas oisif et leur perdition ne sommeille pas".

    Je l'ai déjà dit sur ce blog, je suis sûr et certain que ces gens-là ( Bergoglio, le jésuite américain Martin, Kasper, Marx, Danneels, etc. etc. ) NE PRIENT JAMAIS car ce n'est tout simplement pas cohérent ! Il est impossible de dire et faire ce qu'ils disent et font et prier !!! y compris Bergoglio qui ne fait sa Messe publique quotidienne à Ste Marthe que parce que c'est le moins qu'on attend d'un pape !!! Allez savoir ce qu'il fait dans le privé ; à mon avis il doit prendre ses instructions de son maître Satan.

    Voilà, j'avais envie de pousser une gueulante et je me sens un peu mieux après ça...jusqu'à la prochaine fois...

  • Et tous les jours des idées nouvelles et charmantes :
    http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/2018/01/le-pape-francois-recompense-larchitecte.html
    Demain, quoi ? L'ouverture du procès en béatification de Simone Veil ?

  • Allez, un peu d'humour dans cette église (sans majuscule) de dingues, une fois n'est pas coutume en citant W.Allen: " Dieu est mort, Marx est mort, et moi-même je ne me sens pas très bien. ".
    ( je sais ce n'est pas le même Marx, mais son Dieu n'est pas Notre Dieu).

  • Quand j'écoute la messe en si, j'aime bien les Allemands. Il y a quelque chose d'admirable chez ce peuple qui a converti une partie de l'Europe et perdu le tiers de sa population, sous Ferdinand II, pour écraser le protestantisme. Comme les Russes et les Français, toujours calomniés, conspués et traînés dans la boue pour les horreurs que des corps étrangers, des virus importés, accomplissent chez eux. Les plus soumis, obéissants, les moins réactifs des peuples : les Russes, les Français, les Allemands.

Écrire un commentaire

Optionnel