Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Boubakeur boude (encore)

Dalil Boubakeur est très vexé de ne pas avoir été invité aux vœux du président de la République aux autorités religieuses.

« Prenant acte de cette injuste et inexplicable mise à l’écart, la grande mosquée de Paris décide, par conséquent, de se retirer de toutes les instances du CFCM et de ne plus participer à toute initiative émanant des pouvoirs publics sur l’organisation du culte musulman. »

On en est tout retourné…

La question est : est-ce que se retirer de quelque chose qui n’existe pas en modifie le fonctionnement ?

Commentaires

  • Sacré Dalil !!! C'est bien lui qui a dit un jour que " l'Islam est une religion de tolérance et de paix"...

    Cet homme est un pince-sans-rire.

Écrire un commentaire

Optionnel