Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pollueurs

L’Assemblée nationale a voté hier l’extension de 3 à 11 du nombre de vaccins obligatoires pour les pauvres enfants qui naîtront en France à partir du 1er janvier 2018.

L’Assemblée nationale, c’est-à-dire 63 députés contre 3.

Il y avait donc 511 députés absents.

La France (sic) anticipe ainsi le programme de la Commission européenne, qui soulignait mardi qu’elle allait « aider » les Etats membres à injecter davantage de poisons dans le corps des enfants.

Par un curieux hasard, le site européiste Euractiv publiait hier un article qui était tout simplement une publicité de Pfizer France, présentée comme les autres articles, avec seulement la mention « sponsored » pour ceux qui y feraient attention. Publicité présentée sous forme d’un « sondage »…

Commentaires

  • Sujet tellement grave qu'il en est tabou !
    Preuve qu'il n'y a plus d'opposition en France, des lois liberticides et probablement criminelles aboutissent sans aucune résistance et dans l'indifférence.
    Ce sont les consciences qu'il faudrait vacciner contre les mensonges ou l'occultation des vérités objectives !

    https://youtu.be/Sxp7DLKGPcg

  • Il faudrait que ces gens soient compétents pour voter de telles choses. Comment un petit d'homme peut combattre 11 maladies à la fois alors que son système immunitaire est à peine en place ??? Le Professeur Joyeux l'a expliqué et on ne peut douter qu'il sait de quoi il parle !
    Quant au vote, on pourrait s'attendre à ce que la majorité soit réelle au moins 260 députés et non 63 "pour" sur 66 députés présents, c'est ce qui s'appelle se foutre du monde.
    Pour les maladies qui soi disant réapparaissent, ne faudrait il pas contrôler les frontières et commencer par vacciner tous ceux qui entrent sur notre territoire jusque là aseptisé ?

Écrire un commentaire

Optionnel