31 mars 2011

La culture de mort totalitaire : Philippe Isnard révoqué !

Je reçois à l’instant ce communiqué :

Philippe Isnard se rend actuellement à une conférence à Aix-en-Provence, il m’a donc chargé d’annoncer qu’il a reçu la révocation officielle du Ministère de l’Education Nationale, la pire envisageable. En effet il est révoqué sans aucune indemnité d’aucune sorte et n’a plus droit à rien. Il est clair que sa révocation est si brutale qu’elle a pour objet de servir d’exemple a tous les enseignants qui auraient l’audace de discuter encore de l’avortement. C’est désormais un dogme d’Etat.

Ce matin il a été reçu comme un paria au lycée des Iscles où il se rendait.

Demain il fera un communiqué.

Anne-Marie Chaix

Secrétaire générale de ProVie France

Commentaires

C'est absolument incroyable ! Et très inquiétant pour l'avenir.

Écrit par : riri | 01 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Le ministère de l'éducation nationale a montré son vrai visage.

Écrit par : Mechtilde | 01 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Broyer la carrière de quelqu'un pour cela...... Où quand les partisans de la liberté demande le châtiment, l'emprisonnement, bref tout le contraire de ce qu'il prônent.....

Écrit par : castelrey | 04 avril 2011

Répondre à ce commentaire

En quoi est-il scandaleux de révoquer un paranoïaque fanatique ?

C'est son maintien qui aurait été scandaleux.

Et puis enfin, il faut choisir : si l'éducation nationale est le repaire d'islamo-gauchisto-socialo-communistes que vous dénoncez à longueur de colonne :

1) pourquoi vouloir en passer les concours de recrutement ?
2) pourquoi pleurnicher quand on vous vire

J'attends sereinement les réponses.

Du carême.

Écrit par : du carême | 05 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Drôle de raisonnement : puisque l'"Éducation nationale" est un entreprise gauchiste, nous devrions nous réjouir que même les partisans du "ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent" en soient systématiquement exclus.

Si vous aviez reçu une éducation vous procurant une culture qui développe votre conscience au lieu de l'étouffer sous les sophismes, vous ne diriez pas des absurdités.

Monsieur "Du carême", si votre mère avait avorté, vous ne seriez pas ici à poster des commentaires absurdes. Merci à votre maman de n'avoir pas avorté.

Écrit par : Sigismond | 05 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire