Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Routine

La nouvelle résolution du Parlement européen contre la Pologne, jeudi, est passée inaperçue… Trop c’est trop, sans doute. Elle était intitulée « Premier anniversaire de l’interdiction de fait de l’avortement en Pologne », et cette nouvelle condamnation du pays qui ne veut pas tuer ses enfants a été adoptée par 373 voix pour, 124 contre et 55 abstentions.

Cette horrible majorité de députés européens, qui savent pertinemment que l’Union européenne n’a aucune compétence en ce domaine, exhorte une nouvelle fois le gouvernement polonais « à garantir rapidement et pleinement l’accès à des services d’avortement sûrs, légaux et gratuits pour toutes les femmes ».

Et puisque le gouvernement polonais, le Parlement polonais et le peuple polonais refusent obstinément de leur obéir, ils appellent les États membres « à coopérer plus efficacement pour faciliter l’accès transfrontalier à l’avortement, en permettant par exemple aux femmes polonaises d’accéder à un avortement gratuit et sûr dans d’autres systèmes de santé nationaux ».

Comme si les Polonaises qui veulent tuer leur bébé les avaient attendus pour aller chez les avortueurs allemands…

Écrire un commentaire

Optionnel