Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Persécution laïcarde

Alors que le baccalauréat est donné cette année à tout le monde, quelque 41 lycéens bretons devront passer la session de rattrapage en septembre. Ils ont tous largement le niveau requis, mais leur dossier de contrôle continu est « incomplet », selon le rectorat de Rennes.

Or leurs dossiers ont été constitués exactement comme ceux des élèves de structures d’autres régions appartenant aux mêmes organisations enseignantes. Dans les autres régions les élèves ont eu leur bac, c’est seulement en Bretagne qu’on leur fait subir cette humiliation et cette injustice de devoir passer la session de rattrapage.

Ces 41 lycéens ont comme point commun d’être élèves dans des lycées catholiques « tradis » hors contrat. Quelques minables laïcards ont décidé de le leur faire payer et de gâcher leurs vacances…

 

P.S. Une intervention de l'avocat d'Educ'France a suffi à faire plier les laïcards frénétiques : le bac est accordé aux 41 élèves des lycées hors contrat.

Commentaires

  • Assignation en référé contre le rectorat, pour discrimination. Avec un peu de chance ils tomberont sur un juge non-franc-maçon.
    Il va falloir que les écoles catholiques proposent leurs propres diplômes, sans s'occuper des staliniens. Les employeurs qui ne sont pas fous, s'arracheront ces diplômés.

  • Apparemment le problème est réglé (grâce aux prières) puisque les élèves du lycée proche de chez vous, Yves, viennent d'apprendre qu'elles sont reçues au "Bac" . Elles viennent de passer 2 jours de persécutions gratuites, mais ouf ! Deo gratias !

  • Assignation en référé contre le rectorat, pour discrimination. Avec un peu de chance ils tomberont sur un juge non-franc-maçon.
    Il va falloir que les écoles catholiques proposent leurs propres diplômes, sans s'occuper des staliniens. Les employeurs qui ne sont pas fous, s'arracheront ces diplômés.

  • ce n'est pas la première fois que le rectorat de Rennes s'illustre ce cette façon
    j'ai moi-même, à l'âge de 9 ans, passé une année sans aller en classe : un inspecteur d'académir zélé avait fermé toutes les écoles libres q'une région où il n'y avait pratiquement pas d'école publique
    mes parents n'avaient pas de voiture et l'école restée ouverte la plus proche était à plus de quatre kilomètres; notre médecin leur avait interdit de m'y envoyer; cela nous a valu une visite des gendarmes qui ont vérifié scrupuleusement que je savais bien lire et écrire

  • Alore que le bak de Pressillia et de Kevinn à Léo Lagrange de Trappes lui il et hiper top !!! Est avec 1 supère mension de ouf......

  • Voilà au moins des familles qui seront satisfaites de voir que leur lycée échappe à la tutelle de l Etat !

  • qui a reçu la fessée ?

  • PS, je pense aussi que les profs désignés pour faire passer l'examen de rattrapage n'avaient pas envie d'écourter leurs vacances pour 41 élèves et sont très contents de la réparation de cette injustice. Reste à régler le cas des lycées français à l'étranger qui ne sont pourtant ni catholiques, ni hors contrat., mais le ministère ne doit pas savoir qu'ils existent.

Écrire un commentaire

Optionnel