Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saints Prote et Hyacinthe

Beatórum Mártyrum tuórum Proti et Hyacínthi nos, Dómine, fóveat pretiósa conféssio : et pia iúgiter intercéssio tueátur. Per Dóminum.

Faites, Seigneur, que le magnifique témoignage de vos bienheureux Martyrs Prote et Hyacinthe nous encourage et nous anime, et que leur pieuse intercession nous protège toujours.

Pro sanctórum Martyrum tuórum Proti et Hyacínthi commemoratióne, múnera tibi, Dómine, quæ debémus, exsólvimus : præsta, quǽsumus ; ut remédium nobis perpétuæ salútis operéntur. Per Dóminum.

Nous accomplissons nos obligations, Seigneur, en vous offrant ces biens que nous vous devons pour commémorer vos saints Martyrs Prote et Hyacinthe : accordez-nous, nous vous en prions, qu’ils opèrent en nous comme un remède pour le salut éternel.

Ut percépta nos, Dómine, tua sancta puríficent : beatórum Mártyrum tuórum Proti et Hyacínthi, quǽsumus, ímploret orátio. Per Dóminum.

Pour que vos saints mystères reçus nous purifient, nous vous le demandons, Seigneur : que la prière de vos bienheureux Martyrs Prote et Hyacinthe parvienne à vous.

Les trois oraisons « propres » de la messe des saints Prote et Hyacinthe sont en fait les trois oraisons de la 5e des six messes de plusieurs martyrs en dehors du temps pascal dans le Missel de Braga. Messe qui a le même introït que la première messe du Missel Romain de plusieurs martyrs, mais n’a pas d’autre point commun.

On peut relire le récit de la découverte de la tombe de saint Hyacinthe le vendredi saint 1845.

Et le récit hyper rocambolesque, dans la Légende dorée, des aventures de Prote et Hyacinthe en compagnie de la fille de leurs maîtres, Eugénie, qui devint père abbé… mais ne sacrifiait à aucune théorie du genre…

Écrire un commentaire

Optionnel