Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Pologne

51dcab3135961e31b600d91e2d34.jpeg

2dd47bee88f662b231bbd6257029.jpeg

Screenshot_2019-08-14 Pani Renatka Twitter.png

Ces jours-ci, ces images symbolisent la Pologne pour de très nombreux Polonais. Samedi, Jakub Baryła, 15 ans, armé d’un crucifix, est resté au milieu de la rue alors qu’arrivait la gay pride de Płock (vidéo ici). Pour pouvoir défiler, en Pologne, les invertis ont besoin de la protection de la police anti-émeute (y compris des blindés). Ils bénéficient d’un énorme soutien international, mais en Pologne on ne veut pas les voir. (Les photos montrent des policiers manifestement fiers de poser avec le héros du jour… Mais il n’est pas sûr qu’Adidas apprécie la pub…)

Le lobby mondial LGBT a cru pouvoir monter une grosse opération de propagande suite aux propos de l’archevêque de Cracovie, Mgr Marek Jędraszewski, contre la « peste arc-en-ciel » qui remplace la peste brune et la peste bolchevique. Mais il n’a pu mobiliser qu’une centaine de militants qui sont allés brailler devant l’archevêché. En revanche, samedi (au moment de la gay pride de Płock) ils étaient 3.000 devant le même archevêché pour soutenir l’archevêque.

Une déclaration a été lue :

Depuis ce lieu, nous en appelons à nos prêtres polonais : n’ayez pas peur de prêcher la vérité selon l’Évangile, dénoncez les dangers pour nos enfants, nos familles, notre Église, qui est également pour la Pologne et ses valeurs chrétiennes!
Sous nos yeux, l'hydre à multiples têtes de l'anticléricalisme féroce se lève et attaque les catholiques, et les prêtres en particulier, non seulement par la parole mais aussi en actes. Nous assistons à des agressions contre des prêtres et à des blasphèmes et des profanations atroces lors des prétendus « défilés pour l'égalité ». Nous pouvons voir que les opinions catholiques sont ignorées et retirées d’Internet et des espaces publics. Nous ne pouvons rester indifférents face à la montée de la haine contre les catholiques et nos lieux de culte. L'année dernière, plus de trente églises, chapelles et cimetières catholiques polonais ont été profanés! Cette année, les attaques contre les prêtres ont également commencé ! Nous ne devons pas permettre que cela se produise !

Youtube a supprimé la vidéo de l’homélie de Mgr Jędraszewski… puis l’a rétablie…

Un dominicain polonais a cru bon de demander d’envoyer des lettres pour demander la démission de l’archevêque. Il a été envoyé dans un monastère pendant trois semaines…

Interrogé par un journaliste, l’évêque de Włocławek, Mgr Wiesław Mering, a répondu : « Après tout, l’archevêque n’a rien dit d’autre que ce qu’une personne normale, saine, doit penser, qu’elle soit laïque, prêtre ou évêque. » Et il a exprimé son « admiration » pour le « courage » manifesté par l’archevêque.

Mgr Stanisław Gądecki, archevêque de Poznań et président de la conférence épiscopale, a déclaré que les attaques contre Mgr Jędraszewski sont un symptôme du « totalitarisme idéologique » LGBT.

Le cardinal Zenon Grocholewski, préfet émérite de la congrégation pour l’éducation catholique, a envoyé une lettre à l’archevêque de Cracovie :

Pour ma part, je ne vois rien d'inapproprié dans le contenu de cette homélie, mais bien au contraire une interprétation réaliste de la réalité et un sens des responsabilités qui vous ont guidé dans la défense de la vérité, du bien, de la justice et de la loi de Dieu contre l'idéologie actuellement imposée. Au nom de cette idéologie, on se permet des offenses extrêmement vulgaires vis-à-vis des choses les plus saintes pour nous : l'Eucharistie, la Bienheureuse Vierge Marie et le sacerdoce. (…) Cher Archevêque Marek, veuillez accepter mes sincères remerciements pour votre ministère pastoral intelligent et dévoué.

Sur son site internet, le cardinal Dominik Duka, archevêque de Prague, a déclaré que l’archevêque de Cracovie s’était opposé à « l’idéologie LGBT » liée à « un programme athée et sataniste », et a appelé ses homologues slovaques et hongrois à le soutenir.

Sans surprise, notre ineffable quotidien La Croix « informe » ses lecteurs que Mgr Jędraszewski a « tenu des propos très controversés » et que « la Pologne est divisée »…

Commentaires

  • Pas besoin de police anti-émeute pour protéger les terroristes LGBT. Leurs opposants sont des catholiques pacifiques, pas des tueurs. Les terroristes LGBT ne risquent rien. Ces images confortent le mythe que ces pauvres petits invertis risquent leur vie. Le seul risque est un auto-attentat LGBT, comme il y a eu des auto-attentats d'avorteurs. Faites la comparaison avec les rosaires pour la vie du Docteur Dor et ses opposants, véritables terroristes.
    Les catholiques polonais sont soutenus par leurs évêques. On est un peu envieux des catholiques polonais, mais nous sommes en France, hélas.
    .

  • Bravo à tous ceux, membres du clergé et laïcs, qui résistent au démon et à ses légions !

  • Cet assaut contre la Pologne en quelques mois est tout de même assez impressionnant ...
    Par son intensité, par le type des attaques, peut-être plus encore anti catholiques et profanatrices que chez nous - c'est dire ......

  • L'épiscopat polonais va t il se éveiller et défendre la saine doctrine chez lui...et à Rome ?

Écrire un commentaire

Optionnel