Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les fanatiques (en France)

Alors que s’achevait l’examen de la loi santé au Sénat, et qu’il ne restait qu’une vingtaine de sénateurs en séance, Laurence Rossignol a fait voter, par « assis-debout », contre l’avis du gouvernement (même Buzyn était contre) et du président de la commission des Affaires sociales Alain Milon, un amendement qui allonge le délai légal pour l’avortement de 12 à 14 semaines.

Du coup elle a voulu faire voter aussi un amendement supprimant la clause de conscience des médecins. Carrément. Mais là le sénateur Milon a demandé un scrutin public. Et par le miracle de la multiplication électronique des votes, l’amendement de la barbarie totalitaire a été rejeté par 247 voix contre 92.

 

Addendum

L'amendement a été voté par 12 sénateurs contre 10.

Commentaires

  • N'oublions pas que l'IMG (avortement pour raisons médicales) est autorisée en France jusqu'à la naissance par une ordonnance de 1954. Et que de nombreux avortements hors délai sont pratiqués avec la complicité de médecins qui les "passent" en IMG. Alors que la folle Rossignol allonge de 2 semaines ne changera pas vraiment le nombre de bébés assassinés dans le ventre de leur mère. Et l'abolition de la clause de conscience est un des objectifs majeurs de la FM.
    La farce "démocratique" avec des votes de quelques députés ou sénateurs, votes multiples pour les absents, ou le 31 décembre, ou le 31 juillet ne devrait pas être tolérée.

  • Gauche "sociétale" pour le plouc moyen qu'on pourra bientôt euthanasier sans son consentement, "droite" de l'argent pour l'oligarchie friquée apatride qui pourra aussi piquer les organes du précédent : "Et si ces jours-là n'avaient été abrégés, nul n'aurait eu la vie sauve..." C'est toujours en premier lieu de la vie éternelle que nous parle le Christ, et ces jours-là sont les nôtres, avant d'être ceux d'une tribulation matérielle qui devrait bientôt les abréger. Comment les gens qui n'ont pas la foi ne la trouvent-ils pas au spectacle quotidien du cancer infernal qui dévore nos sociétés athées ? Et comment les libéraux et autres "modérés" ne voient-ils pas que cette espèce maléfique de radicalisme gargantuesque, qu'ont inventée les parrains du macronisme, tend vers le communisme à la chinoise ? Toute liberté pour faire le mal, interdiction définitive de s'essayer au bien.

  • Et le truquage des actes pour permettre de dépasser le nombre maximal d'avortements par service, en faisant passer un avortement pour un autre acte. Sans oublier l'organisation revendiquée par le Planning Familial de bus pour les pays ou l'avortement à délai dépassé se pratique. Auquel il faut ajouter l'avortement chimique par contraceptif du lendemain. Et il est interdit d'avertir des risques avant l'acte, le délai entre la décision et l'acte a été supprimé, donner des alternatives pour pouvoir ne pas avorter est considéré comme une atteinte aux droits des femmes et une pression.
    L'avortement est devenu un but d'utilitarisme social, l'être humain et son bien ne sont plus les buts de cette société. C'est pour cela que tant que l'avortement sera légal, l'être humain sera soumis à la décision des autres concernant la valeur de sa vie, sur son humanité, que ce soit par l'euthanasie ou la sélection eugénique.

  • Merci de cette information capitale , censurée sur tous les médias . Hier , j'ai profité d'un passage chez Décathlon pour m'équiper en chaussures de randonnée à 30 € ; avec le dépôt imminent du projet de loi sur la PMA , la LMPT est repartie pour défiler de nombreux mois . À quand l'avortement " à jouissance différée " (comme on dit en langage juridique d'assurance) pour Madame Laurence Rossignol ?

  • ET encore elle était de bonne humeur ce jour-là. Autrement elle aurait pu dire 16, 32...

Écrire un commentaire

Optionnel