Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ils osent

Instrumentalisation et amalgame. Enorme. Les musulmans osent tout. Et ils ont raison, puisqu’on ne peut rien leur rétorquer sauf à être qualifié d’islamophobe et être condamné par les tribunaux. Et même par la Cour européenne des droits de l’homme, comme on vient de le voir. Ce sera désormais la CEDHI. Droits de l’homme islamique.

Donc la Communauté islamique d’Autriche (IGGÖ) porte plainte contre le vice-chancelier et président du FPÖ Heinz-Christian Strache pour « incitation à la haine ».

Parce que

« Après les attaques terroristes en Nouvelle-Zélande, nous, la communauté musulmane, avons déclaré : ça suffit. Et les déclarations du vice-chancelier sont un dérapage massif, que nous ne pouvons plus accepter ».

Les innombrables attaques terroristes perpétrées par des musulmans, ça ne compte pas (et les associations musulmanes ne les condamnent quasiment jamais). Seule compte l’attaque en Nouvelle-Zélande. Elle efface toutes les autres…

L’IGGÖ s’en prend à Heinz-Christian Strache pour ses propos au moment de la présentation du dernier livre de Thilo Sarrazin. Il aurait dit que dans les maternelles contrôlées par les islamistes « les enfants sont éduqués à travers des sermons haineux à devenir des martyrs », et qu’il y en aurait « 150 et plus » à Vienne. Et il aurait fait un lien entre « le pourcentage de citoyens musulmans » dans un pays et « les conditions d'une guerre civile ».

L’IGGÖ, dont le président est un Turc, à Vienne... commente : « Personne n'est au-dessus des lois, aucune carrière politique n'est plus importante que la paix sociale dans notre pays. »

Sic.

Commentaires

  • (1) « D’après Srdja Trifkovic, auteur d’une étude intitulée « New Zealand attacks : repercussions and perspective », parue dans le magazine Chronicles, le 15 mars dernier : « Dans un pays à majorité musulmane, environ un chrétien sur 70 000 est assassiné par un musulman juste parce qu’il est ce qu’il est chrétien, ce qui signifie qu’un chrétien vivant en pays musulman a 143 fois plus de risques d’être tué par un musulman qu’un musulman risque de l’être par un chrétien dans un pays occidental… ».« 

    https://www.valeursactuelles.com/monde/christchurch-et-la-responsabilite-des-opposants-lislamisation-quand-soudain-lamalgame-devient-possible-105014

    (2) En 2018, en moyenne 11 chrétiens furent tués chaque jour pour le seul fait d’être chretien.

    La majorité des pays persecuteurs sont musulmans.

    https://www.gatestoneinstitute.org/13813/christians-persecuted-killed

  • "Après les attaques terroristes en Nouvelle-Zélande, nous, la communauté musulmane, avons déclaré : ça suffit."

    On pourrait dire la même chose après chaque massacre contre des chrétiens. Nos dirigeants politiques et religieux devraient le dire mais les lèvres restent cousues...

  • Chaque site internet chretien devrait afficher un compteur donnant le nombre de chrétiens tués dans l'année avec en dessous une mention de ce que les chretiens sont de très loin la religion la plus persécutée et de très loin.... Cela ne se sait et dit pas assez !

  • Soyons sérieux

    Les Muslmans ne supportent pas qu'on critique l. Islam. Je crois d'ailleurs que cela fait partie des contraintes imposées aux dhimmis : aucune critique de l Islam.

    Cela étant ils ont aussi compris que 50 ans après 68, la liberté d expression n'est plus une valeur forte en Occident pas plus que la liberté en général. ..en revanche la lutte contre les "discriminations" est en train de devenir la valeur centrale des occidentaux post chrétiens !

  • Erdogan lui même profite de la situation pour légitimer sa conquête de la Basilique Sainte Sophie. Il a plusieurs fois mentionné en meeting le "manifeste" publié par l'auteur de l'attentat, dans lequel il déclare notamment que la basilique Sainte-Sophie sera "libérée" de ses minarets. "Vous n'arriverez pas à faire d'Istanbul une Constantinople", a ainsi réagi lundi le chef de l'État turc. : https://www.rtl.fr/actu/international/turquie-erdogan-veut-renommer-l-ex-basilique-sainte-sophie-en-mosquee-sainte-sophie-7797284750
    "

  • "légitimer sa conquête de la Basilique Sainte Sophie"
    elle n'a pas été conquise par Erdogan mais par Mahomet II, et n'a jamais été une basilique

  • "légitimer sa conquête de la Basilique Sainte Sophie"
    elle n'a pas été conquise par Erdogan mais par Mahomet II, et n'a jamais été une basilique

  • En français, on le constate, l’usage, fautif ou pas, est de dire volontiers « la basilique Sainte-Sophie ». Il y a là effectivement abus de langage *si* on pense au statut de basilique dans l’Église catholique.

    Toutefois je me demande s’il faut être aussi exigeant pour l’emploi du mot.

    En effet, n’est-il pas légitime d’appeler formellement Sainte-Sophie une basilique dans la mesure où elle combine un plan basilical et un plan centré avec coupole ?

    Wikipedia en grec n’appelle pas directement Sainte-Sophie une basilique, parce que les orthodoxes ne connaissent pas le statut de basilique pour une église. Mais, dans la perspective architecturale, l’article l’appelle bien une basilique à dôme.

  • Je ne vois vraiment pas ce qui aurait empêché les empereurs romains d'Orient et d'Occident de construire et de faire consacrer des basiliques, surtout quand elles sont très antérieures au schisme de 1054, ce qui est évidemment le cas de la basilique Sainte-Sophie. Le mot basilique désigne d'abord des édifices romains, mais il vient du grec, faut-il le rappeler.

  • Pour autant que je puisse savoir via Wikipedia, l’usage en grec, *aujourd’hui*, n’est pas de dire « la basilique Sainte-Sophie ». Au contraire, cet usage est fréquent en français, même si on peut y trouver à redire, comme c’est votre cas.

    Au passage, merci de me rappeler que le mot « basilique » vient du grec, mais comme j’ai été regarder les occurrences de ce mot, en grec, dans l’article Wikipedia en grec (où il figure dans son sens purement architectural), je m’en doutais déjà un petit peu.

  • il y a des gens qui ne voient pas grand chose
    le mot basilique, dans l'Antiquité, désignait de grands bâtiments à usage multiple, et les empereurs romains ne se gênaient pas pour en construire quand c'était nécessaire
    en Occident latin, il a pris par la suite une signification trés précise, rigoureusement ecclésiastique, et ne saurait en aucun cas désigner un sanctuaire de l'Eglise d'Orient

  • « il y a des gens qui ne voient pas grand chose« .

    Tout le monde n’a évidemment pas le regard d’aigle de Théofrède.

    Malgré cette carence qui est a contrario la mienne, l’infirmité de mon intellect et la pauvreté de mes capacités de lecture, puis-je répéter (avec toute l’humilité nécessaire à un étre subalterne, bien entendu) que quand Tarass Boulba a appelé Sainte-Sophie une basilique, il s’est tout bonnement conformé à un usage répandu en français actuel, et n’a probablement pas commis un péché gravissime.

    Mais ce n’est pas sans trembler que j’ose avanxer une telle suggestion.

  • @Curmudgeon
    est-ce si grave d'appeler les choses par leur nom ?

  • J’ai dit dès le départ « l’usage, fautif ou pas ». Je constate que « basilique Sainte-Sophie » se dit aujourd’hui très largement en français, y compris sous la plume de rédacteurs par ailleurs soigneux.

    Tarass Boulba a suivi cet usage techniquement incorrect, mais franchement innocent.

    Si quelqu’un qualifiait une église catholique française de « basilique » alors qu’elle n’a pas ce statut, ça mériterait une rectification. Mais là...

    Soyez charitable. Vos lecteurs le sont avec vous, car personne ne s’arrête ici à vous signaler vos usages massivement très idiosyncrasiques en matière de ponctuation et de ponctualisation.

  • ...et de capitalisation.

  • je vais avoir besoin d'un traducteur
    qu'est-ce qu'un usage massivement trés idiosyncrasique en matière de ponctuation et de ponctualisation et de capitalisation ?
    ça ne me semble pas être du chinois ou de l'hébreux; c'est peut-être de l'anglais

  • j'attends toujours une traduction en français courant du savant texte de Curmudgeon

  • Vous savez parfaitement ce que j’ai voulu dire.

    Normalement je ne fais pas d’observation sur le français des autres commentateurs. Mais comme vous repreniez Tarass Boulba pour un mot, j’ai trouvé que vous étiez un peu sévère avec lui. Étant donné que, pour votre part, vous ne respectez aucune des conventions françaises pour les majuscules et la ponctuation.

  • navré, mais j'attends toujours une traduction
    j'ai décidé une fois pour toutes de ne pas mettre de majuscule au début d'un paragraphe pour une simple question de temps
    quant à ma ponctuation, que lui reprochez-vous ?
    le point-virgule est parfaitement licite et a l'avantage de ne pas exiger de majuscule, et, autant que je sache, j'en mets toujours aux noms propres
    je ne vois pas trés bien le rapport avec mon exigence d'appeler les choses par leur nom

  • chers amis, ce texte est un simple copier/coller de celui de la page web vers laquelle le lien renvoyait... Je ne revendique donc pas la paternité du terme "basilique", que j'aurais du reste employé quand même si le texte avait été de moi. Et je continuerai à le faire, tant que le maitre de ce blog ne se sera pas résigné à faire de ce sujet le thème (peut être pas central quand même...) d'une de ses conférences...

  • Pour ce qui me concerne, vous pouvez continuer à appeler Sainte-Sophie une basilique, ça ne va pas me faire grincer des dents.

Écrire un commentaire

Optionnel