Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au musée

genphotos-de-la-salle-du-conseil-municipal_16x9_WEB.jpg

La municipalité de Montréal a décidé de décrocher le crucifix de la salle du conseil municipal.

« C’est vraiment pour nous une façon d’honorer, de reconnaître la laïcité de l’institution », dit le maire, Valérie Plante.

Avant on honorait, on reconnaissait le Christ. Mais c’était avant. Aujourd’hui on honore l’athéisme et l’islam.

« Le crucifix sera éventuellement installé dans un espace muséal au sein de la mairie de Montréal », dit-on à la mairie.

Eventuellement.

L’assemblée des évêques catholiques du Québec considère que placer le crucifix dans un espace muséal est un geste respectueux : « Cela va rappeler notre histoire, notre culture et les évêques s’en réjouissent. »

Et en effet le christianisme au Québec, c’est du passé…

0471459d4e4cfa9f99434aa40826cd1f.jpg

Le maire, Valérie Plante. Au centre. En attendant que ce soit l’une des deux autres…

N.B. Plus de 70% de l'immigration au Québec s'installe à Montréal. A la déchristianisation et à l'offensive laïciste s'ajoute l'exigence du "vivre ensemble". Mais la municipalité de Québec n'a pas l'intention de décrocher son crucifix.

Commentaires

  • Nos évêques du Québec sont contents qu'on range la foi catholique au musée... Et après, ils vont faire du lèche-babouches avec les musulmans !

  • Vous laissez entendre que les musulmans, qui représentaient 6 % de la population montréalaise en 2016, sont responsables de la déchristianisation du Québec. Or celle-ci, qui fut aussi tardive que brutale, remonte aux années 1960. Gageons que le retrait de cette croix n'a strictement rien à voir avec les sectateurs de Mahomet, pas plus que n'en a chez nous l'hypocrite religion laïco-avorto-LGBT-shoatique, qui œuvre quotidiennement à détruire les derniers radicules du catholicisme apostolique et romain (qui fut notre honneur et notre gloire, par exemple dans l'héroïque évangélisation du Canada au XVIIe siècle).

  • L'invasion de l'islam est une conséquence de notre apostasie, peut-être même sa punition divine, car les ennemis du Christ le servent en croyant le combattre. Cette invasion n'est pas et n'a jamais été la cause de notre reniement.

  • Un québecois me disait que l'Eglise canadienne a fait sa révolution culturelle plus tard que chez nous et qu'ils sont encore en plein dedans.
    Or, la nature ayant horreur du vide, les musulmans ne font que s'installer là d'ou nous sommes partis, en attendant de nous chasser de là ou nous sommes encore.

  • Valérie Plante s’oppose à toute interdiction de fumer du cannabis dans les lieux publics de Montréal :

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1153844/non-application-loi-cannabis-consommation-lieux-publics-valerie-plante

    Mais Valérie Plante n’est pas gênée si les Montréalais se cassent la margoulette sur les trottoirs verglacés.

    https://www.journaldemontreal.com/2019/01/03/exclusif--valerie-plante-veut-faire-annuler-lhiver

  • Ce n'est pas parce qu'une chose mauvaise est une conséquence et non une cause qu'elle ne doit pas être combattue ni dénoncée. Et la dénonciation de la mauvaise conséquence peut même aider à prendre conscience de la nécessité d'une réaction.

    En l'occurrence, il est faux de dire que l'islamisation n'est pas une cause de notre décadence, car notamment elle devient un prétexte pour renier encore davantage l'héritage chrétien, pour ne pas faire de peine, La chrétienté ne repoussé pas après l'islam, comme le montre l'exemple maghrébin (des dizaines d.évêchés en Afrique du Nord avant l'islam) ou syrien , alors qu'elle peut repousser apres l'athéisme comme le monte l'exemple russe. Dénoncer la pénétration islamiste peut aider à la prise de conscience des gens endormis,

    Quoi qu'il en soit honte aux québécois décadents et dégénérés qui renient leur foi et sombrent dans l'ignoble politiquement correct.

  • Dénoncer l'invasion islamiste, oui. Lui imputer des décisions qui procèdent d'une oligarchie inféodée au mal, non. L'oligarchie agit très en amont de l'invasion en question, dont elle est également responsable.

  • le christianisme a trés bien repoussé en Espagne, au Portugal, en Sicile, à Malte, en Grèce, en Bulgarie, en Macédoine, en Serbie, en Hongrie; il survit en Egypte, en Palestine et en Syrie, sans parler du Liban, de l'Ethiopie et de l'Erythrée; il avait trés bien survécu en Asie Mineure d'où il a été éradiqué par le franc-maçon Ataturk dans les années 1920 et en Mésopotamie où il a été victime de l'agression américaine
    si il n'a pas repoussé en Afrique du Nord (où il n'y avait pas des dizaines mais des centaines d'évêchés avant l'invasion musulmane)
    c'est principalement à cause des gouvernements francs-maçons français qui avaient formellement interdit tout prosélytisme

  • Ils sont bien naïfs ceux qui croient qu'il suffit d'être gentil et bienveillant envers vos ennemis déclarés pour qu'ils cessent de l'être.
    On peut en dire autant de notre épiscopat et du pape.

Écrire un commentaire

Optionnel