Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A l’école

Le Modem a fait adopter dans le projet de loi « pour une école de la confiance » l’obligation du remboursement des produits contraceptifs prescrits par les médecins scolaires. L’incitation à la débauche des mineurs comme exemple de « confiance », fallait oser.

*

D’autre part, le laboratoire Polidis a gagné le jackpot. Je ne savais pas que le gouvernement pouvait faire officiellement de la publicité pour un produit, et en l’occurrence pour une incitation à la débauche, mais c’est au Journal Officiel :

Arrêté du 14 février 2019 portant inscription du préservatif masculin lubrifié SORTEZ COUVERTS ! du laboratoire POLIDIS au titre I de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l'article L. 165-1 du code de la sécurité sociale

Commentaires

  • L'Etat français est un père de famille qui fait trimer sa femme, prostitue ses enfants et se torche tous les soirs au cabaret. En fait de cabaret, c'est cocaïne à la louche et dîner du CRIF à 900 € le couvert.

Écrire un commentaire

Optionnel