Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'obscène Macron

Les internautes qui avaient reproduit sur leur page Facebook la fameuse photo de Macron enlaçant des voyous dénudés aux Antilles ont constaté qu’elle a été censurée.

Avec cette indication :

« Votre publication est contraire aux standards de la communauté concernant la nudité et les actes sexuels. »

Commentaires

  • Heureusement, on les retrouve sur les blogs ou les commentaires. Comme ici celui de Jens :
    https://effondrements.wordpress.com/2013/11/23/la-haute-trahison-de-lelite-francaise-ou-loi-du-3-janvier-1973/comment-page-4/#comment-30949

    On y apprend que Macron, lors de son stage d’attaché diplomatique à l’Ambassade de France au Nigeria à Abuja en 2002, fréquentait régulièrement une boite de nuit, « le Shrine », le temple de la culture contestataire nigériane. Il y est d’ailleurs retourné après le sommet de l’Union africaine (en Mauritanie) :
    https://www.youtube.com/watch?v=mwjBYJn3yJQ

  • Censurée par la super-intelligence artificielle (bien plus bête que le lys des champs) qui contrôle Facebook, naturellement, Pas parce que Zuckerberg serait pote avec Macron, dont l'image indigne fait toujours la une de Google.
    Je parie mes culottes de golf contre le scaphandre du Trésor de Rackham le Rouge (et de La Croisière du Navigator) que Macron ne finit pas son mandat.

  • L'image retouchée montrant Macron debout sur l'échafaud avec un bourreau en gilet jaune a également été censurée. Est-ce un engagement de Facebook contre la Révolution et son instrument de travail ?

  • Réglage du super-ordinateur.

  • et si c'était Macron qui était considéré comme obscène ?
    je me souviens trés bien, à une époque où la presse était encore plus ou moins libre, d'une photo de Mesmer serrant la main d'un footballeur sortat de douche qui avait été censurée par le journal mal pensant qui la publiait : on voyait trés bien les couilles du footballeur, mais il y avait un cache sur la tête de Mesmer

Écrire un commentaire

Optionnel