Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Crève-cœur

Face à la persécution qu’elles subissent de la part des évêques et de Rome, les Petites Sœurs de Marie Mère du Rédempteur n’ont pas d’autre choix que de demander à être relevées de leurs vœux.

Il se confirme donc que tout ce qui est plus ou moins traditionnel dans l’Eglise latine doit disparaître, en dehors de la réserve d’Indiens des communautés Ecclesia Dei.

Commentaires

  • Une preuve s'il en ait que nous ne sommes pas face à une hiérarchie catholique. Promotrice et protectrice de sodomites certains hésitent encore à ouvrir les yeux. Peut-être pourrait-on soumettre quelques dubia ?

  • Réserve d'indiens ecclesia dei, bon, alors pourront-elles prononcer de nouveaux vœux dans les communautés de religieuses ecclesia dei, ou seront-elles obligées d'aller se réfugier du côté de la fsspx? Elles ont majoritairement pris cette décision. Quel gâchis, c'est vraiment moche ce qui arrive.

  • A marche forcée, nos évêques suivent les évolutions modernistes depuis plus de 50 ans.
    Une des dernières innovations, "Amoris Laetitia" a été entérinée sans résistance sérieuse, certains sont même allés jusqu'à en faire la promotion dans leur diocèse.
    Des congrégations, un peu plus traditionnelles que la moyenne, sont mises à mal par des évêques - on se souvient du gâchis de Bruxelles- et voici que des sœurs françaises éprouvées depuis plus d'un an avec l'aval de Rome sont prêtes à quitter l'habit.
    Qui va s'en soucier ?
    Qui ira au nom de Jésus-Christ frapper du poing le bureau de ces deux évêques ?

    Oh Seigneur que je ne sois jamais lâche par rapport à la Foi que vous m'avez confié !
    Oh Seigneur, ayez pitié de cette Eglise qui vous honore des lèvres !

    Venez à notre aide, O mon Dieu, venez encore unir votre Force à notre faiblesse !

Écrire un commentaire

Optionnel