Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le puzzle

Rappel de quelques pièces du puzzle pour lequel Mgr Carlo Maria Viganò vient de livrer les dernières en date, qui sont des pièces majeures pour comprendre le dessin entier et qui confirment ce que l’on en voyait déjà.

  • Lorsque François tout juste élu paraît sur le balcon, c’est en compagnie du cardinal Danneels, naufrageur de l’Eglise en Belgique, membre éminent de la mafia de Saint-Gall et complètement déconsidéré comme protecteur d’un évêque coupable d’abus sexuels. Et le pape l'invitera au synode sur la famille. (La mafia de Saint-Gall est formée de progressistes et elle est liée à la mafia des invertis, le désormais célèbre McCarrick étant membre des deux, les deux ayant fait élire François.)
  • François décide d’habiter la maison Sainte-Marthe, qui est dirigée par Mgr Battista Ricca. L’homme est un inverti notoire qui a fait scandale dans deux nonciatures, particulièrement celle de Montevideo, où son amant faisait les quatre cents coups. C’était quasiment sous les fenêtres d’un certain Bergoglio archevêque de Buenos Aires (de l’autre côté du Rio de la Plata). Deux mois après son élection, François nomme Ricca prélat de l’IOR, la banque du Vatican. Le mois suivant, interrogé sur le personnage, il répond : « Qui suis-je pour juger ? », propos érigé en axe du pontificat de miséricorde.
  • Lors du premier synode sur la famille, François nomme les membres de la commission chargée de rédiger les rapports. Le rapport de mi-synode, écrit à l’avance, dit que l’Eglise « reconnaît que les homosexuels ont des dons à offrir à la communauté chrétienne ». Les deux synodes devaient produire des « avancées » sur ce thème et celui de l’accès des adultères à la communion. Echec sur le premier, demi-victoire sur le second.
  • François a détruit l’Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille, et l’a remplacé par un Institut théologique pour les sciences de la famille et du mariage, et il a viré tous les membres de l’Académie pontificale pour la vie, afin de les remplacer par des hommes à sa botte. Et il a nommé président des deux institutions Mgr Vincenzo Paglia, connu notamment pour avoir décoré sa cathédrale de Terni d’une immonde fresque « homoérotique » où il est lui-même figuré nu enlaçant un homme nu. Et aussi (entre autres) pour avoir demandé ouvertement la reconnaissance légale des « couples homosexuels ».
  • François a nommé Mgr Kevin Farrell préfet du nouveau grand dicastère pour les laïcs, la famille et la vie et l’a fait cardinal. Farrell était premier vicaire général de Washington quand le cardinal McCarrick était l’archevêque. C’est McCarrick qui l’a fait évêque, et ils ont vécu pendant six ans dans le même appartement. Farrell prétend qu’il est tombé des nues en apprenant les activités sexuelles de McCarrick, ce qui est tout bonnement impossible, car dans son entourage tout le monde savait que McCarrick, dit « Tonton Ted », avait pour spécialité de mettre de façon habituelle des séminaristes dans son li
  • François a reçu plusieurs fois, ostensiblement, des invertis. A l’un d’eux il aurait dit : «  Dieu t’a fait ainsi, Dieu t’aime ainsi. Le pape t’aime ainsi, et tu dois t’aimer toi-même et ne pas faire cas de ce qu’en disent les gens. » Il n’y a eu aucun démenti. Il a même reçu au Vatican, de façon ostentatoire, « un » transsexuel et « sa compagne ». A Washington, il avait reçu uniquement (du moins selon l'histoire officielle) un universitaire argentin inverti et son giton, et la vidéo du trio plaisantant et riant avait été complaisamment diffusée.
  • François a nommé le jésuite James Martin consulteur des services de communication du Vatican. Le P. James Martin, également invité à la Rencontre mondiale des familles de Dublin, est mondialement célèbre comme militant LGBT, et son livre de plaidoyer pour les invertis a reçu le soutien enthousiaste… du cardinal Farrell (ainsi que de Joseph Tobin, que François a fait cardinal et archevêque de Newark).
  • François a nié aussi longtemps qu'il a pu le scandale chilien, traitant de menteurs ceux qui accusaient son protégé l'évêque Barros: "Le jour où vous m’apportez une preuve contre l’évêque Barros, je vous parlerai. Il n’y a pas une seule preuve contre lui. Tout est calomnie. C’est clair ?" Jusqu'à ce que soit diffusée la preuve qu'il savait...

Pour la suite, notamment sur la mafia épiscopale gay des Etats-Unis, lire le texte de Mgr Carlo Maria Viganò.

Commentaires

  • Il faut ajouter à ce puzzle le cas de l'abbé Rubén Pardo, du diocèse de Quilmes, coupable d'abus sexuels. Lorsque les crimes de ce prêtre sont devenus constants, il a dû fuir la justice civile et canonique et a trouvé refuge à Buenos Aires, où le cardinal Bergoglio l'a tenu caché dans un foyer sacerdotal. Lorsque sa cachette a été découverte, l'abbé Pardo a pris la fuite, semble-t-il avec l'aide du même prélat, avant de mourir finalement du sida dans le nord-est de l'Argentine.
    (voir ici : http://caminante-wanderer.blogspot.com/2018/08/siete-trompetas.html)

  • Ce que vous dites permet de se poser prudemment la question : et Bergog, est-ce qu'il en est ?
    D'aucuns diront que ce serait là son moindre défaut.

  • Je suis étonné que cette histoire ne soit pas davantage connue. Au fait, la prochaine étape ne serait-elle pas de mettre en lumière le bilan du pape avant qu'il soit pape en matière d'abus? C'est curieux comme des histoires pas secrètes et pas sympathiques ne lui collent pas à la peau, comme ce Don "Mercedes" que Benoit XVI avait laïcisé et que lui a réhabilité.

  • Votre synthèse me rappelle le slogan de campagne de l'Argentin pour l'élection de 2013 : "Bergoglio lave plus propre." Ben mon zami !

  • @ Stravlovus

    Sans en être, ce Pape prend seulement ceux qui ont des failles béantes pour construire son empire, empire dont il apparaît qu'il plonge ses racines dans les turpitudes de l'inversion sexuelle.

    Donc la question qui se pose est celle de son niveau d'allégeance au Prince du mensonge, seigneur des mouches (Belzébuth), Satan.

  • Voilà ce qu écrivait un blog très progressiste

    "Dans l’avion qui le ramenait de Brasilia vers Rome, le pape François, interrogé par des journalistes, déclarait : « Si une personne est gay et cherche le Seigneur et qu’elle est de bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? » Belles paroles auxquelles on ne peut que souscrire. Mais lorsque la conduite est notoirement scandaleuse, que ce soit pour un homosexuel ou un hétérosexuel, la question se pose sur le maintien en poste d’un prêtre ou d’un prélat. L’affaire Ricca est la parfaite illustration d’une réorganisation à la romaine qui laisse mal augurer du bilan final."

  • Même Golias s est ému de l'affaire Ricca

    http://golias-news.fr/article5997.html

  • À propos de Ricca même Golias s est ému

    "Dans l’avion qui le ramenait de Brasilia vers Rome, le pape François, interrogé par des journalistes, déclarait : « Si une personne est gay et cherche le Seigneur et qu’elle est de bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? » Belles paroles auxquelles on ne peut que souscrire. Mais lorsque la conduite est notoirement scandaleuse, que ce soit pour un homosexuel ou un hétérosexuel, la question se pose sur le maintien en poste d’un prêtre ou d’un prélat. L’affaire Ricca est la parfaite illustration d’une réorganisation à la romaine qui laisse mal augurer du bilan final."

    http://golias-news.fr/article5997.html

  • Golias,quelle belle référence !

  • 2 Timothée 4:3 : "Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, 4détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.…"

  • Parmi ces fables, la plus nuisible, la plus dangereuse, la plus mortelle pour le foi, c'est la croyance en l'évolution. Jamais démontrée, toujours imposée par un matraquage immonde, elle atteint les scientifiques comme les religieux. Adieu le bon sens et l'usage de la raison. Le mythe évolutionniste a remplacé la Révélation. Malheur à nous!

  • Dans le même registre nous avons l’archeveque De Malines-Bruxelles actuel. Fait prince de l’Eglise par François des sa nomination à Bruxelles (Mgr Léonard en avait été écarté même si le siège de primat de Belgique est traditionnellement cardinalice).
    Il
    De Kesel a géré de façon calamiteuse un dossier pedophile dans son diocèse de Bruges (les Echevins civils ayant du s’y reprendre plusieurs fois pour refuser le père criminel dans une paroisse de leur commune).

    C’etait Le moment où François avertissait qu’il allait punir les évêques défaillants dans la gestion des dossiers pedophiles. Et puis en fait non De Kesel a été récompensé : Archévêque de BXL puis Cardinal.

    Ensuite promotion à la Curie romaine.

    Et que dit De Kesel sur les unions homosexuelles ? L’Eglise devrait trouver une sorte de PACs différent du mariage réservé aux unions hommes-femmes.
    Si les choses évoluent comme dans le civil ces prélats plaideront pour le mariage homo ensuite.

    C’est la méthode des petits pas.

    Bref encore un homisexualiste dans le cercle des protégés de François.

  • Dans l'Eglise.

    Il faut obtenir une enquête sérieuse sur les antécédents des conclaves de 2005 et 2013.
    Sur base d'Universi domini gregis, il pourrait y avoir un paquet d'excommunications Latae sentencia en cours à l'époque, et pour lesquelles les absolutions par le pape n'ont pas pu intervenir.
    D'où l'hypothèse de nullité pour le conclave de 2013.

    Hors de l'Eglise.

    - Que les associations de victimes déposent plaintes : ils ont de nouveaux éléments à faire valoir.
    - Que ceux qui s'estiment diffamés par Mgr Vigano déposent plainte eux aussi. (Mais là... Parions qu'ils suivront la politique bergoglienne du silence.)

  • qui pourrait faire une "enquête sérieuse", et qui pourrait constater les excommunications ?
    avoir les pieds sur terre me semble être une vertu chrétienne

  • @ Théofrède.
    Dans l'Eglise.
    Une commission ad hoc peut être réunie. Si j'ai bien compris ce serait le voeu du cardinal Burke, et de quelques autres. Pas nécessairement des perdreaux de l'année, et versés en ces matières.
    Hors de l'Eglise.
    Aux dernières nouvelles, les tribunaux américains (p. e.), ils fonctionnent.
    Ils pourraient examiner la question du "printemps catholique" souhaité voire promu par l'équipe de campagne de Mme Clinton.

    Bien entendu que tout ça n'est pas gagné d'avance. Mais, pour le réalisme ? A chacun le sien. Et le vôtre ne m'intéresse pas.

  • vos rêves éveillés m'intéressent encore moins
    qui réunirait votre commission "ad hoc" ?
    quant aux tribunaux américains, comme les tribunaux français, ils jugent les affaires qui leur sont déférées
    je ne suis pas expert en common law, mais je ne pense pas qu'ils soient compétents, pas plus que vous d'ailleurs, pour juger de ce qui s'est passé à l'intérieur d'un conclave, ce qui est a priori impossible pour tous puisque les cardinaux et leurs conclavistes ne peuvent témoigner; il ne leur resterait comme solution que de faire tourner des tables ou d'invoquer quelque puissance démoniaque, ce qui leur serait peut-être plus facile qu'à d'autres, compte tenu de l'importance de la franc-maçonnerie dans leur pays
    je ne crois pas non plus qu'ils rendent des arrêts de réglement

  • Vous n'avez pas vraiment lu mon message précédent.
    Ce qui me dispense de répondre au vôtre.

  • c'est bien évident
    quand on ne peut pas se justifier, on se tire

  • et oui
    quand on ne peut plus justifier ce qu'on a dit, on se tire

  • Vous avez oublié d'ajouter "une balle dans le pied" : ça se dit souvent. :-))

    Vous n'avez pas vu non plus que, en dehors de l'Eglise, trois Etats viennent de mettre en place, chacun, sa commission d'enquête.
    Ni que le président de la conférence épiscopale US demande qu'une enquête soit menée par l'Eglise.

    Peut-être que ces réalités ne vous conviennent pas. Dans ce cas, tant pis pour vous.

  • vous devriez apprendre le français : "on se tire" et "on se tire une balle dans le pied" ne veulent absolument pas dire la même chose
    quand vous parlez d'états qui ont mis en place une commission d'enquête, s'agit-il d'états membres des Etats-Unis, mais ils devraient plutôt faire une enquête normale, ou d'états extérieurs, que cette affaire ne devrait pas intéresser ?
    je vous ai déjà dit que je n'étais pas un spécialiste de la common law (mais vous ne savez peut-être pas ce qu'est la common law); je pense qu'une enquête faite par chacun des états concernés serait bien plus utile qu'une enquête faite par l'Eglise dont on peut se demander où elle pourrait trouver des preuves, et comment elle pourrait les exploiter; je ne pense pas que les justices américaines laisseraient ses représentants avoir accés aux dossiers, sauf si elle était partie aux différents contentieux, si contentieux il y aurait; à Lyon, il s'est constitué (à l'instigation de qui) une association d'enculés fiers de l'être pour poursuivre un archevêque qui n'était pas là au moment des faits; pensez-vous que la même chose soit possible aux Etats-Unis ?
    le souhait du président de la conférence épiscopale américaine me semble donc un voeux pieux, à moins qu'il ne soit nécessaire compte tenu des conditions locales

  • Dires donc, cher Théofrède.
    Je vous prie de noter que je ne vous lis même plus.
    Permettez cependant un conseil.
    Vous devriez aller faire soigner votre complexe de supériorité : vous êtes tellement imbu de vous-même que vous risquez AVC.

  • excellente nouvelle : je perdrai moins de temps
    je tiens à vous préciser que je ne parle que de ce que je connais, ce qui peut évidemment gêner ceux que j'appelle depuis longtemps les répondeurs automatiques

  • Il y a un autre détail troublant : interrogé par une journaliste dans l’avion du retour d’Irlande sur la date à laquelle il a eu connaissance des agissements de de McCarrick l’occupant du Trône de Pierre n’a pas répondu !
    « Anna Matranga – Marie Collins a dit, après vous avoir rencontré durant la rencontre avec les victimes, qu’elle a parlé directement avec vous de l’ex cardinal McCarrick; elle a dit que vous aviez été très dur dans votre condamnation de McCarrick. Je voulais vous demander : quand avez-vous entendu parler des abus commis par l’ex cardinal pour la première fois ?

    Pape François – Cela concerne le communiqué sur McCarrick: étudiez-le et j’en parlerai ensuite. Mais comme hier je ne l’avais pas lu, je me suis permis de parler clairement avec Marie Collins et le groupe [des victimes], dans la rencontre… »

    Il a noyé le poisson (comme d’habitude).

    Vous noterez au passage que pour les soit disants journalistes de Zenit, être nommé nonce est une sorte de sanction !

    https://fr.zenit.org/articles/apres-les-accusations-de-mgr-vigano-le-pape-invite-la-presse-a-en-tirer-ses-propres-conclusions/

  • Mgr McCarrick serait un ex-cardinal ?
    en vertu de quoi ?

  • Theodore McCarrick a présenté sa démission du collège cardinalice au pape dans une lettre le 27 juillet. Le 28 juillet, la Salle de Presse du Saint-Siège a fait savoir dans un communiqué que le Saint-Père avait accepté la démission du prélat du collège cardinalice.
    Il n’est donc plus cardinal.

  • Merci pour cette synthèse, cher monsieur Daoudal. On pourrait aussi demander à François ce qu'il a fait du volumineux dossier de 600 pages remis par 3 cardinaux à Benoit XVI et transmis à son successeur. Le lobby gay y était semble-t-il évoqué.

  • @Raphaël
    Vous n'en dites pas assez. Quels cardinaux? Quelle date?

  • Ce sont les cardinaux Herranz, Tomko et de Giorgi. Le point.fr du 23.2.13 en avait fait un article. Il me semble que plusieurs sites catholiques s'en étaient fait l'écho à la même époque. Un cardinal dont j'ai oublié le nom avait dû à l'époque renoncer au conclave pour d'anciens "gestes inappropriés".

  • @Raphaël. Merci. Mais les 2 tomes de ce rapport n'ont pas été rendus publics. Votre question de savoir ce qu'en a fait François est très pertinente. Mais s'il est le chef du gang, il ne faut pas compter sur lui pour donner la clef de l'affaire.
    Le cardinal démissionnaire le 18 février 2013, avant le conclave était Keith O'Brien, archevêque d'Edimbourg, pour gestes déplacés envers des séminaristes datant de 30 ans. Je n'avais pas vu le rapprochement à l'époque avec ce rapport.

  • Cet article comme d’autres de blog, excite publiquement à la contestation ou à la haine contre le Siège Apostolique, ce qui est condamnable.

  • Petrus, vos interventions sur ce blog font apparaître que vous appartenez à l'espèce du troll-fayot.

    Question 1 : portez-vous une jaquette sous votre habit de clerc?

    Question 2 ; qui vous autorise à nous juger?

    Question 3 : Comment peut-on porter un pseudonyme qui laisse à croire que c'est sur vous qu'est bâtie l’Église du Christ?

  • Votre commentaire « Silence dans les rangs » est fautif en général : le catholique est libre de sa parole, il n’a de compte à rendre éventuellement qu’à son confesseur, et c’est bien ainsi.

    Mais, dans ce cas particulier, votre commentaire est carrément contre-productif : alors que le doute sur la papauté est installé, la seule réponse solide est l’argument factuel, ce que votre argument d’autorité récuse par principe.

    Vous voudriez laisser croire que Jorge Bergoglio n’a aucun argument pour sa défense, que vous ne vous y prendriez pas autrement.

  • Indécrottable Petrus. Vous faites semblant de confondre la fonction et la personne qui occupe la fonction. Ceux qui font cette confusion, volontaire ou involontaire, font le jeu des dictateurs, mercenaires et usurpateurs, qui du seul fait d'occuper la fonction seraient à l'abri de toute critique et toute opposition. C'est insensé. Relisez "à leurs fruits vous les reconnaîtrez" qui est le BABA de la distinction entre fonction et occupant de la fonction. Comme l'esprit= la fonction et la lettre= l"occupant, analogie qui devrait vous aider à sortir de votre cercle vicieux.
    L'affaire Viganó aurait dû vous ouvrir les yeux, au contraire, elle vous enfonce dans un aveuglement sans issue. Allez vous consoler sur le site de Golias, vous y lirez ce que vous souhaitez lire. Ne polluez plus ici avec votre déraison. Les commentateurs ci-dessus vous disent pourquoi.

  • Triste @Dauphin, vous devriez méditer, comme beaucoup de lecteurs de ce blog, cette sainte parole du pape François : « La charité du Christ, accueillie avec un cœur ouvert, nous change, nous transforme, nous rend capables d'aimer »

  • @Petrus
    Sans blague, il a dit ça ? Eh bien, il ne nous reste plus qu'à attendre qu'il en fasse lui-même l'expérience... J'ai hâte de voir ça !

  • Les généralités bondieusardes à l'eau de rose pour faire taire les critiques précises, merci on a déjà donné.

    A critique factuelle, réponse factuelle.

  • @Petrus
    J'aimerais que vous me donniez les références de vos interventions en faveur de Benoît XVI quand il était calomnié et traîné dans la boue par des sites "catho de gauche" et par la grande majorité de la presse tout le long de son épiscopat. Vous devez avoir cela dans vos archives. Vous remonteriez dans mon estime.
    En attendant, comme dit YP, que le pape prêche d'exemple.
    Et comme vous le propose Franck Boizard, répondez point par point. Vous canonisez "cette sainte parole du pape François", mettez-là aussi en pratique.
    Et petite précision, je ne suis pas triste, seul l'état de la papauté m'attriste. Je ne suis pas gay, non plus.

  • @jean-marcel : tout d’abord je ne comprends pas votre premier question.... Ensuite, je ne vous juge pas, je vous corrige... Enfin, tout chretien est une pierre vivante sur laquelle le Christ bâtit son Eglise, Pierre et ses successeurs en étant la première pierre qui nous guide

  • on pourrait quand même faire une réserve quant aux successeurs de Pierre; je ne pense pas que la plupart des papes de l'époque de la pornocratie ou de la Renaissance, pour ne citer qu'eux, soient des exemples à suivre

  • @Petrus, il est des chrétiens et des gens d'église qui me dégoûtent.; ils sont d'aspect impeccable, mais pourris de l'intérieur. Je crois que le Christ les qualifiait de sépulcres blanchis. Je ne dis pas que vous appartenez à cette catégorie, je ne vous connais pas, mais prenez garde à trop faire l' ange de ne pas faire la bête...

    Suivez donc l'exemple du Christ, soyez modeste. et rappelez-vous que dans la hiérarchie des péchés , le premier est l'orgueil. .Le Christ était un artisan, il avait des goûts modestes, et je suppose qu'il devait en être de même pour son disciple Pierre. Le château Pétrus coûtant entre 3000 et 10.000 Euros le flacon, je vous invite à un peu d'humilité, et donc à changer de pseudonyme, optez pour Bergerac, 2,19 Euros la bouteille chez Aldi et Lidl..

  • @Jean-Marcel
    puisque vous en êtes au chapitre de la gasytonomie, vous devriez relire l'Evangile : le Christ avait surement des goûts modestes, encore que ce ne soit écrit nulle part, mais il parait évident qu'il fréquentait des gens fortunés et ne craignait pas de prendre ses repas chez eux
    seriez-vous un curé de gauche ?

  • @Théofrède : le plus important c’est que malgré le péché des hommes d’Eglise le kérigme n’est pas été modifié.
    Par ailleurs, Pour en revenir au sujet de l’article « puzzle », il faut rappeler que pour un catholique, dans une relation, avoir une sexualité responsable est plus important que l'inclinaison homo ou hétérosexuelle. Or, ce qui peut être reproché au cardinal incriminé c’est son irresponsabilité et non pas son inclinaison.

  • @Petrus

    Vous êtes fou, ou alors vous le faites exprès de provoquer les lecteurs de ce blog. Ici, nous avons tous lu le catéchisme et savons ce qu'il y est dit de l'homosexualité et de sa pratique. Et vous vous venez, avec Bergoglio et ses sbires essayer de légitimer ces pratiques dégoûtantes au nom de l'amour. Vous me faites encore mieux comprendre cette phrase de Céline: "L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches, et j'ai ma dignité moi!". Ici nous ne sommes pas des chiens.
    Vous êtes libre de vous damner, allez donc vous faire foutre, allez au diable monsieur, et cessez de polluer ce blog qui est une petite île préservée... dans un monde de cinglés.

  • Finalement vous êtes marrant. Quand un cardinal encule à longueur de temps des séminaristes, c'est une "inclinaison".

    Je suppose que vous voulez dire "inclination", mais c'est marrant quand même.

    Avec un bémol tout de même : quand on pense au nombre de messes sacrilèges célébrées par McCarrick, c'est tout de suite beaucoup moins drôle.

  • Pour détendre l'atmosphère, rappelons ce jugement de Céline sur la Recherche du temps perdu : "300 pages pour nous faire comprendre que Tutur encule Tatave c'est trop".

  • étonnant que notre cher Théofrède n'ait pas fait remarquer que Kérygme venant du grec ancien "Kerugma" s'écrivait donc avec un y.

  • je ne vois pas trés bien pourquoi je suis pris à partie, tout à fait hors sujet en plus, par le sous-homme Jean-Marcel
    est-il mécontent parce que je soupçonne les gens qui discourent ici à tort et à travers sur la sodomie d'être sodomites eux-mêmes

  • @Théofrède : il faut bien sûr lire « n’ait » au lieu de « n’est ». Erreur de frappe

  • @Jean-Marcel : je souscris volontiers à votre propos non seulement pour moi mais aussi parce qu’il décrit parfaitement nombre de commentateurs de ce blog.... Toutefois, permettez moi de préférer le Petrus à la piquette que vous me proposez !

  • Savez vous ce qu'est un enfoiré? Je suppose que non, un buveur de Pétrus ne doit pas se gâter la bouche à utiliser de telles expressions, et c'est un tort, car notre grand Rabelais l'utilisait. Allez donc voir sur Wikipédia
    si enfoiré vous convient parfaitement, comme à tous les
    sectateurs de l'anus .

  • @Petrus : je ne suis ni footballeur international, ni politicien, ni corrompu, ni milliardaire chinois... et je ne boirai donc jamais de Petrus.

    Avec une galette de sarrasin accompagnée de saucisses ou de tranches d'andouilles, une patranque... ou pour faire chabrot, je me contente d'un verre de Bergerac. Je suis un Français de souche rustique, habitué au froid et au chaud, pas une tête de chien... et faute de grive, peu m'en chaut, un beau merle me convient. Ce qui m'importe, c'est la qualité des gens avec qui je lève mon verre... fut-il rempli de piquette.

    Que les buveurs de Petrus se signalent, je leur enverrai avec plaisir une bouteille de Bergerac de chez Lidl.

  • @Jean-Marcel : « Qui injurie, s'injurie » disait saint Jean Chrysostome...

  • @YvesDaoudal : j'apprécie que vous ayez de l'humour :-)

  • @Petrus
    Ce sont les messes sacrilèges qui vous font rire ?
    Bravo !

  • @YP : Ce qui me fait rire, c’est votre commentaire qui montre votre obsession du sexe ! Je crains qu’il y ait beaucoup de frustrés sur ce blog !

  • on ne peut que partager votre avis, ce blog se consacre de plus en plus à la sodomie
    doit-on penser que ceux qui en parlent tant l'ont expérimentée ?

  • @Jean-Marcel : votre remarque sur le kerygme avec un Y est pertinente pour une fois. Vous devriez vous limiter à ce type d’observations :-)

  • L'infini, ce sont les caniches, à la portée de l'amour.

  • votre paraphrase de la citation de Céline est très drôle, et beaucoup plus riche de sens qu'il n'apparaîtra à certains.

    Si j'ai bien compris ce que vous vouliez exprimer avec ironie, d'aucuns penseraient que cette pratique infâme - que le politiquement correct interdit d'évoquer sous peine d'être voué aux gémonies - élèverait l'âme vers Dieu...

    Je suis accessoirement "citoyen participatif", et je constate tous les jours que le diable ne supporte pas la lumière... d'où l'inversion accusatoire, une héneaurme (*) mauvaise foi et la violence...

    (*) faut tout de même reconnaître que sur un blog catholique, se faire traiter de sous-homme, de sodomite,
    de curé de gauche, de frustré, d'obsédé sexuel... c'est héneaurme...

Écrire un commentaire

Optionnel