Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Apollinaire

Le nom de saint Apollinaire fait penser spontanément aux mosaïques de Ravenne dans les deux basiliques qui portent son nom. Particulièrement celles de Saint-Apollinaire in Classe, édifiée sur son tombeau.

Mais il y a aussi un vitrail de Chartres consacré au premier évêque de Ravenne. Un vitrail qui raconte pas moins de 15 épisodes de la vie de saint Apollinaire, sans compter les trois qui ont été remplacés par une grisaille au siècle suivant.

Ce vitrail suit la vie de saint Apollinaire selon la Légende dorée. Sauf qu’il a été réalisé… cinquante ans avant la Légende dorée. Il s’inspire donc des actes du martyre de saint Apollinaire, texte sans doute du VIIe siècle, mais dans une version qui ne correspond pas exactement à ce texte.

Les trois premiers tableaux ayant été remplacés au XIVe siècle, il manque malheureusement le début de l’histoire, à savoir le sacre d’Apollinaire par saint Pierre et son envoi à Ravenne.

Le premier qui reste est la guérison d’un enfant aveugle :

Chartres_36_-03a.jpg

Le deuxième est la rencontre d’un tribun de Ravenne :

Chartres_36_-03b.jpg

Le troisième est la guérison de la femme du tribun :

Chartres_36_-03c.jpg

Le quatrième est le baptême du tribun :

Chartres_36_-04a.jpg

Le cinquième est le départ en exil en Grèce (ou son retour d’exil, de toute façon ce tableau n’est pas à sa place) :

Chartres_36_-04b.jpg

Le sixième est la guérison d’une possédée :

Chartres_36_-04c.jpg

Le septième est la rencontre du duc de Ravenne Rufus qui lui demande de guérir sa fille :

Chartres_36_-05a jpg (Image JPEG, 782 × 1077 pixels) - Redimensionnée (89%).png

Le huitième est la résurrection de la fille de Rufus (qui est morte entre temps) :

Chartres_36_-05b.jpg

Le neuvième est le procès d’Apollinaire, jugé, d’après le vitrail, par l’empereur Vespasien en personne :

Chartres_36_-05c.jpg

Le dixième montre Apollinaire en prison (un ange le réconforte et un personnage lui présente la palme du martyre) :

Chartres_36_-06a.jpg

Le onzième montre l’effondrement du temple d’Apollon sur la statue brisée en trois tandis qu’Apollinaire est en prière (l’épisode se situe normalement au retour d’exil) :

Chartres_36_-06b.jpg

Le douzième montre la foule qui avait conduit Apollinaire au temple d’Apollon et qui, témoin de sa destruction, va conduire le saint aux autorités pour le condamner à mort (les tableaux étant trois par trois, celui-ci est à côté du précédent) :

Chartres_36_-06c.jpg

Le treizième montre Apollinaire battu à mort :

Chartres_36_-07a.jpg

Le quatorzième montre les funérailles de saint Apollinaire :

Chartres_36_-07b.jpg

Le quinzième montre la communauté chrétienne pleurant la mort de son évêque.

Chartres_36_-07c.jpg

Voici le vitrail entier. Le haut représente Dieu le Père et les hiérarchies angéliques :

Chartres_36_-Corrected.jpg

Commentaires

  • Magnifique ! Un grand merci pour ces informations et ces images. Vous nous cultivez pieusement. C'est formidable !

    Une question : pourquoi les vitraux du bas ont ils disparu et ont été remplacés par des grisailles dès le Moyen Âge ?

  • Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitrail_de_saint_Apollinaire#Grisaille_du_chanoine_Guillaume_Thierry : "Les deux rangées inférieures retracent l'initiative du chanoine Guillaume Thierry, évoquant la donation d'un autel à proximité en 1328." La grisaille a probablement été mise pour donner plus de lumière à l'autel.

  • Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitrail_de_saint_Apollinaire pour un commentaire plus complet (c'est aussi le site d'origine des photos, un "crédit photo" eût été plus correct...)

Écrire un commentaire

Optionnel